Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La super Lune bleue de sang

Aller en bas 
AuteurMessage
Yorffeez
Vélo bourré au fond d'un puits
avatar

Masculin Verseau Messages : 311
Date d'inscription : 19/02/2017
Localisation : Dans le puits
Humeur : Imbibé

MessageSujet: La super Lune bleue de sang   Sam 10 Fév 2018 - 17:12

Coucou ! Après une petite absence, je reviens pour vous demander, aux plus motivés, un 'tit avis sur cette nouvelle imaginée en fin janvier :) et ce, à partir d'un personnage que j'avais depuis ... le 5 octobre :D Il n'est jamais trop tard ! Bonne lecture ! :)

La super Lune bleue de sang








Un nouveau soupir d'agacement s'échappa des lèvres de Lynn. Cette nuit encore, d'étranges hurlements canins se faisaient entendre depuis les bois. Même s'il avait été officiellement annoncé que le loup responsable de la mort d'un chasseur avait été terrassé par son ami Geoffroy quelques mois plus tôt, la jeune femme n'en avait jamais rien cru. Elle restait persuadée que son ami, distrait et maladroit, n'avait pas tué le terrible monstre et que ce dernier était toujours en vie...

Et pourtant, Geoffroy avait bel et bien montré à toutes et à tous une peau de loup qu'il prétendait avoir ôté à la bête après sa mort. Beaucoup l'avaient cru. Pour cet exploit, le jeune homme avait même reçu une riche propriété à la plus grande déception de Lynn qui avait toujours été une compétitrice née...En effet, pendant les battues, elle n'avait cessé d'espérer être celle qui stopperait la bête dangereuse. Et cette opportunité lui avait été « volée » par son ami.

Néanmoins, même si Geoffroy disait avoir détruit le monstre, il n'était pas rare de retrouver parfois l'un ou l'autre gibier ou bovidé éventré à la lisière des bois... et les cris terribles qui à nouveau se faisaient entendre ce soir ne venaient qu'appuyer l'hypothèse de Lynn que la créature sévissait toujours.

Deux ans. Cela faisait deux ans que Lynn avait quitté sa ville natale pour s'installer dans cette bourgade de campagnards où elle s'ennuyait. Mais c'était soit rester en milieu urbain chez ses parents ou soit venir dans ce trou perdu où une offre d'emploi lui avait été proposée comme employée dans un chenil. Le prix à payer pour un semblant d'indépendance... Par la suite, elle avait rencontré Geoffroy, d'un an son cadet. Malgré leurs caractères forts différents : elle plutôt extravertie et lui plutôt solitaire, ils s'étaient entendu autour de leur intérêt commun pour le sport.

Résignée et déterminée à découvrir la vérité, elle enfila sa veste en cuir, accrocha une longue dague à sa ceinture et enfourcha sa moto d'occasion pour se diriger vers la forêt alors agitée par les vents de janvier. La femme s'arrêta à cent mètres de la lisière pour ensuite continuer à pieds. Tandis que la brise d'un hiver sans neige venait agiter ses mèches brunes, la femme peinait à allumer sa cigarette. Elle dû s'y reprendre à maintes reprises avec son briquet avant d'inspirer quelques bouffées bienvenue de nicotine. L'odeur du tabac resta bien évidement sur ses doigts de la même façon que l'odeur des chiens du chenil où elle travaillait était restée sur ses vêtements.

Ce furent d'ailleurs ces parfums canins qui amenèrent jusqu'à elle l'être qu'elle recherchait... La jeune femme, entendant quelques bouts de brindilles se briser, pivota sur elle-même et distingua en effet dans les brumes la silhouette d'un loup qui n'en était pas vraiment un. Il s'agissait d'une créature, bien plus grande, aux yeux verts et qui se tenaient sur quatre longues pattes.

Lynn se débarrassa alors de sa veste en cuir pour être plus libre dans ses mouvements. Elle posa ensuite ses yeux sur la bête. Celle-ci révéla sa monstruosité dans les lumières de la très rare super lune bleue de sang.

Le monstre émit un grognement sourd. La femme sortit sa dague de son étui. L'un retroussa ses babines quand l'autre se pinçait les lèvres. Les cœurs de ces deux ennemis qui se faisaient face battaient ensemble à l'unisson dans le silence morbide de janvier. L'homme-bête feignit alors de se jeter sur la demoiselle qui tomba dans le piège et plongea sur le côté.

Dans un juron, Lynn se maudit d'avoir été si naïve tandis que son arme tombait un peu plus loin sur un sol dur et froid. Elle eut à peine le temps de se redresser que le monstre la renvoya de nouveau à terre. Et en la plaquant ainsi si brusquement contre le tapis d'épines de ces bois hostiles, la créature n'avait pas manqué d'enfoncer ses grandes griffes de ténèbres dans la chair encore pâle et fragile de la jeune femme qui émit un petit cri de douleur.

Un instant, Lynn pensa qu'elle allait finir comme le chasseur, ce nobliau orgueilleux, qui avait été tué de la sorte quelques mois plus tôt par la bête. Elle se mit alors à regretter de ne pas être restée chez elle pour jouer à ses jeux vidéos préférés. Elle aurait mieux fait de prendre sa moto pour aller en ville se détendre avec sa bande d'amis, pensa-t-elle intérieurement. Fan de cocktails et de bowling, elle y aurait certainement passé un meilleur moment.

Puis, elle se reprocha intérieurement sa trop grande confiance en elle qui l'avait amené à penser qu'elle pourrait terrasser le monstre. Mais elle secoua vivement la tête. Il lui restait en effet un plan B...

De son côté, déterminé à achever sa proie, le loup-garou rapprocha sa grande gueule salivante tout près du visage curieusement hautain de Lynn. Celle-ci, bien qu'effrayée, tentait du mieux qu'elle le pouvait de masquer sa détresse et sortit sa « carte joker » de sa manche : une seconde lame, plus petite mais tout aussi bien aiguisée que la dernière.

Impitoyablement, elle enfonça son arme de toutes ses forces dans la patte droite de son agresseur qui, blessé et surpris, se recula très vite. Le monstre se redressa sur ses deux pattes avant de prendre la poudre d'escampette et ce dans un hurlement furieux, laissant derrière lui une jeune femme audacieuse encore toute sonnée et déboussolée par leur combat.

Lynn s'empressa alors de regarder son bras gauche qui saignait abondamment. La bête y avait laissé de profondes entailles et sa blessure se faisait curieusement brûlante... Du sang sur tout son bras gauche. Un sang infecté qui, à l'image de la lune de sang qui imprégnait les bois de son aura mystique, envoyait dans tout le corps de la jeune femme une magie nouvelle. Circulait en elle un nouveau pouvoir qui d'abord lui donna un mal de tête non-négligeable...

-Sale bête, maugréa-t-elle en portant sa main à son front brûlant après avoir ramassé son couteau. Cette chose est encore vivante... Geoffroy aura des comptes à rendre...

Et tandis qu'elle continuait de pester, de se maudire d'être venue habiter à la campagne, une imprévisible fièvre vint lui signifier qu'elle serait bientôt dans une situation critique. Sa vision se faisait en effet de plus en plus floue tandis que la migraine qui commençait à la tourmenter s'accentuait toujours un peu plus.

Vacillante, Lynn dû se résoudre à s’asseoir sur un tas de bois situé non loin. Alors elle inspira profondément avant d'expirer et ne cessa de laisser son regard se poser sur chaque zone d'ombre qui l'entourait afin d'être certaine de ne pas voir ces deux yeux verts réapparaître dans l'obscurité. Hélas, elle se rendait compte qu'elle avait de plus en plus de mal à se concentrer tant ses maux de tête se faisaient de plus en plus présents... aussi, son cœur battait à un rythme inquiétant.

Au loin, scintillaient les quelques lueurs de la demeure de Geoffroy, cet ami quel considérait maintenant comme un menteur, un usurpateur... La jeune femme se releva donc péniblement. Mal comme elle l'était, elle n'avait d'autre choix que de se diriger vers cette demeure. Et si elle voulait s'y rendre, c'était surtout pour montrer à Geoffroy ce à quoi son mensonge avait amené et non pour y « mendier » des soins, trop fière pour cela. Elle voulait le mettre devant le fait accompli !

Ainsi, chemin faisant, Lynn se rendit compte que sa démarche était maladroite et lente. Elle avait l'impression de porter un fardeau de plus en plus pesant... Elle ignorait encore qu'il s'agissait d'un pouvoir qui bien vite émergerait d'elle. Et la manifestation de cette étrange acquisition ne se fit pas attendre car, sans prévenir, la femme sentit comme une puissante explosion à l'intérieur d'elle. Une secousse mystérieuse qui la fit s'effondrer au sol.

-Qu'est-ce que... murmura-t-elle devant ses mains qui possédaient à présent de grandes griffes rouges aussi tranchantes que brillantes.

La malheureuse se sentit ensuite parcourue de légers tremblements. Ces derniers résultaient de la magie qui avait été mise en elle par son agresseur. Un mélange d'arcanes et d'essences mystiques qui, rendues plus vives et efficaces par les lumière de la super lune bleue de sang, apportaient à son corps de mystérieux changements.

Les épaules de Lynn commençaient en effet à s’élargir sous son t-shirt sans manche tandis qu'elle sentait ses muscles se tordre. Elle s'appuya alors contre un arbre et porta sa main à son front rendu moite par la sueur et la fièvre qui l'oppressait. Ce fut à ce contact qu'elle devina que se trouvaient au bout de ses petits doigts non pas des ongles mais de grandes griffes qui reflétaient tout l'éclat surnaturel de la lune. Des griffes d'un rouge intense. Aussi intense que sa surprise et la peine qui s'ensuivit.

Car les pénibles étrangetés qui s'abattaient sur la jeune femme furent accompagnées de la mélodie oppressante d'un cœur battant toujours plus vite et du silence craintif d'une âme consciente que ce qui lui arrivait là était tout sauf normal !

Anormal, ce corps qui s’agrandissait tellement qu'il en arriva à déchirer le t-shirt qui l'enveloppait, révélant par là un dos dont la forme de la colonne vertébrale était curieusement visible, tant cette dernière collait contre la peau de Lynn pour lui donner une forme plus voûtée.

Anormale, cette cage thoracique qui s'étirait en provoquant de petits crépitements cartilagineux. Des crépitements comme ceux d'un incendie lunaire et intérieur en Lynn qui embrasait l'humanité de son apparence. L'aspect de Lynn subissait en effet des modifications notables comme cette treizième paire de côtes qui venait de se former d'apparaître sous les douze autres... Lynn, alors abasourdie, réalisa que son soutien-gorge l'étouffait de plus en plus tant l'anatomie de son torse avait été modifiée et rendue plus large. Résignée, elle l'arracha brusquement de sa main griffue avant de s'effondrer au sol dans un profond soupir.

Anormaux, ces pieds agrandis qui lentement et sans bruit s'échappèrent des bottines de la jeune femme, devenues inappropriées pour ce qui allait être de grandes pattes de loup, épaisses et rugueuses. Ces dernières se palmèrent très légèrement et devinrent dotées de griffes. Le tout, s'adaptant à la nouvelle morphologie de ses jambes qui, gagnant en puissance et en muscles, déchirèrent son pantalon de sorte à révéler dans les lueurs lunaires un corps désormais découvert dans la nuit. Sa ceinture, dont la boucle représentait une patte de chien, tomba également sur le sol, à cause de ses hanches désormais plus larges.

Anormal, ce fin duvet rougeâtre qui, sur la peau encore pâle et lisse de Lynn, germa de façon à former sur un elle un épais pelage comme un chaleureux manteau sanglant. Phénomène qui ne manqua pas de la chatouiller légèrement mais ce fut bien peu à côté de la douleur qui sévissait en elle.

Anormal, ce prolongement de sa colonne vertébrale qui, au-dessus de son fessier, forma une queue agitée et recouverte d'une dense fourrure rouge sombre. Un nouveau membre dont l'apparition ne manqua pas de faire hoqueter Lynn qui, bouche bée, resta ensuite figée de stupeur. Son expression abasourdie laissa ainsi entrevoir dans la clarté de la nuit des dents devenues très longues et tranchantes.

Anormales, ces oreilles qui, à travers la tignasse brune de Lynn, s'agrandirent pour finir pointues et mobiles. Des oreilles de louve à l'intérieur desquelles germèrent des poils d'un rouge plus éclatant que celui de la  fourrure qui recouvrait l'ensemble son corps à présent plus puissant, plus musclé, mais dont les contours et les formes laissaient encore deviner une certaine féminité.

Enfin, anormal ce museau qui prolongea à la fois sa bouche et son nez vers l'avant. Un museau au bout duquel scintillait une petite truffe noire et humide. Un museau situé juste sous une paire d'yeux désormais étincelants, animés par une magie très ancienne...

Bouleversée, Lynn s'effondra complètement sur le sol et mit un certain temps avant de se relever, ce qu'elle fit maladroitement étant donné sa nouvelle morphologie. Un nouveau squelette auquel elle n'était pas habituée. Un corps qu'elle se découvrit avec crainte et stupeur... Seul un grognement de stupéfaction s'échappa de sa bouche devenue gueule et elle regarda autour d'elle, craintivement... Il aurait été embarrassant pour elle qu'on l'aperçoive dans cet était. Si son corps était désormais méconnaissable, son conscience était néanmoins restée intacte.

Ainsi, une foule d'émotions et de sentiments se bousculaient à présent dans sa tête. Comment en était-elle arrivée là ? La bête, sans doute... Et Geoffroy ? Était-il au courant que la créature pouvait provoquer de telles métamorphoses ? Elle n'allait quand même pas aller trouver son ami sous cette forme ! Ou peut-être que si, après tout ! C'était un peu à cause de son mensonge que Lynn était maintenant prisonnière dans ce corps de femme-louve ! À cette seule idée, elle laissa échapper un long hurlement de frustration dont elle fut elle-même terrifiée mais qui fut néanmoins nécessaire pour extérioriser sa rage actuelle.

Son ami avait fait croire à toutes et à tous qu'il avait tué un monstre. Ce même monstre, toujours vivant, avait griffé Lynn et le résultat était là !

Mais elle découvrirait bientôt la vérité car, dans un râle de haine, elle se dirigea d'un pas déterminé vers la demeure de Geoffroy. Peut-être possédait-il le moyen de la rendre humaine à nouveau...




:oeuf:

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Pas un jour sans une ligne"


N'hésitez pas à aller y jeter un oeil :
-Mon DeviantArt
-Mon Wattpad
-Mes textes sur Encre Nocturne

Revenir en haut Aller en bas
http://yorffeez.deviantart.com
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 421
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: La super Lune bleue de sang   Mer 21 Fév 2018 - 17:29

C'est long ^^

Y a des qualités indéniables, c'est toujours pas mon genre préféré, les loup-garous tout ça, mais c'est pas mal non plus.

Revenir en haut Aller en bas
Dragon Dae
Reine des dragons
avatar

Féminin Sagittaire Messages : 269
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Re: La super Lune bleue de sang   Mer 21 Fév 2018 - 20:41

Moi j'aime beaucoup, je me suis même demandé si Geoffroy n'était pas le loup-garou d'origine...
Revenir en haut Aller en bas
Yorffeez
Vélo bourré au fond d'un puits
avatar

Masculin Verseau Messages : 311
Date d'inscription : 19/02/2017
Localisation : Dans le puits
Humeur : Imbibé

MessageSujet: Re: La super Lune bleue de sang   Dim 25 Fév 2018 - 12:53

Merci Ouppo pour la lecture ^^ content si t'as quand même apprécié malgré tes réticences par rapport à ces thèmes, pas de souci :3

Merci aussi Dae ! Content que tu aimes ! Et j'ai envie de te dire, par rapport à ta suspicion, elle est plus que fondée !! ;D

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Pas un jour sans une ligne"


N'hésitez pas à aller y jeter un oeil :
-Mon DeviantArt
-Mon Wattpad
-Mes textes sur Encre Nocturne

Revenir en haut Aller en bas
http://yorffeez.deviantart.com
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 105
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: La super Lune bleue de sang   Mar 6 Mar 2018 - 14:57

Salut ! C'est mon premier commentaire sur ce site, n'hésite(z) pas à me faire signe si la méthode n'est pas la bonne ;-) J'ai annoté directement sur le texte ci-dessous, c'est souvent des avis personnels, tu gardes, tu jettes ;-)


Citation :
Un nouveau soupir d'agacement s'échappa des lèvres de Lynn. Cette nuit encore, d'étranges hurlements canins se faisaient entendre depuis les bois. Même s'il avait été officiellement annoncé que le loup responsable de la mort d'un chasseur Incise, il faut des virgules avant et après avait été terrassé par son ami Geoffroy quelques mois plus tôt, la jeune femme n'en avait jamais rien cru. Elle restait persuadée que son ami répétition, distrait et maladroit, n'avait pas tué le terrible monstre et que ce dernier était toujours en vie...

Et pourtant, Geoffroy avait bel et bien montré à toutes et à tous Incise une peau de loup qu'il prétendait avoir ôté à la bête après sa mort. Beaucoup l'avaient cru. Pour cet exploit, le jeune homme avait même reçu une riche propriété à la plus grande déception de Lynn qui avait toujours été une compétitrice née...En effet, pendant les battues, elle n'avait cessé d'espérer être celle qui stopperait la bête dangereuse. Et cette opportunité lui avait été « volée » par son ami.

Néanmoins, même si Geoffroy disait avoir détruit le monstre, il n'était pas rare de retrouver parfois l'un ou l'autre gibier ou bovidé éventré à la lisière des bois... et les cris terribles qui à nouveau se faisaient entendre ce soir ne venaient qu'appuyer l'hypothèse de Lynn que la créature sévissait toujours.

Deux ans. Cela faisait deux ans que Lynn avait quitté sa ville natale pour s'installer dans cette bourgade de campagnards où elle s'ennuyait. Mais virgule c'était soit rester en milieu urbain chez ses parents ou soit venir dans ce trou perdu où une offre d'emploi lui avait été proposée comme employée répétition dans un chenil. Le prix à payer pour un semblant d'indépendance... Par la suite, elle avait rencontré Geoffroy, d'un an son cadet. Malgré leurs caractères forts différents : elle plutôt extravertie et lui plutôt solitaire, ils s'étaient entendu autour de leur intérêt commun pour le sport.

Résignée et déterminée à découvrir la vérité, elle enfila sa veste en cuir, accrocha une longue dague à sa ceinture et enfourcha sa moto d'occasion pour se diriger vers la forêt virgule alors agitée par les vents de janvier. La femme s'arrêta à cent mètres de la lisière pour ensuite pas nécessaire, c'est dans la continuité continuer à pieds. Tandis que la brise d'un hiver sans neige venait agiter ses mèches brunes, la femme peinait à allumer sa cigarette. Elle dû s'y reprendre à maintes reprises avec son briquet incise avant d'inspirer quelques bouffées bienvenue de nicotine. L'odeur du tabac resta bien évidement sur ses doigts de la même façon que l'odeur des chiens du chenil où elle travaillait incise ^^ était restée sur ses vêtements.

Ce furent d'ailleurs ces parfums canins qui amenèrent jusqu'à elle l'être qu'elle recherchait... La jeune femme, entendant quelques bouts de brindilles se briser, pivota sur elle-même et distingua en effet dans les brumes incise, mais je supprimerais "en effet" qui n'apporte rien la silhouette d'un loup qui n'en était pas vraiment un. Il s'agissait d'une créature, bien plus grande, aux yeux verts et qui se tenaient sur quatre longues pattes.

Lynn se débarrassa alors de sa veste en cuir pour être plus libre dans ses mouvements. Elle posa ensuite ses yeux sur la bête. Celle-ci révéla sa monstruosité dans les lumières de la très rare super lune bleue de sang. mal dit

Le monstre émit un grognement sourd. La femme sortit sa dague de son étui. L'un retroussa ses babines quand l'autre se pinçait les lèvres. Les cœurs de ces deux ennemis qui se faisaient face incise battaient ensemble à l'unisson dans le silence morbide de janvier. L'homme-bête feignit alors de se jeter sur la demoiselle qui tomba dans le piège et plongea sur le côté.

Dans un juron, Lynn se maudit d'avoir été si naïve tandis que son arme tombait un peu plus loin sur un sol dur et froid. Elle eut à peine le temps de se redresser que le monstre la renvoya de nouveau à terre. Et virgule en la plaquant ainsi si brusquement contre le tapis d'épines de ces bois hostiles, la créature n'avait pas manqué d'enfoncer ses grandes griffes de ténèbres dans la chair encore pâle et fragile de la jeune femme qui émit un petit cri de douleur. Un peu longue la phrase, il manque, en plus, des virgules pour faire respirer ton lecteur. Là on est en apnée en arrivant au bout ^^

Un instant, Lynn pensa qu'elle allait finir comme le chasseur, c Tu gagnerais à mettre un point et repartir sur une nouvelle phrase. Ce nobliau orgueilleux, qui avait été tué de la sorte quelques mois plus tôt par la bête. Elle se mit alors à regretter de ne pas être restée chez elle pour jouer à ses jeux vidéos préférés. Elle aurait mieux fait de prendre sa moto pour aller en ville se détendre avec sa bande d'amis, pensa-t-elle intérieurement. Si c'est elle qui pense, c'est à la première personne. "J'aurait mieux fait de ..." Ou alors faut enlever le "pensa-t-elle intérieurement Fan de cocktails et de bowling, elle y aurait certainement passé un meilleur moment.

Puis, elle se reprocha intérieurement sa trop grande confiance en elle qui l'avait amené à penser qu'elle pourrait terrasser le monstre. Mais elle secoua vivement la tête. Il lui restait en effet un plan B...

De son côté, déterminé à achever sa proie, le loup-garou rapprocha sa grande gueule salivante incise tout près du visage curieusement hautain de Lynn. Celle-ci, bien qu'effrayée, tentait du mieux qu'elle le pouvait incise de masquer sa détresse et sortit sa « carte joker » de sa manche : une seconde lame, plus petite mais tout aussi bien aiguisée que la dernière. première ?première ?

Impitoyablement, elle enfonça son arme de toutes ses forces dans la patte droite de son agresseur qui, blessé et surpris,  se inutile recula très vite. Le monstre se redressa sur ses deux pattes avant de prendre la poudre d'escampette et ce dans un hurlement furieux, laissant derrière lui une jeune femme audacieuse encore toute sonnée et déboussolée par leur combat.

Lynn s'empressa alors de regarder son bras gauche qui saignait abondamment. La bête y avait laissé de profondes entailles et sa blessure se faisait curieusement brûlante... Du sang sur tout son bras gauche. Un sang infecté qui, à l'image de la lune de sang trois fois sang qui imprégnait les bois de son aura mystique, envoyait dans tout le corps de la jeune femme une magie nouvelle. Circulait en elle un nouveau pouvoir qui d'abord lui donna un mal de tête non-négligeable...

-Sale bête, maugréa-t-elle en portant sa main à son front brûlant après avoir ramassé son couteau. Cette chose est encore vivante... Geoffroy aura des comptes à rendre...

Et tandis qu'elle continuait de pester, de se maudire d'être venue habiter à la campagne, une imprévisible fièvre vint lui signifier qu'elle serait bientôt dans une situation critique. Sa vision se faisait en effet de plus en plus floue tandis que la migraine qui commençait à la tourmenter s'accentuait toujours un peu plus. pas utile + virgule après tourmenter

Vacillante, Lynn dû se résoudre à s’asseoir sur un tas de bois situé non loin. Alors elle inspira profondément avant d'expirer et ne cessa de laisser laissa ? son regard se poser sur chaque zone d'ombre qui l'entourait afin d'être certaine de ne pas voir ces deux yeux verts réapparaître dans l'obscurité. Hélas, elle se rendait compte qu'elle avait de plus en plus de mal à se concentrer tant ses maux de tête se faisaient de plus en plus présents... aussi, son cœur battait à un rythme inquiétant.

Au loin, scintillaient les quelques lueurs de la demeure de Geoffroy, cet ami quel qu'elle considérait maintenant comme un menteur, un usurpateur... La jeune femme se releva donc péniblement. Mal comme elle l'était, elle n'avait d'autre choix que de se diriger vers cette demeure. Et si elle voulait s'y rendre, c'était surtout pour montrer à Geoffroy ce à quoi son mensonge avait amené et non pour y « mendier » des soins, trop fière pour cela. Elle voulait le mettre devant le fait accompli !

Ainsi, chemin faisant, Lynn se rendit compte que sa démarche était maladroite et lente. Elle avait l'impression de porter un fardeau de plus en plus pesant... Elle ignorait encore qu'il s'agissait d'un pouvoir qui bien vite émergerait d'elle. Et la manifestation de cette étrange acquisition ne se fit pas attendre car, sans prévenir, la femme sentit comme une puissante explosion à l'intérieur d'elle. Une secousse mystérieuse qui la fit s'effondrer au sol. C'est l'élément le plus important de ton texte, on doit en sentir toute la puissance. Je n'aime pas trop ce paragraphe, il manque quelque chose ... ^^

-Qu'est-ce que... murmura-t-elle devant ses mains qui possédaient à présent de grandes griffes rouges aussi tranchantes que brillantes. D'un coup elle a des griffes ? Il doit se passer quelque chose, ou elles grandissent "lentement" ou elles lui sortent rapidement en lui déchirant le bout des doigts, mais on doit le savoir ^^

La malheureuse se sentit ensuite parcourue de légers tremblements. Ces derniers résultaient de la magie qui avait été mise en elle par son agresseur. Un mélange d'arcanes et d'essences mystiques qui, rendues plus vives et efficaces par les lumière de la super lune bleue de sang, apportaient à son corps de mystérieux changements.

Les épaules de Lynn commençaient en effet à s’élargir sous son t-shirt sans manche tandis qu'elle sentait ses muscles se tordrent. Elle s'appuya alors contre un arbre et porta sa main à son front rendu moite par la sueur et la fièvre qui l'oppressait. Ce fut à ce contact qu'elle devina que se trouvaient au bout de ses petits doigts non pas des ongles mais de grandes griffes qui reflétaient tout l'éclat surnaturel de la lune. Des griffes d'un rouge intense. Aussi intense que sa surprise et la peine qui s'ensuivit. Bah, elle regarde ses mains deux paragraphes plus tôt sans voir qu'elle a des griffes ? Pas très observatrice, surtout que ça doit faire un peu bobo ^^

Car les pénibles étrangetés qui s'abattaient sur la jeune femme furent accompagnées de la mélodie oppressante d'un cœur battant toujours plus vite et du silence craintif d'une âme consciente que ce qui lui arrivait là était tout sauf normal !

Anormal, ce corps qui s’agrandissait tellement qu'il en arriva à déchirer le t-shirt qui l'enveloppait, révélant par là un dos dont la forme de la colonne vertébrale était curieusement visible, tant cette dernière collait contre la peau de Lynn pour lui donner une forme plus voûtée. hum, je n'aime pas trop cette phrase. Par exemple, le "tellement" ne sert pas à grand chose, tout comme le "plus". Si tu trouve un mot plus fort que voûtée, tu n'aura pas besoin de les utiliser.

Anormale, cette cage thoracique qui s'étirait en provoquant de petits crépitements cartilagineux. Des crépitements comme ceux d'un incendie lunaire et intérieur en Lynn qui embrasait l'humanité de son apparence. L'aspect de Lynn subissait en effet des modifications notables comme cette treizième paire de côtes qui venait de se former d'apparaître sous les douze autres... apparaître ou former ? Il faut choisir ^^ Lynn, alors abasourdie, réalisa que son soutien-gorge l'étouffait de plus en plus tant l'anatomie de son torse avait été modifiée et rendue plus large. Résignée, elle l'arracha brusquement de sa main griffue avant de s'effondrer au sol dans un profond soupir. soupir ? J'avoue j'attendais un long râle ^^

Anormaux, ces ses pieds agrandis qui lentement et sans bruit s'échappèrent des bottines de la jeune femme, devenues inappropriées pour ce qui allait être de grandes pattes de loup, épaisses et rugueuses. Ces dernières se palmèrent très légèrement et devinrent dotées de griffes. Le tout, s'adaptant à la nouvelle morphologie de ses jambes qui, gagnant en puissance et en muscles, déchirèrent son pantalon de sorte à révéler dans les lueurs lunaires un corps désormais découvert dans la nuit. Sa ceinture, dont la boucle représentait une patte de chien, tomba également sur le sol, à cause de ses hanches désormais plus larges.

Anormal, ce fin duvet rougeâtre qui, sur la peau encore pâle et lisse de Lynn, germa de façon à former sur un elle un épais pelage comme un chaleureux manteau sanglant. Phénomène qui ne manqua pas de la chatouiller légèrement mais ce fut bien peu à côté de la douleur qui sévissait en elle.

Anormal, ce prolongement de sa colonne vertébrale qui, au-dessus de son fessier, forma une queue agitée et recouverte d'une dense fourrure rouge sombre. Un nouveau membre dont l'apparition ne manqua pas de faire hoqueter Lynn qui, bouche bée, resta ensuite figée de stupeur. Son expression abasourdie laissa ainsi entrevoir dans la clarté de la nuit des dents devenues très longues et tranchantes.

Anormales, ces oreilles qui, à travers la tignasse brune de Lynn, s'agrandirent pour finir pointues et mobiles. Des oreilles de louve à l'intérieur desquelles germèrent des poils d'un rouge plus éclatant que celui de la  fourrure qui recouvrait l'ensemble de son corps à présent plus puissant, plus musclé, mais dont les contours et les formes laissaient encore deviner une certaine féminité.

Enfin, anormal ce museau qui prolongea à la fois sa bouche et son nez vers l'avant. Un museau au bout duquel scintillait une petite truffe noire et humide. Un museau situé juste sous une paire d'yeux désormais étincelants, animés par une magie très ancienne...

Bouleversée, Lynn s'effondra complètement sur le sol et mit un certain temps avant de se relever, ce qu'elle fit maladroitement étant donné sa nouvelle morphologie. Un nouveau squelette auquel elle n'était pas habituée. Un corps qu'elle se pas utile découvrit avec crainte et stupeur... Seul un grognement de stupéfaction s'échappa de sa bouche devenue gueule et elle regarda autour d'elle, craintivement... Il aurait été embarrassant pour elle qu'on l'aperçoive dans cet était. Si son corps était désormais méconnaissable, son sa conscience était néanmoins restée intacte.

Ainsi, une foule d'émotions et de sentiments se bousculaient à présent dans sa tête. Comment en était-elle arrivée là ? La bête, sans doute... Et Geoffroy ? Était-il au courant que la créature pouvait provoquer de telles métamorphoses ? Elle n'allait quand même pas aller trouver son ami sous cette forme ! Ou peut-être que si, après tout ! C'était un peu à cause de son mensonge que Lynn était maintenant prisonnière dans ce corps de femme-louve ! À cette seule idée, elle laissa échapper un long hurlement de frustration dont elle fut elle-même terrifiée mais qui fut néanmoins nécessaire pour extérioriser sa rage actuelle.

Son ami avait fait croire à toutes et à tous qu'il avait tué un monstre. Ce même monstre, toujours vivant, avait griffé Lynn et le résultat était là !

Mais elle découvrirait bientôt la vérité car, dans un râle de haine, elle se dirigea d'un pas déterminé vers la demeure de Geoffroy. Peut-être possédait-il le moyen de la rendre humaine à nouveau...

Alors : J'aime beaucoup. Déjà, l'idée de base, les loups-garous, la lune de sang (par contre j'aime pas du tout le titre que tu lui donnes ^^) ect.. Par contre, j'ai du mal avec le combat. C'est rapide, trop rapide. Ils combattent même pas 10 secondes et elle est out du ring :( Je voulais un combat enragé, que ça défaite soit méritée, pas juste qu'elle prenne un coup de patte. :p Là aussi, tu décides ;-)

Autre point, les virgules ! Il en manque beaucoup ! J'en ai annoté certaines, mais tu peux en rajouter. Lis ta phrase à voix haute, généralement si tu fais une pause, il en fut une. Sinon ton lecteur meurt d'asphyxie avant la fin du texte et c'est pas pratique pour recevoir des commentaires ;-) Même chose, essaye de renforcer ton vocabulaire en trouvant des synonymes, des mots plus puissants. Tu utilises pas mal de "plus ; très ; tellement", en trouvant des mots plus forts, tu peux t'en passer de quelques uns, parce que trop dans un texte ce n'est jamais beau :(

Pour les points positifs :
Ton style est clair, concis, agréable à lire. J'ai lu d'une traite sans vraiment le sentir passer. L'action va un peu vite au milieu, pas assez au début, mais dans l'ensemble c'est logique et se poursuit bien.
J'aime bien le personnage de la jeune fille, vaniteux, un poil têtu, et qui finit louve-garou. Par contre on veux la suite, va-t-elle faire sa fête à Geoffrey ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Yorffeez
Vélo bourré au fond d'un puits
avatar

Masculin Verseau Messages : 311
Date d'inscription : 19/02/2017
Localisation : Dans le puits
Humeur : Imbibé

MessageSujet: Re: La super Lune bleue de sang   Mer 7 Mar 2018 - 21:27

Hello!!

Tout d'abord, honoré que mon texte soit le premier que tu commentes et enchanté de te rencontrer ^^ Bienvenue sur EN, du coup ^^

Ensuite, merci beaucoup pour la lecture et ce comm' détaillé de chez détaillé. J'apporterai les modifications nécessaires. J'ai bien pris le temps de les lire, merci beaucoup. C'est précieux pour l'améliorer davantage.

Et super content que tu aimes ! :D

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Pas un jour sans une ligne"


N'hésitez pas à aller y jeter un oeil :
-Mon DeviantArt
-Mon Wattpad
-Mes textes sur Encre Nocturne

Revenir en haut Aller en bas
http://yorffeez.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La super Lune bleue de sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
La super Lune bleue de sang
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: