Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CC 2.16 SUJETS

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 694
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Je vais bien

MessageSujet: CC 2.16 SUJETS   Mer 11 Juil 2018 - 21:30

Hellow :la:

Des sujets. Une heure pour écrire. C'est le cc 2.16 :latourn:

Comme d'habitude, vous avez maximum 1 h pour poster votre écrit en choisissant un thème (ou plusieurs pour les plus fous fou).
Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ? Ou encore un texte court ? Pas de problème. Faites fonctionner votre imagination. AHDE

N'oubliez pas les balises et ses indications (visibles, ou en spoiler pour garder le suspens).
Si vous avez un doute, n'hésitez pas à consulter ce topic : http://www.encre-nocturne.com/t1101-balises
---

1. La chanson des alcooliques
2. L'odeur du café
3. Les lignes de la main
4. Placer les phrases (changer le temps, le pronom si nécessaire) : L'enfant pleurait toujours. Il usa alors d'un subterfuge pour le calmer.
5.

Source : Couverture de Le Grand Dieu Pan écrit par Arthur MACHEN

A vos plumes !
Goooooooooo ! Wiiiiiiii

------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand j'ai un doute sur quelle balise utiliser, maintenant, je regarde ~ce post~
Ca aide hein ? AHDE


Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~
Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:


Les mercredis, 21h30 environ (heure française), j'anime le CC.
Vous pouvez m'envoyer vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Phoenix
Piaf cramé complètement timbré
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1752
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur tous les fronts
Humeur : Combative

MessageSujet: Re: CC 2.16 SUJETS   Mer 11 Juil 2018 - 22:21

(oui j'ai finalement eu un défaut d'inspiration... c'est pas top... je dois manquer de café :p )
-------------------------------------

Elle lève les zombies de leurs lit
Elle réveille les morts
Elle éveille les sens
Elle donne le sourire aux accros
Elle offre un aperçu du reconfort

C'est l'odeur du café

------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire le phoenix--------> Mes textes o/

Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: :
Bidouillages, test et codage[DISPO]
Beta-lecture [DISPO - TEXTES COURTS UNIQUEMENTS]

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
Alton
Casseur de forum depuis 2005
avatar

Masculin Lion Messages : 510
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: CC 2.16 SUJETS   Mer 11 Juil 2018 - 22:33

Pouf

CAFE :ffmental:

Bon du cop c'est terminé ç l'arrache, donc pas de relecture désolé pour vos petit yeux fragiles

l'odeur du café :
La salle de réunion improvisée avait cette odeur des mauvais jours, cette odeur de café chaud et de tabac froid. Cette odeur des nuit blanche et des décisions prise en urgence.

Sam qui en était à sixième tasses s’adressa à Tom qui roulait sa dixième cigarette.

Comment c’est possible putain ! On le tenait, il était sous surveillance, comment il nous a échappé ?

- Tu sais comment il est ? Il a sans doute des contact au ministère, ou il a trompé des gardes, on ne peut rien savoir avec lui. Sinon ce ne serai qu’un quidam de base et n’y toi ni moi n’aurait de boulot.

Repris calment l’intéressé en laissant échappé un nuage de fumée chargé de goudron et de nicotine. Tom, dont le vrai nom, comme celui des autre membres de son équipe, n’était connu de personne savait que la nuit allait être longue, il avait en conséquence enlevé son éternelle veste de costume et s’était adossé à un mur. Il y a 4 heures la pièce était une salle de travail pour une start-up, elle servait maintenant de QG improvisé pour la cellule C du ministère des affaires étranges.

- Bordel comment tu fais pour rester aussi calme. Cette ordure est sans out déjà en train de déverser ses merdes alchimiques sur la ville, et toi tu philosophes le cul par terre. Ça me bouffe de d’être la à ne rien faire.

Sam était l’homme d’action de la cellule, un combattant redoutable, un athlète aguerrie, une pilote hors paire et un baroudeur ayant survécu au pire situations dans les pays les plus inhospitalier du globe. Mais la patiente n’était pas son point fort.

- Et cool, hein à part attendre plus d’info, tu veux faire quoi, on n’a aucune piste, à part se jeter dans la gueule du loup ? Si on bouge trop sa revient à se pointer devant lui avec une cible sur le dos.

- Ouais, t’a raison, roule toi une autre clope et attendons que sa mixture transforme dix inocent en garou.

- Je te répète on ne peut rien faire …  Un sourire moqueur envahissait le visage de l’agent, il reconnaissait la valeur de son brutal coéquipier et ne lui tint pas rigueur.C’est pour cela qu’on l’avait choisi dans le ministère, in fallait un sanguin pour travailler avec les érudits, enquêteur et autre occultistes de l’agence.

- Je sais pas moi, on suis la trace, on fait parler les gardes de sa prison, on bouge toutes les équipes pour quadriller la ville. Bref on reste pas l’a a faire un pique-nique.

L’autre éclata de rire

- Non trop brutal, c’est Signar que tu poursuis, l’alchimiste le plus brillant de notre siècle et le plus grand génie du mal que la terre est porté. Ton plan manque de finesse pour espére ne serais que lui faire lever un sourcil.

- Si tu voulais faire dans la dentelle, il y avait sans doute un ministère de la broderie.

Une forte odeur de café coupa court à la conversation. Léa entra dans la salle, un grand mug à la main. La chef de la cellule avait les trait tirés, c’était elle qui était à la manœuvres pour arréter le fugitif, elle était donc sur tout les front depuis plus de 4 heure. Pour autant elle ne montrait aucun signe d’inquiétude ni de stress, elle luttait contre Signar depuis plus de dix ans, cette petite évasion et menace d’attaque de la potion de lycanthropie n’était pour elle qu’une petite escarmouche, pas le plan le plus inspiré de son vielle ennemis.

- J’ai refais une cafetière si ça vous chante.
Sam avança d’un pas décidé, provocant ricanement de Tom

- pas la la peine l’énervé, t’es déjà assez affolé comme ça !

- Va te faire voir !

Léa bu une gorgé du liquide brulant et demanda.

- Du nouveau ?

- Pour le moment, non, j’ai reveillé tout le mes contacts, mes personnes n’a rien vu.

- Quelle surprise, de mon coté je sais qu’un type louche a mis la main sur des composants pour faire sa potion. Mais au vu de mes info il n’a pas pût en faire assez pour toucher dix adultes grand max.

- Sur des cibles bien choisie, ça peut faire du dégât

- J’ai aucun doute la dessus, ce sera bien choisi. Pour le reste des info sur la potion, Max essaie de communiquer avec l’esprit de Flamel, il en sera plus que nous.

- Tu m’étonnes !

Un bip retentit dans la poche de Tom. Il lut rapidement le SMS.

- Merde, Sam, t’es armé ?

Le combatant réagis au quart de tours.

- Ouais bien sûr, pourquoi ?

- Notre pote à été vu dans le quartier.

- Je vais le chercher grogna Sam en enfilant son blouson de cuir.

- Hep trancha la voix plus autoritaire qu’à l’accoutumé de Léa. T’es un grand malade, toi, pas sans en savoir plus. Tom tu appelé ton indic je veux tout savoir, je vais sortir Max de sa transe, tant pis pour les infos, si ont doit se barrer on dois être prêt.

- Pas la peine je suis là, déclara le mentaliste encore transpirant.
D’une main tremblante, il enroula la chaine de son pendule tout en donnant les information récolté au près de l’esprit défunt de plus grand alchimiste de tout les temps.

- La bonne nouvelle c’est qu’un antidote est connus, un alchimiste même débutant pourrai le faire, Flamel m’a donné les formule. Tom il va juste falloir que tu nous en dégotte hein.

- Pas de soucis.

- Et la mauvaise repris la capitaine.

- Pas la mais les, une fois la vapeur ingérée on a que 3 heure pour inoculer le remède, une fois transformé c’est finis, on devient une bête sanguinaire. Ah oui et l’odeur et tellement banale qu’une attaque est presque inrepérable. Le produit à une odeur de café.

Les quatre jetèrent en même temps un regard sur leur tasses respectives et sur la cafetière encore fumante. Un doute s’installa. Un doute corroboré par le SMS reçut une minute plus tôt.

- Vous ne croyez pas que …

- On va très vite de le savoir…

Oui la nuit allait être très longue ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CC 2.16 SUJETS   

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 2.16 SUJETS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les chronochallenges-
Sauter vers: