Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un verre de trop

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Auseymo
Soupe en boîte bio
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 349
Date d'inscription : 11/06/2014
Localisation : À 12 endroits différents
Humeur : Peu littéraire

MessageSujet: Un verre de trop   Lun 19 Déc - 20:59

La ruelle Saint Sibylle était de celles qui ne donnent pas envie de s’y promener, l'absence de lumière la dotait d'une ambiance peu rassurante. Cette rue était formée d’un côté par un haut mur d’enceinte et de l’autre d’immeubles gris. Une seule bâtisse se distinguait des autres, un petit bar sans prétention, lugubre et froid. L’établissement attirait bien peu de clients, avec son apparence délabrée; c’était sombre et violent, portant à croire que l’échoppe était abandonnée. La devanture était grise et la peinture s’effritait, révélant un bois pourri. La porte de chêne bleu nuit était grinçante et la vitre rayée et sale. La plupart des chaises était en piteux état, les tables bancales et marquées par l’usure du grand nombre de clients que l’on pouvait autrefois observer autour. Les meubles encombrants poussiéreux postés ça et là, la faible lumière rougeâtre produite par une vieille ampoule à incandescence clignotante et l’odeur de renfermé mêlée à celle du tabac froid donnaient à la salle étriquée un aspect étouffant. À chaque angle de plafond trônait une toile d’araignée, témoignant de la propreté du lieu. Au fond de cette pièce, derrière un grand comptoir d’ébène, se trouvait un homme fin au visage émacié, Fernand, le barman. On devinait son grand âge à ses mains tremblantes et à ses cheveux gris ternes. Accoudé au mur, il observait sans broncher l’intérieur désespérément vide et sale. Il s’était passé des années depuis qu’une bande d’amis était venue passer une soirée pleine de joie et de rires ici. Le vieillard s’assit sur son vieux tabouret métallique. « Personne ne viendra aujourd’hui… » pensa-t-il. Il était le seul à pousser la vieille porte depuis près de deux ans maintenant. Il s’en fichait, il n’avait pas besoin de ça pour vivre, sa pension de retraite lui permettait se nourrir, tenir son bar n’était qu’un passe-temps. Une façon comme une autre d’attendre la mort. Un moyen comme un autre de défier le sort. Fernand soupira et traîna lentement les pieds jusqu’à la réserve, prit son chapeau de feutre, se préparant à rentrer chez lui. Il se retourna et sursauta, surpris. Un homme d’une trentaine d’années, vêtu comme un enquêteur cliché de série américaine des années 70 se tenait accoudé au comptoir. Fernand, encore choqué par l’apparition fantomatique de cet inconnu fort original, s’approcha de lui lentement et précautionneusement.
« -B… Bonsoir, que puis-je vous servir ?
-Ce n’est pas très gai par chez vous…
-Je vous demande pardon ?
-Je prendrai un whisky. »
Fernand commença à servir un verre lorsqu’il entendit derrière lui l’inconnu marmonner « Wheiskas, mon nom est Keith Wheiskas et je suis détective privé ». Pensant que le détective s’adressait à lui, Fernand se retourna et vit que l’homme griffonnait ce qu’il disait accompagné de petits dessins sur un petit carnet à la couverture de cuir noir faussement usée pour lui donner un aspect ancien.  Il entendit Keith marmonner une phrase qui lui fit froid dans le dos : « Je viens pour toi, vieillard. ». Savait-il ce que Fernand avait fait durant un mois, trois ans auparavant ? Il était détective privé… Il le savait… Fernand sentit la sueur perler sur son front ridé. Pour la première fois depuis trois ans il ressentit non pas de la peur mais de la terreur. Il était tétanisé. Paniqué, il sut qu’il n’avait pas le choix. D’une main squelettique et tremblante, il versa quelques gouttes de cyanure dans le whisky et en renversa maladroitement, à l’abri du regard de Keith, avant de lui servir le cocktail mortel. L’homme sentit l’alcool, en bon connaisseur.
« -Il y a comme une odeur d’amande…
-Je fais moi-même mon whisky.
-Vous l’empoisonnez, oui ! Vous pensez que je ne sais pas que vous tentez de me tuer, hein ?! »
Fernand paniqua tout à coup et se mit à balbutier des mots incompréhensible. Keith le dévisagea avant d’être secoué par un fou rire incontrôlable.
« -Oh, mon cher ami, vous auriez dû voir votre tête ! Cela fait des années que je n’ai pas autant ri ! Je suis si bon acteur ?
-Il … Il est vrai que votre performance était impressionnante…
-Allez, santé ! »
Le trentenaire avala d’une traite le contenu du verre.
« Vous savez, j’écris un roman actuellement. Le personnage principal, Keith Wheiskas, est un détective privé qui part à la poursuite d’un vieil homme qui a empoisonné son entourage. Je suis venu dans votre bar car je trouve l’ambiance qui y règne propice à l’écriture d’une telle histoire. Je me mets dans la peau du personnage, vous voyez ! C’est très enrichissant et divertissant, ma foi! Vous savez, je n'ai pas grand-chose à faire de mes après-midis moi...»
Fernand blanchit à en devenir translucide. Cet homme ne savait rien de lui ! Il tenta d’improviser, mais il était trop tard. Le romancier se mit à tousser et s’effondra au sol. La dose que lui avait fait avaler Fernand était bien trop forte pour qu’il y survive. Le barman resta paralysé quelques minutes, le regard sur le romancier immobile, les yeux vides, un filet de bave coulant sur le sol. Le vieux se mit à faire les cent pas dans la salle, frénétiquement, jusqu'à ce que ses nerfs lâchent et que sa peur laisse place à la fatigue. Exaspéré, il tira l’homme par les pieds jusque dans la réserve. Il n’y aurait bientôt plus de place dans le placard.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Invité est le genre de personne détestable, genre vraiment beaucoup.


Dernière édition par Auseymo le Ven 30 Déc - 19:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCex9HfvBfMXNdvwThyeAj_w
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Mar 20 Déc - 12:27

pouf

Citation :
La ruelle Saint Sibylle était de celles qui ne donnent pas envie de s’y promener. Les lumières éteintes lui prodiguaient une ambiance peu rassurante. Une seule bâtisse se dressait dans la rue. mmmh... tout ça me semble assez paradoxal. Je trouve qu'une ruelle sombre, c'est une ruelle avec plein de bâtisses qui obstruent la lumière. Si tu mets qu'une seule maisonnée, il y a davantage de lumière (même la nuit, c'est plus ouvert). En fait, j'arrive pas à voir comment tu construis ta rue. Ce Assez bof d'utiliser un démonstratif ici alors que tu ne parles pas de ce bar auparavant. Il faudrait que tu introduises ce bar ("il y avait un petit bar blablabla...") petit bar sans prétention attirait peu de clients de par noooooon :nooon: pas "de par" :nooon: son apparence lugubre. Tout était sombre et branlant. Bien ! Limite mettre "C'était sombre et violent", ça aurait plus de force (allitération ouioui) La devanture était grise et la peinture s’effritait, révélant un bois pourri. La porte de chêne bleue nuit bleu nuit (invariable) était grinçante et la vitre rayée et sale. La plupart des chaises étaient était (c'est "la plupart" le sujet) en piteux état, les tables bancales et sales. Les meubles poussiéreux postés ça et là donnaient un aspect étouffant à la salle étriquée. Il faudrait que tu essaies de nous rendre compte de cet aspect étouffant et pas juste avec un "c'est étouffant". Tu peux parler de la lumière, ce qu'elle peut nous faire percevoir, de l'ambiance sonore etc. À chaque angle de plafond trônait une toile d’araignée, rendant l’échoppe bien moins attirante. Au fond de cette pièce, derrière un grand comptoir d’ébène, se trouvait un homme fin au visage émacié, Fernand, le barman. On devinait son grand âge à ses mains tremblantes et à ses cheveux gris ternes. Accoudé au mur, il observait sans broncher l’intérieur désespérément vide et sale. Il s’était passé des années depuis qu’une bande d’amis était venue passer une soirée pleine de joie et de rires ici. Décris ces moments ! Ne sois pas juste allusif. Je crois en fait que ton texte manque d'émotions et n'est juste qu'un gros pavé de description... Le vieillard s’assit sur son vieux tabouret métallique. « Personne ne viendra aujourd’hui… » pensa-t-il. En effet pabo :nooon:, il était le seul à pousser la vieille porte depuis près de deux ans. Il s’en fichait, il n’avait pas besoin de ça pour vivre, sa pension de retraite lui permettait se nourrir, tenir son bar n’était qu’un passe-temps. Une façon comme une autre d’attendre la mort. Un moyen comme un autre de défier le sort. Fernand se retourna en soupirant. Il traîna lentement les pieds jusqu’à la réserve, prit son chapeau de feutre noir, se préparant à rentrer chez lui. Il ouvrit la porte de la réserve et faillit faire une crise cardiaque trop lourde comme expression. Un homme d’une trentaine d’années, vêtu d’un béret anthracite, d’un grand imperméable brun descendant jusqu’aux genoux, ouvert sur une chemise blanche et d’une cravate noire, d’un pantalon noir et de chaussures cirées marron. Fernand, encore choqué par l’apparition fantomatique de cet inconnu fort original, s’approcha de lui lentement et précautionneusement.
« -B… Bonsoir, que puis-je vous servir ?
-Ce n’est pas très gai par chez vous…
-Je vous demande pardon ?
-Je prendrai un whisky. »
Fernand commença à servir un verre lorsqu’il entendit derrière lui l’inconnu marmonner « Wheiskas, mon nom est Keith Wheiskas et je suis détective privé ». Pensant que le détective s’adressait à lui, Fernand se retourna et vit que l’homme griffonnait ce qu’il disait accompagné de petits dessins sur un petit carnet à la couverture de cuir noir faussement usée pour lui donner un aspect ancien. Il entendit Keith marmonner une phrase qui lui fit froid dans le dos : « Je viens pour toi virgule vieillard ». Savait-il ce que Fernand avait fait durant un mois, trois ans auparavant ? Il était détective privé… Il le savait… Fernand n’avait pas le choix. Il versa quelques gouttes de cyanure dans le whisky, à l’abri du regard de Keith, avant de lui servir. L’homme sentit l’alcool.
« -Il y a comme une odeur d’amande…
-Je fais moi-même mon whisky.
-Vous l’empoisonnez, oui ! Vous pensez que je ne sais pas que vous tentez de me tuer, hein ?! »
Fernand paniqua tout à coup et se mit à balbutier des mots incompréhensible. Keith le dévisagea avant de partir dans un fou rire incontrôlable.
« -Oh, mon cher ami, vous auriez dû voir votre tête ! Cela fait des années que je n’ai pas autant ri ! Je suis si bon acteur ?
-Il … Il est vrai que votre performance était impressionnante…
-Allez, santé ! »
Le trentenaire avala d’une traite le contenu du verre.
« Vous savez, j’écris un roman actuellement. Le personnage principal, Keith Wheiskas, est un détective privé qui part à la poursuite d’un vieil homme qui a empoisonné son entourage. Je suis venu dans votre bar car je trouve l’ambiance qui y règne propice à l’écriture d’une telle histoire. Je me mets dans la peau du personnage, vous voyez ! C’est très enrichissant, ma foi !»
Fernand blanchit à en devenir translucide. Cet homme ne savait rien de lui ! Il tenta d’improviser, mais il était trop tard. Le romancier se mit à tousser violemment et s’effondra au sol dans un dernier râle d'agonie. La dose que lui avait fait avaler Fernand était bien trop forte pour qu’il y survive. Fernand, exaspéré, tira l’homme par les pieds dans la réserve. Il n’y aurait bientôt plus de place dans le placard.

Le renversement final marche bien, mais il est mal amené. Tu devrais te centrer uniquement sur le point de vue du barman. Exit les descriptions faites par le narrateur au début qui se met dans la peau d'un nouvel arrivant puis pouf ça change de point de vue pour le barman - ce qui est maladroit.
Il y a trop TROP de descriptions, ça en devient indigeste x) Centre tes descriptions sur les perceptions et sur l'ambiance sans trop en faire, ça sera diablement plus efficace.

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Nain Fougère
Créateur Uchronien
Créateur Uchronien
avatar

Masculin Vierge Messages : 434
Date d'inscription : 03/10/2016
Localisation : Quelque part dans un monde nouveau !
Humeur : Subjectivement Suprême.

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Mar 20 Déc - 12:33

Salutations !


C'est trop bien ! xD
Étant donné mon esprit critique médiocre je ne puis t'aider à améliorer ton texte, mais la phrase précédente est ce qui a flottait dans ma tête au moment de la chute. Donc, je pense que tu peux gagner ton coucours :B

Bonne chance !

------------------------------------------------------------------------------------------------
~L'Étrange Nain Fougère~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LeRevateur/?ref=aymt_homepage_panel
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4811
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Mar 20 Déc - 13:53

COUCOU C'EST MOI :huh:

On m'invoque, me voici Vent



Citation :


La ruelle Saint Sibylle était de celles qui ne donnent pas envie de s’y promener. Les lumières éteintes lui prodiguaient une ambiance peu rassurante. Une seule bâtisse se dressait dans la rue. Ce petit bar sans prétention attirait peu de clients de par son apparence lugubre. Tout était sombre et branlant. Toutes ces phrases sont trop couuuuurts bouhou Hurk En fait comme elles sont descriptives et assez lapidaires, on a l'impression que tu nous bombardes de phrases descriptives, ça donne un effet lourd. Si tu les assembles et les enchaînes entre elles grâce à des virgules ou des points-virgules, je pense que ce sera bien plus fluide :la: La devanture était grise et la peinture s’effritait, révélant un bois pourri. La porte de chêne bleue nuit était grinçante et la vitre rayée et sale. La plupart des chaises étaient en piteux état, les tables bancales et sales. Les meubles poussiéreux postés ça et là donnaient un aspect étouffant à la salle étriquée. À chaque angle de plafond trônait une toile d’araignée, rendant l’échoppe bien moins attirante. Ah pourquoi, elle était attirante au début ? AHDE AHDE Au fond de cette pièce, derrière un grand comptoir d’ébène, se trouvait un homme fin au visage émacié, Fernand, le barman. On devinait son grand âge à ses mains tremblantes et à ses cheveux gris ternes. Accoudé au mur, il observait sans broncher l’intérieur désespérément vide et sale. Il s’était passé des années depuis qu’une bande d’amis était venue passer une soirée pleine de joie et de rires ici. Trop triiiste :c :c On voit bien la scène dans notre tête et on ressent bien l'ambiance que tu veux y mettre, c'est cool ! Le vieillard s’assit sur son vieux tabouret métallique. « Personne ne viendra aujourd’hui… » pensa-t-il. En effet, il était le seul à pousser la vieille porte depuis près de deux ans. Il s’en fichait, il n’avait pas besoin de ça pour vivre, sa pension de retraite lui permettait se nourrir, tenir son bar n’était qu’un passe-temps. Une façon comme une autre d’attendre la mort. Un moyen comme un autre de défier le sort. Fernand se retourna en soupirant. Il traîna lentement les pieds jusqu’à la réserve, prit son chapeau de feutre noir, se préparant à rentrer chez lui. Il ouvrit la porte de la réserve et faillit faire une crise cardiaque. Un homme d’une trentaine d’années, vêtu d’un béret anthracite, d’un grand imperméable brun descendant jusqu’aux genoux, ouvert sur une chemise blanche et d’une cravate noire, d’un pantalon noir et de chaussures cirées marron. OUAH PTN MAIS TROP DE DESCRIPTION QUI NE SERT A RIEN :ffmental: On s'en fout un peu de ce qu'il porte AHDE AHDE Ou alors, si tu y tiens vraiment, tu pourrais diluer ça au fil de la scène qui suite, ça éviterait cette phrase tellement lourde... Wiii Fernand, encore choqué par l’apparition fantomatique de cet inconnu fort original, s’approcha de lui lentement et précautionneusement.
« -B… Bonsoir, que puis-je vous servir ?
-Ce n’est pas très gai par chez vous…
-Je vous demande pardon ?
-Je prendrai un whisky. »
Fernand commença à servir un verre lorsqu’il entendit derrière lui l’inconnu marmonner « Wheiskas, mon nom est Keith Wheiskas et je suis détective privé ». Pensant que le détective s’adressait à lui, Fernand se retourna et vit que l’homme griffonnait ce qu’il disait accompagné de petits dessins sur un petit carnet à la couverture de cuir noir faussement usée pour lui donner un aspect ancien. Il entendit Keith marmonner une phrase qui lui fit froid dans le dos : « Je viens pour toi vieillard ». Savait-il ce que Fernand avait fait durant un mois, trois ans auparavant ? Il était détective privé… Il le savait… Fernand n’avait pas le choix. Il versa quelques gouttes de cyanure dans le whisky, à l’abri du regard de Keith, avant de lui servir. Ouah c'est cool, mais beaucoup trop rapide ! Il faut que tu prennes plus le temps de poser le cheminement de pensées de Fernand, ça va trop vite, on n'a pas le temps de prendre la vraie mesure de ce qu'impliquent ces phrases, ni du meurtre qu'il fomente. Mets plus l'accent sur les émotions qui le traversent, par exemple :arbre: L’homme sentit l’alcool.
« -Il y a comme une odeur d’amande…
-Je fais moi-même mon whisky.
-Vous l’empoisonnez, oui ! Vous pensez que je ne sais pas que vous tentez de me tuer, hein ?! »
Fernand paniqua tout à coup et se mit à balbutier des mots incompréhensible. Keith le dévisagea avant de partir dans un fou rire incontrôlable.
« -Oh, mon cher ami, vous auriez dû voir votre tête ! Cela fait des années que je n’ai pas autant ri ! Je suis si bon acteur ?
-Il … Il est vrai que votre performance était impressionnante…
-Allez, santé ! »
Le trentenaire avala d’une traite le contenu du verre.
« Vous savez, j’écris un roman actuellement. Le personnage principal, Keith Wheiskas, est un détective privé qui part à la poursuite d’un vieil homme qui a empoisonné son entourage. Je suis venu dans votre bar car je trouve l’ambiance qui y règne propice à l’écriture d’une telle histoire. Je me mets dans la peau du personnage, vous voyez ! C’est très enrichissant, ma foi !»
OUAAAAAAH MAIS C'EST HORRIBLE :ffmental:
Fernand blanchit à en devenir translucide. Cet homme ne savait rien de lui ! Il tenta d’improviser, mais il était trop tard. Le romancier se mit à tousser violemment et s’effondra au sol dans un dernier râle d'agonie. La dose que lui avait fait avaler Fernand était bien trop forte pour qu’il y survive. Fernand, exaspéré, tira l’homme par les pieds dans la réserve. Il n’y aurait bientôt plus de place dans le placard.
Un peu rapide le passage de la panique à l'exaspération, insiste peut-être plus sur la transition entre les deux.
[/quote]


Ouah c'est carrément cool comme idée, et l'ambiance est terrible, c'est noir et poussiéreux comme tu le décris bien. oui

Bonne chance pour le concours ^^^


PS. Ma soeur a lu par dessus mon épaule, elle te souhaite bonne chance parce que ton texte a l'air bien (je cite) mais que ce sont toujours des trucs nuls qui gagnent au lycée AHDE AHDE

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Auseymo
Soupe en boîte bio
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 349
Date d'inscription : 11/06/2014
Localisation : À 12 endroits différents
Humeur : Peu littéraire

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Mar 20 Déc - 16:39

Merci Corny! Bon, je vais retravailler ce que tu m'as dit et j'ai déjà quelques idées. ET J'ESPÈRE QUE TA SŒUR SE TROMPE AHDE

------------------------------------------------------------------------------------------------
Invité est le genre de personne détestable, genre vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCex9HfvBfMXNdvwThyeAj_w
Auseymo
Soupe en boîte bio
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 349
Date d'inscription : 11/06/2014
Localisation : À 12 endroits différents
Humeur : Peu littéraire

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Mar 20 Déc - 16:54

Merci aussi à Sil et Nain (déso pour le double post mais je suis sur portable donc c'est pas facile!) Sil: je vais essayer de faire ressortir plus d'émotions ^^
Nain: Merci beaucouuuup ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Invité est le genre de personne détestable, genre vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCex9HfvBfMXNdvwThyeAj_w
Matt

avatar

Féminin Poissons Messages : 67
Date d'inscription : 15/09/2016
Localisation : quelque part
Humeur : Maussade, mais pas méchante

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Mer 21 Déc - 0:40

Oh ben mince alors! Moi qui voulait attendre d'être posé sur mon PC pour commenter, me voilà coiffé au poteau! Embarassed Bon je te donne tout de même le détail car un avis est un avis, même si le mien rejoint beaucoup celui de corn.
C'est parti

Spoiler:
 

Bravo pour tes corrections express, J'adore cette chute et particulièrement toute la dernière partie. Le début est bien mieux mais peut-être pourrais-tu accentuer le côté glauque en jouant sur les ombres et les contrastes plutôt que de décrire les murs, parce qu'on s'en fout qu'il soit d'enceinte et gris et l'immeuble , qu'il soit abandonné, pff, même pas peur! Cette rue étriquée s'étirait entre deux murs de béton immenses avalant toute clarté, ou semblant se refermer sur elle et au fond, cette petite bâtisse délabré résistait...bon tu vois le genre, c'est plus oppressant!

En tout cas c'est très bien imaginé comme histoire, tu as toutes tes chances :ok:
Revenir en haut Aller en bas
Auseymo
Soupe en boîte bio
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 349
Date d'inscription : 11/06/2014
Localisation : À 12 endroits différents
Humeur : Peu littéraire

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Mer 21 Déc - 0:48

Merci Matt! :D J'aimerais bien prendre tes idées directement comme ça mais ce n'est pas le but donc je tenterai de les reformuler demain!

------------------------------------------------------------------------------------------------
Invité est le genre de personne détestable, genre vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCex9HfvBfMXNdvwThyeAj_w
Auseymo
Soupe en boîte bio
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 349
Date d'inscription : 11/06/2014
Localisation : À 12 endroits différents
Humeur : Peu littéraire

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Jeu 2 Fév - 21:11

DES NOUVELLES DE LA NOUVELLE (jej)

Bon, le premier tour du concours est passé et j'ai été qualifié de façon assez large pour la suite!

(Double post? Do I care?)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Invité est le genre de personne détestable, genre vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCex9HfvBfMXNdvwThyeAj_w
Alton

avatar

Masculin Lion Messages : 437
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Jeu 2 Fév - 21:22

:hola: YEAH BIEN JOUE ! :hola:

Bonne chance pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Auseymo
Soupe en boîte bio
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 349
Date d'inscription : 11/06/2014
Localisation : À 12 endroits différents
Humeur : Peu littéraire

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Sam 4 Fév - 17:45

Merciiiii :A

------------------------------------------------------------------------------------------------
Invité est le genre de personne détestable, genre vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCex9HfvBfMXNdvwThyeAj_w
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4811
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Sam 4 Fév - 18:35

Coooool tiens-nous au courant :unjournormal:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Auseymo
Soupe en boîte bio
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 349
Date d'inscription : 11/06/2014
Localisation : À 12 endroits différents
Humeur : Peu littéraire

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Sam 4 Fév - 22:18

Yep, je posterai la progression de la nouvelle ici ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Invité est le genre de personne détestable, genre vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCex9HfvBfMXNdvwThyeAj_w
Auseymo
Soupe en boîte bio
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 349
Date d'inscription : 11/06/2014
Localisation : À 12 endroits différents
Humeur : Peu littéraire

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Jeu 30 Mar - 18:12

DES NOUVELLES DE LA NOUVELLE!

Voilà, cette histoire touche à sa fin avec une consécration. La consécration du prix "Jeune Talent"!

Merci de m'avoir soutenu. Et de m'avoir aidé. Je vous envoie à tous une infinité de keurs.




------------------------------------------------------------------------------------------------
Invité est le genre de personne détestable, genre vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCex9HfvBfMXNdvwThyeAj_w
Alton

avatar

Masculin Lion Messages : 437
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: Un verre de trop   Ven 31 Mar - 7:11

Bien joué, le monde libre des concours d'auteurs peut trembler devant l'arrivé d'un jeune Talent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un verre de trop   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un verre de trop
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: