Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Evenement festif 2018

Aller en bas 
AuteurMessage
flocon

avatar

Féminin Taureau Messages : 205
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Evenement festif 2018   Lun 8 Jan 2018 - 21:07

C'est la nouvelle année. La période des bonnes résolutions et de la galette des rois.
Je propose un défis.
Écrire en une semaine un texte sur le réveillon du 31, ou les bonnes résolutions de début d'année.
BONUS: la galette des rois.

Pas de limite dans la longueur des textes ou la forme. Poésie en vers ou prose, texte court/long, théâtre. A vous de choisir.

Vous avez jusqu'à LUNDI 15 JANVIER le soir à minuit, pour poster vos textes ici.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis un flocon de quoi je ne sais pas. D'avoine ou peut être de glace.
Je préfère le flocon de neige, magnifique mais fragile et avant tout éphémère.

* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evenement festif 2018   Mar 9 Jan 2018 - 11:42

Han ça semble rigolo ^^ Je vois si j'arrive à pondre un truc XD
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 5080
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Evenement festif 2018   Mar 9 Jan 2018 - 12:29

Pfiouh c'est chaud D:

Quand tu dis Bonus, c'est qu'on peut arriver à caser la galette des rois dans le texte, c'est ça ?

Je sais pas si je serais inspirée, mais j'essaierai oui

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Piaf cramé russe totalement fou
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1652
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur le toit du monde ou peut être six pieds sous terre. A moins que je ne sois dans ton dos
Humeur : S'accroche pour ne pas tomber

MessageSujet: Re: Evenement festif 2018   Mar 9 Jan 2018 - 13:40

Un oiseau fumant sauvage approche...

Un défi ? Avec un bonus ? WEEEEEEEEEEEEEEE :la: :la: :la:

Un oiseau enflammé repart, promettant de faire le défi !

------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire le phoenix--------> Mes textes o/

Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: :
Bidouillages, test et codage[DISPO]
Beta-lecture [DISPO - TEXTES COURTS UNIQUEMENTS]

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
Hartsock

avatar

Masculin Bélier Messages : 1478
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Re: Evenement festif 2018   Mar 9 Jan 2018 - 18:48

Je pense que je ferai un simple poème histoire de participer oui

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
http://hartsock.eklablog.com/
flocon

avatar

Féminin Taureau Messages : 205
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Re: Evenement festif 2018   Lun 15 Jan 2018 - 17:32

Ceux qui veulent participer ils vous restent encore quelques heures ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis un flocon de quoi je ne sais pas. D'avoine ou peut être de glace.
Je préfère le flocon de neige, magnifique mais fragile et avant tout éphémère.

* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock

avatar

Masculin Bélier Messages : 1478
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Re: Evenement festif 2018   Lun 15 Jan 2018 - 18:24

Oooooh non, j'ai totalement oublié Facepalm2

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
http://hartsock.eklablog.com/
Phoenix
Piaf cramé russe totalement fou
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1652
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur le toit du monde ou peut être six pieds sous terre. A moins que je ne sois dans ton dos
Humeur : S'accroche pour ne pas tomber

MessageSujet: Re: Evenement festif 2018   Lun 15 Jan 2018 - 23:38

Voilà mon texte :huh:
Un GRAND merci à Comte de X pour son idée :la:
Hum... ça ne devait pas être aussi long à la base mais je me suis lachée ^^ j'espère que ce texte vous amusera ! Bonne lecture :D

____________________________________

EDIT : je vous met une version 2.0 ! J'ai retravaillé un peu le texte ce soir avec les conseils de Comte de X :D et il m'a donné un coup de patte pour corriger une ou deux fautes !








Samedi 31 décembre – 19h

Je suis prête depuis une demi-heure déjà. J’attends que mes amis passent me chercher pour que nous puissions aller chez Dimitri. Nous avons prévu une belle fête pour débuter en beauté une toute nouvelle année. Enfin… S’ils arrivent un jour puisqu’ils devaient être là à 18h30 et que je n’ai toujours pas de nouvelles… Je sais que mes amis ne sont pas un exemple de ponctualité mais tout de même, ils auraient pu prévenir…

Samedi 31 décembre – 19h15


Les voilà enfin… J’ai fini de tourner en rond dans mon appartement. Ils ont eu un petit souci de pneu crevé, qu’il a fallu changer… Qu’elle galère ! J’attrape mes affaires en vitesse et nous nous tassons tant bien que mal dans la clio de Jean-François. On démarre, c’est parti ! L’ambiance est bonne, certains ont déjà commencé à picoler et font des blagues pas très drôles mais leurs têtes donnent envie de rire. On me propose des bières, que j’accepte en souriant. Je ne raffole pas de l’alcool en général mais je suis ici pour m’amuser donc soit, ce soir je fais une exception pour mes amis.

Samedi 31 décembre – 19h30

On vient à peine de partir que c’est déjà le bazar… Karen se sent mal et son visage prend une teinte verdâtre… Jean-François stoppe en catastrophe le véhicule et karen rend le contenu de son estomac sur le trottoir… Je détourne la tête, cela risquerait de me rendre malade également… Je tends ma bière à Thomas… Je n’en ai plus envie… Notre soirée ne commence pas très bien et je me demande si j’ai bien fait d’y aller…

Samedi 31 décembre – 19h45

Après avoir bu un peu d'eau Karen se sent mieux. Jean-François regarde son tableau de bord, plus d'essence... Nous allons en chercher. Il n'a pas assez sur sa carte bleue et les autres n'ont pas leurs affaires... Je me dévoue. Nous pouvons enfin reprendre la route. Comme un malheur n'arrive jamais seul, nous tombons sur des travaux et une déviation qui nous enmène à l'autre bout de la ville...

Samedi 31 décembre – 20h


Enfin nous sommes chez Dimitri…Que de péripéties... Mais bon, l’essentiel est que nous sommes arrivés. Il est temps de se mettre à table, tout est fin prêt !

Samedi 31 décembre – 20h10

Nous venons d’échapper à la catastrophe… Le contenue de la poêle s’est mis à flamber et il a fallu éteindre le départ de feu. Dimitri à empêcher Thomas, à temps, d’y jeter de l’eau… Avec l’huile ont aurait eu le droit à un feu d’artifice… L’épisode « mini incendie étant clos » nous nous mettons à table… Le reste du repas se passe sans accroc.

Samedi 31 décembre – 21h30

Nous nous affalons devant des programmes télévisuels débiles en jouant à action ou vérité… Je déteste ce jeu… Je me demande pourquoi je suis venue, j’aurais dû rester sur mon propre canapé, avec mon chat sur les genoux pour seule et apaisante compagnie. Les autres picolent et commence à se bousculer un peu. Je fuis un peu plus loin dans la cuisine, avec Margot qui est encore assez sobre pour discuter calmement avec moi…

Samedi 31 décembre – 23h

Les autres ont décidé que c’était le moment pour écrire leurs bonnes résolutions pour la nouvelle année. Etant donné leur niveau d’alcoolémie… Je ne suis pas sûre que ce soit une idée brillante ou fructueuse mais je les laisse faire. Ils sont calmes pendant un moment. Je n’écris pas et en profite pour m’éclipser sur le balcon, prétextant avoir besoin d’air. Je reste à contempler la nuit même si la pollution lumineuse masque les étoiles. Ecrire des bonnes résolutions ne m’intéressent pas. Je trouve ça idiot étant donné que la plupart des gens ne les tiennent pas ou alors cela leur sert pendant une semaine et il oublie tout. Moi je préfère ne pas en faire et profiter de ma vie comme bon me semble…

Samedi 31 décembre – 23h35

Je suis rentrée avec les autres. L’appartement sent une odeur d’alcool rance et des « épaves » sont avachies sur les canapés. Je me suis fait une petite place un peu à l’écart, sur un fauteuil et tente de m’abrutir avec les programmes télé. Les discussions des autres n’ont plus ni queue ni tête pour moi, on n’est plus dans le même monde. Je soupire… Pourquoi est ce que je suis venue ?

Samedi 31 décembre – 23h59

Nous sommes tous debout pour accueillir la nouvelle année. Enfin ceux qui le peuvent encore… C’est-à-dire pas grand monde. Un verre de champagne dans la main, même moi… Nous faisons le décompte des secondes…

Dimanche 1 er Janvier – 00h00

BONNE ANNEE. On tente de se faire la bise ou des accolades… Le résultat n’est pas très convaincant mais tant pis… Un nouvel an commence.

Dimanche 1 er Janvier – 00h10

Les bourrés ont décidé de danser maintenant… La musique est forte et l’alcool coule toujours à flots. Je me demande où ils ont trouvé toutes ces bouteilles… Je les regarde se trémousser au milieu du salon. Ils sont ridicules et moi je déprime sur un pouf. Ils font trop de bruit pour que j’arrive à me concentrer sur autre chose.

Dimanche 1 er Janvier – 00h35

Le nouvel an se termine aux urgences… En « dansant » Thomas a fait une mauvaise chute et ne peu plus bouger son bras… Nous appelons les pompiers, ils sont surbookés et comme notre camarade arrive à serrer les dents, nous devons nous débrouiller pour le transport. Je suis la seule personne sobre… Jean-François me confit les clés de son véhicule. Margot, la moins bourrée m’accompagne avec le blessé.

Dimanche 1 er Janvier – 2h15

Nous sortons enfin du CHU… C’était long et chiant… Qu’elle soirée… je remercie les infirmières et le médecin… Ils ont étés d’une patiente d’ange avec ce qui nous sert d’ami… Complétement saoul, il a été odieux avec eux… Il s’en sort avec un bon plâtre…

Dimanche 1 er Janvier – 3h

La fête est définitivement finie… Des « baleines échouées » dorment çà et là dans le salon, sur le sol ou à moitié dans les canapés. Toutes ces péripéties m’ont donnés une insomnie et je n’ai guère envie de trouver le sommeil dans cette porcherie… Je m’ennuie alors je fais un peu de vaisselle et de ménage, c’est déjà mieux. Je n’ai réveillé personne, ils sont complétement dans les vapes…

Dimanche 1 er Janvier – 4h

Je viens de finir mon livre. Tout est calme, hormis les ronflements sonores de certains de mes camarades. Ce presque silence fait du bien… Cette soirée a été exécrable, je ne suis venue que parce que ça faisait un peu trop « asociale » et impolie… Si j’avais su… Je ne serais pas venue et j’aurais passé une soirée tranquille, chez moi et j’aurais fêté la nouvelle année avec mon chat…

Dimanche 1 er Janvier – 4h10

Je déambule dans l’appartement, cherchant quelque chose à faire… Je tombe sur les bonnes résolutions écrites par mes amis il y a quelques heures… Je soupire, réfléchit un instant puis je me saisis d’un stylo et de la feuille vierge qui m’était destinée… J’inscrit « bonne résolution » en haut de la feuille. D’un air décidé, j’écris ensuite « Ne PAS participer à la prochaine fête de fin d’année » et je suis certaine de m’y tenir. Après cette soirée, cette bonne résolution me parait la meilleure idée que j’ai pu avoir…

Dimanche 1 er Janvier – 14h50

Je suis enfin chez moi, seule avec ma bestiole adorée ! Le retour a été un peu mouvementé aussi… Le matin j’ai fini de ranger avec les quelques-uns qui tenaient debout puis j’ai ramené tout le monde avant de rentrer à pied depuis chez Jean-François… Une petite demi-heure de marche qui m’a fait beaucoup de bien. Il n’est plus question que je refasse le nouvel an en leur compagnie… Je m’y tiendrais !

Dimanche 1 er Janvier – 20h33

Je reçois un sms de Karen : « Slt :) on fait la Galette des Rois la semaine prochaine. Tu seras des nôtres ? Ça va être super ! » Je soupire… Et je réponds par la négative. Et puis quoi encore ? Je veux avoir la paix !



version 1.0:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire le phoenix--------> Mes textes o/

Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: :
Bidouillages, test et codage[DISPO]
Beta-lecture [DISPO - TEXTES COURTS UNIQUEMENTS]

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...


Dernière édition par феникс le Mar 16 Jan 2018 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
Tifani

avatar

Féminin Poissons Messages : 90
Date d'inscription : 20/05/2015

MessageSujet: Re: Evenement festif 2018   Lun 15 Jan 2018 - 23:55

C'est plus long que ce que j'avais prévu, et d'ailleurs c'était pas du tout prévu à la base mais... voilà mon texte!






Les flocons continuaient de tomber, et le soleil était déjà au plus près de l'horizon. Ce n'était qu'une question d'heures avant que la ville ne sombre dans le silence et l'obscurité. La jeune fille assise dans le canapé lâcha un nouveau soupir, détournant son visage maussade de la fenêtre. Elle faisait machinalement tourner entre ses mains la tasse de chocolat chaud que Tiphanie lui avait apportée plus ou moins de force, tâchant d'ignorer les autres qui s'amusaient visiblement beaucoup des préparatifs. Ils avaient déjà osé lui infliger Noël, et ce pull affreux qui la démangeait, en plus d'être deux fois trop grand pour elle, alors elle était déterminée à échapper à cette histoire de réveillon. Veiller tous ensemble jusqu'à minuit, et puis quoi encore? Ce serait l'ennui le plus total.

- Alors Néphie? Tu vas te décider à me dire ce qui ne va pas? Ou tu vas encore bouder dans ton pull longtemps?

La jeune fille sursauta presque en entendant la voix surgir derrière elle, mais heureusement ses réflexes étaient toujours aussi fiables. Pas une goutte de chocolat chaud renversée ce soir. Son regard sombre se tourna vers le sourire railleur de son interlocutrice. Tiphanie. A croire qu'elle avait essayé de l'ébouillanter en connaissance de cause. Ce ne serait pas la première fois. Elle nota la proximité un peu trop marquée de cette dernière, appuyée de tout son poids sur le fauteuil pour se pencher au dessus d'elle, mais elle ne fit aucune remarque, se contentant de hausser un sourcil froidement.

- Néphora. On a pas grandi ensemble à ce que je sache. Ensuite, je demande à prendre ma mission honoraire ce soir.

Le sourire de Tiphanie disparut, alors qu'elle plissait les yeux, cherchant à jauger Néphora. Cette dernière soutint le regard, nullement impressionnée, et Tiphanie grinça légèrement des dents.

- C'est une blague? Tu sais que ça fait des mois que je prépare ces vacances. Pas de mission pour qui que ce soit.

- Tu connais la règle pourtant. J'ai gagné cette mission dans les règles, et je peux l'effectuer quand je veux. Donne moi une cible et fiche moi la paix.

Néphora s'attendait presque à ce que Tiphanie explose et l'agresse devant tous les autres, à voir la colère et le dégoût sur son visage. Mais elle ne pouvait pas vraiment se le permettre, puisqu'après tout ça gâcherait l'ambiance festive qu'elle s'était acharnée à leur imposer. Au bout d'un silence qui lui parut durer une éternité, Tiphanie se redressa finalement.

- Je vais te noter l'adresse et te décrire la cible. Suis moi.

Les épaules de la jeune fille s'affaissèrent légèrement en voyant Tiphanie s'éloigner sans un regard pour elle. Elle était surprise de la voir renoncer aussi facilement, et quelque part, presque déçue. Elles n'étaient jamais sorties d'un conflit ou quelconque désaccord en moins d'une heure, tant elles étaient tenaces toutes les deux. C'était une première, et la victoire était curieusement amère pour Néphora. Elle suivit Tiphanie dans le bureau, et même si elle écoutait attentivement sa description, elle avait du mal à ne pas dévisager sa rivale. Son ton trahissait un certain agacement, mais son regard reflétait une certaine tristesse qu'elle avait rarement vue chez elle. Pourtant, elle fit comme si de rien n'était, et s'esquiva du bureau avec un sourire moqueur, le papier serré entre les doigts. Mais le cœur n'y était pas vraiment.

Néphora enlevait son pull dans le salon pour enfiler sa veste favorite alors que Tiphanie revenait lentement dans la pièce, traînant des pieds. Elle s'interrompit presque dans son mouvement devant son attitude, mais Tiphanie ne lui accorda pas un seul regard. D'un haussement d'épaules, Néphora acheva de s'équiper, et un demi sourire aux lèvres devant les airs envieux des autres, elle disparut dans la nuit.

Les rues étaient beaucoup plus animées qu'elle l'aurait pensé au premier abord. Ni l'épaisse couche de neige ni la nuit noire n'avait été suffisante pour dissuader les familles et les passants. Pourtant, les onze coups de la vieille église avaient déjà résonné. Cette stupide tradition était donc bel et bien aussi répandue que le leur avait défendu Tiphanie. Enfin, personne ne remarquerait sa présence dans la foule bariolée des réveillonneurs. Repérant péniblement les plaques des rues, il lui fallut plus de temps que prévu pour atteindre l'adresse griffonnée sur le bout de papier. Une vieille maison, un peu à l'écart des rues bondées. Parfait, pas de témoin pour la voir faire. Néphora évalua la solidité de la vieille gouttière qui était accrochée à la façade, et avec un demi sourire, commença prudemment à l'escalader. Elle ne craignait pas grand chose, elle avait toujours été la plus légère du groupe de toute manière. Et c'est un sourire confiant qu'elle arriva au niveau d'une fenêtre à l'étage. L'absence de lumière lui laissait entendre que personne ne se trouvait dans la pièce, mais elle prit malgré tout quelques secondes pour que ses yeux s'habituent à l'obscurité et lui permette de scruter les ombres de la chambre. Personne. Parfait. Alors qu'elle sortait sa lame pour forcer la vieille fenêtre en bois, elle réalisa que la fenêtre n'était pas verrouillée, juste rabattue. Ses yeux se plissèrent doucement, alors qu'elle retenait instinctivement sa respiration. Personne ne laissait de fenêtre ouverte en plein hiver. La situation était tout sauf normale.

Néphora hésita quelques secondes. C'était peut être juste une autre de ces coutumes et traditions auxquelles elle n'était pas habituée. Mais son instinct lui criait de faire demi-tour et de rentrer chez elle. Pourtant, elle poussa doucement les battants, et se glissa à l'intérieur. Elle ne voulait pas revenir sans avoir accompli sa mission. Pas après l'avoir arrachée à Tiphanie. Alors qu'elle écoutait attentivement pour localiser les différents individus dans la maison, ses pensées allaient d'ailleurs vers cette dernière, et son attitude différente ces derniers jours. Elle avait tellement insisté pour qu'elle porte ce pull ridicule et participe à tous ces événements... et la déception qu'elle avait pu voir chez elle la troublait plus qu'elle ne voulait l'admettre. Pendant un instant, une partie d'elle souhaita juste, de tout son coeur, de revenir sur ses pas, et traverser à nouveau la foule et les décors lumineux pour regagner ce fauteuil et ce pull ridicule. Et voir le sourire moqueur de Tiphanie. Mais un craquement dans les escaliers chassa ces pensées aussi vite qu'elles étaient venues, la ramenant à l'instant présent.

Les deux n'étaient pas incompatibles. Il lui suffisait de faire ce pour quoi elle était venue, ce pour quoi elle était faite. Tuer, puis disparaître sans laisser de traces. La présence, heureusement pour elle, descendait les escaliers. Comme elle l'espérait, ils étaient tous réunis dans la pièce principale, plongés dans le noir alors que le décompte commençait. 59. Elle s'était glissée jusqu'à la rambarde pour observer prudemment ses cibles. 52. Certains avaient visiblement trop bu. Ils ne représentaient pas la moindre menace dans leur état, se tenant à peine debout contre les fauteuils. 46. Néphora avait amorcé sa lente et longue descente vers sa cible, tendue à l'extrême. Cette dernière se tenait un peu en arrière du groupe. C'était presque trop facile. 31. Elle était désormais en bas. Elle abaissa sa capuche sur son visage, et remonta son bandana pour ne laisser dépasser que ses yeux, silencieusement. Avec tout ça, elle s'était laissée distraire, et elle aurait presque pu être reconnue... 25. Il lui faut désormais une solution pour sortir après le fracas de l'assassinat. Sa victime ne se laissera sûrement pas faire. Puis une idée lui vient, et elle sourit. 13. C'est Tiphanie qui le lui avait expliqué. A la fin du décompte, des feux d'artifice exploseraient, et tout le monde crierait de joie. Largement ce qu'il lui fallait pour étouffer les quelques bruits d'une lutte brève et sans merci. 7. Elle sortit lentement son poignard de sa poche. 5. Elle se rapprocha silencieusement de sa cible. 3. Elle était très proche désormais, si proche que sans le bandana, sa cible aurait senti le souffle dans son cou. 2. Elle était tendue à l'extrême, désormais. 1. Le moment de vérité.

Alors qu'elle s'était finalement décidée à empoigner sa cible et lui trancher la gorge, Néphora sentit son coeur s'arrêter de battre quand la main de la cible se referma fermement sur son poignet, la bloquant dans son dos. Une telle force... C'était impossible...

- Pile à l'heure. Je n'en attendais pas moins de toi, Néphie.

La peur et la stupéfaction laissèrent assez vite place à une certaine colère, alors que les regards moqueurs des autres membres du groupe se tournaient vers elle, et que Tiphanie se retournait, sans pour autant lâcher son poignet. Néphora n'eut même pas le réflexe de la retenir, amère et furieuse.

- J'aurais dû m'en douter... C'était trop facile. Lâche moi maintenant!

- Je le ferais bien, mais quelque chose me dit que tu n'as pas tout à fait renoncer à l'idée de me poignarder.

Les autres ricanèrent un peu, alors que Néphora rougissait sensiblement, furieuse et honteuse de voir que Tiphanie avait vu juste. Elle se jaugèrent du regard un instant, puis Néphora lâcha finalement son poignard, le laissant tomber et rebondir au sol avec un léger bruit métallique. Tiphanie relâcha à son tour son poignet, et lui adressa un nouveau sourire légèrement moqueur. Néphora avait beau savoir qu'elle aurait dû lui en vouloir, quelque part, elle était aussi soulagée qu'elle l'aurait pensé de se retrouver de nouveau chez elle. Et de voir son sourire.

- C'était une très belle performance.

Néphora haussa malgré elle un sourcil, surprise, alors que les autres s'étaient de nouveau retournés pour voir les feux d'artifice qui illuminaient la pièce. Tiphanie fit un pas vers elle, repoussant d'un coup de pied le poignard sur le côté. Pour une fois, son sourire n'avait rien de railleur ou méchant. Elle se sentit sourire à son tour, presque malgré elle.

- Oui... jusqu'à ce que je découvre que ma cible est une abrutie.

- J'imagine la déception...

Le rire de Néphora vint rejoindre celui de Tiphanie devant sa moue faussement sérieuse. Elle ne broncha pas quand cette dernière s'approcha un peu plus pour passer un bras autour de sa taille, alors que les feux d'artifice laissaient voir ses yeux d'un vert brillant. Ne sachant pas trop comment réagir, et espérant qu'elle ne pouvait pas la voir rougir, Néphora prit de nouveau un air désintéressé.

- Ces traditions sont vraiment ridicules. D'abord Noël, et maintenant le "réveillon du nouvel an"... Tu as d'autres coutumes à la noix, comme ça?

Tiphanie étouffa un rire, et Néphora haussa un sourcil, sans vraiment comprendre. Sa rivale s'approcha doucement de son oreille, luttant visiblement pour ne pas continuer à rire, et souffla d'un air qu'elle voulait aussi solennel et dramatique possible.

- La galette des rois. Crois moi, tu n'as encore rien vu.

- Pfft, sérieusement?

- Oh que oui. Partante?

Néphora esquissa un sourire devant le sourire confiant et engageant de Tiphanie, qui la fixait de nouveau de ses grands yeux verts brillants. Elle fit mine de réfléchir quelques secondes, puis afficha de nouveau un grand sourire, narquois cette fois.

- Sans moi.

- Oh allez!

Les rires de Néphora et les protestations de Tiphanie continuèrent un long moment, se mêlant aux lumières et au bruit des feux d'artifices de cette nuit là. Bien évidemment, ni l'une ni l'autre ne cédant, elles restèrent ainsi jusqu'au petit matin, où les premiers levés eurent la surprise de les retrouver dans les bras l'une de l'autre, visiblement tombées de sommeil en plein combat. Et bien sûr, il y eut galette des rois, et Néphora refusa formellement d'y participer. Pourtant, certains disent que ce serait cette dernière qui aurait eu la couronne... Mais c'est une autre histoire.


------------------------------------------------------------------------------------------------
J'adore commenter les textes des gens, mais j'ai toujours la flemme de me lancer, alors n'hésitez pas à me demander des commentaires par mp ou sur la cb, je suis toujours dispo pour ça!  fier

Si vous voulez voir ce que j'ai écrit sur ce fo, c'est ici! :)
Mes textes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evenement festif 2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evenement festif 2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis-
Sauter vers: