Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aux liens impérissables

Aller en bas 
AuteurMessage
Meduse



Féminin Capricorne Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2018
Localisation : Nantes
Humeur : Curieuse

MessageSujet: Aux liens impérissables   Jeu 7 Juin - 0:39

Rares sont ces rencontres où rien ne sonne faux,
Où tout peut être dit, sans craindre d’être lâche.
Une authenticité dans ses moindres défauts,
De nos éclats de rire aux plaies que l’on arrache.

Et j’aime tout chez lui : ses vices et ses vertus
- Qui ne font qu’un d’ailleurs, c’est ce qui me fascine -
J’aime tout : ses lubies, sa fièvre, ses abus
Et ses excès de rage .

J’aime sa démesure.
J’aime ses maladresses et j’aime sa finesse.
J’aime par-dessus tout ses phrases, ses tournures
Sa force, ses faiblesses et son exubérance.

J’aime tout ce qu’il est,
Jusqu’à sa déraison et jusqu’à sa démence.
J’aime dans ses folies, me perdre et me trouver.
Et quoi qui nous sépare, j’en ferai sa défense.

Je me souviens du jour où je l’ai rencontré.
C’était un printemps ; et la lune était rousse.
Il avait dans les yeux cet élan familier.
Les mots partaient du cœur ; et l’ivresse était douce.

Nous nous sommes sauvés comme deux inconnus,
Mais comme si pourtant nos âmes étaient unies.
Les rues étaient désertes, et les arbres étaient nus.
En l’espace d’une saison, il était mon ami.

Et je le reconnais, son absence m’atteint.
Je marche avec ennui dans les affres du temps.
Et sans lui, je suis, comme un feu mal éteint,
Une braise oubliée sous la brise des vents.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meduses.fr
Ragne

avatar

Masculin Sagittaire Messages : 543
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: Aux liens impérissables   Jeu 7 Juin - 12:33

Je ne sais pas quoi penser du poème qui est vraiment très inégale.
Commençons par le bon, la dernière strophe est sublime. Vraiment, elle est extraordinaire, je suis assez jaloux de la trouvaille braise brise moi qui adore jouer avec les homophones.

Pour le reste, j'ai peur que l'enthousiasme débordant d'amour ne sois pas vraiment communicatif, on comprends que tu l'aimes, mais les images n'arrive pas à nous transmettre le sentiment, à nous identifier au message. C'est vraiment dommage, d'autant que comme je te l'ai dit, la dernière strophe est magnifique.

Je n'ai pas le temps de relever les maladresse, il y en a quelques une, je le ferais pour un prochain texte

Au plaisir de te relire :)
Revenir en haut Aller en bas
Meduse



Féminin Capricorne Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2018
Localisation : Nantes
Humeur : Curieuse

MessageSujet: Re: Aux liens impérissables   Jeu 7 Juin - 21:03

Merci pour ton retour.

La poésie n'est pas du tout ma zone de confort, et ce poème de 2016 a été remanié à la va vite d'où certainement les maladresses (rimes disparues sur quelques strophes ...)
Never mind. Ce n'est qu'un exercice !
;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meduses.fr
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 5094
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Aux liens impérissables   Jeu 7 Juin - 22:59

Tu rigoles Ragne ou quoi, ça passe trop bien :ffmental:

Excellent poème, je trouve, très bien tourné (même si je suis plus ou moins néophyte en versification fou ), qui coule à l'oreille, avec un rythme prenant, pour un rendu à la fois fluide et intelligent.

C'est drôle parce que moi c'est justement la dernière strophe qui m'a paru moins fluide / prenante, là où tout le reste m'a vraiment happée. Et je me suis reconnue dans tes vers, m'y suis identifiée, ils ont sonné très juste à mes oreilles :-p
Bref, bravo, pour ma part, je le trouve tout à fait réussi !

(Ragne est un vieux grincheux exigeant, fais pas gaffe AHDE )

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Meduse



Féminin Capricorne Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2018
Localisation : Nantes
Humeur : Curieuse

MessageSujet: Re: Aux liens impérissables   Ven 8 Juin - 12:37

Merci chère Lapine ... comme quoi les goûts et les couleurs hein ...

La critique ne me fait pas peur, tant qu'elle est constructive, donc y a pas de problème avec la Rage exigeante, mais j'avoue que ça fait aussi bien plaisir une bonne note :D (putain de syndrome de la 1ere de la classe !!!)

J'ai pas beaucoup de temps libre en ce moment, mais compte sur moi pour venir lire tes écrits et participer plus globalement à ce forum.

Bon week end les Noctus !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meduses.fr
Nathanaëlle

avatar

Féminin Poissons Messages : 7
Date d'inscription : 06/06/2018

MessageSujet: Re: Aux liens impérissables   Ven 8 Juin - 19:06

salut !

ce poème m'a interpellée, dans le sens où, il y a des stophes que j'ai trouvé à tomber, très bien écrites, wahou, et pour d'autres je me demandais pourquoi tu les avais conservées.

Citation :

Rares sont ces rencontres où rien ne sonne faux,
Où tout peut être dit, sans craindre d’être lâche.
Une authenticité dans ses moindres défauts,
De nos éclats de rire aux plaies que l’on arrache.

je ne suis pas fan de celle-ci, que je trouve un peu maladroite, et les rimes ne sonnent pas de manière fluide.





Citation :

- Qui ne font qu’un d’ailleurs, c’est ce qui me fascine -




Le mot "et" revient beaucoup par la suite, mais j'aime ce que tu y dis, alors je suis mitigée.

ça devient intéressant à partir de celle-ci :
Citation :

J’aime tout ce qu’il est,
Jusqu’à sa déraison et jusqu’à sa démence.
J’aime dans ses folies, me perdre et me trouver.
Et quoi qui nous sépare, j’en ferai sa défense.

les "que" et ses composés reviennent aussi beaucoup.
Et en poésie, à mes yeux, mieux vaut s'en servir à petite dose. Ce n'est que mon avis. Pourtant je trouve ce passage vraiment pas mal.


alors,
les trois dernières strophes montent crescendo..

Ce sont mes préférées.

Citation :


Je me souviens du jour où je l’ai rencontré.
C’était un printemps ; et la lune était rousse.
Il avait dans les yeux cet élan familier.
Les mots partaient du cœur ; et l’ivresse était douce.

j'aime beaucoup ces deux là qui se font échos.



Citation :

Nous nous sommes sauvés comme deux inconnus,
Mais comme si pourtant nos âmes étaient unies.
Les rues étaient désertes, et les arbres étaient nus.
En l’espace d’une saison, il était mon ami.

waw
j'adore
celle-ci donne de belles images, on sent passer les rimes sans vraiment les voir (elles sont canons), et j'aime ce que tu y dis.
C'est moins "sentier battu" et rebattu ; ça sonne plus vrai, c'est ta patte.



Citation :


Et je le reconnais, son absence m’atteint.
Je marche avec ennui dans les affres du temps.
Et sans lui, je suis, comme un feu mal éteint,
Une braise oubliée sous la brise des vents.

et tu nous achèves avec ta dernière strophe.
quand je lis ça j'ai l'impression que le poème a été réalisé par deux personnes différentes.
C'est joli comme tout..


pour résumer, je ne sais pas trop quoi en penser.
Les premières ne me plaisent pas, à l'inverse, les dernières sont tout simplement magnifiques.

Bravo

et à bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux liens impérissables   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux liens impérissables
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: