Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CC n°47

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ArtVanCastel

avatar

Masculin Gémeaux Messages : 170
Date d'inscription : 02/08/2016
Localisation : Essonne
Humeur : Tristoune

MessageSujet: CC n°47   Sam 18 Fév - 21:30

Salut les prouts. Je vais enfin me servir de ce titre de RDLF afin de remplacer notre cher Tiun pour le chrono-challenge de ce soir.

Et les thèmes sont:

Thème 1: La fleur pourpre

Thème 2: Le magasin en feu

Thème 3: L'as de feuille

Bonne chance :unjournormal:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence.

Mon Scribay : https://www.scribay.com/author/67508298/artvancastel
Revenir en haut Aller en bas
http://artvancastel.wordpress.com
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 376
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Ça dépend

MessageSujet: Re: CC n°47   Sam 18 Fév - 22:09

Sanglots rougeoyants

Dans une contrée fort lointaine,
Recouverte d’herbe tendre, et grasse,
Se mouvait une silhouette inhumaine,
Aussi agile, rapide, que fugace.

La nuit masquait son teint cadavérique,
Qui arborait multiples symboles runiques.
La lune concurrençait sa pâleur,
Quant au givre, sa froideur.

Rapide comme un ouragan,
Dévastant tout sur son passage,
Le meurtrier assoiffé de sang,
S’abandonnait au carnage.

L’âme corrompue de la créature se lia
A la profondeur des enfers ardents,
Et les fleurs immaculées des champs,
Devinrent de sanglants dahlias.

Aucun espoir, pas une once de pitié :
Une pluie diluvienne s’abattait.
Alors que les victimes s’égosillaient,
La bête voyait rouge de la tête aux pieds.

------------------------------------------------------------------------------------------------
CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés



"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 283
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: CC n°47   Sam 18 Fév - 22:26

Salut.

Tu joue à quoi ?

Moi ?

Non, tais-toi. Je parle au mur bleu.

Sinon moi je joue à...

Bleu saumon. Bleu comme les saumons arc-en-ciel.

Je joue à l'as de feuille...

Salut ! ça va ?

Oui...

Tu joue à l'as de feuille donc.

Et oui, tu veux que je t'explique ?

Non.

C'est intéressant comme jeu pourtant, tu vois cette carte ?

Non.

Arrête.

Non.

Est-ce que tu es stupide ?

Non.

La carte que montrait le jeune homme qui jouais à l'as de feuille était...

Stupide !

...était...

Stupide !!!

...blanche, plastifiée, commune. Sauf pour le symbole qui y trônait au milieu, une feuille nymphée de vert, vivante, qui semblait voir et osciller de temps en temps quand le...

Stupide !

... jeune homme agitait la carte dans sa main. Les lueurs de son ami qui parle aux murs se firent rigide.

Franchement, je ne sais pas où tu as eu ça, je ne sais pas ce que c'est (cette merde), mais tu vas me (putain de) raconter maintenant, parce que je sais que tu as volé ce truc.

Wohohoh, calme-toi. Je l'ai pas exactement volé. Enfin si, un peu volé... mais c'était pas fait exprès... arrête de me regarder, je raconte, je raconte...

Il y avait des fleurs partout, pleines de pollen et de sucre, le soleil avait transformé ce qui était végétal en cristal et leurs pétales étaient donc...

Tu me laisse raconter ou pas ?

Pour résumer, j'étais chez mon grand-père. On a parlé de tout et rien, puis je me suis rappelé d'un jeu dont il m'avait parlé, l'as de feuille... je lui ai demandé si il en avait un exemplaire.

Les yeux du grand-père s'étaient bleuis, comme si de l'encre était venu assombrir ses pensées de l'intérieur.

Doooonc ! J'ai farfouiller dans le grenier, ce genre de choses c'est toujours dans le grenier, j'ai trouvé un coffre, je l'ai ouvert, j'ai découvert ces cartes dans une bourse en cuir et voilà.

Tu sais comment y jouer ?

Oui, pourquoi ? Tu veux...

Qui t'as appris ?

Personne ? Enfin mon grand-père je crois.

Ok. Tu as joué avec ça combien de fois déjà ?

Pas mal de fois... je m'ennuyais et ça peut se jouer tout seul en fait.

Combien à peu près ?

Une 20aine ?

D'accord. Tu te sens comment ?

Très bien, j'ai gagné presque toutes les parties et je suis de bon humeur.

Tu en as perdu ?

Oui, je crois.

Tu devrais arrêter de jouer à ça.

Pourquoi ? Tu vas pas me dire qu...

C'est juste un conseil je m'en fous au final, je vais partir ce soir.

Ah oui ? Mais pourquoi tu me l'as pas dit avant ?

Parce que je viens de le décider maintenant. Du coup à plus.

Attends !

Non. Bonne chance, parce que je sais pas ce que c'est, mais ça arrive et je crois que même là où je vais je pourrais pas y échapper parce que ce truc va changer tout.

Quoi ? Dans ce cas reste !

Non. Oh et je sais que ça sera un truc lié aux plantes ou je sais pas quoi. Un monde vert ou plus naturel à la con. Aller je dois vraiment y aller, je dois vraiment partir avant que ça arrive, tu comprends ?
Revenir en haut Aller en bas
Alton

avatar

Masculin Lion Messages : 382
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: CC n°47   Sam 18 Fév - 22:29

Allez zou, j'ai choisi le sujet As de feuille ! :superman:

On dit de moi que je suis un héro, un salaud, un illusionniste, un saltimbanque, un génie ou un opportuniste. De tout cela je ne me préoccupe pas, je dois rester concentré sur l'essentiel, exister.

Tant que l'on parlera de moi comme je le désire, alors je continuerais le combat, il faut continuer de jouer tant le sort nous souris n'est pas ?. Si je deviens tout noir ou tout blanc, si on me porte suffisamment au sommet de la gloire pour ne plus pouvoirs faire un pas sans voir mon nom ou pire si vous me faite sombrer dans l’oubli, j’arrêterais car le jeu ne vaut plus la chandelle. Et alors quel intérêt à jouer ?

Certains veulent ma mort, je les comprends. Je suis un rat, un nuisible sur qui ils voudraient lâcher pièges à mâchoires, poison ou greffiers chasseurs. Ils oublient seulement que le rat existe que parce que notre monde est fait de pigeons, de pigeons bien dodus qui huilent des mécanismes de traquenards, distillent des poisons et dressent des chats. Je ne les remercierai probablement jamais assez. Leur simple existence on fait de ma vie un terrain de jeu et de l'imaginaire des mes admirateur mon fief. Alors le jour ou j'aurai trop flambé, je veux bien qu'ils me crament les ailes, mais avec de la mort-au-rats vous serez bien urbain, dans une coupe de champagne, on se fait vite à la vie de château.

De l'autre coté de de mon spectres lumineux, loin de cette obscurité qui souhaite me dévorer, un éclat blanc, bien trop brillant pour le vieil hiboux que je suis et qui me crameles rétines. Pour ceux là je suis le nouveau paladin pourfendeur du mal, un héros des temps modernes, l'apogée de la chevalerie, un robin des bois 2.0. Il est vrai que je vole aux riches pour la survie d'un pauvre hère, moi. Je suis d'autant plus un rat que je ne fais rien de mon butin, il s'endort gentiment au fond d'un coffre que je n'ouvrirai jamais et qui, faute de légitimité, ne servira à personne. Oui, je gâches des somme colossale, le monde devient moins riche chaque jours par ma faute. Arrêtez vous aller me faire verser un larme.

Je n'ai fait pas tout cela pour le motif aussi commun que l'argent, il faut être un triste sir pour tourner à cela et ceux qui m'adulent ne cherchent pas un corbeau. Ils veulent un oiseau de spectacles qui émerveillent les enfants dans les zoos. C'est ce que je suis, un pitre qui fait peur, rêver, émerveille et amuse, je m'efforce chaque jour d’être plus malin, plus astucieux et plus audacieux. Je tiens à ce que ma vie soit un roman. J'aurais plus être comédiens ou écrivain, mais la voie de l'art n’emmerde pas les pigeons. Certain voient aussi qu'il manque un paramètre à l'équation, l'égo. On me taxe d’orgueil exagéré à l’extrême et d'arrogance insupportable, d'autre disent « trou du cul pédant », vouloir sortir de la masse les effraie et ils n'ont pas tort. Seulement en bon homme de spectacle, je sais que la grandeur d'un héro et sa chute pitoyable rendent la farce humaine, alors qui voudra me blâmer d’excès de zèle ?

Et puis il y a les autres, ceux qui ont compris que tout cela n’était qu'une comédie dont mes victimes sont les dindons et dont je suis l'instigateur, le metteur en scène et la vedette mais sûrement pas le régisseur qui tirera le rideau à la fin. Et ceux la se demande si je suis un génial parieur, un escroc culotté, un probabiliste visionnaire ou un incroyable chanceux. Ils savent qu'aucun jeu ne me résiste, cartes, roulette, machines et dés sont comme mes frères jouant avec moi, je rafle la mise à chaque fois, au détriment des honnêtes, disons comme ça, gens. Ils veulent la solution de mon énigme et ils se battent, je les semée et les nargues, parfois ils m'attendent et me devancent. Ils sont le troisième point du triangle de ma perte, avec les flics et les rancuniers. Mais je les respecte car ils sont les seuls à pouvoir m’arrêter avec discrétion mais panache, ils sont les seuls à m’offrir une fin épatante, une fin à l'image de mes péripétie.

Mais la fin, elle me regarde, mais ne m'attrape pas pour l’instant. Ce soir ma portière claque devant le casino de Lyon. Je suis celui dont on estime plus les gains, je suis l'As de Feuille ! Demain tout le monde parlera de moi, un fois de plus !
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4644
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: CC n°47   Sam 18 Fév - 23:19

OH NON POURQUOI J'ETAIS PAS LAAAA Ohoh ! Ohoh !

J'aime telle le thème de l'as de feuille que ça vient de m'inspirer toute une nouvelle en l'espace de 3 secondes Ohoh !

Pas grave je l'écrirai quand même. Un jour. Wiii

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1750
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: CC n°47   Dim 19 Fév - 18:36

Je crois que je vais taper un délire avec un thème :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Coucou Invité * Sourire étrange à interpréter comme tu veux
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4644
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: CC n°47   Dim 19 Fév - 18:56

Lequel ? x)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1750
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: CC n°47   Dim 19 Fév - 19:06

L'as de feuilles m'a donné une idée wtf hehehe

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Coucou Invité * Sourire étrange à interpréter comme tu veux
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CC n°47   

Revenir en haut Aller en bas
 
CC n°47
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les défis Tic-Tac-
Sauter vers: