Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ChronoChallenge n°91

Aller en bas 
AuteurMessage
Phoenix
Piou grincheux accro au café
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1907
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur tous les fronts
Humeur : Cafééééééééé :bave:

MessageSujet: ChronoChallenge n°91   Sam 16 Déc 2017 - 22:03

Hop moi et flocon à la barre ce soir pour vous proposer le CC :la:

Comme d'habitude, vous avez une heure pour faire votre texte et le poster sur ce sujet !! Bonne écriture :la:

Vous pouvez prendre soit un thème soit une phrase soit plusieurs ^^ faites comme ça vous chante :p

Au choix :

--> 4 thèmes :

La frontière du pain

Les paysages de l'enfer

Une soirée au coin du feu

Epitaphe

--> 2 phrases pour commencer votre texte :

"Il agite sa baguette et fait des merveilles..."

"Une forme noire s'écrasa dans sa baie vitrée..."

------------------------------------------------------------------------------------------------
Phoenix - Kemenyx


Toujours la petite étincelle sera là !
"A single dream is more powerful than a thousand realities" J.R.R. Tolkien
"On ne peut pas attendre que l'inspiration vienne. Il faut courir derrière avec une massue." Jack London




*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier bois du café... C'est TOUJOURS l'heure du café ! Et le café c'est la vie !
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°91   Sam 16 Déc 2017 - 22:38

Les paysages de l’enfer
Classé -18, parce que je peux ou choquer... ou pas... Mais c'est moi qui décide.

Il faisait froid, non pas comme lors des froides nuits du désert mais plutôt l’engourdissement d’un corps moite, humide.
Mohamed a 6 ans.
Autour de lui il regarde le visage de ses cinquante-quatre compagnons de fortune, tous fermés, comme si la vie les avait déjà quittés.
Mohamed a peur.
Alors pour se rassurer il compte sur ses doigts. Un, deux, trois… Un, deux, trois… Il n’a pas mangé depuis trois jours.
Mohamed a faim.
Alors il regarde par-dessus bord, et ne voit que l’immensité de la méditerranée. Chez lui, il se demandait à quoi ressemblait l’enfer. Maintenant il sait.
L’Enfer n’a pas de paysages, n’a pas de contours. L’Enfer, c’est juste un radeau de fortune avec cinquante-cinq personnes dessus et ne pas manger depuis trois jours.
Le bateau chavire.
Mohamed se noie
Les paysages en enfer sont juste composés d’eau.


Dernière édition par K le Sam 16 Déc 2017 - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
flocon
L'admin venue du froid et fan de l'hiver
avatar

Féminin Taureau Messages : 253
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°91   Sam 16 Déc 2017 - 22:55

Je pense pas du tout être dans le thème même si je l'ai vaguement évoqué. De toute façon je suis pas fan de ce que j'ai écrit donc bon

Une soirée au coin du feu

C'est l'hiver. Bon pas officiellement, on a encore quelque jours avant d'être vraiment en hiver. Mais au vu des températures, on est en hiver.
Donc qui dit hiver, dit froid, neige. Mais aussi pas envie de sortir. Le retour de l'hiver sonne comme le renouveau des soirées devant la télé à regarder une série ou un film. Mais il y a aussi les fêtes, on revoit toute la famille et avec le froid on mange plus. On abandonne les régimes pour profiter de toutes la nourriture bien calorique et bien grasse de cette saison. De toute façon les petits vêtements sexy de l'été on étaient ranger. Alors pourquoi ne pas se servir des gros pull col roulé que cette saison nous force à porter pour cacher un peu de gras.
De toute façon l'hiver n'est pas une saison pour draguer. Autant en profiter pour faire des réserves, il sera toujours temps de faire un régime avant le retour des beaux jours.
En plus porter une doudoune te fait prendre 10 kg directe, un peu plus ou un peu moins, y a pas de grande différence.
Alors je maintiens que l'hiver n'est pas fait pour trouver l'amour. Mais c'est plutôt le moment de profiter de moment à deux. Une petite soirée tranquille devant la cheminée, y a pas plus romantique.
D'ailleurs la preuve, la fête des amoureux, cette journée haït de tous les célibataires impossible à manquer avec toute cette publicité faite par les magasins, elle tombe au début du mois de février, en plein hiver.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis un flocon de quoi je ne sais pas. D'avoine ou peut être de glace.
Je préfère le flocon de neige, magnifique mais fragile et avant tout éphémère.

* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Tifani
Commentatrice détaillée et pro du CC
Commentatrice détaillée et pro du CC
avatar

Féminin Poissons Messages : 182
Date d'inscription : 20/05/2015

MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°91   Sam 16 Déc 2017 - 23:00

[-16] : ambiance générale malsaine, sang, violence, sadisme

Thèmes (oui j'en ai pris plusieurs): Soirée au coin du feu, paysages de l'enfer, et "Une forme noire s'écrasa dans sa baie vitrée"

Une forme noire s'écrasa dans sa baie vitrée, la tirant de son apathie, et étirant ses longs bras fins, elle esquissa une grimace. Décidément, les nouveaux arrivants étaient bien indisciplinés, une nouvelle fois. Heureusement que cette charmante baie vitrée était beaucoup plus résistante que le nez de cet être désespéré. Elle l'observa avec un demi sourire glisser lentement le long de la vitre, savourant son expression de douleur déformée par la pression de son visage sur la paroi. La traînée de sang ne faisait que s'ajouter aux nombreuses précédentes, et elle appréciait tout particulièrement ce qu'elle appelait "son œuvre d'art".

Elle se leva langoureusement, et s'avança nonchalamment vers la baie vitrée, de son habituelle démarche féline. L'homme, qu'elle évaluait d'une bonne trentaine d'années, la regarda approcher avec un mélange de fascination et de crainte, le visage toujours collé au bas de la baie vitrée. Elle vint s'appuyer sur la vitre de tout son long, inclinant la tête pour plonger son regard dans le sien, et esquissa un sourire qui dévoila ses dents. L'horreur et la peur qu'elle pouvait voir dans les yeux agrandis de son invité étaient plus que satisfaisants. Ondulant un peu les épaules à la manière d'un prédateur face à sa proie, elle le fixa un certain temps, s'imaginant son cœur palpiter dans sa poitrine, et détaillant sa mâchoire légèrement tremblante.

Finalement, il sembla revenir à lui même, et non sans une certaine maladresse, il se releva un peu précipitamment. Elle l'observa patiemment essayer de s'éloigner de la vitre, et de se redresser malgré ses membres paralysés par la peur. Elle attendit qu'il disparaisse à l'horizon dans la brume orangée, avant de finalement se détacher de la vitre, toujours un léger sourire malsain aux lèvres. Les voir perdre ses moyens de la sorte, pour une simple paire d'yeux rouges comme le sang, était quelque chose dont elle ne se lasserait certainement jamais.

Elle retourna nonchalamment à son fauteuil en fourrure noire, et s'enfonça dedans, son corps famélique disparaissant presque dans le tissu épais. Elle laissa son regard se perdre quelques instants dans les immenses plaines rougeâtres emplies par cette purée de pois orangée, songeant à son malheureux inconnu. Aucun doute qu'il s'y était perdu, comme tous les autres mortels. Mais il serait d'autant plus amusant à chasser, et elle se délectait déjà de pouvoir le traquer dans cette atmosphère. Qui sait, peut être qu'il serait même assez dégourdi pour gagner les forêts de souffre? Ils étaient beaucoup plus difficile à chasser dans ces fourrés jaunes et denses, mais c'en était d'autant plus excitant. Un challenge parfaitement sadique, dans une atmosphère juste assez toxique pour leur faire vivre un enfer pile comme elle les aimait.

Son regard se posa sur le feu d'un noir d'encre qui brûlait dans l'immense cheminée face à elle. Elle plissa les yeux avec mécontentement devant les flammes un peu trop faiblardes à son goût, et se relevant avec un soupir, elle s'approcha du seau qui était à posé juste devant. Plongeant ses doigts fins dans la mixture jaune clair qui s'y trouvait, elle ressortit une poigne pleine de vers longs et fins, se tortillant désespérément. Un demi sourire aux lèvres, elle les lança tous à la fois dans le feu noir. La réaction fut immédiate, et ses longs cheveux noirs furent plaqués en arrière par le souffle du feu à l'offre d'un tel carburant.
Elle tendit ses mains au plus près du feu, laissant les flammes sombres lécher le bout de ses doigts, en observant avec une certaine fascination les vers se tortiller frénétiquement. Appréciant le spectacle des vers lentement consumés, elle ne remarqua pas la silhouette s'approcher lentement dans son dos. Mais quand elle entendit la toux de mécontentement derrière elle, loin d'être surprise, elle se contenta de soupirer, ses épaules s'affaissant sensiblement.

- Tu sais ce que j'ai dit à propos du feu.

- Oui papa...

A contrecœur, elle s'éloigna du feu pour retourner s'affaler dans son fauteuil, alors que son père tournait les talons pour retourner dans son bureau, de son pas sec et précis. Prenant sa tasse de mélasse entre ses doigts fins, elle l'amena à ses lèvres sans vraiment la boire, faisant la moue. Puis jetant un nouveau regard par la baie vitrée, à travers ses traînées de sang, elle esquissa un nouveau sourire carnassier. Peu importait cette histoire de feu interdit. Demain était un autre jour. Demain était un jour de chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Piou grincheux accro au café
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1907
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur tous les fronts
Humeur : Cafééééééééé :bave:

MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°91   Sam 16 Déc 2017 - 23:12

Pas eu trop le temps au final et ma procrastination m'a un peu perdu aussi... Bref concours de circonstances du coup texte très court et pas super abouti :/

__________________________________________

Une forme noire s'écrase dans ma baie vitrée qui vole en éclat sous le choc. Je jette un oeil apeuré vers l'exterieur. C'est l'apocalypse... Un paysage digne des enfers y rêgne. Des arbres tombé jonchent le sols, les maisons aux toits arrachés peinent à tenir debout, des objets volent en tout sens... Une pluie diluvienne s'abat sur ce qu'il reste de mon chez-moi...

Dans ce qu'il reste de mon salon, je suis cachée sous ma table à manger... Je n'ai pas d'autre endroit ou aller... Et j'ai peur de ce qu'il va se passer... J'entend le vent siffler et je le sens s'engouffrer par toutes les vitres ouvertes... ce n'est qu'une question de temps avant que mon toit ne se fasse emporter... Je commence à avoir les pieds dans l'eau, jusqu'ou montera t-elle ? Les obets qui s'écrasent contre ma maison me font sursauter à chaque fois et j'ai l'impression d'avoir le coeur qui bat dans ma tête.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Phoenix - Kemenyx


Toujours la petite étincelle sera là !
"A single dream is more powerful than a thousand realities" J.R.R. Tolkien
"On ne peut pas attendre que l'inspiration vienne. Il faut courir derrière avec une massue." Jack London




*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier bois du café... C'est TOUJOURS l'heure du café ! Et le café c'est la vie !
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°91   

Revenir en haut Aller en bas
 
ChronoChallenge n°91
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Défis et Concours :: Les chronochallenges-
Sauter vers: