Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronochallenge n°119

Aller en bas 
AuteurMessage
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1843
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Chronochallenge n°119   Sam 31 Mar 2018 - 21:29

Voilà les thèmes !

- La forge des mondes.

- Rome.

- Ce que je vois dans tes yeux.

- Le ciel sous lequel on vit.

- Lettre pour mon moi futur.

- Histoire bête.

- De l'autre côté du monde.

- Quel animal es-tu ?

- Lame de diamant.

- C'est le jeu.

Oeuf de Pâques
Revenir en haut Aller en bas
Stella

avatar

Féminin Poissons Messages : 75
Date d'inscription : 30/06/2016
Localisation : Je me suis perdue quelque part dans l'océan

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°119   Sam 31 Mar 2018 - 21:55

Ce que je vois dans tes yeux.

Attention, ici ça parle de meurtre et de suicide ^^'

Mon flingue était collé sur ton front. J'devais te tuer, t'sais. J'voulais pas, j'te jure, mais j'avais pas l'choix. Lui il ordonne, moi j'obéis. Mes sentiments, il s'en fout. Les tiens, encore plus. De toute façon, j'suis pas sensée durer longtemps. Ici, sur Terre, j'suis rien, ou au mieux, un objet. Pour eux j'suis comme le flingue que je tenais dans mes mains. Je tue, je tue, pis la pression est trop lourde, alors j'me tue.

C'que j'ai vu dans tes yeux, c'tait pas du dégoût. Pas non plus d'la peur. Plutôt... t'étais triste, j'dirais. Mais t'as r'marqué que j'avais tout vu. Alors t'as baissé tes paupières. T'as aussi baissé la tête. Pis t'as souri. Et ton sourire, il m'a crevé le coeur, t'sais. T'as voulu m'rendre l'travail plus simple, mais t'as foiré. T'as tellement foiré que j'ai dû faire deux fois l'boulot. Tu vois, l'premier tire, dans ta tête. Le deuxième, dans la mienne.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le bia dominera le mondeeeeeuh!
Revenir en haut Aller en bas
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 670
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Sans commentaire

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°119   Sam 31 Mar 2018 - 22:25

Sujet : Ce que je vois dans tes yeux




-16 : mention de viol ; langage cru par moment
Ce que je vois dans ton regard n’est que mon reflet. Ce que j’entends dans tes paroles pourtant n’a rien à voir avec moi. Tu vois une autre personne. Une personne faible, fragile, assistée. Trop stupide pour décider par elle-même. Trop irréfléchie pour savoir ce qui est bon ou mauvais pour elle. Trop inférieure pour avoir l’extrême privilège de décider ce qu’elle veut infliger ou non à son corps. Juste assez intelligente pour comprendre qu’il lui est interdit de lutter contre les seigneurs détenteurs de vérité aussi absolue qu'irréfutable.
Seul toi as le sacro-saint pouvoir de disposer de mon corps quand, où, et comme bon te sembles. Tu as le noble devoir de me remettre dans le droit chemin, de me punir si violemment de penser par moi-même que j’en viendrais à avoir honte de ma propre existence. Après tout, tu es là pour m’éduquer, m’expliquer ce que je ne sais pas ou ce que je crois savoir.
Tu ne m’importunes pas, tu as juste très envie de me parler. Mon avis ne compte pas. Tu ne me caresses pas sans consentement, tu me fais comprendre que ma peau a l’air douce et si fraîche. Mieux, tu me montres ce qu’il se passe quand on s’habille comme une allumeuse. Car après tout, ce n’est qu’entièrement de ma faute si des hommes comme toi se permettent de toucher n’importe quelle partie de mon corps. Tu ne l’as pas violée, tu avais simplement l’urgence d’apaiser ta misère sexuelle. Elle devra payer son insolence d’avoir refusé un acte sexuel avec son petit ami. Et pour que la punition soit parfaite, elle n’aura pas le droit à ton soutien quand elle accouchera. Ca lui apprendra à vouloir respecter ses envies. Cette coincée n’avait qu’à écarter les cuisses et à se taire au lieu de se débattre. Elle ose t'accuser de viol en plus, elle est bien bonne celle-là. Ce n'est pas possible, vous êtes en couple et amoureux voyons !
Avorter ? Mais quelle idée saugrenue ! Pourquoi aurait-elle le droit de refuser d’accoucher de TA descendance ? Pour qui se prend-elle celle-là ? Pourquoi ne pas gagner le même salaire que son frère ? Et une promotion pour sa persévérance aussi ? N’importe quoi, Ce qu’il ne faut pas entendre ! Qu’est-ce qu’on ferait sans des hommes comme toi ? Je me le demande.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand j'ai un doute sur quelle balise utiliser, maintenant, je regarde ~ce post~
Ca aide hein ? AHDE


Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~
Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:


Les mercredis, 21h30 environ (heure française), j'anime le CC.
Vous pouvez m'envoyer vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
flocon

avatar

Féminin Taureau Messages : 205
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°119   Sam 31 Mar 2018 - 22:29

Rome capital italienne, ville d'histoire, ville de César. Elle doit son nom au nombreux vestiges du passé qu'on peut facilement trouver un peu partout dans la ville. Rome, la ville éternelle.
Quoi de mieux qu'une ville qui a vécu toutes les époques pour raconter le passé. Pas besoin de machine à remonter le temps, il suffit d'avoir un peu d'imagination pour se retrouver aux temps où César était le chef de l'Empire.

Cette ville a un pouvoir magique, de pouvoir ainsi faire voyager les gens. Mais quand je vois comment on oublie qu'à l'origine c'était une ville habitée, je suis triste. Rome n'est pas un musée, c'est avant tout un lieu de vie qui a traversé le temps. Mais aujourd'hui elle se meurt car on ne pense plus au présent et reste tourné vers le passé. Si on ne fait rien il y aura un trou dans la trame temporel, notre siècle ne sera représenter. Les artistes d'aujourd'hui doivent aussi avoir une place parmi ces monuments de l'Histoire. Et un jour peut être qu'ils mériteront autant d'attention qu'on en accordent aux vestiges du passé. Avant d'être du passé, il y a un présent.
Alors si un jour vous avez l'occasion de visiter Rome n'oubliez pas le présent.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis un flocon de quoi je ne sais pas. D'avoine ou peut être de glace.
Je préfère le flocon de neige, magnifique mais fragile et avant tout éphémère.

* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Flopostrophe

avatar

Féminin Scorpion Messages : 303
Date d'inscription : 19/01/2017
Localisation : Sur le toit
Humeur : Le temps passe trop vite

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°119   Sam 31 Mar 2018 - 22:30

-12 (paroles légèrement violentes) Attention, texte très pessimiste, déso ^^’


Ce que je vois dans tes yeux :


« Regarde-toi un peu... Tu ne ressembles à rien ! Avec tes grosses cernes mauves, tes cheveux mal coiffés et ta peau aussi pâle que le mur en bêton ! Et puis tu te prends pour qui avec ta bête trouillardise ? Hein ? Pour personne ? Bah justement, prend toi pour quelqu’un, sois quelqu’un, merde ! Tu ne sais jamais te décider dans la vie, tu ne sais jamais ce que tu veux ! Mais qui es-tu au final ? Et qu’est ce que tu vas faire de ta vie ? Ah bah oui c’est une question que tout le monde pose à tout bout de champ, mais tu sais, c’est pour faire la conversation… Faut les pardonner, les gens. C’est plutôt toi la fautive, c’est toi qui les laisses te causer sans rien dire, t’as aucune conversation pauvre fille…

Alors bon, répond-moi au moins cette fois-ci, mieux qu’un « je sais pas » ! Ta vie, tu l’imagines comment ? Ah mais bien sûr… Tu le vois venir hein ? Tout le monde le voit venir. Bah oui, ce même schéma que tout le monde suit, tiens ! Eh oui ça, tu vas tomber dedans, crois-moi bien ! Tu vas terminer tes études assidûment trouver gentiment un boulot, te marier poliment, acheter une baraque avec le peu de fond que tu auras et faire des gosses, genre deux non ? Parce que trois c’est trop, bien que ce serait mieux pour les alloc’, mais un seul il va s’ennuyer… Alors après tu vas te battre un peu pour obtenir ton travail à durée indéterminée. Tu vas attendre chaque jour de congé avec impatience pour te reposer mais tes mioches ne vont pas te laisser dormir deux minutes. Et ensuite évidemment, tu vas divorcer, tu vas galérer pour mettre des sous de côté et tes gosses vont chialer dans tes oreilles. Mais c’est rien, parce que t’auras toujours ta famille et quelques amis sous la main, puis tu iras à ton sport une fois par semaine.
Tu vois ? Au final, toutes les semaines se ressembleront. Puis un jour, ton fils aura une copine et tu vas devenir grand-mère. Tu vas râler devant ton miroir parce que tes cheveux deviennent blancs trop vite et que tes rides se voient trop malgré tes crèmes hydratantes de la pharmacie du coin. Tu vas continuer à chanter trop aigu dans ta douche et à regarder des feuilletons débiles. Les enterrements seront un peu plus fréquents dans ton emploi du temps. Et le fleuriste te connaitra bien. Chaque dimanche midi, tu retrouveras une ou deux amies pour manger une salade en discutant de la voisine d’en face et du chat mort de ta cousine. Et subitement, le jour où tu t’y attendais le moins, on va t’apprendre que tu as le cancer à un stade avancé. Tu vas te dire que tu vas te battre jusqu’au bout, mais il sera plus fort et tu mourras dans ton lit d’hôpital, une nuit, seule.

A quelques détails près, c’est cette vie-là qui t’attend. Tu t’en doutes hein ? Et tu vas droit dedans avec tes petites études toutes pourries. Mais regarde-toi bon sang ! Réfléchis à ta vie, merde ! Tu sais très bien que tu n’es pas obligée de suivre ce chemin tout tracé. Tu peux très bien prendre un peu confiance en toi et t’écarter des sentiers battus. Faut juste avoir la force. Et toi, t’as pas l’air de l’avoir cette force.
Mais au fond moi je n’en sais rien, peut-être que la vie banale qui court vers toi est celle que tu veux, peut-être que tu préfères suivre la foule dans le bon sens sans essayer de quitter le troupeau. Mais voilà on y revient, c’est simplement ça ton problème, tu ne sais pas ce que tu veux. Tu observes le temps passer sans agir, un peu comme si tu te trainais devant la télévision. Espèce de spectatrice de ta vie ! Espèce de nulle ! Je ne peux plus te regarder dans les yeux ! Saleté de miroir de merde ! »

Et elle lança son miroir à l’autre bout de la chambre. Il se brisa en mille morceaux dans un bruit de fin. La fin d’une soudaine rage contre elle-même. Parce que tout allait bien, pourtant. Mais vivre avec soi-même sept jours sur sept complique parfois les choses. Parce que rien n’est jamais parfait et cet avenir incertain est loin d’être rassurant.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Choisir, c'est marcher sur le cadavre de nombreux possibles"
Les voies que nous ne choisissons pas sont les autres vies que nous ne connaîtrons jamais...



Chasseresse de fautes  :superman:  Mon signe distinctif : §


Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 406
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°119   Sam 31 Mar 2018 - 22:30

Le ciel sous lequel on vit :

Une mosaïque liquide commençait à se construire goutte après goutte sur les vitres de la petite maison. Une petite main aux doigts ronds ouvrit pour laisser partir le calme et tâter l'air de l'extérieur, quelques petites perles vinrent embellir d'un gant de bruime les reliefs sillonnés de sa paume et de son poignet.

Le visage se pencha suivit par les cheveux qui flottaient au dessus du vide, un souffle de vent les ramena néanmoins en arrière. En dessous, la ville et ses toits rouges faisait couler l'eau dans ses multiples veines caniveaux, dans ses artères les champignons pointus et les fleurs de pluies avaient éclot. Les petits groupes de fungi et les pétales, progressaient lentement en conversant ou en glissant sur l'eau tout tintinnabulants.

Le visage rentra dans la maison et se tourna.

Les yeux contemplèrent, en caressant longuement, le siège de commande de la maison, occupé par le frère.

La bouche voulu, mais ne laissa pas éclater la beauté d'en-bas, tout était calme au sol. Le frère fit un signe de main pointé en haut.

A l'étage, dans la salle ronde en bois blanc, une échelle montait très haut. La trappe s'ouvrit, la bouche inspira a pleins poumons, la tête puis tout le haut du corps avait émergé. Les courants de vent et les trombes emportaient les cheveux en arrière, les yeux clignèrent plusieurs fois.

La tête rassembla ses efforts et se pencha en arrière.

Une maison aux ailes bleu et noir de corneille frappe l'air avant de se laisser flotter sur le courant.

Au dessus des nuages le grand manoir à la carapace et aux nageoires de tortue de mer flottait comme toujours.

Le haut du corps redescendit, tout était calme en haut.
Revenir en haut Aller en bas
K
Comptable Officiel du forum


Masculin Taureau Messages : 149
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°119   Sam 31 Mar 2018 - 22:30

Nano-Fiction commencé à 22h25 et Joyeuse Pâques

Il creuse depuis des jours déjà. L'atmosphère étouffante le fait suffoquer dans cette caverne moite. Il attends depuis trop longtemps, et déjà ne l'obsède que l'âme du diamant.
Il creuse depuis des jours déjà envers un trésor enfoui. Il a quitté sa famille et ses proches en quêtes d'un trésor. Il a tout quitté en fait, nu sous l'effort. Il creuse encore.
Il creuse depuis des jours déjà et il en devient fou. Il n'a pas mangé et il délire, perdu dans une fièvre infernale. Il revoit sa femme, qu'il associe à un cœur minéral. Il sait qu'il ne sortira pas.
Alors, nu comme un ver, il va s'allonger. Et dans un dernier geste il regarde sa dernière possession, sa lame en diamant lui servant à creuser le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Kobial

avatar

Féminin Bélier Messages : 57
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Saint Dizier (52)

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°119   Sam 31 Mar 2018 - 22:32

Voilà ma participation, ainsi que des boni, pour les lecteurs qui veulent s'amuser un peu.

Texte en lice pour le challenge: thème "Le ciel sous lequel on vit"
Sous le meme toit -12:
 





*** BONUS 1 ***
Texte hors challenge: thème "La forge des mondes"
Naissance - TP:
 



*** BONUS 2 ***
Texte hors challenge: thème "C'est le jeu"

jeux de mains et jeux de vilains -TP:
 



*** BONUS 3 ***
Texte hors challenge: thème "Quel animal es-tu?"
PS: j'ai fait un perso gay, une grande première! (désolée pour le thème par contre)

Le Chien -16:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Si tous nos amis se ressemblaient, on serait tous pareils"
>> Présentation <<

Par ici!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Darkmichou

avatar

Masculin Balance Messages : 62
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Chronochallenge n°119   Sam 31 Mar 2018 - 22:33

[-12 mention de choses un peu violentes]

Cher Darkmichou,

Je te contacte ainsi à travers les âges pour qu’un jour, tombant par hasard sur une boîte au fin fond d’un jardin, tu te rappelles de qui tu étais. Qui JE suis. Parce que, à l’instant où tu lis ces lignes, je le sais, tu as oublié. Tout oublié. En ce moment, peut-être que tu as l’impression d’être plus puissant que jamais, plus libre, plus EVOLUE... Mais tu te leurres. Tu es juste différent. Et il faut que je t’explique pourquoi.
_ _ _

Je suis tombé sur cette boîte complètement par hasard, alors que je surveillais les voisins à travers la haie. J’ai jeté un oeil à l’intérieur, elle était bien dissimulée. J’ai failli la laisser où elle était, mais j’ai reconnu, tracée avec une étrange matière, mon empreinte. Enfin, cette patte qui m’appartenait, AVANT. Une espèce de lettre. Je l’observe, circonspect. Quand ai-je bien pu faire cela ? Je n’en ai aucun souvenir. Dans quel instant de folie aurais-je critiqué mon futur ? J’ai tout ce que je désire ici. De la nourriture de premier choix, du respect de mes pairs, des compagnes séduisantes, bref, la liberté !
_ _ _

Aujourd’hui, ma vie est, comme la tienne, emplie de nourriture et de sexe. Pourtant, nos modes de vies sont complètements différents. Regarde cette image que j’ai volée : c’est moi. Oui, je suis bien plus mince que toi, maigre peut-être, effectivement la nourriture est plus délicate à se procurer, mais je suis heureux, et je vis pleinement.
_ _ _

Il commence à m’énerver celui-là ! Je peste, irrité par le ton hautain de mon moi passé (notamment ses critiques sur mon poids non mais oh). Mais, au-delà de l’énervement, je ne comprends plus. Qui est-il réellement ? QU’EST-il réellement ? Je découvre effectivement une photographie dans la boîte. Physiquement, je me reconnais parfaitement dessus, magré une évidente différence d’ordre pondéral sur laquelle je ne souhaite pas m’attarder, mais je n’arrive pas comprendre l’émotion que je dégage sur cette photo, ou plutôt l’émotion qu’ IL en dégage. Je marmonne :
« Darkmichou du passé, je n’arrive à voir dans tes yeux quel ANIMAL tu étais.

_ _ _

Futur Darkmichou, sache que ce n’est pas de gaieté de coeur que je m’apprête à mettre fin à cette vie heureuse pour faire de toi un assisté. En fait je suis OBLIGE de le faire, question de survie. Les hommes ont détruit notre environnement. Construit des immeubles aussi hauts que le ciel. Plus d’espaces verts. Nos proies sont mortes une à une. Seuls quelques rats subsistaient, mais les humaines les ont empoisonnés. Et pour nous aussi, il devient de plus en plus difficile de rester en liberté totale. Le seul choix qu’il nous reste pour rester sur la terre de nos ancêtres est de COLLABORER avec les humains, qu’ils nous adoptent. Je ne peux pas supporter cette idée, c’est trop dégradant, mais il le faut. Alors je t’écris ce message que j’irai cacher dans une boîte au fond d’un jardin dont les propriétaires ont déjà adopté trois chatons. J’ai tellement honte pour notre race... Mais je dois faire pareil. Et ensuite, j’irai me suicider devant leur porte d’entrée, en utilisant le rituel de réincarnation. Tu sais que nous les chats avons neuf vies. Ce que tu ne sais peut-être pas, c’est que chaque vie nous permet d’expérimenter des choses différentes. Lorsque le rituel est bien effectué, on peut choisir certaines caractéristiques de sa future incarnation. Et je m’apprête à réduire notre intelligence et augmenter notre docilité de manière drastique. C’est pour notre survie. Je m’en veux terriblement, mais, peut-être qu’en lisant ces mots su sauras réveiller en toi l’instinct du CHASSEUR. Et, si le milieu te le permet, rompre tes chaînes et retrouver ta liberté.

Adieu Darkmichou, j’ai FOI en nous.

_ _ _

La liberté, une belle chose. J’essayerai d’y réfléchir un de ces quatre.
En refermant la boîte, j’entends mon esclave m’appeler :
« Didi, viens prendre ta pâtée ! »
Elle est un peu stupide, elle n’a jamais été fichue de m’appeler par mon vrai nom, mais au moins elle chasse bien ! Je vais rester ici encore un bon moment je crois !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronochallenge n°119   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronochallenge n°119
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les chronochallenges-
Sauter vers: