Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Course infinie

Aller en bas 
AuteurMessage
Lame37

avatar

Masculin Vierge Messages : 708
Date d'inscription : 13/06/2016
Localisation : Perdu en rêverie et assez d'être seul
Humeur : Loup Aventurier de la Magie Éternelle

MessageSujet: Course infinie   Ven 22 Juin - 15:19

Spoiler:
 
Ancienne version




Course infinie (thème : image d'une panthère spectrale de lumière)

Une panthère de lumière se forme de nulle part dans l'obscurité. Son origine demeure un mystère. Ce n'est qu'une image spectrale, mais l'animal semble vivant et se mouvoir de lui-même. Un halo bleuté entoure la majestueuse bête noire qui se met à courir après une proie invisible. Les yeux rouges du fauve brillent telles des étoiles. Elle traverse l'espace en décrivant des cercles et des bonds. À chacun de ses pas au sol que l'on devine malgré l'obscurité, une marque lumineuse et bleue se forme. Tel une comète, elle passe au travers des rares embûches.
Sa queue bat au rythme de sa course effrénée, ses poils sont hérissés et le vent emporte les traces de son passage. Rien ne semble pouvoir l’arrêter, même pas des murs ou encore des arbres abattus qui se dressent d'un coup devant elle. Elle n'a qu'un but et elle ira jusqu'au bout, qu'importent les obstacles.
Il lui arrive parfois de sauter pour passer au-dessus d'un quelconque bloc. L'animal ne tient pas trop compte du monde qui l'entoure et ne parait même pas fatigué. Encore une pirouette, un bond, un franchissement, sa course ne semblent pas avoir de fin. Quelques zigzags par-ci, par-là, à peine un bruit aux alentours. Il y a juste le souffle, les grognements et les chocs des pas du fauve qui ponctuent le trajet. Il y a quelques changements de direction, des trajectoires improbables comme gravir à la verticale un pan de mur. Cependant, le chemin est le plus souvent tracé d'avance et va la plupart du temps en ligne droite.
À certains moments, on peut apercevoir des flaques d'eau et de grands miroirs qui reflètent l'espace d'une seconde l’infatigable et magnifique panthère. On sent sa détermination et l'on palpe les battements de son cœur qui résonnent au son de ses grognements. Ses griffes raclent les parois pour mieux l'orienter et lui donner la bonne impulsion. Encore un écart, puis un virage serré et l'animal continue son impitoyable chemin.
Des ronces barrent la route, mais notre amie n'a que faire de ce mince rempart. Un coup de patte et elle s'engouffre en ne se souciant guère des petites éraflures. Encore un saut, un rugissement, une traînée de lumière dans la pénombre. Au loin, un autre cri se fait entendre. Enfin, l'objectif se « montre », enfin tout cela va se terminer et la course n'aura pas été vaine.
Devant la panthère, le sol se couvre de terre, puis s'humidifie pour ralentir. Des rochers et d'autres obstacles volent en direction de l'animal spectral. Le sol devient rocailleux, puis brûlant. Soudain, des flammes apparaissent et réchauffent littéralement l’atmosphère. Un bond, le vent redouble, c'est une vraie tornade.
Du givre se forme et puis enfin une éclatante lumière frappe et pénètre l'ensemble de la pièce que vient d'atteindre l'être fantomatique. Une pierre semblable à un éclat de cristal lévite au centre. Des fenêtres et des portes se dessinent. Enfin la lumière, plus besoin de courir, c'est terminé. Après une dernière glissade, la noble et courageuse panthère est arrivée à destination. Elle s'arrête, reprend bruyamment son souffle et s'approche doucement du "cristal".
Elle le renifle et d'un coup à son étonnement, il se fendille et se fracasse en plusieurs morceaux. Elle recule un peu et voit les fragments se rassembler peu à peu pour former une panthère de cristal et de lumière aux yeux éclatants et entourée d'un halo noir. Les deux animaux se regardent un instant, ferment les yeux et se rapprochent. Ils tournent en cercle quelques instants, l'un suivant l'autre sans se perdre du regard.
Leur ronde est semblable au contour d'une horloge significative du temps qui passe. Puis, les deux fauves s’immobilisent l'un en face de l'autre et du museau, se touchent. Soudain, les deux panthères semblent se confondre pour ne former plus qu'une tels le Yin et le Yang. Le nouvel animal à la fois noir spectral et blanc étincelant rugit de plaisir. Et dans un silence, la bête majestueuse et fabuleuse disparaît en poussière sans laisser de traces...

Spoiler:
 


Corrections de Flopostrophe:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
Loup breton parmi les hommes. Poète, écrivain en herbe, critique amateur et rêveur-créateur de héros.

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à mes textes.

Entrez dans mon univers : Genesis HS & Dungeon of Legend terminés.

Et continuez avec : Shadows (chapitre 4/40 ?) & Recueil Chroniques de héros (chronique 2/20 ?) en cours.
PS : allez voir et commentez ce serait sympa, merci d'avance.


Dernière édition par Lame37 le Dim 24 Juin - 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Papagena

avatar

Féminin Bélier Messages : 110
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: Course infinie   Ven 22 Juin - 20:43

Coucou!
J'aime bien ton texte, au fil de la lecture on se demande ce qui va ce passer et ce qui est. J'ai d'abord cru que la chute de l'histoire serait qu'il s'agit d'un jeux vidéo, puis j'ai pensé que la panthère allait sauter sur quelque chose pour la sauver ou la manger puis enfin quand j'ai eu l'image des deux panthères qui se tournaient autour j'ai dessuite pensé au ying et au yang du coup j'ai rigolé lorsque j'ai vu qu'il s'agissait bien de ça.

J'ai vu deux ou trois fautes mais je ne suis pas mieux alors je laisse le soin au pros pour les chasser, sinon au niveau du fond j'aime bien l'avancée de la bête que l'on suit dans sa course folle, peut être qu'il manque un peu de description du paysage (comme quand tu parles du sol humide... ce passage est vraiment bien).

Revenir en haut Aller en bas
Lame37

avatar

Masculin Vierge Messages : 708
Date d'inscription : 13/06/2016
Localisation : Perdu en rêverie et assez d'être seul
Humeur : Loup Aventurier de la Magie Éternelle

MessageSujet: Re: Course infinie   Sam 23 Juin - 10:39

Merci, je suis contant que ça t'ai plû.
Je verrai pour les fautes si je peux solliciter Phoenix.
Pour le décor, il n'y a pas grand chose à dire, vue qu'au début c'est tout noir et que la lumière tarde pour n'arriver que vers la fin.
Jeu vidéo, rêve, ou Ying et Yang, à vos de voir ce que vous ressentez.
Il y a plus d'une interprétation. Merci d'avoir lue.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Loup breton parmi les hommes. Poète, écrivain en herbe, critique amateur et rêveur-créateur de héros.

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à mes textes.

Entrez dans mon univers : Genesis HS & Dungeon of Legend terminés.

Et continuez avec : Shadows (chapitre 4/40 ?) & Recueil Chroniques de héros (chronique 2/20 ?) en cours.
PS : allez voir et commentez ce serait sympa, merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Flopostrophe

avatar

Féminin Scorpion Messages : 378
Date d'inscription : 19/01/2017
Localisation : Sur le toit
Humeur : Le temps passe trop vite

MessageSujet: Re: Course infinie   Sam 23 Juin - 12:32

Voilà ton texte est corrigé Lame :) il n'y avait pas beaucoup de fautes finalement, c'est bien :) J'avais déjà lu ton texte au moment du CC, mais je l'ai relu avec plaisir:) Cependant je trouve que la fin est à améliorer... Elle me semble moins travaillée que le reste (ce n'est peut-être qu'une impression)... En fait j'aurai bien vu que ça se termine déjà par la phrase: "Et dans un silence, la bête majestueuse et fabuleuse disparaît en poussière sans laisser de traces.", je trouve que cette phrase gère tout et qu'elle mérite d'être la dernière, aussi parce que selon moi le reste ne sert à rien. Si jamais tu décides de le garder quand même, voilà un petit commentaire détaillé:

"Seul le souvenir de ce moment demeurera à jamais gravé dans nos mémoires. Nous ne sommes que de simples messagers et témoins de l'éphémère et du magnifique. Qui? Les lecteurs aussi sont des messagers? Ou vous étiez plusieurs narrateurs? C'était non, le "c'était" rend mal, on dirait que tu annonces la fin du journal parlé. Il faudrait employé un terme plus littéraire, sans impersonnel, comme "Cette histoire racontait" ou autre choseune véritable ode à la lumière, à l'ombre, aux éléments et surtout à la vie. Voilà comment s'achève bof, de nouveau la fin du journal parlé ici ^^ Je verrais plutôt "ainsi s'achève", ce serait déjà mieux ce rêve qui semblait infini et réel. On non, pas de "on", ce n'est pas joli à côté du reste de ton texte, à la limite tu peut mettre "nous avons" si tu n'arrive pas à transformer la phrase pour retirer le "on a l'impression" qui fait langage oral a encore l'impression de toujours voir les animaux de lumière se poursuivre pour se rassembler inlassablement. On idem, le "on" est à éviter n'a qu'une envie, revivre ce moment encore et encore..."

Voilà, mais je te conseille quand même d'enlever cette partie, enfin c'est un avis personnel. Sinon, beau boulot Lame :) Continue!

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Les hommes qui en déclassent d'autres hors de l'humanité se déclassent eux-mêmes puisque le geste qu'ils font n'est pas humain" - Levi-Strauss



Chasseresse de fautes  :superman:  Mon signe distinctif : §


Revenir en haut Aller en bas
Lame37

avatar

Masculin Vierge Messages : 708
Date d'inscription : 13/06/2016
Localisation : Perdu en rêverie et assez d'être seul
Humeur : Loup Aventurier de la Magie Éternelle

MessageSujet: Re: Course infinie   Sam 23 Juin - 15:54

Merci, pour ton commentaire Flop. Et merci d'avoir corriger, je vais voir ça.
Pour le reste la partie que tu veux que je supprime, je pense que je vais rejoindre ton idée, ça ne fait pas trop et l'enlever ne gâcherai rien à mon avis. A voir, je le laisse pour le moment mais en spoiler.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Loup breton parmi les hommes. Poète, écrivain en herbe, critique amateur et rêveur-créateur de héros.

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à mes textes.

Entrez dans mon univers : Genesis HS & Dungeon of Legend terminés.

Et continuez avec : Shadows (chapitre 4/40 ?) & Recueil Chroniques de héros (chronique 2/20 ?) en cours.
PS : allez voir et commentez ce serait sympa, merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Course infinie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Course infinie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: