Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’Insaisissable Démoniaque [Un Tag envisageable ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NoMoreRoomInHell

avatar

Masculin Poissons Messages : 87
Date d'inscription : 16/02/2017
Localisation : France, Lorraine
Humeur : Dans la Lune, comme d'hab'.

MessageSujet: L’Insaisissable Démoniaque [Un Tag envisageable ?]   Jeu 11 Mai - 21:37

[Avant toute chose, j'ai hésiter à mettre un marqueur de "déconseiller aux moins de 13 ans", car la subtilité est que le texte parles de sexe et d'autres choses en ironisant, donc plus ou moins caché, alors je fait ce petit message d'avant-gardes on ne sait jamais, dites-moi si cela vaux la peine d'en mettre un toutefois en commentaire]

Oh, oh, oh ! Il y a déjà un bon moment que je n'avais rien publier, et je viens tout juste de terminer la toute fin d'une minuscule nouvelle (j'en fait rarement ! 3/4 de mes écris étants de la poésie) ayant pour but d’utiliser l'ironie et l'humour (les cours de Français m’ont inspiré :p) pour vous transmettre des choses, un peu à la manière de Voltaire avec Candide, à lui seul il a donner le sens du mot "réfléchir" à ceux n'ayant accès à la connaissance et n'étant que des esclaves de la Monarchie oligarchique du VIéme siècle, il a lutter contre la société qui était alors encore plus corrompue qu’aujourd’hui (après, ça... C'est mon avis de croire qu'elle l'es toujours un peu) etc.
Comme toujours, mon orthographe est des plus sanglants et je fais ce qui est en mon pouvoir pour en faire le moins possible, alors merci aux éventuels correcteur... :)
Je ne dirait rien d'autres sur ce texte, vous jugerez par vous-même, le message qu'il porte est de toute façon très transparent et je pense compréhensible par tout le monde.
Enjoy lecture :D






L’Insaisissable Démoniaque



Dans un des mondes les plus brillants de l’Univers, gît un paradis Humanesque à l’allure presque enivrante.
Chaque Vivant de cette planète, chaque brindille d’Herbe qui y pousse, chaque Arbre qui s’impose en force, toutes ces choses n’ont qu’à regarder derrière elles pour se rendre compte qu’elles ont donné toute leur force et on passer les Hiver précédents, non sans avoir la certitude d’être alors immortels.
Chaque jour ils font éclore en chacun de leurs gestes la volonté irréprochable  qu’ils éprouvent à leur propre environnement, ils le font tomber en disgrâce gracieusement.

Alors que s’approche le temps du Jugement Dernier, Kira aborde la tâche de toucher chaque objet qu’il apercevra et qu’il en jugera digne, ils seront  bénis pour le jour J, leur donnant alors la chance de revivre en bon être.

-J’ai  pensé que Kira en serait digne, alors s’il le veut bien, se sera lui qui me bénira !
-Allons bon, Leïla, nous n’avons pas plus de connaissance sur la vie que nous n’en avons même sur ce jeu . Grésilla un certain gosse, l’un des amis parmi les amis.
-Et alors ? Si seulement il le veut, moi j’ai le droit de le vouloir aussi.
-Leïla, j’ai une tâche importante à accomplir. Refroidi Kira d’un ton monotone. Il est en train d’arriver le jour fatidique, et tu me parles de donner plaisir.

Leïla n’est qu’une fille parmi des millions d’autres, mais ce qu’elle n’osera sûrement dire à personne c’est que Kira est son amoureux dans ses rêves, Pour Kira nous ne savons pas vraiment qu’en pense-t-il, mais évidemment, elle ferra tout pour obtenir sa « soirée », avec la certitude d’être le prochain « objet » que Kira aura le bonheur et la joie de toucher, et puisqu’il en vain ainsi, elle prend le prétexte d’être aussi bénissable qu’un objet puisse l’être, Kira ne la considère pas comme ça, et ça la pousse jusqu’au rogne.
Pas vraiment étonnant, toute les filles de son âge veulent être bénies par leurs petits camarades pré-choisis en société dite libre, mais l’exception nous dit que cette fois-ci c’est peut-être une histoire de sentiment réel.
Pour que Kira n’ai a accepté cette demoiselle il y a là la raison la plus probable que Kira a tant et tant à faire qu’il ne pourrait accomplir la tâche de bénir avec spécialité son objet favori, la place étant la dernière qu’il lui est réservée.
Dans le printemps du renouveau nos chères amis  trouvent l’occasion de partir en aventure, l’école à cette heure est dorénavant fermée, Kira et Leïla  trouvent le temps long à ne pouvoir quoi faire, l’un décide alors d’entrer dans la Maison Des Cris Les Plus Fous Qui Jamais Ne S’entendent, la petite maisonnette du village, abandonnée, qui a pour réputation d’être hantée.
Lorsqu’ils sont arrivés, ils écoutaient attentivement au bord du portail boiseux de la maison solitaire, les bruits huileux et autre feuillages raisonnaient dans un chant parfaitement coordonné avec celui des corbeaux grincheux et méchants.

-Béni moi ici Kira, j’ai peur, je veux ta bénédiction !
-Bon sang ! J’écoute les bruits ! Tait-toi !

Le souffle du vent, comme s’il n’avait pour option que de faire peur, souffla jusqu’aux longues oreilles des deux apeurés qui n’avaient pas encore franchi la porte de la baraque, les souffles sont parfois voyeurs et vivants pensais Kira, il faut en avoir peur pour les bénédictions ultimes.



-J’ai peur… Et sans bénédiction je m’évanouirais.
Kira soupira.

À peine que l’occasion s’en fit sentir, notre bon vieux Kira eu comme exploit de porter la belle Leïla comme une princesse, allant jusqu’à défoncé la porte de l’entre corrompue, il la déposa sur le premier endroit apte, c'est-à-dire au deuxième étage de la maison, dans la chambre du couloir de gauche, la seconde porte à droite. Et opta pour une bénédiction des plus tactiles possibles, sans quoi Leïla n’aurait que faire devant tant de mauvaise volonté de la part de son « amoureux » de faux-prêtre à la bonté débordante.
La bénédiction s’en fit bien sûr à nu, sans quoi certains actes donnant sacrement auraient été bâclés inutilement.
L’évidence était que cette maison n’était plus si hanté que ça, quoi qu’au détriment de tout cela elle eu tenu pour vérité son nom de « Des Cris Les Plus Fous Qui Jamais Ne S’entendent », quoi que certains passagers clandestins se retiendraient d’enlever la fin. D’autres encore disent avoir entendus de fanatiques cris répétant le même mot : « Exorsisme, Exorsisme ! » mais reste à éclaircir la vérité.
Bien après cela, nous eûmes retrouvé notre belle fille bénie à fière allure, rentrant au collége, contente enfin d’être celle dont elle a toujours voulut être, elle en a les larmes aux yeux ! Sans doutes est-ce un nouveau pas à la vie que s'annonce les jours qui suivent, peut-être même est-il trop beau pour elle... Dorénavant Sainte fille aux cheveux longs bouclés d’or bien Purs, dans la grâce de ses mouvements d’épaule, de fesses, et autre sensualité d'une enfant d’à peine douze ans pourtant si séduisante dans certains yeux, surtout ceux de Kira qui n’a fait que continuer son travail de bénisseur à temps réel.
Dans son église tout le monde sont les bienvenus, venez comme vous êtes, pour chasser de vos cœurs l’Insaisissable Démoniaque qui vous trompe et vous abuse, même l’âge n’a pas de sens aux yeux de Dieu, Dieu pardonne à ceux et Celles qui ont la foi d’être bénis et bénies pour la toute Fin.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Ceci est une Signature.
Ceci est une Signature.
Ceci est une Signature.
Revenir en haut Aller en bas
 
L’Insaisissable Démoniaque [Un Tag envisageable ?]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: