Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le parc des Cevennes

Aller en bas 
AuteurMessage
Ippa
Reine des Ateliers à thèmes
avatar

Féminin Poissons Messages : 579
Date d'inscription : 01/02/2015
Humeur : Cours plus vite que le Lapin Blanc

MessageSujet: Le parc des Cevennes   Jeu 4 Jan - 13:44

Salut les Noctu!!

Lors du nouvel an chez Tiun nous somme un petit groupe a nous etre amuser a composer sur le parc des cevennes :)

Pour leurs permettre de vous offrir leurs magnifique composition, je crée ce topic avec les exercices!


Échauffement

La contrainte est simple : prenez 5 mots dans une liste aléatoire. Vous ne pouvez pas en changer. Écrivez un début d’histoire de 15 lignes, qui comprend ces 5 mots.

les mots possible était :

  - canon
  - couillère
  - détachée
  - égypte
  - gardien de la paix
  - étroit
  - bégaiement
  - appartement
  - mendiant
  - articulation

Pour simplifier les choses, j'ai autorisée a ne pas utiliser le mot si l'idée était utiliser. du coup étroit était ok s'il y avait étroitesse.

Exo 1

Sur un petit bout de papier, écrire 3 noms communs qui vous fondent pensé au parc des Cévennes. Comme la pas douée que je suis, j'ai oublier de les relever.

Exo 2
A partir de 5 mots parmis ceux donner dans l'exo 1. Le but était d'écrire un petit texte avec. J'ai donnée une contrainte supplémentaire, ce texte devait être un conte.



Exo 3

  - Décrivez un paysage tel que vu par une femme âgée dont le vieux et détestable, dégoûtant mari vient juste de mourir. On ne doit pas mentionner le mari ni la mort.
  - Décrivez une rivière tel que vu par un jeune homme qui vient de commettre un meurtre. Ne pas mentionner le meurtre.
  - Décrivez un bâtiment tel que vu par un homme dont le fils vient d’être tué à la guerre. Ne mentionner ni le fils, ni la mort, ni la guerre, ni l’homme en train de regarder ; puis décrire le même bâtiment, au même moment du jour, vu par un amoureux satisfait. Ne mentionner ni l’amour ni l’amoureux.

j'ai imposé le paysage, la rivière ou le batiment avec les images suivante :

  - le paysage


  - la rivière


  - le batiment



Exo 4
Ecriture a base de chiffre. On peut soit chercher a trouver a quoi correspond le chiffre, soit inventer une histoire avec les chiffres que je donne au fur et a mesure.

6 : nombre de famille de roche différente présente sur le parc (granite, bassin charbonifère, schistes, calcaire, dolomie, grès)
1699 : altitude au Pic du Finiels (plus haut)
93 500 hectares
152 communes
300 longueur total estimé des cours d’eau juste dans la zone centrale
1985 date de création (2sept)
195 nombre d’espece avifaune sur le parc

Et voila! je laisse maintenant Corn, Hart, Tiun, Pho et Alton nous partager leurs créations :D


------------------------------------------------------------------------------------------------
Etonnante est cette lubie qu'ont les hommes d'appeler les choses par leur nom

Retrouvez mes écrits ici :)
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock
Vieux cerf dalleux invincible face à Timmy
avatar

Masculin Bélier Messages : 1669
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle !

MessageSujet: Re: Le parc des Cevennes   Jeu 4 Jan - 23:56

C'était très rigolo :rire:
Je poste tout ça demain dans la journée! :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO
Revenir en haut Aller en bas
https://bloghartsock.wordpress.com/
Alton
Casseur de forum depuis 2005
avatar

Masculin Lion Messages : 557
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: Le parc des Cevennes   Ven 5 Jan - 13:48

Je confirme ce fut fort chouette, merci à Ippa d'avoir organisé toussa ! Vent

Allez zous parlons peu parlon bien, on passe à l'activité postage En scelle braves gens
Bonne lecture à vous !






Exercice 1
La vielle porte grinça, ouvrant le passage vers un étroit couloir. D’ordinaire éclairé par les néons blancs donnant au musée ses airs de grandeur, l’obscurité qui y régnait la nuit le rendait plus oppressant encore.

Le voleur descendit à pas de loup le grand escalier de marbre vers la salle d’Égypte.Avec son détachement coutumier, il salua poliment et avec un sourire en coin la momie décrépie et la fière statue du non moins fier lieutenant-colonel de l’armée coloniale monté sur un canon.

Ses mois de repérage lui auraient presque permit de faire le trajet les yeux bandés. Il s’enfonça dans la galerie d’histoire naturelle.Il ne prêtait pas attention aux fossiles et squelettes, il connaissait par cœur le vieux mollusque fossilisé et le squelette d’oiseau aux articulations anguleuses et fragiles et au coup raccourcis par la reconstruction.

Si les guides recommandaient d’ordinaire un ordre de visite, lui, en bon connaisseur, se permit d’outrepasser les conseils pour optimiser le trajet. Il alla au plus court et passa par un escalier de service donnant sur la reconstitution d’un appartement victorien.

Exercice 2

Il y avait dans les forets perché sur les montagnes de pierre et de poussière, un ogre. La bête était un monstre de la taille et à la force d’un ours, aux dents et à l’appétit d’un loup et aux yeux et à la méchanceté d’un vautours.

Et seul, dans une vielle battisse en ruine, perdu au cœur de la verdure, il passait ses jours à chasser et ses nuits à fomenter d’horribles mauvais coup à jouer aux villageois vivant de l’autre coté de la rivière asséchée. Il avait depuis des années provoqué disettes en appauvrissant encore plus la terre, tuant le bétail et empoisonnant les sources.

Plus que tout, il aimait détrousser les voyageurs pauvres ou aisée, de quelques pièces de cuivres ou de chariots chargés d’or qui se perdait sur son domaine. Il accumulait donc depuis des lustres ces richesses arrachées dans les caves de sa maison en ruine. Pour s’assurer de la sécurité de son or, l’Ogre avait avait dréssé un vieux corbeau perché sur un mur déchiqueté et un renard terré sous un vieux chênes pour garder jalousement son trésor.

… A terminer …

Exercice 3

Elle court entre les arbres plus loin en contrebas. Alors qu’hier elle semblait si paisible, zigzaguant avec une force calme et sereine, inspirant confiance aux promeneurs et à mon âme. Cette nuit, même elle semble m’avoir trahit. Son fracas est devenu lourd, répétitif et abrutissant comme les chocs appuyé des bottes d’une armée en campagne contre le sol fracassé, comme le son d’une masse s’abattant sur un mur de pierre, démolissant avec hargne le mur de mon humanité.

Je serre les poings contre mes oreilles pour faire taire ce clapotis destructeurs, ce même clapotis que les crétins voient comme agréable et qui un beau jour débordera, entraînant dans une colère incontrôlable, ponts, barrages et maisons, emportant avec elle la vie qui ira s’écraser dans un craquement pathétique contre un rocher en aval.

Mais le chant de cette rivière n’est qu’atténué par la douleur que je m’inflige aux tempes que j’écrase de toutes mes forces.
Et l’image est plus terrible encore, le fond d’un sable grisâtre cadavérique s’accorde avec une élégance macabre au blanc fantomatique de la lune. Le mouvement de l’eau fait danser les ombres contre les troncs des arbres, leurs branches s’agitant avec le vent chargé du reste de chaleur étouffante de la journée leur donne des apparences de redoutables épouvantails, gardiens austères d’un jardin de calme et de paix où je ne serai plus jamais admis.

Au loin dans les montagnes vertes et brunes, des points de lumière rouge commencent à naître de ci de là. Si leur présence me rappellent le peu d’espoir que je dois m’accorder.

Au fond, si je serai arrivé plus tôt, dans l’or du crépuscule, la lumière chaude aurait fait reflété un couleur rouge sang.

Exercice 4

6 fées dansant dans un chêne
1699 an de savoir inscrit dans l’écorce
9350 sorts, presque autant de vielles formules
152 ans de guerre contre les trolls pour les préserver
300 ans plus tard
1985 du calendrier des Hommes
185 experts dépêchés devant les étranges gravures
2 ans d’études, conclusion
« Ouais, non, ça sert à rien, vous pouvez raser l’arbre »


Revenir en haut Aller en bas
Hartsock
Vieux cerf dalleux invincible face à Timmy
avatar

Masculin Bélier Messages : 1669
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle !

MessageSujet: Re: Le parc des Cevennes   Ven 5 Jan - 20:03

Ah oui, c'était cool ce que t'as écrit Alt oui
Du coup voici mon boulot, comme vous le verrez à la qualité d'écriture qui s'est améliorée petit à petit, j'ai eu du mal à me mettre dans le bain :rire:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exercice 1

Le soleil se levait paresseusement sur la communauté. Sophie également s'éveillait. La jeune-femme était sur le point de vivre une séquence inédite de l'Histoire. Ses cheveux, ce jour là, n'étaient pas détachés comme d'ordinaire. La pauvre avait passé sa vie à chercher de quoi perdurer dans ce monde de brutes, mendiant pour sa survie jour après jour. Mais par un heureux hasard ainsi qu'une succession de prouesses, elle sût se défaire des idées de la société. Après plusieurs années de dur labeur et une volonté à toutes épreuves, Sophie allait être adoubée. Devenir Gardienne de la Paix n'était pourtant pas son principal objectif, éradiquer l'étroitesse d'esprit de son époque était bien plus séduisant. Cette femme qui rêvassait sans cesse d'un monde plus conciliant était plus déterminée que jamais. Elle se sentait comme Cléopâtre régnant sur toute l'Egypte, elle se sentait femme.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exercice 2


Les nuages se dispersent. Le soleil apparaît comme une entité inédite dans ma vie: la justice. L'eau dévoile les reflets de ma peau et de mes vieux traits qu'on a tant voulu parfaire. L'orage, pendant longtemps a fait rage. Le ciel a grondé et j'ai bien cru que ce serait pour l'éternité. Mais finalement la vie reprend son cours, le fleuve berce de nouveau toutes les fibres de mon âme. Je sens la paix revenir dans les profondes abysses de ces eaux désormais éclaircies. Toutefois, l'indépendance de la nature laisse un calme désarmant; une note monotone qui accompagne la délivrance d'un nouveau paysage.
L'amertume se perçoit davantage encore dans la terre boueuse. Un autre souvenir de cette période de déluge incessante et oppressante. Malgré tout, l'eau ne fait pas que noyer, elle hydrate et rafraichit les ardeurs les plus passionnelles d'un monde des plus possessifs. Les ronces elles aussi ont relâché leur emprise. Alors la liberté prime-t-elle vraiment sur la mélancolie des cieux?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exercice 3


Spoiler:
 

Il était une fois une forêt à l'allure bienveillante dont la richesse paraissait infinie. Pourtant, cet endroit luxuriant d'aspect immense était tout autre. Six amis en pleine exploration s'en rendirent vite compte. Soudain, leur soif de verdure se transforma en une envie pressante de retourner dans leur foyer. Ce lieu était en réalité le centre de tous les dangers: une enclave à l'odeur d'abandon, dont la dureté des pierres était exacerbée, et dont les inondations passées laissaient des traces évidentes. Tiunterof, le guide du petit groupe d'amis, vît ses camarades se disperser à plusieurs extrémités de la maléfique forêt.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exercice 4

J'avais fait un joli petit poème avec que des rîmes riches mais je viens de me rendre compte qu'il est sur une autre feuille que je n'ai pas :facepalm:
Du coup je le posterai quand je l'aurai retrouvé xD

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO
Revenir en haut Aller en bas
https://bloghartsock.wordpress.com/
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 5096
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Le parc des Cevennes   Sam 6 Jan - 16:32

BON moi je vais juste poster le dernier exercice que j'ai fait (les autres sont bof AHDE )

J'en ai fait un petit résumé du séjour, héhéhé AHDE AHDE AHDE



Petit résumé chiffré du séjour chez Tiunouchon


Je rappelle que les nombres étaient imposés par Ippa et que nous devions les interpréter à notre idée. :niark:


6 → le QI de Hart (et aussi son âge mental LOL)

1699 → l'âge vénérable de la pierre qui a été écrasée par le fessier de Nain.

93 500 → le nombre de vannes nulles échangées par Hart et Tiun au cours du séjour.
OU Le nombre de bruits de points (voir sketch de Michel Leeb) éructés pendant les trois derniers jours.

152 → le nombre de lapins que j'ai dessinés un peu partout dans la maison.
OU le nombre de pets lâchés par Nain depuis son arrivée.

1985 → la durée approximative, en heures, de notre terrible trajet pour arriver jusque chez Tiun (DANS CE FOUTU COIN PAUME)

195 → le nombre de fois où Hart a ragé ou a accusé quelqu'un sans aucune véritable preuve au Loup-Garou.

2 → Le nombre d'intrus bizarres qui ont débarqué un beau soir, en prévenant le jour-même, avec plus de blagues racistes et de blagues de sexe que tout un régiment. AHDE


------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Kobial

avatar

Féminin Bélier Messages : 69
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Saint Dizier (52)

MessageSujet: Re: Le parc des Cevennes   Mar 6 Fév - 13:44

Salut!

@Alton: J'ai bien aimé tes textes, même s'ils me laissent un petit goût de pas fini. L'idée du voleur est bien, j'avais même pas pensé à ça en lisant la liste de mots! La forme de ton conte est un peu lourde je trouve (à cause du temps que tu utilise, mais je suis une bille en grammaire donc je saurais pas dire ce que c'est). Par contre j'aimerai bien savoir la suite! L'exercice suivant est bien réussi, j'aime bien la manière dont c'est écrit. Personnellement, je ressens très fort la colère de ton personnage. Par contre ton exercice 4 est horrible, c'est hyper triste! J'aime bien le côté vraiment onirique qu'il a, le principe de la fantasy qui s'introduit dans notre monde plus terre à terre.

@Hartsock: J'ai adoré ton exo 1, c'est tellement bien pensé, tellement bien écrit. Je trouve que ça met vraiment les mots sur une situation vraiment particulière. Ton exo 2 est un peu plus lourd je trouve, peut-être que c'est trop focalisé sur la rivière en particulier (en même temps c'est l'exercice). Mais le fait de retrouver tout ce qui se rapproche à l'eau... Je sais pas j'ai moins accroché que le premier. Enfin, pour ton dernier exercice j'aimerai bien la suite parce que comme tu nomme direct un personnage, on a vraiment l'impression d'un début d'histoire à poursuivre, avec quelque chose de construit. Et puis, apparemment il va arriver des choses terribles à tes personnages, on voudrait bien savoir quoi!

@La Lapine Cornue: XD y'a des détails qui tuent quand même!

***
Bon, à mon tour. Du coup, je me suis pas imposé de limite de temps (pas bien!). Et comme je suis débile, j'ai pas bien saisi toutes les consignes. Mais bon, bonne lecture quand même!

Exercice 1:
 

Exercice 2:
 

Exercice 3:
 

Exercice 4:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Si tous nos amis se ressemblaient, on serait tous pareils"
>> Présentation <<

Par ici!:
 

Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 5096
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Le parc des Cevennes   Mar 13 Fév - 11:54

Tu gères trop, Kobial :rire: Bravo !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock
Vieux cerf dalleux invincible face à Timmy
avatar

Masculin Bélier Messages : 1669
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle !

MessageSujet: Re: Le parc des Cevennes   Mar 13 Fév - 18:30

J'avoue :rire:
Bon après la principale difficulté c'était le temps. Mais c'est cool :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO
Revenir en haut Aller en bas
https://bloghartsock.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le parc des Cevennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le parc des Cevennes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Ecriture collaborative-
Sauter vers: