Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Demain Atlas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ragne & Silenuse Corp



Masculin Sagittaire Messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Demain Atlas   Dim 2 Juil - 20:00

Demain Atlas



Je vais dans la vallée de l’ombre de la mort
Le pas sans peurs ni pleurs, là je pars en silence
Par-delà mes forêts, moi l’ancien fils du Nord
Contemple cet exil en quête d’innocence
Loin d’hier, de ma terre, aujourd’hui, je bâtis
Je traque et troque en vers l’ouvrage de ma vie
J’ai connu orage, solitude, départ
Oubliés ! Comme le legs d’une autre éternité
Je dépose les larmes, et baisse mes remparts
J’accueille ici trépas ou immortalité
Je ne crains ni chemin ni fin du voyage
Il n’y a de repos sous ces sombres nuages

Je vais dans la vallée de l’ombre de la mort
A mes côtés marche la nation des damnés
Où leurs cœurs en haillons sont des rires à sauver
Ces Sisyphe de papier qui étaient météores
Ne sont plus qu’un spectre de leur propre fiction
Des fantômes exilés, pleurant leur destruction
Promis au désert, debout bien que brisés
Il n’y aura d’Eden pour le bal des maudits
Oui, mais pourtant ceux-ci ont tout abandonné
Laissant lame à César, empire à leurs amis
Ils sont nés de la terre, morts dans la poussière
Mais ont aimé pour nous. Atlas de Lumière !

Je vais dans la vallée de l’ombre de la mort
Je t’ai aimé hier, ou était-ce demain ?
Je t’ai aimé sans temps, comme on oublie chagrin
Enlisé dans ton cœur, enlisé dans ton corps.
Et le sourire sincère, et le regard vaillant
Tous deux inamovibles face au vent violent
Nous sommes jeunes et pourtant, oui ! Déjà éternels.
Je n’ai plus de regard pour la nuit qui hante
Seulement pour ta vue d’ambre scintillante
Là, mes déchirures expirent sous ton ciel !
Me voilà à tes seins, tes crins, sujet soumis
A tes mots, tes silences, auditeur attendri.




Ceci est une phrase longue qui n'a d'autre but que d'élargir le fond blanc afin que vos mirettes amaigris par l'écran sans échancrure puissent mieux voir blablablablablablablabalbalbalablablabalbalablabalbalablabalbalaba


Dernière édition par Agrou le Sam 8 Juil - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Apikalia

avatar

Féminin Bélier Messages : 47
Date d'inscription : 01/07/2016

MessageSujet: Re: Demain Atlas   Sam 8 Juil - 17:41

Je trouve ton poème magnifique, plein de belles images.

Citation :
A mes côtés marche la nation des damnés
leurs cœurs en haillons sont des rires à sauver
Ici je pense que "les" conviendrait mieux que "leurs", parce que tu ne parles pas directement des damnés mais plutôt de la nation: "la nation des damnés" est le sujet du verbe "marche".
Sans compter ce petit détail j'adore ces deux vers.

Citation :
Le pas sans peurs ni pleurs, je pars en silence
Le "là" me choque un peu, je trouve qu'il casse le vers tandis qu'il s'agit d'une continuité. Pour ne pas perdre l'alexandrin, je te propose ceci: "Le pas sans peurs et sans pleurs, je pars en silence".

Citation :
Nous sommes jeunes et pourtant, oui ! Déjà éternels

C'est un poème de qualité, bravo.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Les salauds, les saints, j'en ai jamais vu. Rien n'est ni tout noir, ni tout blanc, c'est le gris qui gagne. Les hommes et leurs âmes, c'est pareil... T'es une âme grise, joliment grise, comme nous tous..."
Philippe Claudel - Les Ames grises
Revenir en haut Aller en bas
Ragne & Silenuse Corp



Masculin Sagittaire Messages : 18
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: Demain Atlas   Sam 8 Juil - 18:08

Merci de ta réponse et de ton compliment.
Pour le leurs, je me suis permis assez volontairement la dissension grammaticale (qui se justifierais probablement plus avec une virgule en amont du vers précédent) afin de jouer sur l’assonance en "eur" qui par son jeu de son induit un effet de temps "heure heure".
Pour la seconde remarque, je suis entièrement d'accord, j'ai eu beaucoup de mal avec ton vers, mais malheureusement ta correction casse l'hémistiche et la césure à 6 6, donc je ne sais pas, peut être remplacer par un "oui", mais ça sonne encore plus artificiel non?
Et merci pour cette petite faute, je corrige.
Il y a une v2 en route pour modifier la seconde strophe qui me déplait, elle devrais être édité sous peu :)
Merci beaucoup de ton passage et de ton avis
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1928
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: Demain Atlas   Sam 8 Juil - 20:00

Beaucoup de belles images. un style travaillé, j'aime <3

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Apikalia

avatar

Féminin Bélier Messages : 47
Date d'inscription : 01/07/2016

MessageSujet: Re: Demain Atlas   Lun 10 Juil - 18:58

Ha oui, c'est vrai que je n'avais pensé ni à l'assonance, ni à l'hémistiche. J'ai tendance à accorder plus d'importance à l'exactitude des mots qu'aux figures de styles alors je n'y ai pas fait attention, mais ce n'est qu'une question de goût.
Oui, je retrouve personnellement le même problème avec le "oui".
"Le pas sans peurs ni pleurs, je pars dans le silence" ?

Alors j'ai hâte de voir cette deuxième version.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Les salauds, les saints, j'en ai jamais vu. Rien n'est ni tout noir, ni tout blanc, c'est le gris qui gagne. Les hommes et leurs âmes, c'est pareil... T'es une âme grise, joliment grise, comme nous tous..."
Philippe Claudel - Les Ames grises
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demain Atlas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Demain Atlas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: