Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronochallenge n°115

Aller en bas 
AuteurMessage
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1843
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Chronochallenge n°115   Sam 17 Mar 2018 - 21:30

On y va !

- Le grand Khan.

- Je sais où tu habite.

- Une vie de fleur.

- Les amis qu'on ne revoit pas.

- De l'autre côté de la mort.

- S'aimer comme on se quitte.

- Royaume doré.

- Maître des flots.

- Une histoire avant de dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Piaf cramé russe totalement fou
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1651
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur le toit du monde ou peut être six pieds sous terre. A moins que je ne sois dans ton dos
Humeur : S'accroche pour ne pas tomber

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°115   Sam 17 Mar 2018 - 22:19

Voici mon texte ! :)

Avertissement : Mention de décés
_____________________________________

Un voile gris semble s'être posé sur le monde. Les couleurs sont ternes, les mouvements saccadés et les bruits sont étouffés. Il y a comme un décalage. C'est comme si je ne faisait plus partie de cette réalité.

Je m'avance vers les personnes qui s'agitent autour de moi. Elles ne semblent pas me remarquer. Que c'est-il passé ? Que m'est-il arrivé ? Je ne comprends pas.

Et soudain, je me rappelle. Une sensation de malaise, une douleur dans la poitrine. Je m'effondrait devant mes camarades. Sur le sol j'étais comme pétrifié avec cette sensation que mon cœur allait exploser dans ma cage thoracique. J'avais perdu la notion du temps, seul comptais les palpitements de mon organe et mes poumons qui commençaient à manquer d'air. J'entendais des voix qui m'appelaient mais elles appartenaient déjà à un monde dont je ne faisait plus parti. Tout était devenu noir.

Un réveil. Un second souffle. Une seconde chance. J'avais ouvert les yeux, dans une luminosité blafarde et aux milieu de visages inquiets. Au début je pensais que c'était finit mais ma poitrine menaçait toujours d'imploser et mes tempes battaient contre mon cerveau. La dernière chose que j'entendis avant de sombrer était les bips sonores des appareils et un homme qui me hurlait des paroles incompréhensibles.

Mon pensées reviennent au présent. Je remarque un lit au milieu de la pièce. Je me reconnait. C'est mon visage. C'est mon corps. C'est moi.

C'est moi mais je comprends que je ne suis plus. Je n'existe plus. Je suis mort.

J'aimerai bien rester ici, revoir mes parents et ma famille une dernière fois. Mais je sens quelque chose. Je sens une force qui m'appelle. Je comprends qu'il est temps que je quitte ce monde. Je ne peux rester ici, mon existence a atteint son terme.

Mais j'ai peur. Je ne sais pas ce qu'il y a de l'autre coté du voile. Es-ce un autre monde ? Es-ce que l'on se réincarne ? Ou es-ce qu'il ne se passe finalement rien et que l'on retourne d’où l'on vient ? J'ai presque envie de pleurer mais je ne peux pas.

Je jette un dernier regard sur le monde que je quitte. Je me vois une dernière fois. Moi qui ai finalement passé peu de temps sur cette terre.

Une vie s'éteint pendant qu'une autre commence. Je me tourne et je marche vers ce qui m'attends.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire le phoenix--------> Mes textes o/

Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: :
Bidouillages, test et codage[DISPO]
Beta-lecture [DISPO - TEXTES COURTS UNIQUEMENTS]

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
K
Comptable Officiel du forum


Masculin Taureau Messages : 149
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°115   Sam 17 Mar 2018 - 22:20

Une histoire avant d’aller dormir (d’après le CC 112)

« Maman, raconte-moi une autre histoire. »
Nathalie se retourne et la regarde d’un air sévère, qu’elle ne peut tenir très longtemps. Sa fille l’a toujours fait fondre, transformant chaque règle en une gélatineuse forme d’amour. Quand elle voyait comment elle avait élevé sa fille, elle se disait qu’elle n’était sans doute pas faite pour être mère… C’est sans doute pour ça que de temps en temps, elle sentait tellement de distance qu’elle voulait pour la suite combler par un trop plein d’amour, au risque de l’étouffer. Elle lui adressa d’un sourire triste et murmura : « Bien sûr mon Ange, quelle histoire veux-tu que je te raconte ?
- Celle de la Princesse qui avait combattu une sorcière.
- Ma chérie, je ne t’ai jamais raconté cette histoire, tu veux sans doute parlés de celle où le Prince a combattu la sorcière. »
Elle s’arrêta, regardant les yeux soudains durs de sa fille. « Je n’ai pas confiance aux princes, Maman. Ils ont beau être braves, ils restent des garçons. Déjà venu, et déjà reparti combattre un autre dragon. J’aime la compagnie des princes, et je sais que parfois ça te fait peur… Mais je ne leur fais pas forcément confiance. S’il-te-plaît, raconte-moi l’histoire de la princesse combattant la sorcière.
- D’accord mon enfant. C’est l’histoire d’une méchante sorcière qui avait jeté un sort sur tout un royaume. Une princesse nommée Kyara – oui, tout comme toi – en entendit parler, alors elle prit son épée, monta sur son cheval et…
- Maman, c’est les princes qui prennent ton épée. Remplacer le mot prince par princesse, c’est trop débile. Je ne veux pas que les princesses deviennent des princes. »
Elle regardait sa mère avec un air de reproche tellement intense que celle-ci se glaça. Avec cette autorité, on aurait dit que c’était elle la femme d’âge mur. Cette dernière pensée lui fit encore perdre pied.
« Je ne comprends pas ma puce. Tu penses qu’il y a des activités pour les princes et d’autres pour les princesses ? »
Kyara s’arrêta et réfléchit un instant. Elle avait retrouvé d’un coup sa fragilité, son corps d’enfant. Pourtant elle répondit d’un air assuré, presque buté :
« Non maman. Je crois juste que la violence n’est pas la solution. Je ne veux pas exprimer ma force par une épée. Je préfère aller parler à la sorcière.
- Tu veux dire faire preuve d’empathie, comme les princesses ?
- Maman. Les princesses peuvent aussi être des connasses sans empathie. Je veux juste la comprendre, mais aussi la raisonner. Pourquoi trouver héroïque d’utiliser sa force et de risquer de blesser ceux qu’on aime ? Après tout, la sorcière avait sans doute de bonnes raisons. »
Nathalie acquiesça, regardant sa jolie petite fille toujours en colère s’endormir profondément. Au moment même où un infirmier aux cheveux blonds et au physique avenant – un vrai corps de Prince – venait changer la perfusion. Avant de sombrer dans les bras de Morphée, Kyara murmura :
« Maman, les princes aussi ont peut-être de bonnes raisons. »
Revenir en haut Aller en bas
Ippa
Reine des Ateliers à thèmes
avatar

Féminin Poissons Messages : 490
Date d'inscription : 01/02/2015
Humeur : Qui a voler mon lit !?

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°115   Sam 17 Mar 2018 - 22:23

Une petite participation pour le plaisir de vos oreilles.

Maitre des flots / musique : Für Elise - Titanic (Maan Hamadeh's style) by Diane




Mes doigts glissent de plus en plus vite sur les marques d’ivoire. Et la mélodie m’envahie.

Les notes résonnent. Je suis dans un ailleurs où la musique fait vivre. Je suis les mélodies. Je suis les rêves et les espoirs magnifiée.  Je suis ces histoires de victoire héroïque et de tragédie grecque. Je suis tours à tours, reine mourant d’amour et peintre chantant sa muse. Je suis l’escapade au clair de lune et les danses des flocons de neiges.

Je suis un art de vivre.


Les notes résonnent toujours.


Je ne suis qu’une tache noire. Je ne suis d’un rond blanc. Je ne suis qu’un peu d’encre déposé à la vas vite sur une feuille. D’une série petit rien, je deviens un tout. Relier, nous nous transformons. Nous devenons alors orage terrible puis ressac de la mer, tournoiement de feuille puis danse gracieuse.

Nous devenons alors parole.


Car nous ne sommes jamais que la création d’un Homme.

Nous sommes ses envies et ses soupirs, ses désirs et ses peines.

Qu’il a partagé avec vous.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Etonnante est cette lubie qu'ont les hommes d'appeler les choses par leur nom

Retrouvez mes écrits ici :)
Revenir en haut Aller en bas
flocon

avatar

Féminin Taureau Messages : 205
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°115   Sam 17 Mar 2018 - 22:42

Une histoire avant de dormir

J'ai commencé à raconter des histoires très jeune.
Je vivais dans des mondes que j'inventais. Tout était prétexte à l'évasion pour peut que ça me fasse oublier le monde réel. J'ai grandi à dos de dragon, chevauchant dans des prairies verdoyante vers un destin héroïque. Tantôt guerrière, tantôt magicienne je rêvais ma vie dans d'autre univers, où la magie côtoie le fantastique.
Je passais tellement de temps perdu dans ces autres contré que j'en oubliais je monde réel. Alors pour me ramener ma grand-mère a eu un jour l'idée de me faire raconter l'histoire du soir à mes cousines. J’arrêtais d’être dans les nuages et je regagnais la terre ferme, en emmenant avec moi une part de ces mondes qui me passionnaient. Et je partageais mes rêves avec les autres les faisant ainsi voyager vers des lieu inconnus.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis un flocon de quoi je ne sais pas. D'avoine ou peut être de glace.
Je préfère le flocon de neige, magnifique mais fragile et avant tout éphémère.

* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronochallenge n°115   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronochallenge n°115
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les chronochallenges-
Sauter vers: