Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelques poèmes libres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ornicar

avatar

Masculin Balance Messages : 30
Date d'inscription : 02/08/2017

MessageSujet: Quelques poèmes libres   Mer 2 Aoû 2017 - 17:20

Voici quelques petits poèmes libres que j'ai écrit il y a quelques temps. Je n'ai pas tenu compte du nombre de syllabe, ils manquent donc peut-être de rythme. Je ne suis pas encore assez à l'aise pour jouer avec le nombre de syllabes. J'espère que vous apprécierez quand même (n'hésitez pas à me le dire si ce n'est pas le cas).

Bienvenue en enfer

Vous voilà plongés dans le plus sombre des jours,
Là où mon règne domine depuis toujours.
Là où l’espoir est mort et le bonheur pleure.
Suivez-moi avec docilité, n’ayez pas peur.

Vous avez été choisis parmi tant d’autres,
Par moi-même et mes plus fidèles apôtres,
Votre chair, votre âme, votre être, votre cœur
M’appartiennent dans ce monde de l’horreur.

Soyez confiants, vous n’êtes pas les premiers,
A me côtoyer dans l’Enfer des Hommes,
Plusieurs avant vous ont tenté de me renverser,
Je les ai écrasés de toutes mes forces sous ma paume.

Soyez donc obéissants envers votre nouveau maître
Ici, pas d’évêque, pas de Dieu, pas de Saint, pas de prêtre,
Seule la douleur vous tiendra compagnie dans la mort.
Votre soumission sera le Salut qui sauvera votre corps.


Les enfants des champs

Ecoutez attentivement, vous risquez de les manquer,
Ils sont pourtant bien là, ces petits trésors des champs,
Ces enfants de la nuit qui vous suivront toute l’année,
Qui vous observent cachés derrière le brouillard blanc.

Soyez prêts à les recevoir,
Ils sont impatients de vous voir,
Ils ne mordront que certains d’entre vous,
Seuls les moins chanceux saigneront jusqu’au cou.


Solitude


S’il existe bien une peine unique au monde,
Je crois que je sais à quoi elle ressemble.
Car je suis hélas à l’extérieur de la ronde,
Et devant moi, chacun d’eux tremble.

Leurs visages se crispent lorsque j’apparais,
Et leurs mots, tels des poignards, m’atteignent
Cependant, sachez qu'il y a un mais
Il n'y a que de l'extérieur que je saigne.


Silent Hill

Cette ville apparaît dans mes rêves les plus agités
Et chaque soir, piégé dans les bras de Morphée
Je recherche désespérément la réponse
Comme capturé dans un mur de ronces.
Comment échapper à tel calvaire ?
Mes forces m'abandonnent, j'en suis vert
Le Mal autour de moi ne cesse de grandir
Tel un macchabée à ressort, prêt à bondir.
Où se réfugier avec telle douleur ?
Afin d'échapper à ces intimes terreurs
Cette ville ne semble pas m'accorder la moindre répit
Et je la vois au cours de chaque nuit endormie
Oui, dans mes rêves les plus agités, je vois cette ville...
Silent Hill.



L'astre d'argent

Au-dessus de nos têtes lourdes de pensées
S'élève l'éternel astre qui nous fait tant rêver.
Celui qui cache mille et un secrets
Et qu'aucun être n'a réussi à percer.
Reine de la nuit, elle s'élève dans le ciel
Et nous prions mille prières en dessous d'elle.
Cette déesse argentée que j'ai nommée la Lune,
Et que nous n'atteindrons pas même perchés sur les dunes.


Avant correction par Titi:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvelleshorrifiques.unblog.fr/
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 517
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Ça dépend

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Mer 2 Aoû 2017 - 17:46

Hey !
Pardon de commencer par une remarque, mais je trouve la répétition de prions/prières dans le même vers (Et nous prions mille prières en dessous d'elle.) dommage (tout en n'ayant aucune proposition pour contre la répétition).

-

J'aime bien.
Je ne sais pas si c'est fait exprès la dimension religieuse/mythologique, mais c'est bien utilisé et captivant.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Les mercredis, 21h30 environ (heure française), à partir du 1er novembre, j'animerai les CC.
Vous êtes libres de m'envoyer (ou non) vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés


-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Ornicar

avatar

Masculin Balance Messages : 30
Date d'inscription : 02/08/2017

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Mer 2 Aoû 2017 - 23:36

Merci de ton avis. Oui, tu as raison, la répétition est un peu lourde.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"The fear of blood tends to create fear for the flesh."
Mon blog : http://nouvelleshorrifiques.unblog.fr/
Mes court-métrages : https://www.youtube.com/user/HORROCINE9/videos?shelf_id=0&view_as=subscriber&sort=dd&view=0
Et ici aussi : http://www.dailymotion.com/video/x2nq1po
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvelleshorrifiques.unblog.fr/
Hartsock

avatar

Masculin Bélier Messages : 1198
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Jeu 3 Aoû 2017 - 0:24

Annnh des poèmes cute
Etant absent du forum en ce moment, je n'ai pas le temps de te faire de commentaire constructif, mais je repasserai. Je suis un grand amateur de poèmes alors si tu en postes je me ferai un plaisir de les lire :) Ah et je vois que l'un d'eux est intitulé solitude. J'en ai un sur la solitude aussi, enfin j'en ai un paquet, hésite pas à aller voir dans la section poèmes. Si ça peut enrichir les tiens :la:
Et là je me rends compte que ça y est, je suis vantard xD
Je repasserai commenter, à plus!

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
http://hartsock.eklablog.com/
Lame37

avatar

Masculin Vierge Messages : 549
Date d'inscription : 13/06/2016
Localisation : Breton Hurlant à la Lune
Humeur : Je m'ennuie tout seul

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Jeu 3 Aoû 2017 - 11:07

Jolis textes, j'aime bien. Il t'arrive de ne pas faire attention aux nombres de syllabes pour la longueur des vers. J'ai aussi ce défaut, mais tant que ça rime et que ça ne casse pas le rythme, ça passe.
Des textes un peu mélancoliques, mais j'apprécie. Continue ainsi.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Lame37 Loup gris parmi les hommes ; poète, écrivain en herbe et créateur de héros fictifs.
Grand rêveur et Breton dans l'âme en recherche d'emploi et de compagnie.

Loup Aventurier de la Magie Éternelle

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à mes œuvres
Mes textes

Entrez dans mon univers
Genesis Heros Survivors
Partie 3/4 - Chapitre 2/4, 11 et 12 à venir et préparation à une "suite".

Devenez le héros d'une histoire
Dungeon of Legend
Chapitre 8/9, 9 en cours.

Venez commenter
Commentaires sur Dungeon & Genesis
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock

avatar

Masculin Bélier Messages : 1198
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Jeu 3 Aoû 2017 - 13:24

Bon j'ai un peu de temps pour un commentaire détaillé, c'est gratuit pour cette fois (en même temps, pas besoin de payer pour mes conseils. On peut s'en passer AHDE)

[quote="Ornicar"]Voici quelques petits poèmes libres que j'ai écrit il y a quelques temps. Je n'ai pas tenu compte du nombre de syllabe, ils manquent donc peut-être de rythme. Je ne suis pas encore assez à l'aise pour jouer avec le nombre de syllabes. J'espère que vous apprécierez quand même (n'hésitez pas à me le dire si ce n'est pas le cas).

Bienvenue en enfer Hmm, déjà le titre est pas très joyeux

Vous voilà plongés dans le plus sombre des jours,
Là où mon règne domine depuis toujours.
Là où l’espoir est mort et le bonheur pleure. Aie, je compte 11 syllabes ici, je sais pas si c'est volontaire mais un petit conseil: il est bien d'alterner le nombre de syllabes mais c'est mieux de faire 12-10-8 et 11-9-7 après c'est bancal, je trouve. Soit tu fais des syllabes paires soit impaires, mais pas un mélange. Mais bon là je crois que c'est juste une erreur comme ça pw
Suivez-moi avec docilité, n’ayez pas peur. Arf, là 13 :-p
Bon alors cette strophe sert d'introduction mais on ne sait pas à quoi. Je vois que tu veux nous emmener avec toi mais je ne sais pas où, il faut nous donner l'envie de te suivre.
Vous avez été choisis parmi tant d’autres,
Par moi-même et mes plus fidèles apôtres,
Votre chair, votre âme, votre être, votre cœur
M’appartiennent dans ce monde de l’horreur.
D'accord, je vois un peu mieux le tableau. Ce quatrain est mieux que le précédent :)

Soyez confiants, vous n’êtes pas les premiers,
A me côtoyer dans l’Enfer des Hommes,
Plusieurs avant vous ont tenté de me renverser,
Je les ai écrasés de toutes mes forces sous ma paume.

Soyez donc obéissants envers votre nouveau maître
Ici, pas d’évêque, pas de Dieu, pas de Saint, pas de prêtre,
Seule la douleur vous tiendra compagnie dans la mort.
Votre soumission sera le Salut qui sauvera votre corps.

D'accord, euh c'est pas très sympa comme texte AHDE
Non, plus sérieusement c'est assez spécial. Déstabilisant je dirai. M'enfin niveau écriture c'est bien, même s'il est dommage que le nombre de syllabes des vers soit assez aléatoire, je trouve que ça casse un peu la magie de la poésie. Simple avis personnel mais un poème sans rythme c'est comme le père noël sans sa barbe (ouaw cette comparaison foireuse rire2 )

Les enfants des champs

Ecoutez attentivement, vous risquez de les manquer,
Ils sont pourtant bien là, ces petits trésors des champs,
Ces enfants de la nuit qui vous suivront toute l’année,
Qui vous observent cachés derrière le brouillard blanc.

Soyez prêts à les recevoir,
Ils sont impatients de vous voir,
Ils ne mordront que certains d’entre vous,
Seuls les moins chanceux saigneront jusqu’au cou.

J'ai pas grand chose à dire sur celui-ci, mis à part qu'il est très court et que la plupart des rimes sont pauvres. Je sais pas si c'est voulu, mais encore une fois: un poème sans rimes c'est comme... AHDE Promis j'arrête xD

Solitude
AH, j'aime beaucoup les titres qui évoquent un état, une humeur.

S’il existe bien une peine unique au monde,
Je crois que je sais à quoi elle ressemble.
Car je suis hélas à l’extérieur de la ronde, jolie tournure de phrase :ok:
Et devant moi, chacun d’eux tremble.

Leurs visages se crispent lorsque j’apparais,
Et leurs mots, tels des poignards, m’atteignent
Cependant, sachez qu'il y a un mais je crois que tu as oublié la ponctuation ici fier
Il n'y a que de l'extérieur que je saigne.
Je croyais que justement ce n'était pas flagrant, c'est pas plutôt de l'intérieur du coup? Question

Silent Hill

Cette ville apparaît dans mes rêves les plus agités
Et chaque soir, piégé dans les bras de Morphée
Je recherche désespérément la réponse la ponctuation bounce
Comme capturé dans un mur de ronces.
Comment échapper à tel calvaire ? Vu que c'est des vers libres je pense que tu devrais rajouter "un tel calvaire" pour que ça sonne mieux quand on le dit à voix haute.
Mes forces m'abandonnent, j'en suis vert
Le Mal autour de moi ne cesse de grandir
Tel un macchabée à ressort, prêt à bondir. Belle métaphore x)
Où se réfugier avec telle douleur ? Idem ici, "une telle douleur" serait plus agéable à entendre (selon moi, encore une fois)
Afin d'échapper à ces intimes terreurs
Cette ville ne semble pas m'accorder la le moindre répit
Et je la vois au cours de chaque nuit endormie
Oui, dans mes rêves les plus agités, je vois cette ville...
Silent Hill. Dernière rime parfaite. J'adore quand on finit le poème par son titre oui



L'astre d'argent

Au-dessus de nos têtes lourdes de pensées
S'élève l'éternel astre qui nous fait tant rêver.
Celui qui cache mille et un secrets
Et qu'aucun être n'a réussi à percer. Ouaw, intro superbement menée. Je plussoie bravo
Reine de la nuit, elle s'élève dans le ciel
Et nous prions mille prières en dessous d'elle. J'aime la répétition ici, cet effet d'insistance sur la prière.
Cette déesse argentée que j'ai nommée la Lune,
Et que nous n'atteindrons pas même perchés sur les dunes. Bravooo!


Bon bah il y a de nombreuses choses que tu peux améliorer, c'est déjà pas mal. Tu écris bien. Mention spéciale au dernier poème que j'ai beaucoup apprécié Wink
J'espère que j'ai pas paru méchant, je chercher juste à te donner des conseils (que tu peux ne pas prendre en compte si tu estimes que ce n'est pas nécessaire) libre à toi de les suivre ou pas. Au plaisir de te lire! :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
http://hartsock.eklablog.com/
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 517
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Ça dépend

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Jeu 3 Aoû 2017 - 15:47

Pour Bienvenue en enfer, Hartsock, tu as compté les syllabes.
Mais il l'a dit dans le titre que c'étaient des vers libres, et dans le début de son message qu'il ne comptait pas. ^^"

------------------------------------------------------------------------------------------------
Les mercredis, 21h30 environ (heure française), à partir du 1er novembre, j'animerai les CC.
Vous êtes libres de m'envoyer (ou non) vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés


-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Ornicar

avatar

Masculin Balance Messages : 30
Date d'inscription : 02/08/2017

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Jeu 3 Aoû 2017 - 15:54

Merci Hartsock pour ta critique très constructive et tes conseils. Ça va vraiment m'aider à l'avenir !

J'en profite pour poster également ce poème, je ne sais pas ce qu'il vaut (là encore, c'est un poème libre) :

Rivière d’amour

Je veux une rivière qui déborde d’amour
Même si ça ne suffit à combler mon cœur
Car je sais que les vides resteront toujours
Elle seule m’apporterait une goutte de bonheur

Mon cœur mielleux sait bien
Que seule la bonté comble son sein
Mais même si la douleur s’éteint,
Je sais que je n’aurai rien

J’ai besoin d’un miracle, pas de pitié sur les mains
Une seule goutte de Son cœur et en extase est le mien
Avec ce rêve qu’Elle m’envoie, j’entrevois bientôt ma fin
Je ne veux pas de charité, seul un miracle me convient.
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvelleshorrifiques.unblog.fr/
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 517
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Ça dépend

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Jeu 3 Aoû 2017 - 16:04

Au deuxième vers de la troisième strophe, la majuscule à S de Son coeur est voulue ? Ou tu voulais le mettre à Coeur ? ^^

-

C'est beau, humble.
J'adore tes textes ^^


Ps : n'oublie pas de répondre aux messages sur ton topic de présentation ; de plus, Yorffeez t'as posé une question dessus

------------------------------------------------------------------------------------------------
Les mercredis, 21h30 environ (heure française), à partir du 1er novembre, j'animerai les CC.
Vous êtes libres de m'envoyer (ou non) vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés


-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Ornicar

avatar

Masculin Balance Messages : 30
Date d'inscription : 02/08/2017

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Jeu 3 Aoû 2017 - 22:59

@Titi a écrit:
Au deuxième vers de la troisième strophe, la majuscule à S de Son coeur est voulue ? Ou tu voulais le mettre à Coeur ? ^^

-

C'est beau, humble.
J'adore tes textes ^^


Ps : n'oublie pas de répondre aux messages sur ton topic de présentation ; de plus, Yorffeez t'as posé une question dessus

Oui, la majuscule est voulue. Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
"The fear of blood tends to create fear for the flesh."
Mon blog : http://nouvelleshorrifiques.unblog.fr/
Mes court-métrages : https://www.youtube.com/user/HORROCINE9/videos?shelf_id=0&view_as=subscriber&sort=dd&view=0
Et ici aussi : http://www.dailymotion.com/video/x2nq1po
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvelleshorrifiques.unblog.fr/
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4846
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Ven 4 Aoû 2017 - 13:21

Ooooh j'aime beaucouo tes poèmes, ils sont très imagés et tu gères super bien l'atmosphère, notamment dans le mystère, les ténèbres et l'horreur :-p

La dimension mythologique, spectrale, est intéressante aussi et complète bien le reste.

Après, niveau rythmes j'avoue que comme Hart j'ai un peu tiqué par moments : la forme paraît impeccable quand on n'y regarde pas de trop près, car les vers sont assez uniformes - je pensais donc que tu avais opté pour des vers réguliers, mais non.
En fait, ce n'est qu'un avis perso mais je ne suis pas trop fan des vers "libres mais pas trop" ou "réguliers mais pas trop", je trouve le rythme plus prenant lorsque les vers sont vraiment réguliers, ou bien lorsque les vers libres sont poussés à l'extrême pour créer des cassures, des sauts de lignes, des jeux sur les sonorités.

Cela dit, comme je ne suis pas aussi maniaque que Hart, la plupart de tes vers me paraissent réguliers à la lecture et ça reste fluide, donc je n'ai pas grand chose à dire en fait. AHDE

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock

avatar

Masculin Bélier Messages : 1198
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Ven 4 Aoû 2017 - 14:17

Je suis maniaque? :o

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
http://hartsock.eklablog.com/
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1928
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Ven 4 Aoû 2017 - 17:51

Comme Titi, j'ai remarqué une dimension religieuse et les enfants des champs évoque un avertissement ! ^^ J'aime bien <3

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Ornicar

avatar

Masculin Balance Messages : 30
Date d'inscription : 02/08/2017

MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   Ven 8 Sep 2017 - 16:20

Merci pour vos avis et vos conseils.

Voilà d'autres poèmes que j'ai écrit il y a quelques temps :

Blanche Colombe

Je te contemple allongée devant moi
Mes larmes, elles ne sont rien pour toi
Tu ne m’as jamais aimé tel que je l’ai fait
Voici donc une berceuse pour clore tes yeux
Mon amour pour toi est mon aveu
Je ne suis rien, tu ne peux être malheureuse
Toi, ma blanche colombe majestueuse.

Le campagnard qui saignait [-15] [sanglant]

J’écris ces quelques lignes avant de plonger dans l’éternelle torpeur
Afin d’immortaliser la plus insoutenable des nuits de terreur.
Car alors que, persuadé d’être seul et paisible
Dans ma demeure isolée des absurdités de la ville,
J’entrai dans ma salle de bain comme chaque soir,
L’obscurité fit irruption et me plongea dans le noir.
Bien malin, je brandis déjà une torche électrique
Calmant ainsi mon imagination paniquée
Distinguant bien vite des silhouettes fantomatiques.
Et soudain, devant mon miroir je restai figé
Car cet être ne pouvait être mon reflet.
Me faisant face, semblant appeler à l’aide
Se tenait mon propre cadavre ensanglanté.
Brandissant une main squelettique et laide
Cette chose me dévisageait de ses orbites creuses
Et je reconnaissais bien ma silhouette pieuse.
Oui ! C’était bien moi ! Mais de ce côté j’étais de sang
Horrifié, je restais sans voix devant cette apparition
Qui me pointait du doigt tout en crachant
Des litres de liquide rouge dégoulinant.
Puis, pour combler cette vision d’horreur s’offrant à moi,
Mon propre sang se répandait sur chaque mur de la pièce
Tandis que de l’autre côté du miroir, cet autre moi
Se vidait tout en m’adressant un salut de politesse.
Au lieu de disparaître dans les ténèbres, il se figea
Et pour autant que je sache, il est toujours là.
Quant à ma demeure, elle ne représente plus rien
Pour moi, maintenant que les murs de sang ont été repeints.


Le journal du petit Albert.

Je m’appelle Albert Fish, et j’ai 8 ans.
Je vis à la campagne, chez le frère de maman.
Parce que papa et maman ne sont jamais revenus.
Et tonton a dit qu’il s’occuperait de moi en attendant.
Mais jamais n’arrivait ce retour tant attendu.
Alors je reste là, et je joue avec les bêtes.
Puisque mon cousin George ne joue jamais avec moi.
Il est plus grand que moi, George, il a 13 ans.
C’est grâce à lui que j’ai appris que le monde était froid.
Que ce soit lui ou tonton, c’est toujours à moi qu’on s’en prend.
Et il y a aussi les copains de George, qui me lancent toujours des pierres.
Car il paraît que je suis laid et que Dieu avait la tête ailleurs quand il m’a fait.
C’est ce que hurle toujours Tonton, quand il me voit jouer dans les prés.
Peut-être que si je n'avais pas su leur faire face, si j’avais eu un grand frère.
Mais être seul m’a fait découvrir un art dans lequel j’excellais.
Celui de tuer.


La Rue

Que de monde, peu d’espace !
Dans cette immense rue commerciale,
Avec effort je m’y fraie une place
Au milieu des passants à l’allure bestiale.
Chaque jour, chaque soir, ils s’y empressent
Pour faire des achats ou lire les revues de presse.
Quant à moi, je m’y fraie timidement un chemin,
Pour atteindre mon lieu de travail chaque matin.
Souvent on me bouscule, souvent je dois pousser
Si bien que je semblerais presque avoir l’air de danser.

Ce matin-là, à mon grand étonnement,
Un taxi m’interpella, me demandant :
« Mon bon monsieur, auriez-vous besoin d’une course ? »
Je remerciai sa gentillesse, mais lui répondis : « Aucunement. »
« Etes-vous sûr que vous n’avez besoin de rien ? » reprit-il aimablement
Je répliquai que oui, et lui demandai d’où lui venaient ces pensées si douces.
« C’est que je me suis dit que vous deviez avoir besoin d’aide
En vous observant déambuler au milieu d’une vieille rue vide. »


J’ai laissé s’ouvrir les portes de l’Enfer.

Il l’a fait sous mes yeux, et je n’ai fait que l’observer.
Maître de son destin, il se jeta avec un cœur léger
Dans le vide, faisant taire son âme à jamais.
J’étais présent, et je n’ai fait qu’observer.
Mais, je vous le demande, quel être
Aurait pu prévoir que la chute d’un prêtre
Se jetant dans le vide près du cimetière
Conduirait à l’ouverture des portes de l’Enfer ?
Car ce que ma sottise ignorait encore
C’est que cette mort scellerait le sort
De chacune de nos âmes damnées
Qui depuis ce soir là sont condamnées
A être traquées, pourchassées et assassinées
Par les démons anciennement faits de chair
Et dont l’âme s’est perdue en Enfer.
Désormais, c’est sur Terre qu’ils errent
Oh, pourquoi cet acte insensé, mon Père ?
Vous qui étiez si bon, vous en qui nous croyons
Vivez-vous les choses comme nous les vivons ?
Vous, qui avez laissé les morts revenir sur Terre,
Qui étiez-vous réellement, entre deux prières ?


Textes avant correction par Titi:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
"The fear of blood tends to create fear for the flesh."
Mon blog : http://nouvelleshorrifiques.unblog.fr/
Mes court-métrages : https://www.youtube.com/user/HORROCINE9/videos?shelf_id=0&view_as=subscriber&sort=dd&view=0
Et ici aussi : http://www.dailymotion.com/video/x2nq1po
Revenir en haut Aller en bas
http://nouvelleshorrifiques.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques poèmes libres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques poèmes libres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: