Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronochallenge n°43

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1794
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Chronochallenge n°43   Sam 14 Jan 2017 - 21:30

Bon, c'est partit, cette fois-ci vous avez droit à un thème musical, ça faisait longtemps !



L'adresse au cas où ça bug chez vous : https://www.youtube.com/watch?v=LpiFmZLICgM




Et pour les pauvres que ça n'inspire pas voilà un thème plus banal : Le temps des nuits.
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4801
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°43   Sam 14 Jan 2017 - 21:35

MAIS IL EST TROP BIEN CE THEME PITAING !!

Pourquoi je dois bosser à la place d'écrire... Ohoh ! Ohoh !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Ippa

avatar

Féminin Poissons Messages : 382
Date d'inscription : 01/02/2015
Humeur : Qui a voler mon lit !?

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°43   Sam 14 Jan 2017 - 22:05

Merci tiun pour les theme... je vais rester sur le sonore meme si je suis obliger de le couper parce qu'elle fait trop mal au oreille!


La nuit des trolls


L’enfant était assise au plus près du grand brasier. Son tambour semblait immense dans ses fins bras. Le silence s’était fait lors de son apparition. Aussi délicatement que sa lourde stature lui permettait, elle était allée s’installer à la droite du feu. Un autre enfant était apparu à son opposé. Tout son inverse, sa silhouette fine et longue était renforcée par le petit tambour dans ses mains.

Les deux petits êtres se fixaient à travers les hautes flammes. Rapidement les peaux se mirent à résonner rejointes par les claquements secs des mains des adultes du cercle. La fillette se mit à chanter d’une voix de velours l’origine de leur peuple, leur sombre malédiction. Bientôt la voix du garçon la rejoignit dans un exercice de vocalises à faire vriller les tympans des autres espèces. Et alors que le petit bout de femme arrêtait brutalement sa voix, le jeune homme continua en grondant, scandant des mots qu’eux seuls comprenaient.

Le brasier, en cette nuit de célébration, faisaient ressortir les imposants corps des femmes et étirait les corps des Hommes, caractéristique héritée de leur peuple.

Moi qui rêvais de découvrir les Trolls de nos légendes, partis rapidement. J’étais de trop dans la plaine cette nuit.




correction par Cornouille

------------------------------------------------------------------------------------------------
Etonnante est cette lubie qu'ont les hommes d'appeler les choses par leur nom
Revenir en haut Aller en bas
Jugement

avatar

Masculin Taureau Messages : 253
Date d'inscription : 07/07/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°43   Sam 14 Jan 2017 - 22:05

1er jour de l'expédition spatio-temporelle

Je n'arrive pas à y croire nous y sommes parvenus ! Bon au moins j'ai réussi à te garder auprès de moi journal. Wow, je n'y crois toujours pas.. Après dix années de recherche intensive qui ont fait souffrir notre vie sociale et privée, MOI  Derek Coleman Historien et mon équipe de scientifiques avons réussi à remonter dans le temps ! C'est incroyable ! Bon, certes nous voulions aller plutôt vers l'époque de l'âge médieval mais Steven le chercheur en chef nous à convaincu de venir ici. Nous avons donc atterri à l'âge de pierre nous sommes je dirais en été. Pour l'instant aucune tribu de croisée, nous avons appris le Proto-Indo-Européen nous pourrons ainsi communiquer avec les hommes des cavernes que nous croiserons.

2e jour de l'expédition spatio-temporelle

Bon.. on s'est trouvé une petite caverne et avons réussi à parler avec un homme des cavernes, on a froid.. Il fait  nuit j'écris personnellement pour m'aider à survivre.. Brrr je gèle en ce moment même ! On a pas autant de poils que nos ancêtres faut croire ! Bon... Je vais essayer de me rendormir demain nous irons au point de rendez-vous si on peut dire ça Kermik enfin je sais pas si son nom s'écrit comme cela mais cet homme nous a expliqué le chemin à suivre depuis notre grotte, ou caverne appellez-la comme vous voulez, pour arriver à une sorte de village où nous trouverons aide, nourriture, lance enfin arme tout ça quoi bonne nuit.

3e jour de l'expédition spatio-temporelle
Bon, nous y sommes allés il n'y avait personne mais du matos était présent. Je dois avouer que nous l'avons pillé ce petit village... Il reste plus rien ! Mais bon eux sont aptes à se débrouiller nous non, nous n'avons toujours pas vu de mammouth reste plus qu'à essayer de trouver un point d'observation je dois vous dire que on est un peu perdus.


À suivre.



Correction par Cornouille

------------------------------------------------------------------------------------------------
"This world will always judge"
Revenir en haut Aller en bas
Dragon Dae

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 233
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°43   Sam 14 Jan 2017 - 22:28

Ça avait fini par arriver. Ce moment que beaucoup avaient prédit, ou redouté, sans savoir tout à fait quelle forme il prendrait. Ce moment que beaucoup d'autres avaient jugé impossible, tout juste bon à alimenter films et romans.

La fin du monde. Plus exactement, la fin du monde tel qu'on le connaissait.

À force de pollution, de rejet des déchets dans l'atmosphère, nous avions fini par anéantir entièrement la couche d'ozone. Cette fameuse couche dont on entendait si souvent parler, sans toujours savoir ce qu'elle faisait exactement. Eh bien on le savait maintenant. Elle nous permettait de vivre au grand jour sans danger.

Après sa disparition, ceux qui n'étaient pas immédiatement brûlés développaient des cancers de la peau. La chaleur devenait insoutenable, même en hiver – était-il d'ailleurs encore pertinent de parler d'hiver ? On ne distinguait plus vraiment les saisons, tant la température variait peu.

On essaya de développer des techniques de protection pour continuer à vivre selon notre rythme normal. Des vêtements faits avec des matériaux particulièrement isolants, ou qui conservaient bien la température corporelle. Mais rien de tout ça ne fut très efficace ; on retardait l'inévitable, mais le nombre de cancers de la peau ou autres maladies du même genre continuait d'augmenter.

Les premiers à avoir suggéré de vivre la nuit, on leur a ri au nez. Allons, vivre la nuit et se reposer la journée, c'était bon pour les animaux sauvages. Les humains étaient bien au-dessus de ça. Il suffisait de trouver un bon moyen de se protéger du soleil.

Mais l'idée a continué à faire son chemin, tandis que de plus en plus de métiers nécessitant de travailler en plein soleil disparaissaient, faute de gens prêts à les exercer. Du rire, on est passé aux protestations. Vivre de nuit, c'était s'exposer au danger ! Notre évolution ne nous avait pas dotés de nyctalopie, contrairement à la majeure partie du règne animal. Le moindre prédateur qui voudrait se faire un repas de chair humaine n'aurait aucun mal à nous attraper.

On leur rétorqua que rien n'interdisait de garder le même modèle de société, avec les mêmes technologies, et que par conséquent il suffirait de s'équiper de lampes et d'armes à feu pour les faire fuir. Les usines tourneraient la nuit, les supermarchés et autres magasins également ; il faudrait un temps d'adaptation, mais il n'y avait pas de raison que ça ne marche pas.

En théorie, c'était vrai. Rien ne semblait s'opposer à ce que nous vivions selon le même modèle, mais à des heures différentes. Dans la pratique, ce fut plus compliqué que ça.

Ce fut l'élevage de bétail qui en pâtit d'abord. Les animaux, eux, n'avaient pas changé de rythme de vie ; allez ramasser des œufs quand votre lampe fait paniquer tout le poulailler ! Et dans le noir complet, impossible de distinguer les silhouettes des volatiles... Quant aux grands animaux, essayez de conduire à l'abattoir ou à la traite des vaches qui s'immobilisent à la vue des phares, qui pèsent 700 kilos, et qui voient mieux que vous dans le noir.

Notre conviction, si ancrée dans la société, d'être au sommet de la chaîne alimentaire, en a pris un coup. D'autant plus quand la chasse s'est avérée impossible : utiliser des lampes aurait trahi la position des chasseurs, et comment voulez-vous chasser un animal que vous ne voyez pas, mais qui lui, vous voit très bien ?

Ce fut ensuite le tour de l'industrie. Il y avait moins d'heures dans une nuit que dans une journée, alors la production industrielle a ralenti. On essaya de faire travailler davantage de gens dans ce secteur, mais ça ne suffit pas à compenser le manque à gagner. Finalement, faute de rentabilité, l'industrie a fini par disparaître.

C'est ainsi que, petit à petit, on en est arrivés à confectionner des vêtements et des outils avec ce qu'on trouvait dehors. On mangeait ce qu'on cueillait dans la nature, et ce qu'on arrivait à faire pousser sans méthodes artificielles.

Et surtout, personne ne sortait le jour. En quelques générations, l'humanité oublia comment c'était, de vivre avec la lumière du soleil. Il ne restait personne pour s'en rappeler, sinon des textes. Finalement, cela devint un mythe auquel de moins en moins de gens croyaient ; une histoire inventée, comme l'Atlantide ou les légendes arthuriennes. Le temps du jour était passé ; c'était maintenant le tour du temps des nuits.


Le silence se fit après que l'homme eût terminé son récit. Puis une voix s'éleva :

"C'est vrai, tout ça, papa ? ça s'est vraiment passé comme ça ?

- Qui sait ? répondit-il. Tout ce qu'on a, ce sont de vieux textes et d'anciennes images."

Il se leva.

"En tout cas, il est temps de dormir, maintenant. Bonne journée, ma puce !"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronochallenge n°43   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronochallenge n°43
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les défis Tic-Tac-
Sauter vers: