Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le pouvoir du regard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maylis W.

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 953
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : avec ma biere et mon bouquin !! :)
Humeur : soit ivre de joie, soit ivre... enfin, vous voyez, quoi !!!

MessageSujet: Le pouvoir du regard    Ven 21 Sep 2012 - 23:07

Hey ! Deuxieme nouvelle ! J'espère qu'elle pourra vous plaire, meme si ce n'est toujours pas de la fantaisie ! :D (n'hésitez pas à me donner votre avis, même si vous pensez que c'est carrément nul... Je tiens vraiment à savoir ce que vous en pensez !!)

Le pouvoir du regard

J'étais assis depuis dix minutes environ devant une tasse de café vide, attendant vainement que quelqu'un vienne prendre ma commande. Je n'étais pas vraiment pressé, avec tout mon boulot terminé, perdu dans mes pensées en regardant les badauds défiler devant mes yeux vides, derriere la vitre ruisselante de pluie. J'attendais que le temps passe et que je décide de partir, ou que je me rende brusquement compte que j'avais un papier à écrire sur mon bureau qui ne pouvait pas attendre. Bref, j'attendais d'avoir quelque chose à faire.
Il y avait beaucoup de bruits, dans ce café. Un murmure insistant, constant, attaquait mes oreilles sans répit, comme des essais d'abeilles. Les jeunes couples amoureux se regardaient dans les yeux, tout en buvant leur café, en parlant de choses et d'autres. Les amis, venus discuter à l'abri de la tempête, parlaient bruyamment et riaient fort. Les vieux couples se chamaillaient à propos du menu de la carte, tout en se demandant quand le déluge s'arrêterait pour qu'ils puissent enfin respirer librement, sans leur voisin pour leur polluer l'air.
Soudain, le carillon de la porte d'entrée retentit.
Alors je l'ai vue. Une grande jeune femme distinguée, en manteau de fourrure, qui demandait ou se trouvait le café du "Bon Temps". Elle avait un accent vaguement anglais, comme une tache dans son élocution. Comme une coulée de lave incandecente dans une rivière, qui s'éteint au fur et a mesure qu'elle progresse. Elle avait de longs cheveux bruns parmis lesquels se dissimulaient encore quelques gouttes d'eau, et qui tombaient sur ses lunettes de soleil, décalées par ce temps maussade. Elle tenait son parapluie à bout de bras, essayant tant bien que mal d'éviter de se mouiller davantage. Lorsqu'elle s'adressait au bar-man, ses lèvres rouges s'écartaient et se retrouvaient, suivant une musique muette et inconnue. Elle rayonnait parmi les gens insignifiants qui la frolaient, toute la beauté d'un ange humain concentrée dans un seul etre.
On lui dit qu'elle était au bon endroit.
Sa tete et ses talons hauts pivotèrent gracieusement et son regard embrassa la pièce. L'espace d'une seconde, je crus deviner ses yeux se poser sur moi, un instant déjà perdu lorsque je m'en rendis compte... Mais qui me remplit d'un étrange sentiment de doute, amer et sucré à la fois. M'avait-elle remarqué ? M'avait-elle VRAIMENT vu ?
Elle s'avanca vers moi, les gens s'écartant inconsciemment d'elle, et sa démarche sourde, inexistante et réelle à la fois, et la grace avec laquelle elle s'approchait de moi, lentement, prudemment, fit naitre un frisson dans mon dos. Déesse innocente et pure, ne comprenant pas ce qui se passait autour d'elle, telle Antigone que son geste a rendu belle. Son parfum me parvint, musc et mangue, vanille et fruits rouges, tout et rien en meme temps. Elle avait toutes les odeurs délicieuses, habituelles et communes de la vie courante, mais dans une sorte de maelstrom compliqué qui apportait chaque nuance réstituée comme au naturel. Séparées et réunies.
Elle me dépassa et alla tirer une chaise à quelques tables de moi. Elle retira son manteau, et plusieurs gouttes de pluies volèrent vers ses voisins qui se tournèrent pour protester et qui s'arretèrent, rendus muets devant Aphrodite meme.
Elle secoua ses cheveux qui s'éparpillèrent sur ses épaules et tombèrent en larges boucles sur sa poitrine. Elle s'assit et tira de son petit sac une longue cigarette qu'elle alluma avec un briquet posé sur la table. Ses voisins étaient toujours médusés.
Elle aspira dans un souffle une bouffée de gaz qu'elle relacha quelques secondes plus tard. J'étais pris d'une envie irrésistible de me lever et d'aller m'asseoir en face d'elle, d'engager la conversation et de me rendre compte qu'elle m'accordait tout son attention, qu'elle m'écoutait et qu'elle me comprenait. J'avais envie de vérifier si une telle beauté existait vraiment, qu'elle ne s'évanouirait pas lorsque quelqu'un la touchera.
Un serveur s'aprocha d'elle, m'ignorant royalement, et lui demanda d'une voix rendue fluette si elle désirait boire quelque chose, en s'attirant au passant un regard noir de la part de chacun de ses collègues. Les voisins de table de la jeune femme regardait avec envie ce jeune serveur, pas plus agé de 20 ans, qui essayait avec des clins d'oeil maladroits de parler plus que de raison avec sa cliente. Elle lui répondit qu'elle serait bien tentée par une grande tasse de café, et le serveur y vit le signe qu'il était temps de prendre congé. Il s'enfuit presque vers les cuisines pour passer la commande, trébuchant sur son pantalon et s'attirant les rires de certains clients.
Un homme poussa la porte du café, entrainant le carillon avec lui et apostropha un serveur d'une voix forte:"Elisabeth est-elle déjà là ?"
La brune se tourna vers le nouveau venu qui, sans demander son reste, se précipita vers elle.
Certains client adressèrent des regards de reproche au jeune homme, l'air de dire:"Un beau morceau comme celle-là, on la fait pas attendre ! Imbécile !". D'autres, sous le sourire réjoui de leur femme, baissaient les yeux, découragés. Mais moi, je continuais à la regarder, espérant voir ses yeux et plonger dedans avec délice. Et je m'appercus que je n'avais jamais vu ses yeux.
Un besoin fou, si soudain et si brusque qu'il me fit perdre la tete, me soufflait à l'oreille avec violence qu'il falait que je vois ses yeux. Ses magnifiques yeux qui ne pouvaient etre que pétillant d'intelligence, d'humour et de coquetterie, un regard embué de sensations et de sentiments, un mélange des désirs les plus inavouables et des choses les plus respectables. Un regard qui vous accroche à jamais et qui ne vous quitte plus, ou que vous soyez, aussi loin que vous soyez l'un de l'autre. Une connexion, un lien indestructible.
Alors elle retira ses lunettes. Elle chercha de ses yeux bleus l'homme de son rendez-vous et croisa, pour la deuxieme fois je crois, mon regard. Je vis dans ses prunelles aigue-marine un vide indéfinisable, une intelligence absente, un pétillement qui n'existait pas. Un regard éteint.
Alors je me levai de ma chaise et je sortis dehors, sous la pluie, sans un regard derrière moi.


All rights reserved...

------------------------------------------------------------------------------------------------
La tentation existe pour qu'on y cède.


Dernière édition par Maylis W. le Mer 26 Sep 2012 - 18:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Lun 24 Sep 2012 - 18:00

Salut,
ton histoire est très intéressante et on est captivé dès le début ; je trouve tout de même cela dommage que le pourquoi de l'ennui du narrateur/personnage ne soit pas expliqué, la chute est très bien organisé, ce qui fait que l'on ne s'attend pas a une fin comme celle là. :D Cependant, l'ambiance et l'atmosphère de la pièce auraient pu être mieux décrites mais c'est quand même du beau travail ! Continues comme ça :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Lun 24 Sep 2012 - 18:18

Je confirme, du beau boulot !

Dans cette nouvelle tu joues beaucoup sur le sens des mots et leur force, ce que j'adore ! Le style est très bien, facile à lire.

Bonne continuation ;D



Whisper'
Revenir en haut Aller en bas
Maylis W.

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 953
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : avec ma biere et mon bouquin !! :)
Humeur : soit ivre de joie, soit ivre... enfin, vous voyez, quoi !!!

MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Mar 25 Sep 2012 - 17:50

Merci beaucoup à tous les deux !! C'est super sympa et ça me motive pour la suite !!!! Toujours plus haut, toujours plus fort !!! Mais tu as raison, Caro, je crois que je vais devoir modifier quelques trucs... Encore merci !!

------------------------------------------------------------------------------------------------
La tentation existe pour qu'on y cède.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Mer 26 Sep 2012 - 11:23


Très beau et intéressant ! J'ai eu les yeux rivés sur ton histoire tout le long !
L'atmosphère et très bie, décrite et la description est parfaite. Les comparaisons sont parfaites!
J'ai hâte de voir tes autres oeuvres!
Revenir en haut Aller en bas
Maylis W.

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 953
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : avec ma biere et mon bouquin !! :)
Humeur : soit ivre de joie, soit ivre... enfin, vous voyez, quoi !!!

MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Mer 26 Sep 2012 - 13:58

Merci !!!!! C'est super gentil, Anthand74 ! Ca me fait super plaisir que tu aimes ! ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
La tentation existe pour qu'on y cède.
Revenir en haut Aller en bas
Lyros

avatar

Masculin Taureau Messages : 18
Date d'inscription : 24/09/2012
Humeur : Je suis un navet-champignon. Et ouais, ça pète.

MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Dim 7 Oct 2012 - 12:50

Nyaaaa peut-être que je dessine mieux que toi ( :P ) mais en tout cas tu écris nettement mieux que moi...il est super ton texte! =3
Revenir en haut Aller en bas
Maylis W.

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 953
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : avec ma biere et mon bouquin !! :)
Humeur : soit ivre de joie, soit ivre... enfin, vous voyez, quoi !!!

MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Dim 7 Oct 2012 - 23:42

Ça c'est un beau compliment... Merci !! ^^
Pour le dessin, ça reste à voir.... Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
La tentation existe pour qu'on y cède.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Dim 7 Oct 2012 - 23:57

J'avais fait un truc sur le pouvoir des mots je te l'avait montré ( j'espere que ça t'a inspirée ) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Maylis W.

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 953
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : avec ma biere et mon bouquin !! :)
Humeur : soit ivre de joie, soit ivre... enfin, vous voyez, quoi !!!

MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Lun 8 Oct 2012 - 0:09

Ah oui, je me souviens!!! Peut-être qu'inconsciemment, ça a joué... T'as peut-être raison... ^^ alors merci !!
Tu as aimé ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
La tentation existe pour qu'on y cède.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    Lun 8 Oct 2012 - 11:41

Oui ;D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pouvoir du regard    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pouvoir du regard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: