Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sans titre

Aller en bas 
AuteurMessage
Hartsock

avatar

Masculin Bélier Messages : 1631
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Sans titre   Jeu 28 Juin 2018, 17:27

Spoiler:
 

Quand il s'agit d'enseignement,
Pennac décrit l'amour comme un gros mot.
L'éducation ne traite pas différemment
Cette douceur qui soigne tous les maux.

Ô ! Les parents sont bienveillants,
Au moins autant que tous les pédagogues.
Aux étrangers, ils paraissent très accueillants,
Il ne s'agit en fait que du prologue.

Quand Maman tourne son regard,
Que l'invité a quitté la maison,
Elle n'a plus aucune pitié à notre égard.
A quoi bon se soucier d'une raison ?

Ainsi le petit dans sa quête,
Combat le torrent avec son radeau.
Mais finalement, il plonge en avant la tête,
Songeant être le plus lourd des fardeaux.

Dieu seul sait que je le comprends,
Quand l'injustice des adultes frappe
Et que mon coeur d'un immense chagrin s'éprend :
Vous étrangers, vous tombez dans leur trappe.

C'est l'autorité qui le veut.
Elle jure fidélité à l'ordre,
Mais le chaos loge le coeur de ces morveux,
Et leur volonté finit par se tordre.

Alors chaque enfant vit avec la peur
Que parents lui infligent, par malheur.

Retiens, Papa, qu'enfant n'est pas esclave
Malgré que parents ardus soient enclaves.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
https://bloghartsock.wordpress.com/
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 158
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: Sans titre   Jeu 28 Juin 2018, 22:44

Sympathique à lire, pourtant je suis un peu passé à côté du message. Ça semble sonner comme un ras-le-bol, une dénonciation, pourtant je ne ressent pas vraiment d’émotions en lisant ton poème. Un peu distant... Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sans titre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: