Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronochallenge n°70

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1804
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Chronochallenge n°70   Sam 9 Sep 2017 - 21:29

Bon, à priori cette fois vous devriez être un peu plus nombreux à participer.

ANNONCE :
Les CC le mercredi ce ne sera que pendant les vacances. Je sais que vous m'en aviez demandé, mais vu qu'il y a eu des participations quasi-nulles ça ne vaut pas le coup, on repassera à deux CC par semaine pendant les vacances.

Mais bref, voici les thèmes de ce soir :

-Ivre en enfer

Ou :

-La loi des mâles

Ou :

-Le Jugement Dernier

Ou :

-Aux frontières de l'empire

Ou thème musical (attention c'est du lourd) :

https://www.youtube.com/watch?v=4iQETIfbzvk

Ou thème iconographique :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dragon Dae
Reine des dragons
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 234
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°70   Sam 9 Sep 2017 - 22:06

Jugement Dernier

Lucy ne comprenait pas que si peu de gens s'en rendent compte. Le Jugement Dernier était manifestement tout proche. L'Apocalypse avait commencé ! Est-ce que plus personne ne lisait la Bible ?

On se dressera nation contre nation et royaume contre royaume, récita-t-elle mentalement. Évangile selon Luc. Sur une feuille de papier, elle écrivit attentats, guerre nucléaire, guerre au Moyen-Orient.

Il y aura de grands tremblements de terre. Là encore, ce n'étaient pas les exemples qui manquaient ! Il venait justement d'y en avoir un au Mexique – et peu avant ça, en Indonésie.

C'était quoi, la suite, déjà ? Ah oui : par endroits, des pestes et des famines. Sur une autre feuille, elle nota VIH, Ebola, Grippe porcine, famine dans les pays du Tiers-Monde.

Il y aura aussi des phénomènes terribles – celui-là était un peu vague. Pourquoi 'aussi' ? Les phénomènes qu'elle venait d'énumérer sur papiers étaient déjà bien assez terribles ! Cela dit, on pouvait y ajouter les cyclones, les tsunamis, les sécheresses, voir même la fonte des glaces...

Et venant du ciel, de grands signes. Justement, ces « hums » qu'on entendait de plus en plus, dernièrement ! Si ça ne venait pas du ciel, ça !

Perplexe, elle se rendit sur son forum de discussion de la Bible afin de partager ses conclusions. Malheureusement, les internautes étant plus portés vers l'analyse littéraire de l'ouvrage que vers son côté religieux, une pluie de commentaires sur le ton de la dérision, quand ce n'était pas de l'insulte, lui répondit. Parmi ceux-là, cependant, un message attira son attention.

« C'est parce que tu fais partie des Justes ! Tu as été choisie pour annoncer l'arrivée de l'Apocalypse. Jérémie, 6.17 : J'ai mis près de vous des sentinelles ; soyez attentifs au son de la trompette ! Mais ils répondent, 'nous n'y serons pas attentifs'. Tu as raison, tout a été prédit, mais on ne peut pas forcer les infidèles à voir les signes. Quand le sage montre le ciel, l'imbécile regarde le doigt. »
En-dessous de cette remarque pleine de sagesse, une autre personne avait répondu : « Vous regardez trop Supernatural, faut se calmer. »

Lucy serra les dents. Comme toujours, la seule mention de cette série impie suffisait à l'énerver. Les scénaristes réalisaient une satyre inacceptable de la Bible et de son contenu – en particulier en ce qui concernait les anges, les démons, et l'Apocalypse. Sans parler de Dieu – la façon dont le Tout-Puissant avait été représenté... c'était un outrage, un blasphème, une hérésie !

D'un clic, la jeune femme bloqua le profil du plaisantin, avant de relire le message qui l'avait interpellée en premier lieu. J'ai mis près de vous des sentinelles... se pouvait-il qu'elle, Lucy, soit l'une de ces sentinelles ?

Cette idée réconfortante en tête, la jeune femme alla se coucher avec la certitude que, lorsque viendrait le Jugement Dernier, elle ferait partie des premiers à être sauvée.
Revenir en haut Aller en bas
flocon

avatar

Féminin Taureau Messages : 133
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°70   Sam 9 Sep 2017 - 22:16

Bon j'ai choisi la loi des mâles.

10 milles ans que l'Homme existe. Il a évolué, il est sorti des cavernes, il s'est rassemblé, a fondé des villes, des empires.
Et aujourd'hui il se dit moderne et civilisé mais il n'accepte toujours pas de mettre la femme au même niveau que lui. Dernièrement les femmes se sont rebellées pour obtenir des droits fondamentaux qu'on leur avait toujours refusé et certains pensent que c'est fini qu'elles sont satisfaites, qu'elles vont en rester là. Mais réfléchissons, nous nous sommes révoltés plusieurs fois contre l'autorité qui nous oppressait. Et nous sommes toujours prêt à le faire même à cette époque de modernité. Alors pourquoi les femmes ce contenteraient elles du peu qu'elles ont obtenu sous prétexte que les homme ont l'autorité et qu'ils l'ont toujours eu. Le monde change et il faut vivre avec son temps.
Certaines espèces ne compte aucun représentant masculin et se sont pourtant des espèces encore plus anciennes que nous. Leur systèmes de fonctionnement nous ont aussi beaucoup appris et nous avons encore des choses à apprendre.
Mais il ne s'agit pas seulement de ça, la nature donne a chaque enfant la même probabilité d’être un garçon ou une fille alors pourquoi faisons nous des femmes des être inférieure.
Il est temps de se réveillé, car le monde avance et bientôt les femmes n'auront plus besoin des hommes. Jusque là nous avions besoin d’être un homme et une femme pour avoir un enfant. Seulement aujourd'hui la technologie et la science peuvent remplacer l'homme. Et si avec ce moyen une femme peut avoir un enfant seul ce n'est pas le cas de l'homme, qui ne peut pas donner la vie.
On pourrait imaginer un monde où les femmes peuvent se reproduire par elle même, les hommes eux n'existeraient pas. Que peuvent faire les hommes qu'une femme ne puisse faire ???

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis un flocon de quoi je ne sais pas. D'avoine ou peut être de glace.
Je préfère le flocon de neige, magnifique mais fragile et avant tout éphémère.

* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 310
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°70   Sam 9 Sep 2017 - 22:26

-Putain fait chier !

-Qu'est-ce t'as encore ?

-Ferme ta gueule je suis pas d'humeur !

-Wow, on va se calmer.

-Déso' Satan, je suis bourré.

-Oui.

-Il fait chaud.

-Il fait toujours chaud.

-Mais avant, il faisait froid des fois.

-C'était quand ?

-L'hiver dernier.

-L'hiver il fait froid, ouais.

-T'es bourré aussi ?

-Bah ouais.

-Putain, pourquoi on fait ça ?

-Pourquoi on boit ?

-Pourquoi on est comme ça, aussi ?

-T'a dire ?

-Pourquoi on vit comme ça ?

-Je sais pas, ma femme... et puis ton boulot...

-Putain ! C'est pas possible ! Pourquoi je doit bosser déjà ?

-Pour le fric ? Survivre ?

-Mais j'en ai rien à foutre du fric ou de la vie, je pourrais être mort ça changerait rien. Je suis mort en ce moment en fait. Je bosse, je bois, je dort, ma vie est nulle.

-Ouais. Souvent je me demande, comment j'en suis arrivé là.

-Et ?

-Je sais pas, la société, la vie, elle s'en fout de nous. Quand tu regardes ce qu'on est d'un point de vue un peu éloigné, on est rien. On est juste un truc qui a pour but d'être plus ou moins utile à la communauté un temps défini puis qui doit mourir et être oublié, si possible il faudrait faire des gosses aussi.

-Pourquoi je suis pas heureux ? Pourquoi je me sens vide comme ça ? Je bois pour oublier ou pour remplir mon vide en fait ?

-J'aime même pas le goût de l'alcool.

-On boit de la pisse en même temps.

-Tu veux te bourrer au Saint-Emillion ?

-Je veux pas être bourrer.

-J'aimerais faire un truc bien de ma vie.

-Donne ton sang, ça sauve des vies.

-Et mon foie tant qu't'y est ! Qui voudrait de ça ?

-Alors je sais pas, fait pas chier.

-Ce soir en rentrant du boulot, je me suis rendu que c'était bientôt la fin du monde.

-Le jugement dernier ? On est déjà mort et en Enfer pourtant.

-Ouais les trompettes du jugement dernier. Je me suis rendu compte que partout y avait des déchets, tous les deux pas y avait des déchets partout sur le putain de trottoir. J'ai vu des gens balancer leurs déchets de fast-food et même leurs boissons presque pas bu de leur voiture. Je me suis rendu compte aussi que l'air était dégueulasse, qu'il me brûlait les poumons et la gorge, j'ai vu des mendiants qui marchaient pieds nu et deux sac de vêtements remplis à ras-bord dans des poubelles. Et puis le bruit horrible aussi, les voitures qui passent tout le temps, on peut même pas s'entendre parler. Voilà, on est en Enfer, on est mort.

-Ouaip.

-Tout ça, ça annonce la fin du monde, c'est ce que je me suis dit.

-L'infernal pouvait se lire partout, dans le grouillement des hommes aux pieds meurtris, dans le bruit sans fin des bêtes d'acier infatiguables, dans la puanteur et les restes des orgies, la décadence.

-Ah tiens, le type sans chaussures ramasse les déchets sur le trottoir. Hey toi ! Viens par là.

-Tu lui donne tes chaussures ?

-Ouais.

-Tu es pas encore mort donc.

-Pas encore, Stan.

-Tu vas mieux ?

-Un peu.

-Allez on rentre.
Revenir en haut Aller en bas
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 511
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Ça dépend

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°70   Sam 9 Sep 2017 - 22:30

Sujet : Ivre en enfer


Un homme, aussi riche que mauvais,
Se complaisait dans l’excès,
Possédant de l’or, et des femmes,
Qu’il traitait de manière infâme.

La nourriture était inépuisable.
La boisson semblait infinie.
Il en usait, abusait, à la folie,
Jusqu’à agir de façon exécrable.

Cet individu avait bien des possessions,
Mais bien souvent il ne dirigeait plus rien :
C’était d’une rare violence, que la boisson,
Le forçait à user contre tous ses biens.

Amantes, et domestiques, fuirent peu à peu
La somptueuse maison de cet ivrogne,
Qui continuait à boire sans vergogne,
Et détruire tout dans la hargne… et par le feu.

Saint-Pierre, devant une âme de charbon,
Ne put donner accès aux portes du Paradis.
Il envoya alors, sans hésiter, chez les démons,
Cet ancien humain qui n’avait plus un radis.

Aussi imbibé d’alcool, qu’une éponge à la mer,
Il ne comprit immédiatement où il était,
Ni pourquoi, à chaque pas, ses habits brulèrent,
En ces sinistres lieux, étranges, et étouffants.

Le Diable lisait en lui comme dans un livre :
Il ne lui fallut que peu d’instants pour comprendre,
Que le défunt avait péri, réduit en cendres,
Avant d’atterrir en Enfer complètement ivre.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Les mercredis, 21h30 environ (heure française), à partir du 1er novembre, j'animerai les CC.
Vous êtes libres de m'envoyer (ou non) vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés


-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Nain Fougère
Créateur Uchronien
Créateur Uchronien
avatar

Masculin Vierge Messages : 439
Date d'inscription : 03/10/2016
Localisation : Quelque part dans un monde nouveau !
Humeur : Subjectivement Suprême.

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°70   Sam 9 Sep 2017 - 22:32

Le Jugement Dernier.
 
                Une chute. Inexorable, lente, douloureuse.
                Un brasier. Consume tout, la terre, la vie, même l’air.
                Un vacarme. Horrible, grave, aigue, continu.
 
                Un homme d’âge avancé et aux cheveux de charbon se réveil pendant sa chute. Son crâne le fait souffrir. Un cri grave de stupeur s’échappe de sa bouche lorsqu’il comprend qu’il tombe et ce qui va en résulter. Il panique et gesticule inutilement dans l’air asphyxiant et brulant. Il n’a pas repris ses esprits, il délire encore.
                Il s’immobilise en voyant une ombre noir à quatre bras, juste au-dessus de lui. Elle semble inerte, elle tombe avec lui. Soudain l’homme semble comprendre une quantité de choses astronomique en un instant. Ses yeux sont grand ouverts, bouche-bé. Il est de nouveau lui-même.
         - Ecto ! hurle-t-il d’une voix cassé.
                Il semble s’adresser à l’ombre à quatre bras, mais cette dernière ne réagis pas.
         - Ecto ! hurle-t-il à nouveau d’une voix puissante. Tiens bon et bats-toi !
                L’être reste inerte. L’homme semble prendre une décision. Une sorte d’aura noir émane de lui. Un éclair noir assombri l’espace durant un instant à peine perceptible. Il se retrouve aux côté de l’ombre. Il la saisie et, dans un nouveau flash noir, disparaît…
 
                Une foudre couleur du néant s’abat sur la terre enflammé. Aussitôt, le feu disparait et la terre gel dans un craquement roque. Là où le ciel a frappé, l’homme aux cheveux de charbon dépose le corps noir de ce qui semble être son amie.
                Il s’agenouille à ses côté et place ses mains au-dessus de l’ombre inerte. Des gerbes de foudre viennent percuter cette dernière en sortant des paumes de l’homme. Cela dur longtemps sans que rien ne se passe. Autour la zone de glace rétrécit à vue d’œil. Où que l’on regarde, le feu, la fumé emplisse tout. Le monde ne semble être peint que de rouge, de noir, et d’ocre.
                Soudain, un cri horrible déchire le silence. L’ombre a repris conscience. La foudre noir l’anime. L’homme reste à genoux, statique, les yeux lourd, à côté de cet être qui ne semble être ni de chaire, ni de quoi que ce soit de solide.
         - Nathaniel ?... souffle une voix masculine.
         - On a échoué, Ecto… lui répond l’homme en se décrispant tout en baissant lentement les yeux au sol.
         - Mais… les autres ? demande fébrilement Ecto.
         - Ils sont tous morts… laisse échappé Nathaniel d’une voix sanglotante.
                Ecto ne répond rien, il observe Nathaniel s’effondrer doucement sur lui-même. La douleur le prend à la gorge, les larmes sortes d’elles-mêmes sans qu’il ne puisse en retenir une seule. C’est comme s’il s’était retenu de pleurer depuis beaucoup trop longtemps et qu’un torrent de chagrin venait de brisé son visage à jamais.
     - Toutes ces générations… Toutes ces… pour ça… articule difficilement Nathaniel alors qu’il est secoué par des sanglots incontrôlable.
         - Je suis désolé… Souffle Ecto.
                A peine a-t-il fini sa phrase qu’un grandement monstrueux raisonne au loin. Une gerbe de lumière agressive vient déchirer l’ombre d’Ecto. Ses restes s’évaporent l’instant d’après sous le visage défiguré par la douleur de Nathaniel. Une sorte d’engin volant frôle ce dernier. La force du vent provoqué par son passage force le malheureux à tomber là où se trouver Ecto il y a quelques secondes…
 
                Un nouveau grondement retenti. Une gerbe de lumière vorace fonce sur Nathaniel mais semble percuter un mur invisible. L’homme se relève tremblant, son visage est méconnaissable. On dirait l’incarnation de tout le désespoir et la haine du monde. Une colère incommensurable emplie l’univers en un instant. Le feu faibli, écrasé par une force invisible. La température et la lumière chutent violemment.
                Un hurlement de haine explose avec tant de force que la fumé disparaît sous l’onde, révélant ainsi des armées entière d’engin volant. La créature tragique lève son bras à toute vitesse et un fouet de foudre noir gigantesque s’élève pour pulvériser la flotte. Le cauchemar s’élève dans les airs pour foncé dans la nué hostile et déchaine toute sa puissance.
                C’est ainsi que disparaît le dernier humain, dans le néant, le froid et la haine.

------------------------------------------------------------------------------------------------
~L'Étrange Nain Fougère~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LeRevateur/?ref=aymt_homepage_panel
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronochallenge n°70   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronochallenge n°70
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les défis Tic-Tac-
Sauter vers: