Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'était lui

Aller en bas 
AuteurMessage
Stella

avatar

Féminin Poissons Messages : 81
Date d'inscription : 30/06/2016
Localisation : Je me suis perdue quelque part dans l'océan

MessageSujet: C'était lui   Dim 28 Jan 2018 - 13:49

Voilà alors c'est un petit texte (comme toujours :p ) que j'ai écrit il y a peut-être un an, et en fait, j'avais l'impression de l'avoir déjà posté ici mais bon, on dirait que non :rire: Bref, bonne lecture :)

""Rien n'est jamais fini". C'est ce qu'on dit, souvent. Mais je ne comprends pas, la mort est la fin de la vie, la nuit, la fin du jour. Pour moi, c'est vraiment terminé. Je suis devenu inutile, incapable de m'occuper moi-même de mon corps. Mes jambes m'ont lâché, pendant la guerre. Elles m'ont abandonné sur le champ de bataille. À côté de moi, un type paumé a décidé de me sortir de ce cauchemar. C'était tellement inespéré que j'ai mis un bout de temps avant de comprendre ce qui m'arrivait. J'étais sauvé.

J'ai pleuré, crié, et ri de joie. Mes cheveux rasés ont lentement repoussé, j'ai repris du poids, mes bras se sont épaissis. Mais mes jambes ne voulaient plus fonctionner. Je suis resté longtemps allongé dans un lit que le type avait trouvé. On s'est rapproché, on est devenu ami. On était aussi brisé l'un que l'autre par la guerre, alors c'était facile. Il refusait toujours le moindre contact, mais ça ne me dérangeait pas. Ce gars-là, hier, il m'a dit qu'il s'appelait William. Et bon sang, je me suis senti idiot de ne pas lui avoir demandé. Alors je lui ai juste répondu un petit "Mathieu" qu'il a pris avec le sourire.

Ce type est spécial. J'étais mort. Mort de l'intérieur. Mais il m'a réveillé, allez savoir comment. Il est mon premier ami. Le seul, aussi. Et c'est fou comme on n'a pas besoin de parler. On ne sait rien du passé de l'autre, et pourtant, on se connaît par cœur. Un regard suffisait à se comprendre, un simple geste parlait souvent pour nous.

Mais ce matin, il n'était plus là. Plus aucune trace de son passage. Dans cette maison à moitié détruite qu'il avait trouvé il y a quelques mois, rien ne montrait qu'il avait seulement existé. Alors j'ai compris. Je me suis levé, j'ai marché. Mes jambes fonctionnaient. Il venait de ma tête. Je l'avais inventé pour ne pas être seul. J'avais créé mon premier ami."

Mathieu est assis sur le lit lorsque la porte s'ouvre. Il entend la poignée tourner, puis la porte grincer. Il ferme les yeux. La peur d'être trouvé par un soldat ennemi le torture. Mais rien. Plus le moindre bruit. Il soulève lentement ses paupières. Et il le voit.

"C'était lui."


------------------------------------------------------------------------------------------------
Le bia dominera le mondeeeeeuh!
Revenir en haut Aller en bas
Ippa
Reine des Ateliers à thèmes
avatar

Féminin Poissons Messages : 530
Date d'inscription : 01/02/2015
Humeur : Sur un p'tit nuage de travail :p

MessageSujet: Re: C'était lui   Dim 28 Jan 2018 - 14:47

coucou :)

un petit texte pas mal :) les paragraphes se suivent bien.

Le premier permet de découvrir ton personnage, et son état au moment T.
le second est un peu plus brouillon, je sais pas si c'était voulu. mais du coup ca fait resortir l'instabilité de ton personnage.
le troisième aurai mérité d'étre un peu plus développé. c'est un paragraphe de transition et du coup elle est un peu rapide.
le quatrième lui aurai put etre couper en deux pour accentuer d'une part le fait qu'il était plus la avec un paragraphe court, en phrase courte. et d'autre part ca découverte que tout était dans sa tete.
j'avoue avoir du mal a cerner exactement le 5 eme paragraphe. il est nécessaire mais dérangent par sa forme qui me laisse perplexe sur est ce qu'il est mort ou pas. question reforcer par la dernière phrase.

Bref un bon texte qui mérite d'etre un peu retravailler pour faire resortir les émotions un peu plus.

:ippa:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Etonnante est cette lubie qu'ont les hommes d'appeler les choses par leur nom

Retrouvez mes écrits ici :)
Revenir en haut Aller en bas
 
C'était lui
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: