Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 -Cercle-

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 676
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Aled

MessageSujet: -Cercle-   Sam 24 Fév 2018 - 3:08

Dans l'atelier d'écriture, dont j'ai déjà parlé ici, il y a eu deux défis jeudi dernier.
Le premier n'est à mon goût pas suffisamment intéressant, donc je vais partager le second.

On a eu l'extrait d'un poème de Henri Michaux (Belge), appelé Quelque part quelqu'un :

Spoiler:
 



La consigne était la suivante :
Se laisser peupler par d'autres, connus ou inventés, en poursuivant l'inventaire avec vos "quelqu'un" personnels.


Et voici ce que j'ai écrit (on avait 30 minutes) :

Quelque part, quelqu'un vagabonde dans une gare,
Quelqu'un est triste, tandis que son esprit s'égare,
Quelqu'un est assis sur un fauteuil, avec un Martini et un cigare,
Quelqu'un rêve de l'été, et du chant des cigales,
Quelqu'un fixe la lune, alors que plus rien ne lui est égal,
Quelqu'un va au restaurant chaque midi, et se régale.

Quelqu'un cherche un but à sa vie, immense dédale,
Quelqu'un joue son avenir, comme on lance une pièce,
Quelqu'un se voile la face, ignorant les obstacles devant lui,
Quelqu'un médite, devant la faible lueur d'une bougie
Quelqu'un s'effondre, comme la cire consumée par le temps
Quelqu'un retourne le sablier, pour préparer ses oeufs
Quelqu'un veut passer d'un simple "lui" à "eux",
Quelqu'un sort d'une malle d'innombrables jeux.

Quelqu'un se dépasse, pour faire toujours mieux,
Quelqu'un espère un futur sous un jour radieux,
Quelqu'un porte une croix, et demeure pieux,
Quelqu'un est athée, mais contemple toujours les cieux,
Quelqu'un regarde naître son enfant, sans en croire ses yeux,
Quelqu'un est aveugle face aux signes de son destin.

Quelqu'un tremble sous les griffes du froid, rêvant d'un festin
Quelqu'un est plongé dans un cauchemar, infesté de requins
Quelqu'un dans une voiture recule, et change de chemin,
Quelqu'un en difficulté aimerait qu'on lui tende la main,
Quelqu'un a trop bu, et dormira jusqu'au lendemain.

Quelqu'un s'initie au mal, et lit d'étranges parchemins
Quelqu'un écrit une formule, dans un vieux grimoire.

Quelqu'un ne parvient jamais à s'endormir dans le noir,
Quelqu'un s'entraîne, pour atteindre un jour la gloire,
Quelqu'un essaye toutes les possibilités, pour s'en sortir,
Quelqu'un voit les choix comme les quais d'une immense gare.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand j'ai un doute sur quelle balise utiliser, maintenant, je regarde ~ce post~
Ca aide hein ? AHDE


Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~
Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:


Les mercredis, 21h30 environ (heure française), j'anime le CC.
Vous pouvez m'envoyer vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
K
Comptable Officiel du forum


Masculin Taureau Messages : 150
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: -Cercle-   Lun 26 Fév 2018 - 14:46

J’ai apprécié lire ton texte, Titi. Pour moi, c’est la preuve que l’on a réalisé un bon texte. Je pourrais m’arrêter là, d’autant plus que la poésie n’est pas mon fort, mais je dois avouer que j’ai des réserves qui est dû à la consigne. Sacré exercice que celui de continuer le travail d’un autre… L’objectif n’est pas seulement d’être bon mais de le continuer. Pour considérer ce challenge comme réussi, il faudrait que je ne voie jamais la « couture » entre ton texte et le sien… Hélas, ce n’est pas le cas pour deux raisons.
La première est que ta proposition est trop « parfaite. » Bien sûr, tout est relatif et on pourrait aller plus loin mais cela choque face au texte de Michaux qui n’a ni strophe, ni vers, et presque pas de rimes (à moins de considérer que faire répéter le même mot « île » est la forme de rime absolue). En comparaison, tu donnes l’impression d’avoir écrit un texte plus « classique », proche de la période romantique. Cela te dessert d’autant plus que l’on remarque plus facilement les imperfections, Quelque part quelqu’un rattrapant par une rythmique très maîtrisée.
Sur le fond aussi, il y a une sacrée différence. Ta proposition est très « terre à terre, » les images semblent parfois presque extérieures, comme venue d’un film pour cet homme au Martini-Cigare. Les liens entre les personnages ne sont pas plus explicites, ni pourquoi il y a cette diminution des strophes jusqu’au climax de magie noire. En comparaison, Michaux est plus poétique avec ses descriptions incongrues (« porc-épic-caramel »), et ses propositions en réponse, comme cette image de l’île représentant l’identité, ce qu’il reste ou ces réflexions sur l’amour, certes naïves, mais amenée de manière fluide.
Et surtout il y a un propos fort sur la déshumanisation, avec un enjeu historique marqué dans le « 1938, plus d’îles, mort aux îles, tous en uniforme » et c’est pour moi le point le plus important car il témoigne de pourquoi écrire. Tu as touché quelque chose avec cette idée de gare, mais il manque presque un propos, quelque chose de plus qu’une esthétique à raconter. Cette suite pourrait être tout, parler d’une foule, d’une interaction… Mais en fait il s’agit juste de portraits solitaires alignées. Alors 30 minutes c’est court, mais il t’aurait fallu peut-être cinq vers de moins et une direction plus nette.
Revenir en haut Aller en bas
 
-Cercle-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: