Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FLash-back

Aller en bas 
AuteurMessage
Papagena

avatar

Féminin Bélier Messages : 112
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: FLash-back   Dim 10 Juin - 22:57

J'étais là, au sol, rampant tel un verre de terre. Mes jambes ne répondaient plus.
Que m'était il arrivé ? J'avais été droguée.
Ma tête, ma tête me faisait mal et mon ventre se rétrécissait sur lui-même, laissant s'échapper quelques bruits rauques dont on eu douté qu'ils eurent été humains.
J'étais seule. Je regardais un instant autour de moi. Mon souffle suffoquant faisait voler la poussière étendue sur les lattes de bois qui gisaient sous mon corps meurtri.
Je tentais d'avancer un bras, puis l'autre afin de me hisser vers l'avant.
Vers l'avant ? Mais pour aller où ?
Il me fallait reprendre mes esprits. La pièce était sombre. Mes doigts calleux caressaient le bois abîmé. J'étais vivante. Une douleur dans la poitrine, j'avais mal.
Dans un effort infini je parvins à me mettre sur le dos. Mon souffle reprit un peu de rythme, je fermais alors les yeux.

Qui étais-je ?

Des images, une femme, elle est brune, grande et élancée. Elle tient des livres dans ses bras.
Nous marchons toutes deux dans un couloir menant à la bibliothèque municipale.
Nos routes se séparent et je m'assois près d'une fenêtre.
J'installe mon PC, tout est calme.
Mes mains se mettent à taper sur les touches avec frénésie et les histoires sortant de mon esprit s'inscrivent alors sur les pages Word de mon ordinateur.
Je ne prête pas attention aux gens qui m'entourent, à vrai dire, tout le monde est affairé.
Les clipotits des touches me permettent d'oublier le temps qui passe doucement.
Je lève la tête, il est déjà dix-huit heures et la bibliothèque va fermer.
Je replie mon écran sur le clavier. La majorité des gens sont déjà partis.
Il ne reste plus que moi, moi et cette femme, brune. Ses yeux se détournent un instant  des pages épaisses de son livre et je pus apercevoir son regard à travers ses lunettes.
Elle esquisse un sourire qui me fait rougir.
Je me lève, je dois partir maintenant. Je rassemble mes affaires, la jeune femme en fait de même. Nous sortons toutes les deux par la porte principale sans échanger un mot.
Son regard, empli de sous-entendu manque de me faire tomber, la couleur de mes joues n'avaient pas eu le temps de s'en remettre et mon cœur commençait à marteler ma poitrine comme s'il voulait sortir prendre l'air.
Je la laisse passer devant moi. Son parfum fruité emplit mes poumons et me laisse comme pétrifiée.
Elle se retourne.
-Ça va mon cœur ?
C'est à moi qu'elle parle, ce n'est pas une vision, c'est elle, c'est bien ma femme.
Je me reprends en main, j'ai parfois tendance à oublier qu'un être aussi beau puisse m'aimer.
-Oui, ça va, je me disais juste que je t'aime de tout mon cœur.
Elle remet ses lunettes en place, me sourit, laissant s'afficher une fossette qui me rend, si c'est possible, encore plus amoureuse, puis me tend la main.
-Tu viens, on rentre à la maison, j'ai bien travaillé !
…........................
Cela fait  six ans  et demi qu'on est ensemble et je suis toujours aussi folle d'elle. Pour nos six ans nous avions décidé de nous marier, je crois que c'était l'un des plus beaux jours de ma vie, après celui où elle avait accepté de sortir avec moi.
Nous avons quelques projets ensemble, récemment installées à la capitale, nous souhaitons acheter une maison où nous pourrions élever nos enfants.
Elle serait une traductrice célèbre et moi je ferai tout pour qu'elle soit heureuse.
En attendant, il faut travailler, aussi je suis cuisinière dans un resto à touristes près de la tour Eiffel.
Ça n'a rien de très excitant mais il faut bien gagner sa vie.
Ma femme quand à elle, donne quelques cours particuliers d'anglais et de russe puis prépare des traductions qu'elle présente aux éditeurs, espérant décrocher un contrat.
Chacune de nous se donne à fond et bientôt nous réaliserons nos projets.
…......

Je suis assise sur le canapé, je rentre d'une journée épuisante. Les touristes ne cessaient d'affluer dans le restaurant qui accueillait beaucoup plus de gens qu'il ne pouvait. Certains était prêts à manger debout pour pouvoir grignoter devant la célèbre tour de métal.
Les steaks s'amassaient sur le grill, les casseroles tintaient, le serveur aboyait les commandes et la sueur de mon dos coulait entre mes omoplates.

Lorsque je rentre chez moi le soir, une fois douchée et aux côtés de ma femme je me rappelle pourquoi je fais ça et tout va mieux, tout peut recommencer.

Je dégage une mèche de cheveux de sa joue. Elle tourne son regard vers moi et me sourit avant de m'embrasser tendrement.
Je sens ses lèvres chaudes contre les miennes. Je frémis sous  sa main qui vient lentement dénuder et  caresser mon épaule puis nous disparaissons sous la couverture posée sur le canapé.


Le lendemain je retourne travailler, je dois me lever tôt car nous n'habitons pas tout près du centre. Arrivée sur place il y a déjà des gens qui réclament leur petit déjeuner. Le matin je fais les brunchs et  la mise en place du midi. Les clients s’enchaînent, les tables se vident  et se remplissent comme un ballet dansant.
Les aiguilles de l'horloge tournent affichant midi, puis quinze heures, puis vingt trois heures...

Enfin, je rentre à la maison. Ma femme est là, souriante. Je m'approche et elle me prend dans ses bras avant de m'enfoncer un couteau dans le cœur.
Je porte ma main à la poitrine et la retire. Du sang, il y avait du sang partout. Mes jambes, trop frêles pour supporter mon corps se mirent à fléchir.
Genoux à terre, je lève les yeux vers ma femme qui me regarde sourire aux lèvres.
-Ça va mon cœur ? Ça va ?
Sa voix résonne dans ma tête, le bruit de mon souffle haletant est couvert par sa voix qui résonne « est-ce que ça va ? », « mon cœur, je te quitte »... « je te quitte » … « je te quitte »...


J'étais là, au sol. Mes jambes ne répondaient plus.
Que m'était-il arrivé ? J'avais été droguée.
Ma tête, ma tête me faisait mal, des sons y raisonnaient, une voix, des paroles.
Mon ventre se rétrécissait sur lui-même, laissant s'échapper quelques bruits rauques dont on eu douté qu'ils eurent été humains. Je crois que mon âme avait alors quitté mon corps.
J'étais seule. Mon souffle suffoquant faisait voler la poussière étendue sur les lattes de bois qui gisaient sous mon corps meurtri.
Je tentais d'avancer un bras en vain.
Mon corps entier était pétrifié.
Il me fallait reprendre mes esprit... Mes doigts calleux caressaient le bois abîmé. J'étais vivante. Une douleur dans la poitrine, j'avais mal.
J'ouvris les yeux.
J'étais désormais étendue sur le dos.
Je ne pouvais bouger ni les mains ni les pieds. Tout était calme et j'aperçus au dessus du linceul qui me couvrait, le visage souriant de ma femme, laissant apparaître cette fossette qui me plaisait tant.



Correction de Flopostrophe:
 


Dernière édition par Papagena le Lun 11 Juin - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ailée-Folie

avatar

Féminin Taureau Messages : 309
Date d'inscription : 07/09/2013
Localisation : Souvent sur la Chat-Box
Humeur : Candide!

MessageSujet: Re: FLash-back   Lun 11 Juin - 0:27

Ce texte !

Il est beau ! Vraiment ! Tu nous fais tout passer, toutes les émotions, toutes les ambiances, tout a des accents de vrai qui passent très bien. En tout cas qui m'ont beaucoup touchée.


Si on excepte quelques fautes d'orthographe ici et là, c'est vraiment une perle. Je me souviens que tes textes me plaisaient beaucoup quand tu passais encore, merci de me rappeler pourquoi. Wink

Bon retour et énorme câlin

------------------------------------------------------------------------------------------------
:serpent:

(Les oiseaux vaincront!)


Dernière édition par Ailée-Folie le Lun 11 Juin - 0:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ragne

avatar

Masculin Sagittaire Messages : 618
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: FLash-back   Lun 11 Juin - 0:33

Je ne savais pas que tu pensais à te remettre à la cuisine.
Je suis trop investi dans cette histoire pour te donner un autre retour qu'un grand câlin

Prend soin de toi

Amitié
G.
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 2227
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: FLash-back   Lun 11 Juin - 10:17

Oh, ma Papagena... Je suis également informé par des informateurs eux-mêmes bien informés et je veux également te faire un immense câlin pour ta personne que tu es.
Ce texte est bon et - c'est con à dire, oui - authentique, fort dans son aspect brut (et même sa brutalité). Il y a peu à dire dessus tant les mots choisis sont justes et les émotions puissantes.
Un deuxième câlin alors.

De gros bisous, Papa :ippa:

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Chanter des chansons chez patrick Sébastien , enfin j'avais trouve mon identité je croyais que j'étais spiderman mais en vrai j'étais un agneau qui nage, j'avais plus peur des loup et de la mort car je savais qu'au bout du compte on finirai tous chez patrick Sébastien"
Pierre, 21/04/2018




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Papagena

avatar

Féminin Bélier Messages : 112
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: FLash-back   Lun 11 Juin - 19:28

Merci :( :( :(
Désolée pour les fautes...

Ps : Ragne si tu comprend quelque chose dis le moi stp j'en peux plus :(
Revenir en haut Aller en bas
Tôle

avatar

Masculin Cancer Messages : 227
Date d'inscription : 12/01/2016

MessageSujet: Re: FLash-back   Jeu 6 Sep - 23:34

Mon dieu... Je suis tombé sur ton texte par pur hasard. Je ne m'attendais pas à ça ! Quelle claque. Quel bouleversement ! Tu m'as captivé du début à la fin. C'était si paisible et si beau jusqu'à cette fin horriblement belle aussi. Tant d'émotions véhiculées dans un texte pas si long que ça. Je ne sais quoi dire de plus. Bravo !


------------------------------------------------------------------------------------------------
Écrire et être lu, c'est se dévoiler au reste du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FLash-back   

Revenir en haut Aller en bas
 
FLash-back
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: