Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Rayonneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 280
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Le Rayonneur    Sam 21 Jan - 16:52

Sous la voûte de verre, l'abysse nébuleuse apparaissait plus vaste et lointaine encore, la nuit se déversait goutte à goutte, nous remplissant de son calme doux et brun. Les allées commençaient à se former, les exposants montaient et déballaient, aidés par des gamins et des ombres en coin d’œil de la rue. Les champignons iridiaient d'un bleu opale, accrochés aux murs et pendants du plafond, ils rendaient l'obscur moins aveugle. Le sol lui, était veiné d'eau claire, recouverte de minéraux incolores et colores mélangés. Dans cette eau, vivait des algues qui diaphusaient de la bioluminescence turquoise lorsqu'un pieds semblait vouloir les foulés.

Brrrrrr

A cette heure la fatigue donnait froid et on pouvait voir des petites boules de coton blanc sortir des bouches des silhouettes ébènes, qui s'activaient sans bruits, et fondre dans l'air. C'est pour cela que, à la fin du montage qui réchauffait à peine, l'on sortait les thermos et on buvait du sombre, mat, sucré ou amer, certains y mélangeaient du blanc.
C'était le cas du rayonneur, de "Notre Rayonneur" comme on l'appelait sous les halles, il mettait toujours du blanc et du sucre avec son noir. Tout le monde savait ça, tout le monde le connaissait. Il avait toujours été là il paraît, tous les jours, à chaque fois que les halles étaient ouvertes, il était là et il vendait ses pots de rayons ambrés.

Tap tap

Tout le monde savait où le Rayonneur s'emplaçait, il n'y avait pas vraiment d'emplacement réservé sous les halles pourtant, on s'installait au petit bonheur la chance souvent. Sauf qu'on savait toujours où était le Rayonneur, il s'installait toujours plus ou moins au même endroit et même si il ne s'installait pas là où il était d'habitude, on finissait toujours par le trouver. C'est dire sil était connu.
En effet, les halles sont tellement grandes, que beaucoup des exposants sont obligés d'habités à côté ou même à l'intérieur pour réusssir à trouver des places pas trop éloignés du centre.

Et oui, il était célèbre à ce point le Rayonneur, au point que tous l'avaient déjà vu ou rencontré au moins une fois dans la profession. Tout le monde savait ce qu'il y avait à savoir sur lui, parce qu'on parlait toujours de lui.

Tap tap

Il faisait toujours quelque chose d'extraordinaire ou d'extraordinairement ordinaire et finissait toujours au milieu des sujets de conversations de la journée.


Mais moi je ne le connaissait pas.


Tap tap tap


-Bonjour.

-Bonjour, désolé j'étais parti parler au vendeur de bijoux plus loin là-bas. Un type vraiment super gentil. Vous n'avez pas trop attendu ?

-Pas du tout. Je m'arrêtais juste pour regarder et je me demandais ce que vous vendiez ?

Je ne l'avais jamais vu, on ne me l'avait jamais montré. J'avais déjà vu son stand, mais vide.

-Comme vous pouvez le voir, me souria-il.

J'étais souvent passé devant cette table, ornée de pots de verres, de céramiques, de boîtes en fer remplis de

-De... heu... rayon ? C'est ça ?

Mais je n'avais jamais su qui tenait cette table. D'ailleurs, on ne m'avait jamais parlé du Rayonneur.

-Bingo, c'est exactement ça !

Je suppose que les gens pensaient que je connaissais déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur lui, ou que je ne m’intéressait pas au Rayonneur, que je ne l'aimait pas peut-être. Je ne leur reproche pas de ne pas m'avoir parlé du Rayonneur avant, je suis taiseux et on ne sait jamais trop quoi penser de ce que je surement pense ou peut-être pas pense tant que ça.

-Vous avez de jolis boîtes, vous pourriez les vendre telles qu'elles même sans rayon.

Lamées de rouge, de noir, de carreaux de céramique marron, de tesson de verre jaune, bleu, de fils de laine vert, de bouts de tissus à pois ou à carreaux.

-Ah, celle-la que vous tenez.

-Oui ?

-Elle est bien. Originale, non ? Vous ne trouvez pas ?

-Si si, elle est effectivement très belle et très originale. Je vais peut-être vous l'acheter je pense.

-Non non non, je vous l'offre. La boîte et les rayons bien sûr. Normal.

-Je... ne peux pas accepter comme ça.

-Si prenez, ça me fait plaisir de vous l'offrir, prenez !

En un mouvement aqueux et leste il fut derrière moi, ouvrant mon sac pour y mettre le pot qui m'avait iridiscé le regard par ses couleurs pastels.

-Bon et bien, merci.

-On ne refuse pas un cadeau offert de bon cœur.

-Si il est offert avec autant d'enthousiasme, je ne peux effectivement pas refusé. Et sinon, je ne vous avais jamais vu ici, depuis combien de temps être vous aux halles ?

-Oh, des années !

-Vraiment ? Je ne vous avais jamais vu avant pourtant, je suppose que ici tout est possible.

-Et demain je serais parti.

-Parti ? Parti c'est à dire ?

-Parti pour de bon, je ferme boutique.

-Et pourquoi partez-vous ?

-Je n'ai plus assez d'argent pour rester ici. Le propriétaire m'a dit que je pouvais rester si je voulais, il est trop gentil. Je préfère partir, je ne sais pas où, mais je sens que là où j'arriverais me plaira.

-Vous allez continuer à vendre des rayons ?

-Moi ? Nooon, j'ouvrirais peut-être un bar, ou... je ne sais pas, hahaha.

-Vous allez manquer à des gens, je suppose.

-Vous me manquerez.

Je n'avais plus rien à dire, il ne me restait qu'à partir, mais avant il me fallait lui jeter un dernier regard, sur cet homme auquel je n'aurais pas put donner d'âge, un enfant qui aurait vécu cent ans.

Tap tap tap

Tous les stands et toutes les tables étaient montés maintenant.

-Hey ! Tu viens boire avec nous ? me proposa le Tisseur, qui était déjà assis avec son thermos fumant en main.

-J'arrive.

-Tiens je t'ai déjà versé une tasse.

-Merci.

Humph

-Tu aurais du sucre ?

-Hum ? Oui, tiens. C'est bizarre d'habitude tu le prend bien noir, non ? m'interrogea le Tisseur.

-Aujourd'hui je n'ai pas envie de le boire noir, tu aurais du...

-Tiens.

Et il me passa le blanc.

-Tu sais que le Rayonneur est parti ? je demandais.

-Qui ?

Foudroyé par un frisson je mis la main dans mon sac, la boîte y était.

-Personne, je me suis trompé.


Soup glup glup

Le noir comme ça c'était bien, demain je le prendrais comme ça, après-demain je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1733
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Dim 22 Jan - 15:46

Ouppo a écrit:
Sous la voûte de verre, l'abysse nébuleuse apparaissait plus vaste et lointaine encore, la nuit se déversait goutte à goutte, nous remplissant de son calme doux et brun. Les allées commençaient à se former, les exposants montaient et déballaient, aidés par des gamins et des ombres en coin d’œil de la rue. Les champignons iridiaient > irradiaient d'un bleu opale, accrochés aux murs et pendants du plafond, ils rendaient l'obscur moins aveugle. Le sol lui, était veiné d'eau claire, recouverte de minéraux incolores et colores mélangés. Dans cette eau, vivait des algues qui diaphusaient (Kézako ?)de la bioluminescence turquoise lorsqu'un pied semblait vouloir les foulés.

Brrrrrr

A cette heure la fatigue donnait froid et on pouvait voir des petites boules de coton blanc sortir des bouches des silhouettes ébènes, qui s'activaient sans bruit, et fondre dans l'air. C'est pour cela que, à la fin du montage qui réchauffait à peine, l'on sortait les thermos et on buvait du sombre, mat, sucré ou amer, certains y mélangeaient du blanc.
C'était le cas du rayonneur, de "Notre Rayonneur" comme on l'appelait sous les halles, il mettait toujours du blanc et du sucre avec son noir. Tout le monde savait ça, tout le monde le connaissait. Il avait toujours été là il paraît, tous les jours, à chaque fois que les halles étaient ouvertes, il était là et il vendait ses pots de rayons ambrés.

Tap tap

Tout le monde savait où le Rayonneur s'emplaçait se plaçait, il n'y avait pas vraiment d'emplacement réservé sous les halles pourtant. On s'installait au petit bonheur la chance souvent. Sauf qu'on savait toujours où était le Rayonneur. Il s'installait toujours plus ou moins au même endroit et même si il ne s'installait pas là où il était d'habitude, on finissait toujours par le trouver. C'est dire s'il était connu.
En effet, les halles sont tellement grandes, que beaucoup des exposants sont obligés d'habités à côté ou même à l'intérieur pour réussir à trouver des places pas trop éloignés du centre.

Et oui, il était célèbre à ce point le Rayonneur, au point que tous l'avaient déjà vu ou rencontré au moins une fois dans la profession. Tout le monde savait ce qu'il y avait à savoir sur lui, parce qu'on parlait toujours de lui.

Ca intrigue ton truc lààà :la:

Tap tap

Il faisait toujours quelque chose d'extraordinaire ou d'extraordinairement ordinaire et finissait toujours au milieu des sujets de conversations de la journée.


Mais moi je ne le connaissais pas.


Tap tap tap


-Bonjour.

-Bonjour, désolé j'étais parti parler au vendeur de bijoux plus loin là-bas. Un type vraiment super gentil. Vous n'avez pas trop attendu ?

-Pas du tout. Je m'arrêtais juste pour regarder et je me demandais ce que vous vendiez. Ce n'est pas une question ici :)

Je ne l'avais jamais vu, on ne me l'avait jamais montré > Parle plus de présentation ou, tu peux dire que tu ignores à quoi il ressemble.... J'avais déjà vu son stand, mais vide.

-Comme vous pouvez le voir, me sourit-il.

J'étais souvent passé devant cette table, ornée de pots de verres, de céramiques, de boîtes en fer remplis de

-De... heu... rayon ? C'est ça ?

Mais je n'avais jamais su qui tenait cette table. D'ailleurs, on ne m'avait jamais parlé du Rayonneur.

-Bingo, c'est exactement ça !

Je suppose que les gens pensaient que je connaissais déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur lui, ou que je ne m’intéressait pas au Rayonneur, que je ne l'aimait pas peut-être. Je ne leur reproche pas de ne pas m'avoir parlé du Rayonneur avant, je suis taiseux et on ne sait jamais trop quoi penser de ce que je surement pense ou peut-être pas pense tant que ça.

-Vous avez de jolies boîtes, vous pourriez les vendre telles qu'elles même sans rayon.

Lamées de rouge, de noir, de carreaux de céramique marron, de tesson de verre jaune, bleu, de fils de laine vert, de bouts de tissus à pois ou à carreaux.

-Ah, celle-la que vous tenez.

-Oui ?

-Elle est bien. Originale, non ? Vous ne trouvez pas ?

-Si si, elle est effectivement très belle et très originale. Je vais peut-être vous l'acheter je pense.

Essaie de détailler sur les ressentis. Je ressens de l'intimidation mais je pense qu'on pourrait encore accentuer le truc :)

-Non non non, je vous l'offre. La boîte et les rayons bien sûr. Normal.

-Je... ne peux pas accepter comme ça.

-Si prenez, ça me fait plaisir de vous l'offrir, prenez !

En un mouvement aqueux et leste il fut derrière moi, ouvrant mon sac pour y mettre le pot qui m'avait iridiscé (Whut ?) le regard par ses couleurs pastels.

-Bon et bien, merci.

-On ne refuse pas un cadeau offert de bon cœur.

-Si il est offert avec autant d'enthousiasme, je ne peux effectivement pas refuser. Et sinon, je ne vous avais jamais vu ici, depuis combien de temps être vous aux halles ?

-Oh, des années !

-Vraiment ? Je ne vous avais jamais vu avant pourtant, je suppose qu' ici tout est possible.

-Et demain je serais parti.

-Parti ? Parti c'est à dire ?

-Parti pour de bon, je ferme boutique.

-Et pourquoi partez-vous ?

-Je n'ai plus assez d'argent pour rester ici. Le propriétaire m'a dit que je pouvais rester si je voulais, il est trop gentil. Je préfère partir, je ne sais pas où, mais je sens que là où j'arriverai me plaira.
> La fin de ta phrase est mal formulée. Mets plutôt: Je préfère partir bien que j'ignore encore où aller mais je sens que l'endroit où ma route me mènera me plaira. Enfin un truc du genre...

-Vous allez continuer à vendre des rayons ?

-Moi ? Nooon, j'ouvrirais peut-être un bar, ou... je ne sais pas, hahaha.

-Vous allez manquer à des gens, je suppose.

-Vous me manquerez.

Je n'avais plus rien à dire, il ne me restait qu'à partir, mais avant il me fallait lui jeter un dernier regard, sur cet homme auquel je n'aurais pas put donner d'âge, un enfant qui aurait vécu cent ans.

Tap tap tap

Tous les stands et toutes les tables étaient montés maintenant.

-Hey ! Tu viens boire avec nous ? me proposa le Tisseur, qui était déjà assis avec son thermos fumant en main.

-J'arrive.

-Tiens je t'ai déjà versé une tasse.

-Merci.

Humph

-Tu aurais du sucre ?

-Hum ? Oui, tiens. C'est bizarre d'habitude tu le prend bien noir, non ? m'interrogea le Tisseur.

-Aujourd'hui je n'ai pas envie de le boire noir, tu aurais du...

-Tiens.

Et il me passa le blanc.

-Tu sais que le Rayonneur est parti ? je demandais.

-Qui ?

Foudroyé par un frisson je mis la main dans mon sac, la boîte y était.

-Personne, je me suis trompé.


Soup glup glup

Le noir comme ça c'était bien, demain je le prendrais comme ça, après-demain je ne sais pas.

Coucou, j'ai aimé globalement cependant, il faudrait que tu accentues davantage sur les ressentis des personnages. Et quelques dialogues manquent de naturel aussi, de spontanéité. Voilà :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Coucou Invité * Sourire étrange à interpréter comme tu veux
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 280
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Dim 22 Jan - 15:53

Effectivement je pourrais retravailler les dialogues je pense.

Mais sinon, pourquoi devrais-je accentuer le ressentis des personnages ?

Edit : J'en ai oublié de te remercier pour ton com'. Merci. Merci. Merci, voilà. C'est bien que tu ais aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1733
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Dim 22 Jan - 16:43

Parce que, des moments ça semble plus... je sais pas... plus fade :la: J'ai du mal à ressentir ce qu'ils ressentent à certains passages

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Coucou Invité * Sourire étrange à interpréter comme tu veux
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 280
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Dim 22 Jan - 16:45

Oui mais c'est normal je l'ai fais exprès ça. Peut-être voir si c'est à changé.
Revenir en haut Aller en bas
Dragon Dae



Féminin Sagittaire Messages : 197
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Dim 29 Jan - 13:28

J'ai plutôt bien aimé, même si effectivement j'ai du mal à m'identifier aux personnages la plupart du temps. Le début est bien accrocheur, on se demande qui est ce fameux Rayonneur...
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 280
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Sam 4 Fév - 23:14

Merci bien Dae', par contre les personnages sont comme ça, c'est normal ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nain Fougère
Créateur Uchronien
Créateur Uchronien
avatar

Masculin Vierge Messages : 397
Date d'inscription : 03/10/2016
Localisation : Quelque part dans un monde nouveau !
Humeur : Subjectivement Suprême.

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Dim 5 Fév - 17:17

J'aime beaucoup tes textes, c'est fou. Fait un roman stp xD

------------------------------------------------------------------------------------------------
~L'Étrange Nain Fougère~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LeRevateur/?ref=aymt_homepage_panel
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4620
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Dim 5 Fév - 17:55

Ouah c'est vraiment sympa, tes ambiances sont chaque fois plus travaillées, ça dépote :arbre:

J"aime les termes qui tu inventes, ils sont trop cools Wiii Et la chute est vraiment bien vue aussi. Les personnages gardent un grand côté mystérieux comme tu ne les développes pas, mais ça correspond tellement bien à l'ambiance de ce lieu onirique que je ne trouve pas cela gênant. C'est comme une sorte de rêve dans lequel on n'a aucune info, mais qu'on accroche tout de même parce qu'il est dépaysant. oui

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Didilebon



Masculin Lion Messages : 3
Date d'inscription : 05/02/2017

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Lun 6 Fév - 2:19

J'ai bien aimé ton récit. Une histoire réaliste avec un soupçon de fantastique. J’apprécie le genre. Je ne suis pas très orthographe mais j'ai remarqué 2-3 fautes comme le "sil" dans le troisième paragraphe qui décroche un peu de ton histoire (c'est un peu dommage car je l'aime bien malgré tout). Continue dans cette voie mais fait attention aux fautes facilement visible.
Revenir en haut Aller en bas
Nays

avatar

Féminin Capricorne Messages : 35
Date d'inscription : 03/11/2016
Localisation : Le Pays Nayssien
Humeur : Joyeux ennui

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Dim 12 Fév - 18:07

J'aime beaucoup l'ambiance et particulièrement la chute!
(Je peux arrêter mon commentaire là, en fait... :p )

La chute est déroutante, et c'est très bien trouvé, à mon sens. :ok:
L'ambiance général est plutôt prenante, la façon de décrire des choses banales, en utilisant des termes peu communs, me plaît beaucoup! Wiiiiiiii

Timide Maintenant ce qu'il ne me plaît pas:
Les fautes de frappe et erreurs d'orthographe, dont certaines sont très perturbantes... (Je sais qu'on te l'a dit plusieurs fois mais c'est réellement perturbant!)

Sinon, j'aime vraiment bien ton texte! :ok:
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 280
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Le Rayonneur    Mer 15 Fév - 20:21

@Nain, Corne, Nays, Didilebon : Merci !

Vos commentaires me font plaisir, vraiment.

Je me suis concentré sur l'ambiance et l'univers donc content que ça marche.

Après je suis content que la chute vous plaise, mais est-ce que c'est vraiment une chute ça ? Je n'en sais rien en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Rayonneur    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rayonneur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: