Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronochallenge 61 : Édition duo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1796
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Chronochallenge 61 : Édition duo   Sam 15 Juil 2017 - 21:30

Je récapitule les équipes :

-Hartsock et Tiunterof
-Daenerys et Ouppo
-Poulpie et Alwine
-Flocon et RavenGhost

Choisissez entre vous qui commence. Le premier écrit la première moitié pendant trente minute. Le deuxième écrit la fin pendant trente autres minutes.

Les thèmes sont :

https://m.youtube.com/watch?v=D_RxpuM9IwU

Voyage vers l'orient.

Le petit dragon.

Homo Sapiens.

Bonne chance les enfants !
Revenir en haut Aller en bas
Poulpie

avatar

Féminin Poissons Messages : 58
Date d'inscription : 30/06/2016
Localisation : Je me suis perdue quelque part dans l'océan
Humeur : Comme si j'étais un poulpe!

MessageSujet: Re: Chronochallenge 61 : Édition duo   Sam 15 Juil 2017 - 21:58

Avec Alwine!!

Le petit dragon:

Le froid mordait leur peau, il brulait leurs yeux et gelait leurs cils. Leurs jambes tremblaient sous l’effort tandis qu’ils gravissaient cette montagne enneigée. Ils voyaient déjà le feu grandir au loin, ils approchaient du sommet. Leurs pas perdaient en vigueur, la côte semblait s’allonger. Ils souffraient en silence mais continuaient courageusement. L’un d’eux s’effondra, un autre le releva. Solidaires. Un véritable clan. Et c’est en groupe qu’ils cherchaient l’Ambre, le nouveau dragon.

La légende disait : « Quand la neige couvrira le monde tout entier, votre maître renaîtra de ses cendres. » Et ces hommes, ces femmes et ces enfants avaient un rôle. Ils étaient les guides, les gardiens de ces terres, c’était à eux d’aller l’éveiller.

(Al', je te laisse gérer la suite)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le bia dominera le mondeeeeeuh!


Dernière édition par Poulpie le Dim 16 Juil 2017 - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragon Dae

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 233
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge 61 : Édition duo   Sam 15 Juil 2017 - 21:59

Ouppo, à toi ! Thème : le petit dragon (au cas où ce serait pas clair en lisant le texte AHDE)

C'était la nouvelle mode chez les animaux de compagnie. Depuis qu'une race de dragons qui ne dépassait pas la taille d'un gros chien avait été découverte, et apprivoisée, tous les foyers voulaient un dragon chez eux. C'en était arrivé au point où les animaleries ne vendaient plus de rongeurs, de chiots ou de poissons, mais gardaient toute leur place pour les jeunes dragons. Et aucun ne restait plus d'une semaine, tant ils étaient populaires.

Presque aucun.

Les gens achetaient des dragons pour faire dissuasion face à de potentiels cambrioleurs, ou pour faire des câlins. C'était aussi efficace qu'un berger allemand ou un rottweiler, et ça ne perdait pas de poils partout. C'était aussi câlin qu'un labrador ou un golden retriever, et ça n'avait pas besoin d'être promené trois fois par jour.

Ça ne coûtait pas cher à nourrir, non plus : les dragons étaient d'excellents chasseurs, et très intelligents. Un dragon en ville débusquait le moindre nid de rats ou de pigeons ; à la campagne, il chassait les campagnols ou les serpents. Les plus gros se chargeaient des jeunes sangliers ou des cervidés. Et ils apprenaient très vite que chats, chiens ou bétail étaient hors limites.

Mais le petit dragon n'était pas comme les autres. C'était l'avorton de sa couvée, pour commencer ; dans la nature, il n'aurait pas vécu assez longtemps pour atteindre la puberté. De plus, il avait un caractère difficile ; il ne supportait pas qu'on approche la main de lui, et mordait tout le monde sans distinction, quand il ne les brûlait pas. Les tentatives de lui apprendre la différence entre les soigneurs et les inconnus n'avaient rien donné. Personne ne voulait d'un dragon de garde qui pouvait mordre son maître aussi facilement qu'un voleur. Personne ne voulait d'un dragon de compagnie qui n'accepte pas les câlins.

Alors le petit dragon restait à l'animalerie, et grognait sur tous ceux qui s'approchaient de sa cage : elfes, humains, halfelins. Les nains ne venaient jamais dans le magasin : il y avait trop de rancune chez cette race envers les dragons, aucun nain digne de ce nom n'aurait pensé à en prendre un pour animal de compagnie, eût-il la taille d'un chihuahua.

Le petit dragon voyait tous ses congénères être adoptés à la vitesse de l'éclair, mais lui-même ne sortait jamais de sa cage. Les soigneurs ne voulaient plus l'approcher, alors ils lui lançaient des morceaux de viande cuite – car c'était une autre de ses tares, le petit dragon ne savait pas cracher de feu. Même pas un mince filet de fumée. Ils avaient tout essayé : le mettre en colère, l'affamer en ne lui servant que de la viande crue, lui faire peur, le câjoler – dans le cas d'un stagiaire à qui les employés avaient voulu faire une farce, et qui avait failli y laisser une main – mais même l'air qui sortait de la gueule du petit dragon était froid.
Revenir en haut Aller en bas
flocon

avatar

Féminin Taureau Messages : 101
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Re: Chronochallenge 61 : Édition duo   Sam 15 Juil 2017 - 22:02

Avec Raven  Voyage vers l'orient

(je manque vraiment de temps donc je laisse la correction a une ame charitable l'âme charitable est passée) :) )

Le siffet du controleur demandant aux voyageurs sur le quai de bien vouloir reculer. Le bruit du train freinant sur les railles et la chaleur qui s'engouffre dans le wagon avec l'ouverture des portes finissent de me réveiller.
Au milieu de tout le remu ménage de la gare présent dans la gare, j'arrive à discerner le léger parfum des épices qui font ressurgir les images de mon rêve.

------------------------------------------------------------------------------------------------
* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock

avatar

Masculin Bélier Messages : 1129
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Re: Chronochallenge 61 : Édition duo   Sam 15 Juil 2017 - 22:10

LE PETIT DRAGON

Cette histoire se déroule à une époque où toute trace de guerre a disparu. Pourtant, après une ère de paix que certains disaient éternelle de rudes batailles vinrent tenir lieu dans les quatre coins du royaume de Vilemstad, tout cela de nouveau à cause de la xénophobie de l'humanité, de la peur de l'inconnu.
Un beau matin, le soleil rayonnait comme ça avait rarement été le cas sur le village de Swansur. Sauf que ce matin là était différent, le village allait connaître un jour extraordinaire, le début d'une ère de fer et de sang, d'une ère de peur. Ce matin là, un œuf venait d'éclore. Il s'agissait d'un petit dragon inoffensif lâché par la cigogne. D'ordinaire on pouvait recevoir des poules, mais jamais un dragon n'avait vu le jour dans ce royaume.
Ken, le petit garçon qui découvrit la créature qui sortait de l'œuf, n'avait pas peur. Il était de nature curieuse et tenait donc à savoir quel était le secret de ce cadeau du ciel. Pour cela, il préféra ne pas dévoiler l'existence du petit dragon à ses parents, il ne savait pas ce que c'était mais ne voulait pas les alarmer. Il savait comment ils allaient réagir s'ils venaient à apprendre qu'une bestiole de ce calibre vivait entre leurs murs. Quelques mois plus tard le dragon avait grandi, il faisait au moins le double de la taille d'une poule bien grasse. Jusqu'à ce jour le jeune adolescent l'avait caché dans sa chambre, mais il était désormais trop grand. Il devait donc aller le mettre à l'abri, peut-être dans un bois?
Son entreprise était risquée, il devrait donner une excuse à ses parents pour pouvoir passer la journée dehors et devrait mettre le dragon à l'abri des regards. Il ne lui avait pas trouvé de nom, il était peu imaginatif et ne savait pas si cet être pourrait un jour vivre parmi les humains. Alors il ouvrit la porte de sa chambre, mis la petite bête dans un grand sac de chasse qui servait d'habitude à transporter le gibier et commença à se faufiler.
Soudain, sa mère l'interpella:
- Que fais tu ici? Tu devais ranger ta chambre!

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
http://hartsock.eklablog.com/
RavenGhost
Invocateur de la CB
avatar

Masculin Vierge Messages : 317
Date d'inscription : 05/09/2013
Humeur : Mélancolique comme bien souvent...

MessageSujet: Re: Chronochallenge 61 : Édition duo   Sam 15 Juil 2017 - 22:19

Avec Flocon Voyage vers l'Orient (suite et fin)

Je marchais là, à présent dans les ruelles du bazar d'Istamboul, pensant toujours à ce rêve.
Ce rêve aux odeurs d'épices oui, mais aussi des vêtements de soies, des parfums et des loukoums.
Je suivait ce chemin, que je connaissais si bien pour l'avoir tant rêvé ! D'abord à gauche, puis tout droit, là ! La deuxième ruelle à droite !
Ainsi j'arrivais bientôt à la destination si mystérieuse que mes songes ne m'avait jamais laissé entre-voir.
Je continuais ma route vers la réponse, la délivrance de nuits passés à chercher la solution !
Encore quelques pas et... Et je me retrouvais dans mon lit, dans mon appartement de Paris.
7h00 du matin... Il me restait encore un peu de temps... Avant de prendre le train pour un long voyage vers l'Orient.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Entrez dans mon monde : http://le-monde-de-raven.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
https://le-monde-de-raven.jimdo.com/
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 300
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge 61 : Édition duo   Sam 15 Juil 2017 - 22:30

En partenariat avec Daenerys :

Mais un jour, profitant d'un moment d'inattention de ses soigneurs et d'une cage ouverte, le petit dragon s'échappa.

Il était libre, il était seul, qu'allait-il faire ?

Le bleu intense du ciel d'hiver brillait sur ses écailles, le vent soufflait, le petit dragon commença à avoir froid. Alors il se mit à repenser à sa cage, il se mit à y repenser plusieurs fois, il y faisait chaud, mais il ne voulait pas y retourner.

Il était enfin libre et plus rien ne pouvait l'empêcher de faire ce qu'il voulait et plus personne n'était là pour le toucher sans arrêt.

Cette pensée lui réchauffé le coeur, bien que le froid continuait à le mordre énormément.

Agacé, le petit dragon se mit alors à mordre et mordre encore, s'imaginant le froid devant lui comme un ennemi voulant le câliner horriblement.

Et tandis qu'il mordait, il ne vit pas ce qui lui arrivait derrière.

Pof

Quelque chose lui était tombé dessus, c'était chaud et doux et pas un filet.

Un homme lui avait donné son écharpe.

Le petit dragon et l'homme se regardèrent un moment. L'homme fouilla dans sa poche et tendit au petit dragon une boîte de bonbons bleus à la lavande, comme son écharpe.

Le petit dragon renifla et fit une mine dégoûté qui fit sourire l'homme à l'écharpe et aux bonbons lavandes.

L'homme montra avec ses mains que le petit dragon pouvait garder l'écharpe et manger les bonbons, puis il se leva et continua son chemin vers sa maison.

Clac clac

L'homme était enfin chez lui, il était fatigué et repensa encore au petit dragon. Peut-être aurait-il dû le...

Mais il n'eut pas le temps de terminer sa pensée car le petit dragon était déjà chez lui, il l'avait suivit.

L'homme et le petit dragon s'observèrent alors un moment, l'homme fit signe au petit dragon de s'installer dans un fauteuil pendant qu'il allumait la cheminée et le dragon fit signe qu'il avait compris.

Le feu flambait, le dragon était assit dans le fauteil et l'homme buvait son thé assis à côté de la cheminée.

L'homme fit un signe et le dragon hocha la tête.

L'homme fit un autre signe et rigola, et le dragon hocha la tête en rigolant.

Le repas était prêt et l'homme fit le signe qu'il était l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Alwine
Gardien du GIBET
Gardien du GIBET
avatar

Féminin Scorpion Messages : 236
Date d'inscription : 25/05/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge 61 : Édition duo   Sam 15 Juil 2017 - 22:31

Suite du texte de Poulpie sur le thème "le petit dragon"

Lorsque les membres du clan arrivèrent au sommet de la montagne, transis de froid, ils crurent d'abord à une erreur. En effet, si dragon il y avait, il devait être enterré sous des mètres de neige car rien n'était visible. Un homme s'écroula alors à genoux, épuisé par l'ascension et l'espoir qui s'était éteint dans son coeur. Quelques uns des membres vinrent le réconforter, pendant que les autres creusaient maladroitement dans la neige pour trouver l'Ambre.
Ce fut un des enfants qui le découvrit. Les mains bleuies par le froid et tremblantes, la fillette mit au jour un éclat ambré qui ne laissait aucun doute. Ses cris alertèrent les adultes, qui vinrent l'aider à déterrer le dernier espoir pour l'humanité.
L'Ambre était bien plus petit que ce qu'ils imaginaient. Fragile statuette aux multiples reflets ambrés, le dragonnet était figé dans une position de sommeil, roulé en boule. Les détails étaient somptueux, chaque petit pic étant minutieusement réalisé. Ce fut une fois débarrassé de la neige et réchauffé entre les mains d'un des adultes que le dragonnet se mit à bouger.
Tout d'abord hagard, il leva paresseusement la tête avant de bailler, montrant ses crocs d'ambre minuscules. Ses yeux étaient d'un ton plus sombre que le reste de son corps. Il s'étira et agita ses petites ailes translucides avant de s'asseoir dans la paume qui le tenait. Sa voix mentale résonna alors dans tous leurs esprits.
- Pourquoi m'avez vous réveillé ? Avez vous besoin de moi ?
- Oui, ô maître d'Ambre, répondit l'adulte. Nous avons besoin de votre aide, la neige a recouvert le monde entier.
Il expliqua ensuite les divers événements qui avaient amené la météo à se détraquer à ce point et le dragonnet hocha gravement de la tête. Il leur demanda alors de l'amener à certains endroits stratégiques. L'espoir ressuscita alors dans les coeurs des membres du clan et ils s'exécutèrent.
A chaque lieu où l'Ambre les amenait, ils devaient exécuter une danse compliquée permettant au dragonnet de décupler sa puissance et de rétablir l'ordre des choses grâce à la force du feu. Sur leur passage, la neige disparaissait et les arbres se remettaient à bourgeonner et à fleurir. Les rares humains ayant réussi à survivre au froid extrême qui sévissait sur le globe pleuraient de soulagement en voyant le printemps revenir. Certains les suivaient, émerveillés par le pouvoir du dragonnet.
Lorsque le cycle de la Nature fut rétabli et la neige disparue après un long périple, l'Ambre se roula en boule dans les mains de son porteur pour un long sommeil de plusieurs millénaires. Afin de le remercier pour son exploit, le clan lui dédia un monument splendide au sommet de la montagne où ils l'avaient découvert : le Temple d'Ambre.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Pour retrouver mes textes : #TextesDAlwine
Revenir en haut Aller en bas
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1796
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Re: Chronochallenge 61 : Édition duo   Sam 15 Juil 2017 - 22:43

Le petit dragon, suite de Hartsock :



Le jeune resta la bouche grande ouverte comme un poisson hors de l’eau. Son cerveau carburant pour se trouver une excuse.

-Euuuh, tu m’avais dit qu’une partie des légumes du cellier avait pourri. Je les ai mis dans le sac pour les donner aux porcs.

-Ah, tu fais bien Ken, tiens, il reste un peu de cette graisse à brûler qu’on a pas utilisée assez vite. Tu leur donneras, ils mangent de tout. Attends, je le mets dans ton sac.

-Non non non, repose toi ce matin maman, je m’en occupe.

Le petit garçon partit dans la réserve et vida dans le sac un liquide visqueux et jaunâtre qui commençait à émettre une odeur plus que suspecte depuis quelques jours.
‘’Désolé’’ chuchota-t-il quand le petit dragon grogna en sentant la graisse lui couler sur le museau.
Sortant rapidement de la maison, il se dirigea aussitôt vers le bois qui se dressait un peu plus loin. Il marcha quelques minutes entre les arbres et les buissons qui prenaient une couleur ambrée à l’approche de l’automne. Une fois certain que personne ne l’avait suivi et qu’ils étaient assez loin, Ken se mit à genoux et ouvrit le sac.

Le dragonneau s’en extirpa dès qu’il eu senti le sol. Il s’ébroua vivement avant d’éternuer pour chasser la graisse qui lui empuentissait le museau. Le jeune homme à son coté essuya avec une grimace de dégoût les goutelettes graisseuses que son compagnon lui avait projetées dessus.

-Bon, je pense que tu vas aimer ici. C’est ta nouvelle maison maintenant.

Le petit dragon regarda le petit humain, clignant ses grands yeux orangés, luisant comme deux petits soleils fatigués. Ken lui rendit son regard avec tendresse, tendant la main pour gratouiller les petites écailles opalescentes de sa gorge.
Le dragon émit une sorte de ronronnement, un frisson parcourut sa cuirasse de neige nacrée.

-Maintenant que je suis sûr que tu es en sécurité, il faudrait peut-être que je te trouve un nom… Ken plongea ses yeux dans les iris brûlantes de la bête. Qu’est-ce que tu dirais de… Draven. Mon papa me racontait l’histoire d’un grand dragon qui s’appelait comme ça. Il avait un grand trésor et il gardait une princesse.

Le dragonneau préféra lécher avec application ses griffes d’obsidienne.

-Oui, bon, tu as raison. Je ne te vois pas vraiment enlever des princesses. Qu’est ce tu penses de…

Un bruit étrange retentit dans la forêt. Ken se retourna, bondissant sur ses pieds. Lâchant un ‘’Il y a quelqu’un ? ‘’ tremblotant.
Aucune réponse. Seulement un craquement plaintif qui venait… D’en haut.

Les deux enfants levèrent la tête d’un seul mouvement. Juste à temps pour voir de lourdes mailles chuter, lâchées par un inconnu encapuchonné perché dans une branche au dessus d’eux.
Pas le temps de réfléchir. Le cerveau de Ken envoya un message prioritaire à la jambe du petit garçon qui décocha un vif coup de pied au petit dragon devant lui. La frêle carcasse de l’animal s’envola avec un couinement à quelques mètres de là. Le dragonneau se redressa sur ses pattes tremblantes, face à son ami, coincé sous de lourds cordages aux mailles rivetées de métal. À moitié sonné, Ken trouva la force de hurler.

-Il est là pour toi, va t’en ! Maintenant !

Là bête se fendit d’un hululement triste, lança un dernier regard incandescent au jeune homme, puis fit volte face, galopant de toute la force de ses pattes agiles.
Alors qu’il allait disparaître derrière une butte, et que la silhouette encapuchonnée se réceptionnait lourdement aux côtés de sa prise accidentelle, Ken poussa un dernier cri.

-Ne m’oublie pas… Lune.

Lune s’arrêta, hésitant. Il planta une ultime fois ses prunelles d’ambre dans les yeux effrayés de l’enfant, qui y lut une étincelle de reconnaissance. Puis il se retourna et disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronochallenge 61 : Édition duo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronochallenge 61 : Édition duo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les défis Tic-Tac-
Sauter vers: