Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'aube arrive (-18)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ragne



Masculin Sagittaire Messages : 654
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: L'aube arrive (-18)   Lun 23 Avr 2018 - 23:41

Disclaimer : Ce texte contient de la violence verbale, des passages particulièrement crus et beaucoup de terreur. Ne pas lire si vous êtes trop sensible. Pour les plus curieux d'entre vous, il fait partie d'une série de textes dont voici le premier. Je pense qu'il est nécessaire de l'avoir lu pour comprendre celui-ci


L'aube arrive









J’aurais dû mourir.

Tué de ma main, il y a trop longtemps de ça. Mais j’ai traversé les années avariées et les tempêtes en nécrose, oblitéré par le silence, obstrué de larmes. J’ai survécu. J’ai survécu par rage et par peur, j’ai survécu par hargne et par pleur. J’ai survécu, fait de rustine de sourire sur mes amas de plaies putréfiées, entassant les flots de rire pour résorber le pus qui stagnait dans mon âme. J’ai survécu fait de tendresse violente, d’espoir désincarné.

Tu entends ça, ô ma tête inhumaine ? J’ai survécu ! J’ai traîné ma viande décomposée sur des trottoirs trop sales, j’ai élevé ma carcasse comme une fureur endormie, je me suis abandonné à l’horreur et à l’abject, je me suis fait objet pour des folles sans cœur. J’ai survécu en me rêvant monstre, un énième déchu condamné à l’oubli, à l’angoisse, à l’obscur, à l’erreur, à l’opprobre, au sang, à la haine, à l’échec, au désespoir et à l’errance éternelle.

Mais la dernière vérité, c’est que le verbe sauve.

Je suis un mensonge, un être de fiction, rêvé dans un monde affaissé sous ses mythes. J’ai vu des pustules mondaines avilir des histoires pour être. J’ai entendu mon corps se coaguler à ces légendes pour exister. J’ai cru que la violence était réponse et qu’il fallait demeurer comme une gangrène dans les souvenirs.

J’ai comblé le temps sans vivre, déchet en devenir. Je me suis su interdit d’avenir. Frappé du sceau du siècle, un humain sous pilon qui ne pouvait pas être, écrasé sans cesse par son fantasme de fatalité. Je ne fus prisonnier que de mon âme perforée. Et je demeure aujourd’hui ce myocarde malade, suturé sans soin, engoncé dans sa carcasse molle, dans sa viande triste. L’aube arrive et je ne me suis qu’extrait du pilori de mon passé.

Demain sera noir, néant impalpable, fait de morts et de sang, fait de larmes et de terreur. L’avenir est un abcès obscène inachevable. Je n’ai pas de destin, juste une boursouflure sinistre qui grandit et pourrit à mesure que mes rêves sombrent. Je grime mes fantasmes en besoins et plante mon chibre comme cairn en souvenir adénite dans chaque femme qui voudra m’accueillir. Le sexe est une lèpre qui me ronge et m’ingurgite, qui me disloque lentement, digéré par des faunes. Demain ne sera fait que de sperme sur des visages clandestins. Je jouiriai incolore et épuisé, sans son ni sens.

Mais la dernière vérité, c’est que le verbe sauve. Il a extrait mon âme scrofuleuse à son présent sans temps. La dernière vérité, c’est que mon sang est fait d’encre et ma peau de papier. Un papier sapé par des tumeurs, dévoré d’œdèmes caverneux et de lambeaux de souvenirs, une encre croupie par les larmes, ravagé par des caries plus noires et méphitiques que l’histoire.

Mais la dernière vérité, c’est que le verbe sauve et il rassasie mon corps de mots et de phrases, offrant à mes tumeurs crispées un lendemain, quelque part, pour vomir encore des années de vie frémissantes enfin affranchi de mes silences.









Ceci est une phrase longue qui n'a d'autre but que d'élargir le fond blanc afin que vos mirettes amaigries par l'écran sans échancrure puissent mieux voir





texte avant correction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 162
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: L'aube arrive (-18)   Mar 24 Avr 2018 - 0:38

Encore plus puissant que son prédécesseur... Bien heureux que tu sois toujours là. L'écriture à ce pouvoir guérisseur, ou du moins libérateur, j'espère que ça fonctionnera sur toi.

Je n'avais jamais remarqué que Ragne était presque l'acronyme de Hargne. Coïncidence ? Je ne crois pas... Encore une fois, très beau texte !
Revenir en haut Aller en bas
Ragne



Masculin Sagittaire Messages : 654
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: L'aube arrive (-18)   Mar 24 Avr 2018 - 8:35

C'est le mix de Rage, Hargne et rogne. Il y a même un côté ragnarok. Moi qui suis un être fait de calme en temps normal, l'écriture a toujours été violence chez moi. Dans cette série, je m'y noie pour renaitre.

Merci de ton retour
Revenir en haut Aller en bas
Mais l'eau dit

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 16
Date d'inscription : 28/04/2018

MessageSujet: Re: L'aube arrive (-18)   Jeu 10 Mai 2018 - 8:36

Je trouve cette partie plus abstraite que la précédente : peu de scènes concrètes, ce qui fait que j'ai eu plus de mal à saisir de quoi tu parlais et à me plonger dedans.
"je me suis fait objet pour des folles sans cœur" vaut mieux pas qu'elles lisent ça, elles vont pas être contentes ( :AHDE: ) Amusant comme on sent malgré tout un respect pour la femme derrière les mots méprisants que tu emploies. Peut-être parce que tu gardes un vocabulaire châtié en toutes circonstances.
Bien vrai que le verbe sauve.
Revenir en haut Aller en bas
Ragne



Masculin Sagittaire Messages : 654
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: L'aube arrive (-18)   Jeu 10 Mai 2018 - 18:22

J'ai du mépris pour moi, pas pour elle, d'où le respect sous jacent je suppose.
Pour le reste, c'est une partie de négociation, donc nécessairement abstraite oui

Merci de ton retour <3
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Piou grincheux accro au café
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1908
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur tous les fronts
Humeur : Cafééééééééé :bave:

MessageSujet: Re: L'aube arrive (-18)   Dim 20 Mai 2018 - 9:06

Encore un texte puissant; Tes mots marquent toujours autant et nous emportent jusqu’à la fin de ton texte qui donne à réfléchir.

ce passage coeur 

@Ragne a écrit:
La dernière vérité, c’est que mon sang est fait d’encre et ma peau de papier.


Je ne peux qu'être d'accord, le verbe sauve. L'écriture qui permet de vomir son flot de pensées, de laisser s'écouler le trop plein de s'épancher...

------------------------------------------------------------------------------------------------
Phoenix - Kemenyx


Toujours la petite étincelle sera là !
"A single dream is more powerful than a thousand realities" J.R.R. Tolkien
"On ne peut pas attendre que l'inspiration vienne. Il faut courir derrière avec une massue." Jack London




*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier bois du café... C'est TOUJOURS l'heure du café ! Et le café c'est la vie !
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
Ragne



Masculin Sagittaire Messages : 654
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: L'aube arrive (-18)   Dim 20 Mai 2018 - 13:58

Merci de ta lecture et de ton commentaire <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'aube arrive (-18)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'aube arrive (-18)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: