Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Palais des Souvenirs [-16]

Aller en bas 
AuteurMessage
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Le Palais des Souvenirs [-16]   Mar 24 Juil - 22:43

PEGI 16
Scène de violence équivalente au PEGI 16
Bad Langage équivalent au PEGI 16
Sexe (suggestion dans dialogue) PEGI 12
Thème Mature


1/12

Lentement, il essuya le grand comptoir de zinc dont l’usure avait depuis longtemps transformé la brillance originelle en une patine grisâtre. Les larges vitres masquées par des rideaux poussiéreux apportaient à ce tableau minable les lumières grises et mornes d’un matin d’octobre. La radio crachotait un vieux tube rock de la fin des années 2000.

« Il faudra vraiment que je change les enceintes », nota 830804512 tout en doutant qu’il puisse se payer ce genre de dépenses, encore moins un modèle qui ne diffuse pas uniquement les monotones lignes arpégiques, seule musique autorisée par le régime. Jamais un art n’avait été autant expurgé de toute passion au point d’enfin toucher une perfection sans doute enviée par les grands maitres de la renaissance. Quel dommage que l’on se soit amèrement aperçu que la perfection était synonyme de mourir d’ennui.

Bien sûr, il existait un art clandestin venu d’au-delà des frontières, des jeunes hallucinés dans des caves dansant à en perdre haleine sur des beats électroniques. On disait même que des membres du gouvernement s'y rendaient parfois les soirs d’ennuis, si bien qu’une fille de quartier pouvait se trouver honorée d’un bijou pour avoir danser le twist ou le Mia avec un sous-secrétaire. De toute façon, Douze était trop heureux de pouvoir garder son établissement ouvert pour s’occuper de ce genre de détail. La prudence diplomatique était après tout la qualité la mieux reconnue d’un barman. Enfin, ça et pouvoir écouter sans broncher les peines de cœur des pauvres âmes que l’alcool rendait mélancoliques.

C’est à ce moment qu’il entra. « Ce n’est pas son heure, » nota Douze. Un costume gris qui se voulait sérieux mais dont la pauvreté du tissu et la coupe mal taillée rendait minable, une cravate noire tenue par un nœud trop lâche. Ses traits tirés faisant ressortir ses joues creuses ; quant au teint pâle, il mettait en valeur par contraste sa tache de vin à l’emplacement de la calvitie naissante. Douze grimace le plus discrètement possible : la journée risquait d’être longue pour son client préféré, ou du moins celui qui consommait le plus sans jamais laisser d’ardoises.

« Un café Monsieur 920509324 ?

- Merci mais j’aimerais quelque chose de plus fort, Seize. »

Douze tiqua. Que Vingt-quatre ne se souvienne jamais des matricules des gens, c’était certes un handicap mais il n’était pas obligé, par dérision, de persister à l’appeler Monsieur 1664. Mais habitué à obéir aux désidératas de ses clients, même les plus saugrenus, il s’abstint de faire la morale à son interlocuteur tout en lui servant un verre de vodka pur, tout en se disant qu’il était bien trop tôt dans la matinée pour attaquer ces bouteilles.

« À votre tête, j’ai peur que vous n’eussiez mal dormi, Vingt-quatre.

- M’en-parlez pas, Seize. On a bossé toute la nuit et je rentre à peine. Il y a encore eu le rassemblement d’un groupe terroriste dans le secteur Aubépine, il a fallu s’occuper de régler les problèmes administratifs avant de finir, et cela nous a pris huit heures.

- Qu’est-ce qu’ils ont fait ? demanda Douze avec curiosité.

- Je vais te le dire, Seize. Ils ont peint un arbre généalogique sur toute la façade d’un immeuble. »
Corrections de Flopostrophe:
 


Dernière édition par K le Dim 28 Oct - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Lun 30 Juil - 21:50

2/12

La musique de l'épisode

Ses doigts avaient atteint une vitesse prodigieuse. Touches blanches puis noires, ils avalaient la portée avec une virtuosité étonnante au point de rendre muet d’admiration l’auditoire, qui n’en perdait pas une miette grâce à la petite caméra placée à côté du pianiste. Pourtant, certains mélomanes préféraient se concentrer sur le visage du musicien d’un ton si pâle qu’on aurait pu le prendre pour une statue grecque qui ne bougeait pas d’un cil. Cette singularité, liée au jeu le plus régulier de sa génération, lui avait valu le sobriquet de « Magicien du MIDI » lors de sa dernière tournée européenne.

A côté de lui, la violoniste avait du mal à suivre. Non pas que la partition fut vraiment difficile mais reprendre la partie vocale du Vol du Bourdon de Rimski-Korsakof n’était pas la performance qu’elle avait le plus l’habitude d’exécuter. En plus, sa longue robe rouge la gênait. C’était ce couturier reconnu qui lui avait fabriqué cette pièce certes fort belle, mais ne laissant pas une amplitude de mouvement suffisante. Ensuite il y avait eu cet insecte qui l’avait piquée la veille. Son index avait gonflé durant la nuit rendant son jeu plus marqué. Et puis, il fallait qu’elle tombe sur ce m’as-tu-vu de première pour l’accompagner.

Six heures plus tôt, 170730672 était assis devant le Steiway de l’Auditorium de Prague, répondant poliment aux assistants qui l’entouraient. De fait, il était mieux connu en dehors du Buzhikstan sous le nom de scène de Davran Quatran, un privilège réservé à bien peu de personnes. La répétition avait été retardée, à la suite de l’absence de sa partenaire Kathia, coincée dans un embouteillage dix kilomètres plus loin. Il ne semblait cependant pas lui en tenir rigueur et patientait avec un calme olympien, comme si l’affaire n’avait pas une réelle importance.

Elle arriva finalement 20 minutes plus tard, jetant négligemment son manteau sur la chaise la plus proche dévoilant un T-Shirt violet où était écrit « Fuck you Babe ! ». D’un geste brusque, elle empoigna son violon sans adresser plus de dix phrases à l’équipe qui faisait le pied de grue. L’ingénieur du son régla le micro à sa hauteur sans même qu’elle s’en rende compte. Enfin, elle tapota son pupitre avec son archet, comme l’aurait fait un chef d’orchestre, avant de commencer à jouer. Moins de deux minutes plus tard, elle arrêta tout et s’exclama : « Mais que ce jeu est plat ! Tu pourras au moins faire l’effort d’être heureux de jouer ! » avant de tourner les talons et de s’en aller.

Davran haussa les épaules, et continua à répéter comme si de rien n’était. Il fut un ange pour les musiciens qui l’adorèrent de plus en plus, comme par contraste avec sa furieuse partenaire. Il n’empêche qu’au fur et à mesure du récital, il accélérait petit à petit le rythme des morceaux pour essayer de mettre en difficulté Kathia, qui s’escrimait tant bien que mal face à l’allure implacable du pianiste. Elle finit le morceau en nage, murmurant un discret « connard » à l’intention de son partenaire. Celui-ci tourna la page et dévoila la suite du programme : la Cantabile pour violon et piano en ré majeur.


Corrections de Flopostrophe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flopostrophe
Créature du Nord à la force tranquille et à l'humour un peu absurde
avatar

Féminin Scorpion Messages : 547
Date d'inscription : 19/01/2017
Localisation : Sur le toit
Humeur : Le temps passe trop vite

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Lun 30 Juil - 23:36

Salut K ! He c'est pas mal ton affaire, c'est intéressant cette histoire de nombres à la place des noms. J'ai pas compris le lien entre les deux premières parties... je suppose que c'est fait exprès. Je ne sais pas du tout où tu comptes en venir, qu'est-ce que tu comptes construire comme histoire et tout ça... Je vois que tu comptes faire 12 parties, on aura bien le temps de découvrir ton but, je suppose, j'espère. Tu vas reprendre les mêmes personnages par la suite quand même ?
Perso j'ai préféré la deuxième partie qui me semble bien décrite, bien formulée et plus intéressante à lire que la première.
Fin voilà, j'ai pas grand chose à dire, j'en conviens ^^ A toute

------------------------------------------------------------------------------------------------
“Chaque cerveau a son secret. Moi, c'est mon lit. Toi, c'est ton assiette. Mange avant de penser, ou tu penseras mal.”  - Timothée de Fombelle



Chasseresse de fautes  :superman:  Mon signe distinctif : §


Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Mar 31 Juil - 19:13

Oooooh ! Merci Flo' ! Embarassed Je sais pas quoi répondre dans ce cas...
En tout cas oui, il y a un lien entre les deux histoires, cela va se rejoindre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tifani
Commentatrice détaillée et pro du CC
Commentatrice détaillée et pro du CC
avatar

Féminin Poissons Messages : 186
Date d'inscription : 20/05/2015

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Mer 1 Aoû - 14:03

Bonjour K!

J'ai tout lu, donc je te laisse un petit commentaire au passage :)

Globalement, j'aime beaucoup ton écrit! Le style est agréable à lire comme toujours, imagé, et il faut un peu de temps pour s'habituer au rythme des descriptions, mais une fois dedans, c'est vraiment un plaisir d'avoir toutes ces descriptions soigneuses, et en même temps liées à l'action.

J'aime beaucoup l'univers que tu dessines, même si je n'en saisis pas encore tous les détails. L'idée des matricules notamment est très intéressante. Il m'a fallu un certain temps pour comprendre que les noms des deux premiers personnages, Douze et Vingt-quatre, correspondent aux deux derniers chiffres de leur matricule respectif! Mais une fois que je l'ai saisi, j'ai trouvé ça juste génial. Moi qui avais peur de ne pas me retrouver entre les noms et les matricules, je suis ravie de voir qu'il y a une certaine cohérence pour qui sait la voir!
On voit qu'il y a aussi un "régime" particulier qui semble interdire la musique "imparfaite", ce qui selon eux équivaut à de la musique passionnée, qui ne soit pas assez rigoureuse et précise à leur goût. Ce qui me fait me poser la question suivante: les musiciens de la partie 2 sont ils dans ce régime, ou hors de ce régime? Je pencherais pour un "hors régime", puisque la violoniste Kathia reproche à ses musiciens de ne pas mettre d'émotion dans leur jeu... Mais j'attends la suite pour me décider pour de bon, puisque le pianiste est quand même désigné par un matricule au début, ce que je pensais être propre au régime.

Pour ce qui est des questions que je me pose, il y en a d'autres d'ailleurs. On évoque un arbre généalogique peint par des "terroristes" à la fin de la partie 2, et ça pique ma curiosité. Pourquoi un arbre généalogique en particulier? Est-ce interdit? Ce régime interdit-il de connaître ou vanter ses ancêtres? Ou s'agit-il de l'arbre généalogique d'une personnalité en particulier? Ou peut être il ne s'agit que d'une simple coïncidence, d'une manière de montrer l'absurdité des terroristes pour Vingt-quatre... Mais ça m'intrigue.

En revanche, il y a aussi un détail qui m'a rendue un peu confuse, et pour lequel je n'arrive pas à savoir s'il s'agit d'une incohérence ou de quelque chose que je n'ai pas encore compris. Il s'agit de l'histoire du "Monsieur 1664", quand Douze se plaint que Vingt-quatre ne retienne pas son matricule. Je pensais que leur nom représentait les deux derniers chiffres de leur matricule, mais dans ce cas là pourquoi le Seize ne correspond-il pas à XXXXXX16? Que représentent ces 4 chiffres, que représente le 64?

Pour ce qui est des personnages, tous sont assez intéressants pour piquer ma curiosité, et me les faire apparaître attachants, sans pour autant que j'en sache assez pour me prononcer sur eux ou me faire une image claire de leur caractère.
J'aime bien le duo de Douze et Vingt-quatre, et je m'interroge sur la profession de ce dernier, que je suppose être dans la police ou le gouvernement du régime.
Quand aux deux derniers, Davran et Kathia, j'hésite encore. Kathia est clairement dessinée pour paraître antipathique de par son manque de respect envers l'orchestre, et pourtant, en dehors de ça, il est clairement montré que les circonstances n'étaient pas en sa faveur. Je me dis qu'elle a peut être eu une mauvaise journée, ou qu'elle a ses raisons pour mépriser ses collègues. Quand à Davran, il a beau être montré en héros, gentleman et apprécié de ses pairs, son traitement de Kathia me laisse perplexe quand à son bon fond présumé. Il me semble un peu manipulateur, assez pour me faire pencher en faveur de Kathia malgré son mauvais jour. J'aimerais beaucoup voir une évolution à ces deux derniers, surtout dans une histoire où quelque part dans le monde, certains types de musique sont interdits...

Au passage, j'ai relevé quelques très rares fautes, je te les énumère:
@K a écrit:
On disait même que des membres du gouvernement s'y rendaient parfois les soirs d’ennuis, si bien qu’une fille de quartier pouvait se trouver honorée d’un bijou pour avoir danser dansé le twist ou le Mia avec un sous-secrétaire.
@K a écrit:
Un costume gris qui se voulait sérieux mais dont que la pauvreté du tissu et la coupe mal taillée rendait minable, une cravate noire tenue par un nœud trop lâche.
@K a écrit:
Mais habitué à obéir aux désidératas de ses clients, même les plus saugrenus, il s’abstint de faire la morale à son interlocuteur tout en lui servant un verre de vodka pur, tout en se disant qu’il était bien trop tôt dans la matinée pour attaquer ces bouteilles.

Voilà, c'est tout pour cette fois! Compte sur moi pour lire la suite dès qu'elle sera disponible, je suis curieuse de voir comment tout ça va se ficeler, si tu auras d'autres personnages à nous proposer, etc... Pour le moment je vois la musique et les lois du régime comme lien entre ces deux scènes, mais je suis curieuse de voir dans quel sens ça ira!

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis plus ou moins absente en ce moment, comme je l'explique ici! M'en voulez pas trop si je suis lente à répondre ou que j'oublie des choses, et n'hésitez pas à me rappeler à l'ordre si jamais, je ne mords pas Wink

Si vous voulez voir ce que j'ai écrit sur le forum, c'est ici! :)
Mes textes
Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Lun 6 Aoû - 18:02

Bonjour Tifani et désolé pour le retard.

Je te remercie pour ton commentaire. Je suis ravi que tu ais aimé le début du Palais. C'est vraiment gratifiant. Je dois cependant avouer qu'il m'a fallu du temps pour te répondre afin de déterminer ce qui est spoiler ou pas. Désolé donc que je reste que très évasif sur certains points de ton message.

Il existe en Inde un mouvement pour donner un nom hindou à tous les bâtiments coloniaux britanniques. Le problème est que les noms hindous sont horriblement longs, si bien que seul les officiels les utilisent. La décolonisation mentale repassera. De fait, il est quasiment impossible de dire le matricule complet dans le langage courant, d'où l'idée des abrégés… Et puis il y a les surnoms à la con qui sont inhérent à chaque culture. Ainsi, la 1664 est une marque de bière, d'où le sobriquet donné au barman par un 24 visiblement habitué des lieux.

Sur le jugement porté aux personnages, je t'avoue n'y avoir pas vraiment pensé… Aucun n'est vraiment bon ou mauvais, souvent victime de différences culturelles ou de leurs caractères. Ainsi Kathia est slave quand Davran vient du Buzhikstan. Il est alors logique qu'il l'a trouve bruyante et malpolie, sans même qu'elle en ait vraiment conscience, étant originaire d'Europe Occidentale.

Voilà, j'aimerai répondre à tes autres questions mais je ne voudrais pas te spoiler. Encore une fois, merci du fond du cœur pour ton commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Lun 6 Aoû - 18:54

3/12

960809584 regarda fixement le jeune homme au teint pâle assis en face de lui. Il portait une tenue blanche et rouge d’un goût incertain, quelques traces de maquillage blanc sur les joues et des bracelets métalliques aux poignets, quoique ce dernier élément n’était sûrement pas dans son projet initial. Il avait été attrapé par une patrouille alors qu’il vagabondait en ville après s’être débattu lors d’un contrôle de routine. Cet incident lui avait fait perdre une série de tracts à l’encre baveuse mais récolter en échange un spectaculaire œil au beurre noir. Pour 960809584, c’était un échange tout à fait honnête. Après tout, arborer ce genre de blessure était autorisé.

« Donc vous vous appelez 2308041037, c’est bien ça ?

- Oui, répondit timidement le prévenu en souriant. Désolé pour le chiffre en plus, nous étions en période de Baby-Boom. »

Le policier acquiesça. En novembre 2022, le Buzhikstan avait réussi l’exploit d’arriver en finale de la Coupe du Monde, faisant exploser l’année suivante le taux de natalité du pays. Cela avait posé quelques petits problèmes lorsque l’on avait créé les matricules et provoquait encore quelques bugs informatiques : « Un jour, pensa 960809584, l’ordinateur de l’Etat-Major risque fort de considérer la suppression d’une partie de ses jeunes comme la solution la plus simple pour régler le problème » - une idée qu’il se reprocha immédiatement après l’avoir formulée : il n’était pas bon de penser par les temps qui courent.

« Donc vous avez été pris avec sur vous des brochures annonçant les rencontres d’Arsenal.

- C’est un bar situé près des dock, crut bon de préciser le jeune homme.

- Admettons, concéda le policier. Vous y alliez avec du maquillage.

- C’était une soirée déguisée. »

Du tac au tac, la leçon a été apprise par cœur. L’enquêteur en était presque à se dire qu’avec cet aplomb, son suspect passerait sans problème au détecteur de mensonge. Cela le démangeait de l’envoyer un ou deux jours aux arrêts, d’autant plus que ce n’était pas une bonne option politique de le laisser filer, surtout après le fiasco de la semaine dernière, mais cela était inenvisageable sans éléments matériels. Résigné, il tenta le tout pour le tout :

« Vous savez, trente-sept, je comprends tout à fait. Vous savez, j’ai aussi regardé les grands matchs européens dans ma jeunesse. D’ailleurs, je me souviens de mon émotion lorsque le PSG est arrivé en finale.

- Merde, ricana l’adolescent, vous êtes si vieux que ça ? »

Son visage se figea d’horreur quand il comprit ce qu’il venait de dire. Déjà l’expression de son interlocuteur s’était durci si bien que c’était une voix toute protocolaire, presque robotique qu’il entendit : « 2308041037. Je vous arrête pour acte de communautarisme. Nous vous déconseillons de garder le silence. »

En sortant de la salle d’interrogatoire, le policier s’épongea le front. Il avait aujourd’hui quarante-trois ans mais en paraissait bien dix de plus. « Con de métier » pensa-t-il. Pour se donner bonne figure, il adressa un sourire rayonnant à 920509324, un opérateur de saisie qui le regardait avec intérêt. « Toujours prêt à prendre un verre, vingt-quatre ? On se dit demain soir 20 heures ? »


Corrections:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 444
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Lun 13 Aoû - 0:04

Bon j'ai lu et j'ai trouvé ça intéressant.

Mais... parce que je suis jamais content... j'ai trouvé certaines parties pas très agréables à lire et les dialogues en particulier. Je les trouve assez plat et pas trop naturels, sauf la partie 3.

Au final, y a pas vraiment de gros problèmes mais je crois qu'il faudrait que tu relises et réécrives un peu.

Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Lun 13 Aoû - 19:29

Merci pour ton retour Ouppo, je pense retravailler ça.

@Ouppo a écrit:
Mais... parce que je suis jamais content... j'ai trouvé certaines parties pas très agréables à lire et les dialogues en particulier. Je les trouve assez plat et pas trop naturels, sauf la partie 3.

Je suis d'accord, le dialogue dans la première partie fait un peu lourd. Je vais y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
YoMa
Caillasseur professionnel de Piaf cramé assassin de langue française
avatar

Féminin Capricorne Messages : 132
Date d'inscription : 11/08/2018
Localisation : Pays de Candy
Humeur : Toujours mauvaise

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Lun 13 Aoû - 20:23

Alors,
Je viens de découvrir ton texte, les trois parties à la suite. J'ai envie d'en savoir plus, les lieux sont accrocheurs, presque plus que les personnages. J'aime l'idée de retrouver 24 et attends avec impatience de voir s'il y aura d'autres croisements entre les différents personnages déjà présentés.
S'il faut être tatillone, je fais partie des gens qui ont besoin d'en apprendre un peu plus sur les buts poursuivis par les personnages. Je me doute qu'on en saura plus en apprenant les ficelles de ce régime, mais viiite.
Les fautes ont déjà été relevées mais elles n'ont pas trop gêné ma lecture :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Chacun rate sa vie. La réussir est une faute de goût" Nicolas Rey - L'amour est déclaré coeur



Mon signe distinctif de chasseuse de fautes ? Le %
Ma passion ? Caillasser les piafs assassins de grammaire. Faute !
Revenir en haut Aller en bas
Pantouffe

avatar

Masculin Verseau Messages : 136
Date d'inscription : 22/02/2016
Localisation : Quelque part dans mes cheveux...

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Jeu 23 Aoû - 17:12

Partie 1:
 

Partie 2:
 

Partie 3:
 

Beeen, je suis totalement convaincu par la lente ébauche de ton univers, et pour le moment, le fait de sauter d'un personnage à l'autre ne me gêne pas. Tu réussis à être concis sans être pour autant stérile ou vain ; il y a suffisamment de matière dans chaque partie pour que ce soit agréable à lire et pour qu'on soit intéressé par le personnage central à chaque fois. Qui plus est ta prose est agile, relativement simple sans être simpliste (ce qui est très différent) et très plaisante à suivre. Outre mes quelques remarques du dessus, je n'ai rien à reprocher à ton (tes) textes. Contrairement à Ouppo, je n'ai pas été gêné par les dialogues de la première partie ; ils s'accordent bien à l'ambiance un peu feutrée et poussiéreuse que j'imagine au bar.
J'ai hâte de lire la suite !



------------------------------------------------------------------------------------------------
If the Story is over... Split on the ashes... It's time to run away... Where is the light, wonder if it's weeping somewhere ?
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur K

avatar

Féminin Verseau Messages : 162
Date d'inscription : 12/07/2018
Humeur : https://www.youtube.com/watch?v=VUgC6215Gko

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Mar 28 Aoû - 15:22

Comme à ton habitude ton style d'écriture et les thèmes que tu abordes sont, à mon sens, très bien maîtrisés, à tel point même que je ne me sens pas de taille à en faire une critique véritable.

Je vais donc faire comme je peux, c'est à dire te faire part de mon ressentis, en espérant que cela te sera utile en quelque chose. ^ ^

Pour la première partie : L'univers est inquiétant, suffocant presque, tant on évolue dans un monde ou tout semble avoir été rangé et ordonnancé au détriment des couleurs et des élans de vie, qui ne sont plus que de rares bouffées d'un oxygène saturé de poussière et d'obscurité. Vie et absence de sens me mettent mal à l'aise et on peut dire que tu as bien réussit à nous immerger dedans.
Je m'y perds un peu avec les matricules par contre, mais les chiffres ont cette tendance à me faire buguer le cerveau, donc ce n'est pas une critique en soit, juste une difficulté personnelle.


Deuxième partie : Plus de liberté ici, on respire mieux au travers de tes deux personnages qui ne semblent pas écrasés par l'ambiance de ton texte précédent. Cet univers musical est très plaisant et c'est tout un contraste ou je me sens bien plus détendue.
Arrive ensuite ce passage assez surprenant ou le pianiste accélère la cadence. Il m'évoquerait presque un ébat à la fois consentit et subit par Katia. C'est étrangement torride et sensuel avec une pointe de sadisme. Je rejoins donc l'avis de Tifani quand elle souligne que Davran ne semble pas si angélique qu'il n'y parait... Je t'aurais bien conseillé de rallonger quelque peu cette partie dans ce sens, mais j'imagine que la suite nous en dévoilera plus à ce sujet, donc je ne dis rien pour l'instant.
Des trois parties que tu as déjà posté, c'est de loin ma préférée. ^ ^


Troisième partie : Atmosphère policière et interrogatoire, typiquement ce que je connais les mieux de tes écrits. C'est crédible et très bien mit en scène. La tension est palpable et nous fait redescendre directement dans le réel, bien plus éloigné de la deuxième partie. La chute fait mal mais tu semble t'amuser à provoquer ce sentiment chez ton lecteur, et ça marche !


En conclusion, avec ces trois morceaux de texte, tu jongles avec trois ambiances très différentes que tu maîtrises très bien pour nous en rendre les couleurs et saveurs qui leurs sont propres. A ne point douter que le télescopage final en serra des plus surprenant. ^ ^

Hâte de lire la suite. :)
Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Mer 29 Aoû - 18:26

@YoMa, @Pantouffe et @Monsieur K. Merci mille fois, on a beau dire qu'on est détaché, qu'on veut écrire le meilleur texte possible et qu'on ne cherche pas la reconnaissance. Quand des gens qu'on aime apprécie ce que l'on fait, ça touche forcément.
Et la suite ? Car cette feignasse n'a pas posté de chapitre depuis près d'un mois… Et bien disons que j'ai eu un mois un petit peu chargé, fort en émotion et que ma productivité déjà quasi-nulle en a pâtit. La suite arrive - j'espère ce soir si tout se passe bien. Encore désolé pour l'attente.
Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 227
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Dim 7 Oct - 23:01

Chapitre 4

Ils ne se rencontrèrent jamais pour aller boire un verre. Cela ne dérangera pas 960809584, qui n’avait pas forcément développé une importante sympathie pour son collègue coincé derrière son bureau. D’ailleurs, il regretta à l’instant même d’avoir lancé l’invitation. Quant à 920509324, c’était un homme plutôt solitaire, un de ces buveurs isolés qui trainaient dans le bar de 830804512 durant les heures creuses. Ils se connaissaient ainsi depuis près de trente ans et avaient donc eu tout le temps de sympathiser… et puis, c’est toujours bien d’avoir un allié dans l’Administration quand son activité était complétée par quelques transactions un peu moins légales.

Chaque matin, le tenancier en ouvrant sa terne devanture regardait la façade rectiligne du Palais des Souvenirs, fascinante énigme qui semble-t-il contenait la mémoire même du pays. En bas les agents de l’ordre, en haut les planificateurs chargés d’analyser toutes les données techniques. Si la météo changeait, ils pouvaient prévoir les récoltes et gérer au mieux les entrepôts de grains. Si une ambassade employait des mots trop incisifs dans un discours, les diplomates recevraient dans l’heure un mémo avec les nouvelles directives à employer. Ainsi la paix perpétuelle pouvait naître grâce au miracle de la technologie, entraînant une stabilité que manifestement, certains voulaient mettre à terre.

« Mon Dieu, murmura-t-il en préparant un autre verre. Qui c’était cette fois ?

- Un groupuscule isolé. Des jeunes encore…

- Evidemment, admit le barman, ils n’ont pas connu la crise. Sinon ils n’auraient jamais fait un truc aussi stupide… » Vingt-Quatre vida sa vodka d’une traite, voulut commander le suivant mais fut devancer par un Douze certes discret et calme, mais aussi étonnement vif.

Puis, le plus doucement du monde, il ajouta : « Tu n’avais pas un proche dans l’Ecole Kadare ? »

Le fonctionnaire se renfrogna aussitôt. Il y eu un temps de silence pesant pendant lequel Douze calcula la part de chiffre d’affaire qu’il perdrait avec le départ de Vingt-Quatre. Un mal pour un bien s’avoua-t-il un peu coupable. Depuis quelques années, les répressions s’étaient multipliées et sa familiarité avec les hommes du gouvernement rendaient son établissement moins populaire.

« J’ai eu de la chance. Mon fils était malade le jour où les bombes ont explosé. Mais il a perdu plusieurs camarades de sa classe.

- Une chance incroyable. Je me souviens que toutes les vitrines ont explosé. Il y a eu des scènes de chaos jusque dans cette rue.

- Même ici ? On est pourtant à deux pas du palais présidentiel.

- Ça a été la folie partout. Et Kadare n’était pas vraiment situé dans un quartier sensible. »

Il y eut un nouveau moment de silence, où le buveur siffla son deuxième verre d’un geste étonnement assuré au vu de la quantité d’alcool qu’il avait ingurgité.

« Tu l’as revu, après sa renaissance ?

- Non. C’était trop dur de l’appeler par son matricule, et de le considérer comme un frère citoyen. Nous avons préféré nous séparer, et c’est mieux ainsi. »

Corrections:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Palais des Souvenirs [-16]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: