Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronochallenge n°49

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1796
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Chronochallenge n°49   Sam 4 Mar 2017 - 21:31

La populace demande un CC donc le voici.

Les thèmes :

La révolte de la mer.

L'oiseau arc-en-ciel.

https://m.youtube.com/watch?v=n1WhauiDp_0


Voilà, choisissez un des thèmes et écrivez ! Vous avez jusqu'à 22H30 (si vous débordez c'est pas grave mais évitez d'être trop en retard)

Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 467
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Ça dépend

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°49   Sam 4 Mar 2017 - 22:15

L'astre des cieux

Au loin dans le ciel, se mouvait un volatile,
Porté par une brise, légère et tranquille.

Il ne pouvait passer inaperçu, par son apparence :
Animal fabuleux, doté de raffinement, et d'élégance.

Il était gracieux, par ses sublimes couleurs,
Qui semblaient dégager une aura magique.
Il apportait la paix, dans chaque cœur :
Etre divin, majestueux et féérique.

Des plumes d’un puissant rouge enflammé,
Emanait une chaleur ardente comme un brasier.
Y succédait une couleur douce et sucrée,
Qui évoquait les écorces d’orangers.

De jaunes et brillants boutons d’or,
Parsemaient ce fantastique corps.

La couleur des lointains feuillages
Arborait également son plumage,
Se tenant entre la couleur du miel
Et celle de la pureté du ciel.

Le bleu apaisant de la mer
S'opposait au rouge des enfers.

L’indigo cherchait sa place parmi ses voisins,
Faisant la ronde entre myrtilles et raisins.

Enfin ce manteau coloré s’achevait,
Avec un intense violet.

Déjà au loin dans le ciel,
Avait disparu l’oiseau arc-en-ciel...

------------------------------------------------------------------------------------------------
Les mercredis, 21h30 environ (heure française), à partir du 1er novembre, j'animerai les CC.
Vous êtes libres de m'envoyer (ou non) vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés


-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus


Dernière édition par Titi le Sam 4 Mar 2017 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
NoMoreRoomInHell

avatar

Masculin Poissons Messages : 87
Date d'inscription : 16/02/2017
Localisation : France, Lorraine
Humeur : Dans la Lune, comme d'hab'.

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°49   Sam 4 Mar 2017 - 22:17

L'oiseau arc-en-ciel.

S'il avait l'audace de traverser
Les continents et milles dêchets,
La plume des dégoûts le démangerais,
Mélange des mensonges de la mort.

S'il avait la crainte de la mort,
La vie qui fleuri dans les flores,
La plume de la peur le frôlerais,
Mélange de la colére de l'au-delà.

S'il avait de la peine à crier,
Les pleures et les larmes couleraient,
La plume de la rancoeur le détruirais,
Mélange d'un froid maudit.

Si seulement il pourait, lui,
Dire aux autres qu'ils ont la chance,
La chance de n'avoir qu'une couleur
Dans les yeux brillants de bonheur,
C'est pour ça qu'ils vivent dans la calamité,
L'ignorance qu'un jour ils serons dévorés.

C'est ainsi qui s'en viens les rudes épreuves de la vie,
L'Arc-En-Ciel illumine le ciel,
L'oiseau passe dans celui-ci,
La fin vient dans un bruit grêle.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Ceci est une Signature.
Ceci est une Signature.
Ceci est une Signature.
Revenir en haut Aller en bas
Alton

avatar

Masculin Lion Messages : 437
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°49   Sam 4 Mar 2017 - 22:37

Mes salutations les plus clinquantes !

J'ai un peu honte, c'est assez pitoyable, mais bon j'ai pas été inspiré, c'est le jeu !
lunette de soudeur obligatoire !

- Moi je l'aime pas ! Il fait mauvais genre ! lâcha d'un ton sec Yrrty, un lisant nonchalamment d'un coup de ses longues plumes.

- Moi non plus renchérit, le massif Korl, en toisant le nouvel arrivant d'un œil mauvais !

- Voyons mes amis, ne fait pas vos vieux raboins, attendez d'avoir une bonne raison de le détester, je suis sûr qu'il va faire une connerie dans les dix secondes, après on pourra se moquer ! Continua le mesquin Ceril, un sourire au coin du bec.

La simple entente du mot moquerie sortie la mouette de sa torpeur matinale !

- Où ? ça ? Quand ? Hurla t-elle, réagissant au quart de tours.

Ce bref échanges entre les quatre volatils de mauvais augures n'avait rien de surprenant, depuis des jours, ils ne faisaient rien d'autre que de laisser éclater au grand jours leur médisance de pie, leur méchanceté de vautour, leurs mesquinerie de corbeau et leur bêtise de mouette. C'est c'est grande vertus,qui les avaient éloigné du reste de la serre pour se rassembler entre gens ou plutôt oiseau de mauvaise compagnie. Une sorte de club des antipathiques où la seule conditions pour entrer et d'etre refusé partout ailleurs.
Non ce n'est pas pour la qualité proverbiale de cette discussion que nous nous intéresseront à ces tristes sirs, pas plus d’ailleurs pour la suite du débat.

- Doucement cervelle de moineau ! Ta voix de crécelle m’insupporte !
- Ma voix insupporte sans doute moins madame, que les habitude de princesses ne m'insuporte !
- Vos gueules !
- Bouffeuse d'algue !
- Il est vraie !
- Comtesse de la boue !
- Elle est pas mal celle-là !
- Vos gueules !

Laissons là nos nobles héros démontrer avec talent qu'avoir la langue bien pendue n'est pas toujours signe qualité, pour nous concentrer sur ce drôle d'oiseau qui suscite l’émoi de nos brillants cobayes.

Voyez vous, depuis l'aube un cinquième mousquetaire s'écarte de la belle et heureuse volière pour se rapprocher, heure après heure de notre échantillons d'étude. L'oiseau, j'en convient, est magnifique. Un aras majestueux, aux courbures des ailes parfaite et au plumage impeccable. Surtout ses couleurs, une palette aussi chatoyante qu'une boite de feutre en classe maternelle, des couleurs nettes, éclatantes et bien accordé, pas un vieux dégradé tout fade que les distributeur de corn-flake colle sur leur boite hideuses ! Pas étonnant qu'il soit surnommé l'oiseau arc-en-ciel.

Mais voilà son magnifique plumage était bien la seule qualité de notre nouveau protagoniste. Râleur, sournois, vantard … La légende raconte que l'Académie cherche encore un terme péjoratif que l'on ne peut lui associer, deux équipes ont déjà été radié de cette noble assemblé après avoir convenu « Merde, c'est vrai, même Grippeminaud, ça marche avec ce con ! » (Impardonnable ! ) Bref une vraie carne !

Mais venant en à notre vraie sujet d'étude. Notre bon Aras (appelons-le Rex, même si l'histoire le nommera par la suite Arc-en-ciel, mais ne sautons pas les étapes, je vous connais bande de garnement !) agacé par le cacophonie de son prestigieux voisinage fut prit d'une juste colère et entreprit de leur souffler dans les bronches.

- On s'entend plus penser ! Si vous voulez faire du bruit on des basse court, vous y serez mieux !
- Owé, l'autre tu t'as vu ta tronche, le carnaval c'est passé !
- Il est vrai, mais c'est le cas du moyen age aussi pourtant tu semble aussi y être bloqué
- Connard j'vais te marrav'
- je peux te retourner le compliment.
- Toi penser, comme quoi tout arrive
….





Je vous laisse constater que le niveau n'a pas élevé d'un copec, on reste dans le spectre du consternant. Rex est aussi médisant, cynique,méchant et stupide que les autres, mais là n'est pas la morale de l'histoire. Elle est plutôt dans le fait qu'un crétin, appelons-le moi, a choisi d'adopter cette charmante bestiole. Je n'aurais jamais prit un corbeau ou un vautour, alors qu'un oiseau arc-en-ciel, ça fait noble, ça fait beau, bref c'est tout moi. Conclusion : Qui est le plus con dans l'histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronochallenge n°49   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronochallenge n°49
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les défis Tic-Tac-
Sauter vers: