Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CC 122 SUJETS

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 691
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: CC 122 SUJETS   Mer 11 Avr 2018 - 21:32

Hellow :la:

Des sujets. Une heure pour écrire. C'est le cc 122

Comme d'habitude, vous avez maximum 1 h pour poster votre écrit en choisissant un thème (ou plusieurs pour les plus fous fou ).
Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ? Ou encore un texte court ? Pas de problème. Faites fonctionner votre imagination. AHDE

N'oubliez pas les balises et ses indications (visibles, ou en spoiler pour garder le suspens).
Si vous avez un doute, n'oubliez pas de consulter ce topic : http://www.encre-nocturne.com/t1101-balises
---

1. Placez : S'ils savaient qui je suis vraiment, ils penseraient probablement que je suis un monstre.
2. Plaisirs coupables
3. Dans une autre dimension.
4. Sur l'affiche
5.

Source : https://www.sain-et-naturel.com

------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand j'ai un doute sur quelle balise utiliser, maintenant, je regarde ~ce post~
Ca aide hein ? AHDE


Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~
Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:


Les mercredis, 21h30 environ (heure française), j'anime le CC.
Vous pouvez m'envoyer vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
K
Comptable Officiel du forum


Masculin Taureau Messages : 151
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: CC 122 SUJETS   Mer 11 Avr 2018 - 22:14

Nous voyons toujours l’univers comme un espace tri-dimensionnel – le temps, entité relative inconnue, étant hors catégorie. Mais le multivers semble avoir changé pas mal de chose. Ainsi je vous propose un voyage au-delà du temps, de l’espace, de la 4ème dimension (tinitinitini), des dimensions fractaliennes aux nombres non entiers, des dites mentions dans les livres oubliés, et au-delà même de notions de dimensions, dans l’univers des POSSIBLES.

Tout y est indéfini, il y fait noir et toutes les possibilités du réel coexiste. Si je faisais intervenir un chat, il serait à la fois mort, à la fois vivant, à la fois Schroedingerisé, Cheshireisé et même doguisé (cela veut dire déguisé en chien). Autant dire que son identité volerait en éclat, au grand dam des partisans du mariage pour tous qui explique qu’il faut pour vivre :
1) Un papa
2) Une maman
3) Un mariage consommé par papa et maman et entre papa et maman
4) La non existence des homosexuels dans toutes les dimensions possibles et imaginable
5) Ne pas jouer avec les dimensions
Nous nous accordons donc au moins sur la proposition 5.

Or dans cette obscure clarté où même les étoiles ont abandonné ne serait-ce que l’idée de briller une lueur vacillante d’un quart de huitième d’idée (élément le plus rare dans cet univers après un vote pour K (fin du message subliminal)) et si on organisait tout ça ? Idée géniale, si il en est qui a déjà donné dans tant d’autres dimensions la création d’un monde, ainsi venu du néant par une énergie créatrice aussi forte que celle qui pousse les doigts d’un auteur à s’agiter frénétiquement sur un clavier avec à côté un chat ronronnant et entre les touches les miettes de diverses friandises sucrées. Et j’ai bien dit d’un monde car celui-ci emplira tous l’espace, si bien que rêver d’un autre monde nous obligera à
1) Revenir à cet instant 0
Ou 2) Ecouter Téléphone

Reste à savoir comment le monde se générera ? Dans toutes les dimensions possibles, disons une infinité mais augmentons notre niveau d’incertitude à un plan en particulier. Imaginons-nous donc une vue de l’esprit où une force que les entités soi-disant intelligente représenterons comme un vieux barbu écoute les conseils d’une entité manifestement inférieur – la notion de domination étant supérieure à celle de dimension et présente dans chacune, malgré les dires de certains utopistes.

« Sire je vous propose ce plan. Il est différent de tout ce que nous avons imaginé. Regardez ! C’est lumineux ! Ergonomique ! Et lisible même su tablette !
- Mmmmh, répondit le grand Seigneur, cela ressemble quand même beaucoup à la fameuse plateforme.
- Oui je me suis inspiré de S…
- Ne dis pas ça malheureux ! Car sinon des hordes de fanatiques diront que tu as enfreint une loi divine, t’accuserons de trahison et s’en prendront à toi jusqu’au restant de tes jours.
- Mais est-ce une obligation que tous tes fidèles soient aussi con, ô Créateur ?
- Ecoute, mon existence est déjà un concept illogique. Tu crois vraiment que les gens qui croient en moi sont rationnels et raisonnables ?
- J’ai confiance en tes fidèles, alors je vais désobéir : Scribay.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Piaf cramé complètement timbré
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1747
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur tous les fronts
Humeur : Combative

MessageSujet: Re: CC 122 SUJETS   Mer 11 Avr 2018 - 22:25

Voilà mon texte, il est petit et assez peu élaboré, j'ai bien galéré ^^ mais bon xD Bonne lecture o/
___________________________________________


Josette furette parmi les objets. Elle erre dans les rayonnages depuis le début de l'après-midi, cherchant la pépite, la perle rare au milieu des meubles poussiéreux et des bibelots sans intérêts. Elle veut un objet qui la transporte. Un objet qui lui fasse fuir son morne quotidien et l’emmène vers d'autres contrées.

Soudain, elle l'aperçoit. Il est petit mais tout de suite il attire son regard. Il est beau, coloré et lui évoque tellement de souvenirs... Il lui rappelle sa jeunesse, les aventures avec les copains... Elle sent presque l'odeur de l'été et les rayons du soleil qui caresse son visage alors qu'elle ferme les yeux pour se replonger dans son passé.

La vieille femme souri. Cet objet est presque parfait mais... il manque tout de même quelque chose. Josette va jusqu'au comptoir avec sa trouvaille et interroge le vendeur :

-Bonjour mon brave. J'ai trouvé ceci mais j'ai une petite question.
-Je vous écoute ma bonne dame, fait le jeune homme en souriant à son aînée
-Il est un peu petit, es ce que vous l'auriez dans une autre dimension ?

------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire le phoenix--------> Mes textes o/

Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: :
Bidouillages, test et codage[DISPO]
Beta-lecture [DISPO - TEXTES COURTS UNIQUEMENTS]

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...


Dernière édition par Phoenix le Mer 11 Avr 2018 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
Kobial

avatar

Féminin Bélier Messages : 57
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Saint Dizier (52)

MessageSujet: Re: CC 122 SUJETS   Mer 11 Avr 2018 - 22:25

Voilà ma participation, thème "Sur l'affiche".

Retour -15:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Si tous nos amis se ressemblaient, on serait tous pareils"
>> Présentation <<

Par ici!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 421
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: CC 122 SUJETS   Mer 11 Avr 2018 - 22:31

Sur l'affiche :

Les lents souffles de vent éparpillaient le feuillage du chêne blond, les foulées du jeune homme aux cheveux blonds étaient soulevés par le vent.

Il pouvait sentir sa jeunesse, il en avait conscience, comme si le sang dans ses veines était parfaitement rouge et fluide. Le froid tombait sur tout le monde et lui s'en sentait revigoré.

Ses pas s'approchaient encore de cette affiche.

Tap tap tap

Il l'a voyait tous les jours en allant à l'école, ses yeux d'eau bleu profonds reflétait une envie, un sourire, la douceur de la banalité.

Il se voyait à sa place, il en avait déjà fait le vœu intérieur, il serait à la place de cette célébrité au beau visage, à l'allure assuré et son nom en grand.

Petit à petit, il grandissait, son teint blanc comme du papier s'affinait, ses yeux insondables attirait à lui amis et amantes.

Il avait été solitaire un long temps pendant son enfance, il n'y avait pas prêté attention, ne regrettait pas. Pour son rêve néanmoins, il allait avoir besoin de gens qui voulaient la même chose que lui.

Il se mit à parler et à sourire, c'était quelqu'un de gentil et d'en même temps mutique, généreux aussi. On vint à lui, il parla de ses rêves, ceux qui voulaient la même chose le suivirent.

Tap tap tap

Le chêne au crâne vert chantait, peu de voitures passaient dans cette petite allée, le jeune homme avait formé un groupe et tentait de faire de son rêve une mélodie vers la gloire.

L'affiche était là, c'était la perplexité qui se réfugiait à la surface de ses yeux maintenant. La couleur s'était dilué, le papier se décollait, mais le jeune homme voulait toujours voir son rêve dedans cette affiche.

Son groupe allait jouer ce soir dans un bar sympa, le propriétaire y proposait une petite gloire nocturne aux jeunes souhaitant briller.

Son cœur battait à cent à l'heure, ses doigts tremblaient, mais ses yeux chantaient plus et toujours plus haut.

Le concert se déroula très bien, ils reçurent beaucoup d'applaudissements.

Une fille du groupe annonça néanmoins un déménagement, tout en proposant quelqu'un pour la remplacer, tout pouvait continuer.

Le jeune homme la regarda longtemps, longtemps, longtemps ce soir. Finalement elle s'en alla une semaine plus tard, sans qu'il n'ai le temps de la revoir.

Un de ses amis l'invita plus tard à passer une nuit pour regarder un film et parler toute la nuit.

Tap tap tap

Le chêne avait reblondie, les feuilles s'éparpillaient et les pieds du jeune homme s'enfonçait dedans.

Il regarda l'affiche, les couleurs effacées et le nom absent lui fit détourner les yeux.

Ses yeux lagon regardèrent un nom sur son portable un instant.

Plic ploc plic plic ploc

L'eau dégoulinait sur l'affiche, il rangea son téléphone et continua à marcher dans les feuilles tombées.

Il avait annoncé à ses amis hier soir, qu'il allait déménager.












Revenir en haut Aller en bas
Darkmichou

avatar

Masculin Balance Messages : 63
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: CC 122 SUJETS   Mer 11 Avr 2018 - 22:33

-12:
 


Je glisse avec la foule jaillissant du métro. Se laisser ainsi porter par les flots humains est quelque chose d'apaisant pour moi. Le tumulte des voix, mêlées au crissement du métal quand un train entre en gare. Les douces odeurs d'urine, d'alcool et de matières fécales en décomposition, imbibant des cartons usagés sur lequel valsent quelques mouches et un clochard. La vague humaine est également particulièrement agitée. On ressent dans les attitudes de chacun le stress, la peur et le dégoût, parfois seulement la lassitude, mais aussi de temps en temps la joie ! Quel foisonnant mélange ! C'est fantastique ! Je souris bêtement en me laissant guider par les escaliers roulants. Une formidable invention !

J'adore les humains depuis toujours ! Ils sont tellement drôles ! Je passe donc une bonne partie de mes journées au milieu d'eux. S'ils savaient qui je suis vraiment, ils penseraient que je suis un monstre. Bon, ils n'auraient pas totalement tort... « C'est pas faux » aurait probablement commenté un de mes personnages de série favori. Haha ! Sacré Perceval !

Dehors, le jour commence à poindre et tout le monde s'éparpille au pas de course dans toutes les directions. De véritables fourmis ! Comme toujours, je suis quelqu'un au hasard. Pique, nique, douille, c'est toi l'an-DOUILLE ! La comptine magique m'a permis une fois de plus de désigner une cible. Cette fois-ci, c'est un quadragénaire qui s'apprête à subir ma curiosité malsaine ! Je le suis en gloussant, une dizaine de mètres derrière lui. Il est plutôt grand, les cheveux courts et clairsemés mal dissimulés sous un étonnant béret à motifs écossais. Comme tout les hommes de sa tranche d'âge, il porte un long manteau noir ainsi qu'une écharpe épaisse. Encore un petit frileux ! Pas très original, je suis un peu déçu ! Quoique le béret me laisse présager quelques excentricités chez le bonhomme ! Je le suis pendant cinq minutes, tout en gardant un œil attentif sur les autres passants, quand tout à coup je m'aperçois qu'il se comporte un peu bizarrement, comme s'il ne savait pas parfaitement où il se rendait. Curieux, je traverse la rue et accélère le pas pour essayer de voir son visage depuis l'autre rive du fleuve d'asphalte que nous longeons. Bon, rien de spécial. J'aurais bien voulu une duck face pour rire un peu, mais non ! Son visage est tout ce qu'il y a de plus normal, rasé de près, avec de fines lunettes rectangulaires surplombant un nez aquilin. Il a de petites oreilles desquelles dépassent un petit bout de corne plutôt atypique, malheureusement masquées par son chapeau. Rien de choquant somme toute. Son regard cependant, semble rivé sur quelque chose. Il regarde droit devant lui avec une intensité rare. Ne voulant pas être l'imbécile qui regarde le doigt au lieu de la lune, je suis son regard pour découvrir une charmante jeune fille d'une vingtaine d'années, cheveux longs ondulant sur sa veste en cuir noire, jupe courte plissée bordeaux recouvrant de gros collants noirs. Curieux. Est-ce sa fille ? Vu son regard, il y a peut-être autre chose. Hmmm... C'est étrange, pas très habituel comme comportement. Soudain, j'ai une illumination ! Je souris bêtement. Serait-ce un... prédateur sexuel ?! Je n'en ai encore jamais vu ! Je suis excité comme une puce. Bon, si jamais il se met à agresser la jeune fille, je l'arrête bien sûr. Mais je veux comprendre sa manière d'agir. Je le suis encore sur une centaine de mètres. Nous formons un petit train à nous trois, la jeune fille devant, le pervers au milieu et moi derrière ! C'est tellement drôle ! Soudain la jeune fille disparaît dans un immeuble, et ma cible s'immobilise. Que va-t-il faire ? Je le vois se hisser sur la pointe des pieds pour observer par la fenêtre. Evidemment ce n'est pas très fructueux, elle a dû monter à l'étage. Je suis vraiment tombé sur un abruti ! L'homme se met alors à regarder autour de lui, et son regard se pose sur... moi. Oups. Que faire ? Il me fixe désormais d'un œil méfiant. On sent bien que ma présence le dérange. Ne voulant pas paraître suspect, je continue d'avancer vers lui sous son regard inquisiteur. Alors que je le croise, j'entends :
_ René ?
_ Hein ? Quoi ? Marcel ?!
_ René !!! Tu m'a fait flipper ! J'allais me changer en mouche pour rejoindre les fenêtres des étages et j'ai cru que j'allais le faire devant un humain !
_ Haha ! Et moi je t'avais pris pour cible du jour! Décidément, pas de chance !
_ ça tu l'as dit ! Sacré hasard ! Heureusement que tu as foiré ton déguisement ! Tes oreilles sont beaucoup trop poilues pour être humaines !
_ Ah oui mince !! Je confonds toujours avec les chevaux !
_ Haha sacré René !
_ Et toi alors Marcel ! Maintenant que tu le dis, qu'est-ce que tu fais avec des cornes ?
_ Hein ? Des cornes ? Ah zut ! J'ai oublié de les enlever depuis mon passage en enfer !
_ Ah bah t'es pas mieux que moi alors !
_ Ouais, on a encore de quoi apprendre ! Bon, ça te dirait d'aller se boire un verre ? Je rejoindrai le petite jeune un peu plus tard !
_ Oh ouiiii ! J'ai toujours rêvé de tester le chocolat avec la mousse dessus !
_ Eh ben partons là-dessus alors ! Mais enlève moi ces poils dégoûtants, ou on va se faire renvoyer pour manque d'hygiène !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CC 122 SUJETS   

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 122 SUJETS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les chronochallenges-
Sauter vers: