Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mousikeí Hebdo - Semaine 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1913
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Mousikeí Hebdo - Semaine 13   Lun 1 Mai - 16:17

Salutations !

Cette semaine je vous propose deux musique totalement différentes :B



Avant de débuter, les règles :


- Écouter la musique de votre choix (ou les deux si vous y arrivez) parmi celles proposées comme source d'inspiration pour votre texte.
- Écrire n'importe quel type de texte (long/court, récit/théâtre/poésie/autre, complet/incomplet, etc), vous êtes libre comme Momonoké.
- Même si ce que vous avez en tête ne colle pas avec la musique, écrivez quand même ! Du moment que c'est la musique qui vous l'inspire, ne vous mettez pas de frein, vous êtes libre vous dis-je !
- Poster au plus tard le samedi (à 21h, car il y a le CC juste après) suivant pour procéder aux votes le dimanche (oui, vous avez une semaine pour faire votre texte). Possibilité de poster le lundi comme le mercredi, comme le samedi, etc, à vous de voir selon vos disponibilités et votre temps !
- Pas besoin de s'inscrire, si vous voulez participer, poster un texte suffit.
- Poster son texte ici à la suite du message !
- Garder ses commentaires pour le sujet des votes afin d'éviter les messages entre chaque texte, ça facilitera la lecture.
- Il est déconseillé d'aller voir le clip de la musique sur Youtube pour ne pas biaiser votre imagination, mais si vraiment vous n'avez pas d'inspiration et que vous voulez participer, aller voir le clip.
- Ne pas participer si la musique ne vous inspire rien du tout ! Ce défis reviendra chaque semaine avec deux musiques différentes à chaque fois et qui pourra plaire comme déplaire. Donc, si une musique ne vous inspire pas à telle semaine, gardez à l'esprit que la suivante pourra vous inspirer !




Voici les musiques pour cette semaine :

Jesper Kyd - Meditation of the Assassin :

Record and upload voice >>

Ip Man :

Audio recording software >>

A vos marques, prêts... CLAVIER ! è0é/

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Nain Fougère
Créateur Uchronien
Créateur Uchronien
avatar

Masculin Vierge Messages : 433
Date d'inscription : 03/10/2016
Localisation : Quelque part dans un monde nouveau !
Humeur : Subjectivement Suprême.

MessageSujet: Re: Mousikeí Hebdo - Semaine 13   Ven 5 Mai - 7:48

Salutations !

J'écrit sur Ip Man. Bonne lecture ! :B

 
 

La Légende de l'Homme, du Pommetteux et du Géant.


 




Il y a longtemps, fort longtemps… Quand les hordes du Créateur, êtres de roches, achevaient d’ériger notre monde, que le ciel était encore parsemé de tâches orangées et que l’eau couvrant l’astre ne dessinait pas encore la forme des terres. Quand le froid n’envahissait pas les grandes plaines du nord ainsi que les mers du sud, que la magie n’appartenait pas encore à la faune et que la course à la puissance n’existait pas. En ce temps inconcevable, il y avait trois sortes d’humains.
Il y avait l’Homme, celui que l’on connaît aujourd’hui et qui pourtant est des plus anciens. Plus petit par le passé, plus endurant, mais aussi plus simple d’esprit. Il y avait le Pommetteux, frère des hommes, mais il disparaît en s’hybridant avec ces derniers. Grand, intelligent, beaucoup plus saillant par ses pommettes, mais fragile. Et… il y avait le Géant, descendant des hommes et originaire des contrées brûlantes où les volcans n’ont toujours pas fini de forger les terres. Large, puissant, très grand, mais agressif.

Là où l’Homme et le Pommetteux se tenaient en respect, le Géant voulu faire de même. Mais son apparence presque démesurée, son air faussement idiot et ses approches brusques lui valut d’être rejeté. Par l’Homme d’abord, par le Pommetteux ensuite.
Seulement, le Géant n’était pas du genre à baisser les bras, fier et décidé à se faire accepter, il persista… en vain. Le Géant ne réussit qu’à faire naître la haine. Il fut moqué, chassé, tué sous le nombre largement supérieur des deux autres. Le Géant disparut presque et le Créateur, attristé de son sort, le protégea en l’isolant de la folie de l’Homme et de la ruse sadique du Pommetteux. Seulement, il était trop tard, le mal était fait…
Le Géant s’arma de patience, il reprit ses forces et un miracle, ou un malheur, se produisit. Le Géant fut l’un des premiers êtres vivant à être doté de magie par la nature, indépendamment de la volonté du Créateur. Son corps se vit décupler et acquérir une force, ainsi qu’une résistance colossale. Le moment était venu peur lui de venger les pertes et la haine subis.

Le Géant sortit brutalement de son isolement, il marcha avec une fureur dévastatrice sur les contrés de l’Homme et du Pommetteux. Le Créateur ne sut comment réagir, pris au dépourvu, il hésita sur les choix légitimes ou non qu’il devait faire. Ce fut cette hésitation qui coûta cher aux deux autres… C’est la haine de l’Homme et du Pommetteux qui a engendré ce fléau qu’est le Géant. L’Homme a perdu plus qu’il n’a jamais perdu. Le Pommetteux a failli disparaître à jamais. Remercions le Créateur de nous avoir sauvés, malgré notre culpabilité.
Le Géant en voulu aussi au Créateur. Pour avoir laissé faire l’Homme et le Pommetteux par le passé avant d’intervenir et pour avoir interrompu ce plat succulent, mais malsain et corrupteur, que l’on nomme vengeance. Face à la dangerosité du Géant, le Créateur n’eut d’autres choix que de réunir ses hordes d’êtres rocheux pour leur ordonner de repousser le Géant dans la plus grande jungle de ce monde, pour l’y enfermer. Mais le Géant résista.

Une sombre page de l’histoire se produisit. Un temps terrible où le sang teintait l’horizon de tout part. Où la puanteur des cadavres assiégeait l’odorat de tous. Où fuir était la seul solution pour échapper à la soif meurtrière du Géant. Chaque homme, chaque femme, chaque pommetteux, chaque pommetteuse, adulte, comme enfant... Tous priaient pour la victoire des hordes. Les batailles durèrent plusieurs cycles, nombre des forces du Créateur périrent au combat. Mais à mesure que le Géant se faisait repousser, l’espoir revint. Pour chaque être de roche tombé face au Géant, le Créateur en érigea de nouveau.
Un jour, le Géant fut acculé dans la plus grande jungle de notre monde. Ce jour-là, le Créateur alla lui-même s’adresser au Géant, vaincu et plein d’amertume, sous le regard plein de reconnaissance de l’Homme et du Pommetteux. Il parla d’une voix puissante, ferme, grave et sûre « Je vous condamne à vivre dans cette jungle pour l’éternité. Si vous en sortez, point de pardon vous sera accordé. Vous subirez ma colère par le panthéon des crolmes ! ».
Sur ses mots, la peur gagna le cœur du Géant. Seuls les morts et les fous ne peuvent craindre les neuf crolmes fondateurs, gigantesques titans rocheux, animés par la magie du Créateur. Enfin, pour s’assurer que cela n’arrive pas, ce dernier prit fermement la Création, son outil le plus précieux, et en frappa le sol avec violence. De ce coup, la terre entourant la jungle se souleva, tandis que cette dernière s’enfonça. En un instant, se fut comme si une muraille de montagnes empêchait le Géant de s’enfuir et que ni l’Homme, ni le Pommetteux ne pouvaient le rejoindre dans sa prison.
Ce fut le visage en larmes que le Créateur tourna le dos à la muraille. A cet instant, l’Homme et le Pommetteux comprirent que le Créateur aimaient chacun d’entre eux malgré tout et que jamais il n’oserait envoyer les crolmes détruire le Géant. Loin de lui en vouloir, ils compatirent à la tristesse de leur protecteur.

L’Homme et le Pommetteux retournèrent à leur vie passée en oubliant progressivement. Le Créateur, aidé de ses hordes, acheva d’ériger le monde. Quant au Géant, lui n’oublia pas.
On raconte qu’un jour, le Géant escaladera la muraille de montagne, traversera le grand désert et viendra poursuivre sa vengeance assassine.



------------------------------------------------------------------------------------------------
~L'Étrange Nain Fougère~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LeRevateur/?ref=aymt_homepage_panel
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1913
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: Mousikeí Hebdo - Semaine 13   Sam 6 Mai - 15:16

Avec Jesper Kyd pour changer un peu :la:

Il faisait froid mais elle ne s'en souciait guère. Seule, dans la grotte légendaire du Mont de Cristal, Klapète méditait. La jeune femme pouvait entendre le doux remous du lac présent juste à côté d'elle. Dans cette grotte, rien sauf la solitude et soi-même. De temps à autre, une brise, plus audacieuse que les autres, se faufilait dans la caverne et venait caresser la peau de l'Initiée. Ou plutôt, future Initiée car dans quelques heures, si Kalpète ressortait vivante de ce jeûne imposé, elle serait Maîtresse Shaolin.

La jeune femme inspira et laissa son esprit et son corps se détendre.
Klapète expira et son être s'affaissa lentement jusqu'à s'allonger sur le dos, à même la pierre.

La disciple, bien que seulement vêtue d'une jupe de couleur blanc cassé, ne frissonna pas à ce contact qu'elle avait appris à aimer au fil du temps. L'eau, désormais bleuâtre reflétait dans toute la grotte et sur le visage de la jeune femme dont la respiration ralentissait au fil des heures.

Plénitude.
Etat Alpha.
Harmonie.

L'eau du lac monta progressivement jusqu'à effleurer la peau de Klapète qui ne bougea pas. Au contraire, la jeune femme chercha ce contact rassurant et laissa l'eau la recouvrir. Puis soudain, une douce lueur venue de nulle part descendit sous l'eau. Puis, elle l'inonda de sa blancheur immaculée.

Initiée Klapète...

La jeune femme ne bougea pas.

Avez vous la paix ?

- Oui, murmura l'Initiée d'une voix basse.

Soudain, le sol s'affaissa, la pierre se fissura et Klapète se sentit tomber dans le vide.

La jeune femme hurla.
Hurla.
Hurla

----

Et vous saurez la suite plus tard XD

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mousikeí Hebdo - Semaine 13   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mousikeí Hebdo - Semaine 13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Défis hebdomadaires-
Sauter vers: