Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronochallenge n°113

Aller en bas 
AuteurMessage
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1849
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Chronochallenge n°113   Sam 10 Mar 2018 - 21:30

Et hop :

- Immortel.

- La croix dorée.

- La gerbille des Ténèbres.

- Citronnade.

- Conte moderne.

- La paix des dames.

- L'enfant Lune.

- Aimes moi.

- Amnésie.

Bon, là normalement vous devriez pouvoir trouver au moins un truc qui vous inspire. Vous avez jusqu'à 22H30 !
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 444
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°113   Sam 10 Mar 2018 - 22:13

Citronnade :

On avait pas trop trop compris comment elle était morte, toujours étant-il qu'elle l'était, morte. C'était pas tout coton, pas d'la p'tite bière, le testament.

Elle était morte donc tous nous revenait, on était ses gosses.

Mais moi j'ai dit qu'j'voulais de rien, alors les sœurs elles ont tout prit faut croire. C'était pas une grosse perte, j'ai eu tout ce que j'voulais d'ma pov' vieille maman, paix à son âme.

J'ai son souvenir, voilà.

Merde, y a t-y besoin d'aut'chose ?

J'ai sa recette, la fameuse, bien sûr, odcitron.

De la citronnade comme on dit.

J'en pouvait plus de tout le monde, habillé en noir, comme si on leur avait jeté du poivre au visage, en plus y caille dans les cimetières, alors j'suis rentré avant qu'ce soit terminé.

Putain, j'en pouvait plus.

J'en pouvait plus.

Dans le frigo, j'ai fouillé, rien.

J'allais partir à la supérette et j'me suis dis, non, c'était pas correct.

J'suis descendu, dans le sud, j'ai roulé pendant j'sais pas, aller, 2-3 heures.

Il était 8h du soir, f'sait nuit, j'faisais trembler mes clés et quand j'suis rentré chez maman...

J'ai cru qu'j'allais pas pouvoir tenir, mais j'ai pas flanché.

Dans l'armoire, une bouteille, transparente.

J'me suis assis avec, j'ai sorti un verre du buffet, j'ai regardé la nuit qui rentrait, l'hiver qui en voulait à ma peau.

Depuis qu'j'suis môme, cet hiver, il m'en veut. J'y ai perdu Hervé, mon chat.

Coco, le moineau.

Mon radis.

Ma mère.

Il est toujours trop tard pour aimer quelqu'un de mort, c'était avant qu'ça comptait.

Elle a jamais voulu faire c'qu'elle voulait.

Elle a fait c'qu'elle avait à faire.

Peut-être qu'elle disait qu'elle a eu aucun regret.

Mais quand j'suis pas venu la voir avant la fin.

J'pense quand même qu'elle a regretté.

Pt'être juste un instant.

Et ça m'fait rire d'penser à ça.

J'veux plus y penser, alors j'bois ça, c'est âcre, amère, acide, juste un peu sucré.

Et ça à l'goût d'ma jeunesse et du reste de ma vie.


Revenir en haut Aller en bas
flocon
L'admin venue du froid et fan de l'hiver
avatar

Féminin Taureau Messages : 255
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°113   Sam 10 Mar 2018 - 22:17

L'enfant Lune.

Je souffre d'une maladie peu connu et surtout pas pratique du tout. Enfin c'est plutôt une allergie sévère, à un truc franchement difficile à éviter. Cela m’ait d'ailleurs quasiment impossible. Comment échapper au soleil ?
Je passe donc mes journées enfermé dans une pièce sans fenêtre. Je suis donc content d'être né à cette époque. Grâce à l'électricité j'ai de quoi m'occuper en attendant que le soleil ce couche.
La nuit c'est le seul moment où je peux mettre les pieds dehors. Je ne connais que le monde fait d'ombre et de lumière de néons.
Pour certains je suis une créature de la nuit, mais je suis bien différent je suis un enfant de la lune.

Je reviens après un petit moment d'absence avec un texte encore plus court que d'habitude. Je sais que mon style synthétique et résumé vous avez manqué alors celui la c'est carrément un best-seller. ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis un flocon de quoi je ne sais pas. D'avoine ou peut être de glace.
Je préfère le flocon de neige, magnifique mais fragile et avant tout éphémère.

* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *


Dernière édition par flocon le Sam 10 Mar 2018 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Piou grincheux accro au café
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1908
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur tous les fronts
Humeur : Cafééééééééé :bave:

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°113   Sam 10 Mar 2018 - 22:18

Voilà mon CC du jour ! Je pense que vous trouverez les deux thèmes que j'ai utilisé facilement ^^ Bonne lecture !

[-15]Fin violente suggérée
__________________________________________________

Encore un dernier effort, une dernière épreuve et il allait l'avoir. L'artefact tant convoité, l'objet qu'il voulait à tout prix obtenir. Il la voyait, tout au fond de l'église, sur son piédestal. Une croix dorée, finement ornée de gravures fleuries et sertie de deux magnifiques rubis de part et d'autre.

Il observa l'immense pièce devant lui. Tout était calme et le chemin paraissait tout tracé. Cependant, il avait des doutes. Après tout ce qu'il avait dû accomplir pour parvenir au terme de sa quête, il doutait que ce fut aussi simple d'aller chercher la relique. Alors il observa et détailla chaque recoin du bâtiment religieux, cherchant à repérer d'éventuels pièges, sûrement mortel.

Prudemment et en partie inquiet, il commença sa progression. Il traversa l'allée centrale sans mal, passant au milieu des bancs des fidèles. En arrivant vers le chœur, il entendit un bref cliquetis sous ses pieds et se jeta d'un bond quelques mètres plus loin. Une trappe s'était ouverte et il avait manqué la chute de peu. Il en jaugea la hauteur en ayant un soupir de soulagement. La chute lui aurait était fatale à coup sûr.

Encore plus attentif, il se dirigea d'un pas léger vers le fond de l'église. Elle était là, devant lui, dans cette vitrine. Il allait poser les mains sur la vitre quand il fut pris d'un doute. Il ne pouvait pas y avoir qu'un seul piège... Si ? La peur commençait à s'insinuer dans son esprit, l'exhortant à quitter ce lieu sans tarder. Mais non, après tous les sacrifices qu'il avait consentit pour en arriver là, il ne pouvait pas abandonner. Cela n'était pas permis.

Dominant les voix de ses pensées, il inspira un grand coup et pris sa décision. Il posa ses mains sur la vitre. Sans chercher à comprendre et suivant son instinct, il se jeta à terre. Des sifflements se firent entendre au-dessus de lui ainsi que le bruit du métal contre la pierre. Le calme revenu, il se redressa, le cœur battant. Il regarda autour de lui et vit des pointes éparpillées sur le sol. Elles avaient dû être propulsées lorsqu'il avait touché la vitre.

Cette fois, il était pratiquement certain que plus rien ne viendrai perturber la récupération de l'artefact. Son cœur battait toujours la chamade mais pour une autre raison. Il avait enfin atteint son but, il avait trouvé la croix de l'éternel. Celle qui lui donnerait l'immortalité.

D'un poing tremblant, il fracassa le verre qui le séparait de son rêve. Il tendu ses doigts vers la relique. Mais avant qu'il n'ait pu seulement la toucher, une flèche lui transperça la poitrine. Il s'effondra sans comprendre. Perché sur une des poutres du plafond, l'archer contempla son œuvre. Il descendit près du cadavre en quelques bonds agile. Il se saisi du précieux objet et remercia d'un ton méprisant le cadavre d'avoir fait tout le travail à sa place.

Il rangea soigneusement la petite croix dans une poche de son habit. L'homme à l'arc reparti silencieusement comme il était venu pour rapporter la précieuse à son maître.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Phoenix - Kemenyx


Toujours la petite étincelle sera là !
"A single dream is more powerful than a thousand realities" J.R.R. Tolkien
"On ne peut pas attendre que l'inspiration vienne. Il faut courir derrière avec une massue." Jack London




*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier bois du café... C'est TOUJOURS l'heure du café ! Et le café c'est la vie !
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°113   Sam 10 Mar 2018 - 22:25

[-18]
« Aimes-Moi »
Le Fantôme de Youtube

« Hey, mais je te reconnais ! Tu es Hugh Pierre, le célèbre Youtuber ! »
J’essaye de faire bonne figure mais mon sourire doit être un peu crispé. Je sors d’une séance de montage éreintante et mon visage altéré par le manque de sommeil ne doit pas être avenant. Pourtant l’autre fait semblant de ne pas le remarquer.
« Sérieux, j’adore ton travail mais pourquoi tu ne refais pas tes anciennes vidéos ? J’avais adoré celle sur le dragon paresseux dans un univers post-apocalyptique. »
Je ne sais que répondre. J’aimerai lui dire que ce court métrage ne me correspond plus mais il faut se rendre à l’évidence. Mon public ne m’a pas suivi et j’ai comme perdu la recette magique.

Je rentre chez moi complètement torché, le foie en vrac et le teint jaunâtre qui ferait perdre dix ans d’espérance de vie à mon brave médecin traitant. Je bute sur mon paillasson et trouve une enveloppe glissée dessous. Ce n’est hélas pas une première, certains fans m’envoyant parfois des véritables romans jusqu’à cette quinquagénaire qui a cru intéressant de me faire parvenir une demande en mariage ainsi que trois photos d’elle nue. D’habitude, je jette des coups d’œil distrait avant de les ranger dans de grands cartons mais cette fois, je m’attarde un peu…

En trois semaines, j’ai été neuf fois numéro 1 en tendance, quelque chose qui ne m’était même pas arrivé durant ma période faste. Le succès aidant, j’ai retrouvé des amis, en grande partie d’autres vidéastes mi-admiratif, mi-jaloux, louant ma nouvelle méthode d’écriture. La fatigue a explosé, sortir trois vidéos par semaine est une épreuve mais mon emploi du temps ne semble pas se tarir, bien au contraire. Je souris à une créature diaphane habitué aux émissions de make-up, les yeux mi-clos mais inquiet pour la suite.

On frappe à ma porte et sans l’avoir rencontré, je sais déjà de qui il s’agit. Il a le crâne chauve, de petites lunettes… Je crois l’avoir vu aux infos… Il ne serait pas un homme d’affaire ? En tout cas, il tient dans sa main une nouvelle enveloppe.
« Bonjour Hugh. Manifestement, tu as bien utilisé mon travail comme je l’avais proposé.
- Bien sûr, et je vous en remercie. Mais je suis presque à court, alors si vous en avez des nouveaux…
- Un instant. Je t’ai donné les premiers gratuitement, mais il faut maintenant parler affaire. »

La conversation ne s’est pas achevé comme prévue, le gars avait l’outrecuidance de me vendre ses scénario 10 000 € pièce. Il sait ce que gagne un youtuber français ? J’ai encore en travers de la gorge sa dernière phrase, dite en descendant l’escalier d’un air calme : « les gens ne t’aiment pas toi mais ton personnage, et dans les derniers scénarios, c’est moi qui l’ai redéfini. »
Cette phrase m’a marqué. Alors même que j’avais fini le montage de la dernière fiction offerte par cet inconnu, je suis pris d’une grande angoisse. Alors je retourne un plan à l’arrache pour l’ajouter après le générique où je murmure : « S’il vous plait, aimes-moi. »
La vidéo est en train d’être uplaudé. Je me fais couler un bain, prend un rasoir…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronochallenge n°113   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronochallenge n°113
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Défis et Concours :: Les chronochallenges-
Sauter vers: