Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronochallenge n°83

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1796
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Chronochallenge n°83   Sam 11 Nov 2017 - 21:52

Allez hop, on y va ! Vous avez jusqu'à 22H55 !

- Le port.

- Les lumières de la ville.

- Chiens et chats.

- Ma peur.

- Légendes oubliées.

- L'Autre.

-Encore plus haut !

- Personne ne bouge.

- Il fait froid et ils ont peur.

- La beauté du mystère.

- Je saigne.

- Sans idées fixes.
Revenir en haut Aller en bas
Ailée-Folie

avatar

Féminin Taureau Messages : 261
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : Poseeeeeey!
Humeur : Candide!

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°83   Sam 11 Nov 2017 - 22:26


   
   

   


   
PERSONNE NE BOUGE

« Eh… Eh ! Personne ne bouge, tu vois ? Il n’y a plus rien à craindre. Tu peux sortir maintenant, te montrer en plein jour. Ne plus avoir peur ! Découvrir la vie. Ne plus hésiter ! Oser sortir de ta cachette et vivre tranquillement. Ça te plairait pas ?
-…
-Quoi ? Mais non, c’est sans danger, je t’assure. Je sais, tu es timide ! Mais moi tu peux m’écouter ! On se connaît depuis assez longtemps maintenant, non ? Tous les matins je suis là pour manger avec toi, par exemple. Je t’admirais de loin avant, mais depuis tout ce temps, j’ai bien envie de te voir de plus près.
-…
-Roooh alleeeez ! Ce n’est pas en restant dans ton coin que tu arriveras à faire des choses, hein. J’ai essayé et tu sais quoi.. ? Bah ça marchait pas, exactement. Crois-moi ! C’est maintenant ou jamais, si tu voulais faire connaissance. Et puis, personne ne bouge. »

***

De l’autre côté de la vitre.

« Maman, viens voir ! Vite !
-Quoi ?
-Le chat !
-Ben quoi, le chat ?
-Il a choppé un oiseau !
-Ah oui, il leur parle depuis tout à l’heure. Ils sont bêtes ces piafs, aussi. Le trop de confiance dans les autres est la ruine de bien des gens. »


   

   

------------------------------------------------------------------------------------------------
:serpent:

(Les oiseaux vaincront!)
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4815
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°83   Sam 11 Nov 2017 - 22:33

Je propose que tu mettes encore plus de thèmes, Tiun.
Cinquante-deux me paraît un bon chiffre.




(PAS TAPER c'était drôle, avoue)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1796
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°83   Sam 11 Nov 2017 - 22:33


 
 

 


 
Je saigne.


Parfois, je saigne. Normalement, quelque chose devrait me révulser dans cette situation. Mon cerveau devrait tirer la sirène d’alarme. Mon sang est fait pour rester à l’intérieur.
S’il sort, c’est qu’il y a un problème.

Et pourtant, parfois je saigne et j’attend. Je regarde, plus frappé par l’émerveillement que la stupeur, ou par un quelconque sentiment d’indignation à l’idée qu’on ait pu détruire un peu de moi.
Je reste là, indécis, et je regarde. Je regarde mon sang qui coule, et surtout mon sang qui ne coule plus. Je suspend un instant mes impulsions vitales pour observer les merveilles d’un corps qui marche, les rouages subtiles de l’hémostase, et d’une si complexe coagulation.

C’est quelque chose que j’aime chez moi, cette prédisposition à la fascination.
Quand j’y pense, c’est peut-être pour ça que j’aime savoir. Car la connaissance est un terrain fertil et propice à l’émerveillement.  
C’est peut-être ça qui me pousse à apprendre. À découvrir les mécanismes insoupçonnables du vivant. C’est peut-être ça qui me fait aimer la science. Peut-être qu’au final, la science est pour moi un vaste alphabet qui me permet de découvrir la plus grande des histoires.

J’aime à croire que je suis un scientifique, et à mes yeux la raison est la plus passionnante des fantaisies. Je suis rationnel, et certains pourraient croire que l’être, c’est voir le monde comme une immensité froide. Un amas anarchiques qu’on découperait en petit morceaux pour le comprendre, sans prendre le temps d’en voir la beauté.
Certains pensent que la science ne laisse pas de place à la beauté.

Moi je crois au contraire qu’en étant scientifique je m’abandonne à tout un univers de magnificence, à de tout nouveaux mondes de sentiments.
Au point où je peux trouver beau jusqu’à mon propre sang.

Car après tout une fleur n’est elle pas d’autant plus belle quand on connait toutes les formidables cathédrales moléculaires qui la compose ?
La grâce d’un geste n’est elle pas encore plus grande lorsqu’on a l’idée de l’immensité et de la complexité renversante des éléments et des réactions qui rendent le moindre mouvement possible ?

Je rafolle de savoir, car je suis un enfant qui réclame toujours de nouvelle histoire. J’aime me noyer dans la nouveauté, m’enivrer d’informations jusqu’à trouver celles qui me donneront le vertige.

J’aime savoir car je peux ainsi voir toutes les merveilles du monde.
Et je ne manque pas de merveilleux. Si je peux m’arrêter parfois et prendre quelques secondes pour me rapeller que je marche sur un vaisseau de pierre et de métal qui navigue à des milliers de kilomètres par secondes dans un système qui tourne tout aussi vite dans une galaxie à la rotation tout aussi véloce au sein d’un univers en pleine expansion.

Si je peux m’arrêter pour me rappeler qu’au sein de moi-même, dans ce qui peut sembler le bastion le plus inviolable de mon individualité, grouille une multitude épatante de créatures sans qui je ne vivrai même pas. Je suis l’hôte qui les protèges, et elles sont les invités qui me gardent de leurs semblables aussi fascinantes que redoutables. Je me rappelle qu’elles sont si nombreuses, qu’au final je suis plus elles que moi, et moins moi que moi.

Et parfois, oui, je m’arrête et je me rappelle que je saigne.

Je saigne, et c’est d’une beauté à couper le souffle.



 

 
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 300
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°83   Sam 11 Nov 2017 - 22:46

Le port :

Sous le couvert des arbres, la nuit régnait impitoyablement et infiniment, la lumière néanmoins y existait. Les feuilles chantaient du bleu et du vert irradiant qui permettaient aux bateaux d'aller et venir.

Des myriades aveugles s'agitaient pour permettre aux morts et aux vivant de prendre place à temps dans les barques en bois.

Une créature aux yeux par centaines, tous aveugles, se présenta. La barque était prête.

L'odeur verte inondait les embarcations naviguant sur la rivière et calmait les âmes qui entreprenaient leur dernier voyage.

Accompagnant le murmure de l'eau, les défunts murmuraient.

Accompagnant le rire de la rivière, les défunts riaient.

Accompagnant les défunts, l'homme souriait, laissant traîner un sillage carmin derrière lui, faisant tremper sa main.

Assit en tailleur, l'homme penché sur un côté, fermait les yeux et écoutait les murmures qui flottaient à la surface de l'eau.


Revenir en haut Aller en bas
flocon

avatar

Féminin Taureau Messages : 101
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°83   Sam 11 Nov 2017 - 22:48

Du coup chacun a eu son thème trop cool

Légendes oubliées

Je me suis toujours demander d'où viennent tous ces légendes qui traversent le temps et qu'on se raconte de génération en génération. Je me souviens d'histoire de guerrier affrontant des créatures mystique, féroce et mystérieuse. Faisant preuve de courage, de force et de bravoure pour venir à bout de leur adversaire. Et bien que souvent les héros aient eux-mêmes des pouvoirs divin, cela nous empêche pas de nous y attacher.
Mais si c'est héros ont vraiment existé, où sont-ils à présent? Si ces légendes qu'on se prend parfois à imaginer réel le sont vraiment, où sont passé nos héros? Ils apparaissaient quand un danger devenaient trop grand pour que de simples mortels puissent le résoudre. Aujourd'hui aucun danger nous menace? J'en doute.
Mais peut être les avons nous tous simplement imaginer. Un esprit un peu plus avide d'aventure et de découverte que les autres les aurait tous simplement inventé? Et nous, perdu dans des vie routinière sans intérêt nous y avons cru.
Seulement on fait plus que simplement y croire. On les a propagé, colporté aux delà de nos frontières, au delà même des frontières du temps. Si on a vraiment adhéré à ces histoires, pourquoi certaines ont disparu ou ont été oublié ? Est-ce délibéré? parce qu'elles ne faisaient plus rêver ? Aujourd'hui j'aimerai connaitre toutes ces légendes qui sont le fruit de siècle d'histoire. Quelle soient issues de scènes réels ou de l'imagination de quelqu'un, on devrait s'en inspirer nous qui cherchons à écrire car à près quel meilleur source d'inspiration qu'un texte qui a plusieurs siècles et qui est toujours apprécié.

------------------------------------------------------------------------------------------------
* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronochallenge n°83   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronochallenge n°83
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les défis Tic-Tac-
Sauter vers: