Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LIEU - New York City (équipe des pouets)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4706
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Lun 17 Oct - 17:45

NAN MAIS T'ES SERIEUSE c'est quoi ce carnaval magique à New York là ? Et les passants ils font quoi, ils trouvent ça normal ? AHDE AHDE AHDE

Bon je poste ce soir ou demain Ouf !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1843
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Lun 17 Oct - 17:46

Atta, je réédite car j'étais en train de me relire :)

EDIT TILDE: Psst j'ai réédité mon passage madame :la: Putain je me suis lâchée en fait ! :O

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4706
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Lun 17 Oct - 23:11



- Houlà houlà y'a de l'action par ici, commenta mon acolyte en buvant la scène des yeux telle un feuilleton télévisé.

Il faut dire que pour vider la moitié d'une avenue aussi pleine à craquer, en l'espace d'une minute à peine, et ce à cause de l'apparition d'un gang à la serpe et d'un malade aux bocaux remplis de fourmis géantes, fallait le faire tout de même.

- Je suis pas sûre qu'on soit dans une ville de l'ancienne Terre, finalement... dis-je, perplexe, en regardant le combat se dérouler, bien planquée sous mon banc dans ma petite peau de rat.

De deux choses l'une : l'inconnue aux habits médiévaux se battait bien.
Même très bien.
Je n'y connaissais rien en combat, enfin, bien moins qu'en cycles féminins, qu'en marées ou qu'en pousse de légumes (je ne suis qu'un satellite lunaire, tout de même, faut pas trop m'en demander !), mais les mouvements étaient fluides, maîtrisés, beaux. On aurait dit une danse mortelle opposant une ballerine à une bande de gros lourdauds.

Et puis elle possédait des pouvoirs particuliers. Comme celui de maîtriser la végétation... Pourtant, il y en avait peu dans cette ville bardée de goudron et de fumées, mais quelques racines revêches avaient suffi à faire jaillir des lianes immenses, puissantes, redoutables qui avaient réduit les malheureux en charpie. Je détournai les yeux.

- Ouah, c'est dégueulasse, s'exclama Adam approbateur devant ce spectacle répugnant. Je n'aurais pas mieux fait.

- Super, on va vous marier, grommelai-je en retenant une crampe d'estomac pleine de bile. Maintenant barrons-nous avant qu'un dangereux malade ne vienne vers nous. Comme cette fille.

Je m'interrompis lorsque deux pieds bottés se plantèrent sur le trottoir, juste devant mon nez. Je levai mon petit museau tremblotant de rongeur.

- Trop tard, commenta Adam avec un de ses célèbres sourires de chat qui me donnaient toujours envie de lui mettre des baffes.

Nous nous concertâmes du regard, moi ne sachant que faire, lui sûr de lui comme toujours.

- Elle a l'air drôle, on lui en met plein la vue ? proposa-t-il en clignant ses yeux verts.

- Ah ben tiens, j'allais proposer qu'on se barre discrètement en mode vers de terre, rétorquai-je sans pouvoir retenir un sourire.

- Je prends le cerf, lança-t-il en se mua en une étoile crépitante.

- Roh, t'es pas drôle, toujours le même, commentai-je en me changeant moi aussi.

Un instant après, le banc explosa sous la poussée fulgurante de nos corps mythologiques. Un cerf immense, aux bois tressés de rayons étincelants, aux yeux d'azur et à l'encolure d'arc-en-ciel ; une chimère longiligne, aux huit pattes trapues, à la crinière de nuit et au pelage d'étoiles. Le côté Est de l'avenue éclata soudain de la lumière pure et dorée de l'aube, tandis que le côté Ouest se nimba de ténèbres délicates.

- Tu peux parler, lâcha-t-il avant de tourner son immense carrure éclatante vers la jeune femme, que je trouvai soudain beaucoup plus petite et beaucoup moins impressionnante.

Je baissai également ma longue gueule hérissée de croissants lunaires vers elle.

- Bonjour, dis-je, polie comme toujours malgré les 32 serres de ténèbres qui s'enfonçaient dans l'asphalte sous mon avatar nocturne.

Je jetai un coup d'oeil furtif aux alentours ; les façades aveugles des buildings et des panneaux publicitaires étaient lardées d'éclats de lumière, comme découpées au scalpel dans un monde de pureté absolue. Un immense silence était tombé sur cette partie de l'avenue depuis l'attaque du gang étrange ; mais la lumière de fin du monde ne tarderait pas à rameuter tous les badauds et les chaînes de télévision. Mon regard en capta un autre, noir et ténébreux, caché sous un vêtement ample et crasseux. Quelqu'un, un être non identifié de type drogué ou sans-abri, nous observait sans mot dire, au loin, dans un recoin sur le trottoir d'en face. C'était le seul à n'avoir pas bougé.








------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Mar 18 Oct - 7:15

waouh j'adore :) je répond des que possible :p faut dire que je m’attendez pas a des réponses maintenant , vous êtes chaud dis donc :p sa fais trop plaisir une telle ambiance :p

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1843
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Mar 18 Oct - 10:09

Un ENI ? XD Etre Non Identifié XD

--------------------------
A sa grande surprise, les deux… créatures se métamorphosèrent à nouveau sous ses yeux, faisant littéralement exploser le banc derrière elles. La jeune femme se baissa afin d'esquiver un morceau qui alla achever sa vie contre un mur de briques sales. Félicia se redressa et vit un cerf aux couleurs arc-en ciel, plus grand que la plupart que ceux que la jeune femme avaient vu dans sa vie, apparut à la place du chat au pelage de feu.

Cependant, là n’était pas le plus déroutant : Les yeux bleu azur du cerf semblait lire en elle, au plus profond de son âme. Le coeur battant, elle se laissa sonder.

Un océan de bleu, d'imaginaire, de chaleur, d'un autre univers, un bleu aux milles nuances, et... quoi ?
Félicia, émue, ne trouva aucun adjectif suffisamment puissant pour qualifier la beauté de ce regard.
Ce bleu évoqua les yeux bleu océan de sa compagne, Jade, maîtresse du vent et de l'eau.
La jeune femme sourit en se rappelant qu'il s'agissait de la première chose qu'elle avait aimé chez elle.

Soudain, elle quitta sa torpeur lorsqu'une voix aimable d’une… d’une quoi ? Chimère ? Chatte venant d'un autre monde ? A défaut d’avoir plus d’informations, elle opta pour la chimère et la détailla : Aussi filiforme qu’une danseuse étoile, elle semblait être née dans la nuit si la jeune femme se fiait au pelage similaire à la robe revêtue par les étoiles et le ciel nocturne.

Très belle créature. Félicia comprit que le raton et la chimère n’étaient qu’un seul et même être.

Soudain, cette dernière regarda derrière la jeune femme. Félicia suivit son regard et vit une personne, visiblement mal en point, vêtue de vêtements amples et dont la saleté rendait impossible la distinction des couleurs, les observer dans un recoin d’une ruelle située face à eux. Son regard sombre intrigua Félicia. mais quelque chose l'intriguait davantage que ce regard de nuit. Un question se fraya un chemin dans son esprit où la surprise avait laissé la place à de la curiosité:

D’où venaient ces deux personnages aussi singuliers ?

Félicia avait compris que la chimère venait de s’adresser à elle. Mais comment lui répondre ?

Elle avait senti qu'ils ne lui voulaient rien de mal... pour le moment.

La jeune femme réfléchit et opta pour la télépathie en attendant d’apprendre la langue du pays. Elle ôta son capuchon et dévoila un visage au teint de neige, le même que celui de ses cheveux. Ses yeux, habituellement gris, devinrent ambre sous le regard intrigué des deux êtres face à elle. Elle esquissa un sourire qu'elle voulait rassurant. Puis, la jeune femme pénétra leurs esprits sans forcer et s’adressa à eux :

Bonjour, je m’appelle Félicia El’Kötor, dit-elle d’une voix douce et posée. Vous n'avez rien à craindre de moi.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Jeu 20 Oct - 7:09

façon très subtile de commençé les conversation :) je poste mon texte des que possible :) j'adore votre imagination, tout deux décallé l'une de l'autre et qui ne resemble pas du tout a la mienne :) sa rend très bien je trouve :p

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1843
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Jeu 20 Oct - 10:11

Aube, tu viens de me donner l'espoir d'avoir eu une réponse :@ :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Horadere

avatar

Masculin Balance Messages : 12
Date d'inscription : 02/10/2016

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Dim 23 Oct - 23:51

Bon, c'est parti !

*******************************************************************

Ok…

Ne fais pas le moindre geste QwQ…

Sinon, tu as toutes les chances que ta sublime jambe de fer glisse le long ces câbles auquel tu es délicatement liée et que la gravité fasse son travail, et te force à faire un langoureux et dernier baiser à ce sol, qui de n’importe quel point de vue, est d’une saleté sans égale. Et j’en ai « visité » des pays…

Réfléchis, où est ce que t’es ? Comment as-tu pu atterrir là ? De quelle manière tu t’es pris pour aller aussi haut alors que tu dormais paisiblement dans ton lit ? Et plus important où est ta douce chatonne?

Ah la voilà ! Apparemment elle me cherche du regard dans cette rue mal famée :  

-Pupeko, je suis au-dessus !
-Nyuh ! Nya nya ?
-Moi non plus je ne sais pas ce qui s’est passé pour que je me retrouve dans cette position très inconfortable la tête à l’envers. Et en pyjama de surcroit.
-Nya ! Nyuh Nya Nya Nya !
-Quoi ? Chercher de l’aide ? Je veux bien mais…

Pas le temps de finir ma phrase. Elle est repartie en courant à quatre pattes. Ok maintenant je suis bloquée et inquiète.

J’essaye de me démener pour sortir de ma situation actuelle et je la rattrape ou je lui fais confiance ?



Bon…

Après tout, elle a bien confiance en moi !

Essaie de rester en vie et relève délicatement la tête pour éviter que ton sang soit l’objet de ma perte…

Plus loin, dans les rues étroites de New York City, la femme-chat ne lésinait pas sur ses efforts physiques. Elle voulait sauver son amie, et pour cela, elle mettait le paquet. Elle miaula vers toute personne qu’elle pouvait rencontrer. Mais dans son empressement, elle n’eut pas le temps de se rendre compte de plusieurs choses.

Tout d’abord le simple fait de se mettre comme les autres chats, sur ses pattes, dans ces rues immondes la salissait elle et son pyjama. Ensuite, étant donné qu’elle avait une taille humaine, les habitants de cette ville, qui la voyaient chercher de l’aide, étaient plus dans un état de choc qu’apte à aider. En effet, pour eux, un chat est petit et coloré ou noir et/ou blanc. Mais pas d’un blanc aussi pale que celui-ci…

Enfin elle ne fit pas attention à des gens qui semblaient fuir quelque chose et les gêna assez pour en faire tomber certains. Elle écrasa, au passage, à moitié, des fourmis sûrement gonflées aux OGM.

Puis, soudainement elle arrêta sa course.

Elle avait remarqué un groupe de personnes peu orthodoxes.

Parmi elle, une femme vêtue d’habits ne venant pas de cette époque : elle n’avait pas beaucoup de culture, elle ne pouvait être certaine de l'époque dont était originaire la femme…

Cependant, ce qui l’attira furent les deux êtres vivants qui étaient à ses côtés : une chimère au pelage magnifique mais surtout, un cerf qui arborai les couleurs de l’arc en ciel.

Sans réfléchir, elle reprit sa course de plus belle et fonça vers ces personnes…
Correction effectuée par Mathilde
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4706
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Sam 29 Oct - 15:24

OK COOL DESOLEE POUR L'ABSENCE. Vent

Je reviens à partir de lundi (ce week-end je reçois des noctus chez moi, on aura sans doute autre chose à faire que d'aller sur le net) AHDE

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4706
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Sam 5 Nov - 16:34

ALLEZ COUCOU C'EST REPARTI.


Diantre, mais cette fille était sacrément bizarre, plus encore que ne le laissaient deviner ses vêtements. Elle parvenait à s'exprimer avec nous via télépathie, et se présentait comme si de rien n'était alors que sa voix résonnait dans nos têtes.
D'un même mouvement, Adam et moi nous retournâmes l'un vers l'autre, nous concertant du regard. Bien entendu, comme à notre habitude cet échange muet fut complètement stérile et nous nous contentâmes de nous retourner vers la fille, avec un faux air d'en savoir un peu plus qu'avant.
- Bonjour, répétai-je stupidement. Je suis la Lune. Et lui, c'est Soleil.
Il n'aimait pas qu'on le présente à sa place, raison pour laquelle je le faisais aussi souvent que possible.

Il parut toutefois ravaler ses râleries revêches lorsqu'une étrange bestiole apparut devant lui. Échevelée comme un vieux hibou, la chose se déplaçait à quatre pattes avec l'agilité et la souplesse d'un chat, mais sa morphologie humaine ne laissait pas de doutes sur sa véritable nature.
Losqu'il - elle ? - s'immobilisa à nos pieds, je lâchais à l'intention de mon acolyte de toujours, fasciné par cette créature et sans doute avide d'effectuer des tests de combustion spontanée sur elle :
- Trop c'est trop, vite on se tire avant qu'un autre psychopathe en pyjama ne débarque ici.
- Tu rigoles ou quoi ? Il a l'air trop drôle ce truc ! S'exclama Adam en se penchant vers le "truc", le surplombant de toute sa masse lumineuse. Tu crois qu'il vient de quelle planète ?
- A vue de nez, je dirais un asile psychiatrique. Allez viens on dégage, en plus la police va débarquer à un moment ou à un autre !


------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1843
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Sam 5 Nov - 20:13

Soleil ?
Lune ?
Soleil ?
Lune ?

Que diable signifiaient ces mots ?

Elle les avait déjà entendu lorsque Jade, contrairement à elle, employait l'anglais couramment.

L'esprit de Félicia fonctionnait à vive allure sous les regards interrogateurs des deux créatures face à elle. Ils faisaient semblant d'avoir compris mais leurs yeux ne trompaient pas.

Jade avait déployé ses ailes et s'était placée en vol stationnaire à la hauteur de la fenêtre de leur chambre. Ce jour-là, elle portait une robe légère, cousue dans une matière aussi légère qu'un voile et laissant transparaître une peau mate et que Félicia savait douce. La jeune Followelle se hissa sur le dos de sa compagne qui prit son envol.

- Sois mon ciel, Jade Lei'Sayan, murmura Félicia d'une voix chaude.

La gitane sourit, puis se posa doucement sur le toit d'une tour d'ambre, haute d'une trentaine d'étages.

- Si tu es mon Soleil, alors je serai ta Lune, Félicia El'Kötor, chuchota Jade, en anglais, à l'oreille de sa douce...


Soudain, elle comprit. Les deux êtres face à elle portaient le même nom que les astres tournant autour du globe !
Si ça se trouve....
Félicia secoua la tête. Impossible.
La jeune femme s'asséna une gifle mentale.
Quelle était la probabilité que deux personnes ensemble portent les noms des deux astres ?
Faible...
... Sauf s'ils étaient les astres en question.

Oui mais, les astres n'arboraient pas de formes humaines. Si ?

Qu'étaient-ils, concrètement ? Des dieux ?

- Enh-chan-té, hasarda-t-elle avec un fort accent sifflant.

Félicia se trouva ridicule et regretta presque de n'avoir pas été plus assidue lors des cours de langues avec sa compagne.

Ok, et pourquoi ce mec rigole, en fait ?se demanda Félicia en déduisant que, soit il ignorait, comme elle, à qui il avait affaire, soit il était suicidaire.

La dénommée Lune, elle, semblait plus posée et plus réfléchie.

La jeune femme n'eut pas le temps de répondre à ces questions car une espèce de femme-chat en pyjama venait de stopper sa course devant eux. Soudain, elle comprit que le cerf rigolait à la vue de cette créature.

Bon sang de bonsoir, où est-ce que j'ai atterri ? Après la chimère, le cerf gigantesque, voici une espèce de femme-chat en pyjama ! Alors, je sais que les chats adorent être chouchoutés mais là, je crois que le propriétaire a poussé le zèle ! songea Félicia avant de lâcher un juron aringuite délicat et raffiné.

Lune et Soleil s'apprêtaient à fuir.
Une sirène criarde au son affreux, promesse d'ennuis si l'on se trouvait dans sa trajectoire, se fit entendre au loin.
Pendant deux secondes, Félicia pensa imiter les deux êtres.
Deux petites secondes, avant que sa fichue curiosité maladive et son envie d'en savoir davantage sur ce monde inconnu ne prenne le dessus.
La jeune femme avait dégainé une de ses dagues en attendant de savoir ce que leur voulait cette chose...

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Mar 8 Nov - 11:11

un grand bruit me sortit directement de mon rêve.

" Un cerf, un chat, une paysanne... faut que mon vendeur m'en refile encore, quoi que, légèrement flippant..."

Puis en pensant au bruit entendu il y a pas longtemps, il fallait que je prenne de la hauteur, au moins pour m'assurer que ce n'est pas un nouveau
"11 septembre" puis il ne faut pas se mentir, écouter " Megalomaniac - de KMFDM " n'ai pas la meilleure chose à faire pendant un moment de panique,
mais cela me garde éveillé.

J'avais donc le choix soit de rester là, assis, attendant le jugement dernier;
Soit de rentrer dans le bâtiment derrière moi, qui, je crois, été assez grand pour montrer toute la métropole...

Bon mon choix était fait, je me levais de me place et me dirigeais vers la porte du bâtiment nommée " 432 Park Avenue " bon d'accord l'entrée du bâtiment
en revanche est pas terrible, beaucoup de façade pour cacher le vrai mur d'entrée, mais qu'importe, en entrant, dans le bâtiment, je pus apercevoir
une sacrée décoration, tout était peint de blanc glacé, des canapés en cuir noir pouvait servir pour l'attente; par chance, personne derrière le guichet,
ce qui a donc pu me permettre de me diriger vers l'ascenseur sans trop de difficultés, j'appuie donc sur le bouton et j'attendis qu'il descende...

A son arrivée, les portes s'ouvrirent et je laissais avant de rentrer, une  femme très belle, beaucoup trop bien pour moi, je déteste définitivement les relations
humaines, notamment parce que cela m'a rendu comme je suis, elle me lança quand même un regard et un sourire, assez pour détendre ma peine,

En montant dans l'ascenseur, je me rendis compte qu'une affiche était au-dessus des boutons indiquant que l'ascenseur ne monte que jusqu'à l'étage 92,
j'aurai donc quatre étages à escalader à pied. C'est parti ! J'appuie donc sur le bouton pour monter jusqu'à l'étage 92 et j'attends, l'attente ne se fit
pas si longue, cela m'a pris quatre bonnes minutes. Arrivé à l'étage 92 j'entame ma marche dans les escaliers. Puis, je pris peurs, car si un grand bruit  arrive à dépasser le son de mes écouteurs, c'est que ce n'est pas "rien de grave". Arrivé enfin à l'étage 96, face à la porte qui me donnerait accès à ce fameux toit, je craignais de voir ce qu'il y a derrière ce bruit, une école élémentaire qui aurait explosé ? Suite à des enfants qui auraient ouvert le feu face à leur camarade ?

Peut-être aussi la mairie de New-York, prise d'assaut par des terroristes ? Ou si ça se trouve je vais voir un avion arriver droit sur la tour où je me situe..?

Comment je ferais pour rester debout et ne pas tomber de tout en haut, surtout comment vais-je redescendre ? Je pense déjà que si c'est le cas, je suis
déjà donc mort, il faut donc que je cesse de réfléchir a présent.

" je n'ai pas peur,

 je n'ai pas peur" se répéta Tears afin de se rassurer.

En ouvrant la porte, il eut une vue imprenable, sur l'immensité de cette ville, de là où il était il pouvait même apercevoir le fameux "Central Park"

Mais ce n'est pas cela qui le fascina. Non, Il constata que  le Cerf et le chat sont toujours bien là. Je n'avais donc pas rêvé, ils sont bien vivants, ce n'est donc pas
un effet secondaire, je ne suis donc pas fou. En suivant le regard du cerf, il se rendit compte d'où venait le bruit. Elle se tenait là, géante, menaçante,
Une énorme Pieuvre.

Mais que recherche-t-elle ? Je n'ai absolument rien pour me défendre et donc ma première pensée est de m'enfuir redescendre tout le bâtiment,parce que d'ici  je suis pris au piège.

Puis en plus je fais ce que font le mieux les hommes, je m'enfuis et c'est tout, je fis donc demi-tour et refis le chemin en sens inverse...

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Horadere

avatar

Masculin Balance Messages : 12
Date d'inscription : 02/10/2016

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Dim 13 Nov - 0:04

Pupeko n’avait jamais été réellement menacée par quelconque personne. La vue de cette dague ne l’effrayé guère. Elle était plus fascinée qu’autre chose, par la beauté de l’objet. Mais, elle aussi entendit la sirène. Bien qu’elle ne sache pas ce que cela pouvait signifier, ce son lui faisait peur. Du coup elle avança vers son interlocutrice et avec sa petite bouche et ses dents minuscules, elle lui tira toge. Peut être comprendra t'elle qu'elle avait besoin de son aide ?

Plus loin, quelques dizaines de mètres plus haut.

Une sirène ? Ça ne me dit rien qui vaille…

Ça va faire quand même un bon moment qu’elle est partie…

Heureusement que je n’ai pas de problème de là où-

Tout d’un coup elle vit au loin, deux, trois immeubles s’effondrer dans un boucan assourdissant. Derrière cette destruction ? Une énorme pieuvre. Est-ce qu’elle voulait seulement rentrer chez elle ou était-elle en colère contre cette ville ?

Ces questions, QwQ n’avait pas le temps de se les poser. Ça allait sans doute être bientôt au tour du bâtiment auquel elle était accrochée. Il fallait trouver une solution, et vite !

Bon…

Au moins je risque seulement de mourir avec ce genre de monstre à tentacules…

Comment est-ce que je peux sortir de là ?

-Mais c’est quoi ce raffut ! On ne peut pas dormir tranquillement un dimanche matin ?

Un vieux monsieur rabougri venait d’être réveillé par ce vacarme.

-Bonjour monsieur… ?

Le vieil homme sursauta et faillit avoir une crise cardiaque. Il n’avait pas l’habitude de voir des gens suspendus à son immeuble.

-Q-qui êtes-vous ? Comment vous êtes arrivé ici ?
-Á vrai dire je ne sais pas-

Un autre immeuble tomba. Comme un château de cartes.

-Mais C’est que ça vient de là-bas tout ce b-

Le vieux se tut encore une fois. Encore une fois, la crise cardiaque n’était pas passée loin…

-Bordel, c’est l’apocalypse ! Je savais qu’on n’aurait jamais dû élire Trump président !
-Monsieur ! Pouvez-vous m’aider ?

Trop tard. Il était déjà en train de se préparer à partir.

Bon au moins il a laissé la fenêtre ouverte. Maintenant il suffit de se-

-« OUI je me balance, et tu te balances et nous nous balançons. C’est un plaisir im- »
-Allô?

Ouf! In extremis!
Enfin ! Enfin un sol où se poser ! Mais pas le temps de niaiser ! Maintenant il faut se barrer d’ici !

-Monsie-
-Vous ne voyez pas que je suis au téléphone ?!? Les jeunes de nos jours….

Suite à cette gueulante, et après avoir entendu le bruit d’écroulement d’un autre bâtiment, QwQ réfléchissait : devait-elle abandonner ce vieux crouton ou l’aider à évacuer l’immeuble. Elle décida rapidement de choisir la seconde option, après tout, il l’avait aidé à s’en sortir.

-Monsieur…
-Quoi encore ?
-Désolée…

QwQ assomma son sauveur d’une claque. Elle le porta sur son dos puis repris le téléphone portable et le raccrocha. Puis elle sortit de l’appartement qui était ma foi, fort joli pour arriver dans couloir où se trouver l’escalier. Elle commença à le descendre le plus vite possible. La pieuvre semblait être de plus en plus proche…
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1843
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    Dim 13 Nov - 12:33

Waiiiit une pieuvre ! :la:
-----
Félicia vit la femme-chat s'approcher doucement. Puis, tout aussi lentement, la jeune femme rengaina sa dague, persuadée que cette créature ne lui voulait aucun mal. Les battements cardiaques de Félicia s'apaisèrent jusqu'à retrouver leur calme accoutumé. La jeune femme se concentra, ouvrit son esprit et laissa la femme-chat s'approcher d'elle, jusqu'à pouvoir la toucher. Le jeune maître posa alors les mains sur les tempes douces de la créature.

Pupeko.

La créature s'appelait Pupeko.

Soudain, quelque chose rompit le contact. Pupeko écarta brusquement sa fourrure douce de la main de Félicia. Elle avait peur. Le jeune maître rouvrit les yeux et vit une pieuvre rouge d'une taille dépassant ce qu'elle connaissait détruire un immeuble d'une trentaine d'étages avant de reprendre sa route comme si de rien n'était, sans se soucier des édifices qu'elle détruisait, et encore moins des passants qu'elle terrorisait.

Autour de Félicia, la débandade, un concert de désordre, de course et de cris. Tout le monde courait dans tous les sens, accompagnant leurs foulées respectives par un concert de hurlements stridents.

Un autre immeuble s'écroula tandis qu'un gigantesque tentacule balaya un arbre ayant eu le malheur d'être sur son passage, comme s'il n'était que papier.

Mais... une seconde. Où étaient le cerf et la chimère ?

Félicia toussa face au nuage de poussière qui avait suivi la chute de l'immeuble et se concentra sur sa tâche. Sans doute avaient-ils réussi à fuir ? Venant de la part de changeurs de formes, ils devaient disposer de ressources infinies.

Soudain, un homme en uniforme et dont l'insigne permit à la jeune femme de déduire qu'il faisait partie des forces de l'ordre, aboya sur Félicia, dont le coeur commençait à s'affoler, et la mystérieuse femme-chat. Concernant cette dernière, il ne put s'empêcher de lui jeter un regard intrigué.

Sans doute, leur ordonnait-il de fuir ? Aux vues de la situation, cette solution serait la plus logique pour tout le monde.

Mais, quand on ne connaissait pas ce monde, qu'on ne comprenait pas la langue ? qu'on se trouvait avec une femme-chat qui semblait perdue, elle aussi ? Qu'on était l'Héritière de Coliade et Hatrae ?

Qu'on maîtrisait les arts martiaux mais que la finesse ne faisait pas partie de nos qualités ? On faisait quoi ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIEU - New York City (équipe des pouets)    

Revenir en haut Aller en bas
 
LIEU - New York City (équipe des pouets)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Textes en commun :: RP Crossover-
Sauter vers: