Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le Palais des Souvenirs [-16]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
K
Emmerdeur officiel
K

Masculin Taureau Messages : 412
Date d'inscription : 13/11/2017

Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 EmptyMer 23 Jan 2019 - 18:05

6/12

Malgré toute la grandiloquence de l’art du régime, il n’avait rien réussi à créer d’aussi parfait que les salles de préhension, construite uniquement dans un but pratique, nota mentalement 810516234. Sans doute la preuve d’un nouveau miracle du régime.

Débarrassé du bruit dans son caisson insonorisé, il regardait la grande salle depuis la vitre. En dessous de lui s’étendait un champ de terminaux et de techniciens. De son point de vue, l’endroit paraissait étrangement silencieux. Simple illusion cependant. Bien que le règlement stipulât un nombre maximum de décibel émis autorisé, les contremaîtres avaient vite renoncé à empêcher les discussions entre fonctionnaires. C’était le seul moyen d’obtenir un boulot fiable.

Trente-quatre s’arrêta un instant, remarquant le voyant rouge se trouvant devant son Holotek : un poste demandait son conseil. Cela n’arrivait pas si souvent dans la journée. Rapidement, il composa sur son visage la mine parfaite du cadre renfrogné qu’on dérange pendant son travail et appuya sur le bouton. Quelques secondes plus tard se déploya devant lui l’image légèrement brouillée d’un quadragénaire à la calvitie naissante.

« Bonjour. Je crois que nous avons un code rouge sur la procédure 101, » répondit-il d’une voix mal assurée.

Trente-quatre fronça les sourcils, ouvrit son placard pour rechercher la liste des procédures et répondit en fronçant les sourcils : « Vous vous foutez de moi ? Mon formulaire m’informe que la procédure 101 ne fait appel à aucun opérateur. Vous n’avez qu’à valider le message sans ajouter d’information.

- Vous avez raison, monsieur. La liste de matricules associés à la procédure 101 est directement donnée par le serveur central. Le problème est que ces matricules ne correspondent à aucun citoyen. »

Le cadre haussa les épaules. « C’est impossible. Le serveur ne s’est jamais planté en plus de dix ans.

- Pourtant c’est le cas, monsieur. Je suis allé regarder en arrière pour être sûr de ne pas dire de bêtises et je peux affirmer que tous les matricules sortis par le serveur depuis plus de 24 heures sont systématiquement supprimés. Alors que normalement, il garde des traces de tout le monde, même des morts. »

« C’est embêtant, répondit trente-quatre d’un air inquiet. Et puis-je vous demander comment avez-vous obtenu ces informations ? »

Ce fut au tour du technicien de déglutir. « Eh bien, le dossier d’un des matricules se trouvait sur le bureau de mon voisin, qui s’occupe des admissions dans les cliniques. Ça m’a un peu étonné surtout quand j’ai vu que la personne ne pouvait pas se déplacer seul, alors je ne comprenais pas pourquoi il devait recevoir une convocation par la police, donc j’ai voulu vérifier. Mais peut-être que si vous m’expliquiez à quoi correspond la procédure 101…

- Merci pour l’information mais je crois que vous outrepassez vos fonctions, lui coupa le cadre d’un air sec. Rassurez-vous ! Nos équipes vont s’en occuper. »

Il débrancha son holotek. L’image se figea un instant. Il eut juste le temps d’entendre : « Toujours prêt à prendre un verre, vingt-quatre ? On se dit demain soir 20 heures ? »

Corrections:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ippa
Reine des Ateliers à thèmes
Ippa

Féminin Poissons Messages : 620
Date d'inscription : 01/02/2015
Humeur : Cours plus vite que le Lapin Blanc

Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 EmptyDim 24 Fév 2019 - 15:36

J'avais lu le premier quand tu l'avais posté et n'avais pas commenter car je le trouvais plat. Mais maintenant avec la suite j'arrive mieux a comprendre l'ensemble. L'absence de nom, les relations "neutre" entre les personnages et ton style d'écriture (assez simple sans grandes phrases compliqué) rendent le résultat plaisant à lire. l'enchainement des parties est fluides.

j'ai beaucoup aimé et me demande la suite de l'histoire pour le jeune qui regarde un match de foot ou le pianiste :)

:ippa:

Gibbet Ippa

------------------------------------------------------------------------------------------------
Etonnante est cette lubie qu'ont les hommes d'appeler les choses par leur nom

Retrouvez mes écrits ici :)
Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
K

Masculin Taureau Messages : 412
Date d'inscription : 13/11/2017

Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 EmptyDim 28 Avr 2019 - 15:49

Coucou. Voici un extrait du compte rendu du deuxième MAC

Cet avis prend aussi en compte celui d' @Ippa , de @Titi , de @flocon et d' @Ouppo

C'est horriblement difficile de d'écrire le Compte Rendu de son propre texte (essayer, c'est un très bon exercice ^^). Vu que j'ai une légère flemme, je vais simplifier la forme et en profiter pour remercier les commentateurs, qu'ils participent aux MAC ou non. Vous faites vivre EN les gens et c'est grâce à vous qu'on continue à poster <3.
Maintenant, le texte que je jugeais aboutit n'a pas eu l'effet escompté. On ne peut pas présenter un truc aussi gros que le Palais au MAC et j'ai choisi le chapitre 2, qui me semblait plus aboutit que le premier. Erreur stratégique car le Palais est déjà difficilement bitable pour le lecteur qui y rentre, qui doit jongler avec une intrigue morcelé, une floppée de référence et surtout ces foutus matricules qui ont mit dedans la majorité des gens qui ont tenté de la lire.
On peut qualifier ça d'exigence mais en vrai, c'est un échec. C'est à l'écrivain de présenter son texte à l'auteur, qui n'a de toute façon pas beaucoup de temps pour çà. Si votre récit semble trop exigent, c'est juste que vous n'avez pas été assez pédagogue.
De plus, cette expérience a montré que le découpage de mes scènes n'était pas optimal. On aurait pu couper avant ou après sans que cela ne change quelque chose, il manque un élément marquant pour que cette scène fonctionne seule.

Voilà pour ce compte rendu un peu plus sombre que je ne l'aurai espéré. Le récit n'avance pas depuis Janvier. Ne vous inquiétez pas les amis, il reviendra. Je bosse dessus. Merci à tous ceux qui m'ont indiqués les failles, vous retrouvez les histoires de Davran et des autres dans quelques semaines, j'espère en grande forme.

------------------------------------------------------------------------------------------------
2ème de la Chasse aux Œufs 2019
1er du Concours Théâtre 2019
Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
K

Masculin Taureau Messages : 412
Date d'inscription : 13/11/2017

Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 EmptyMer 8 Mai 2019 - 15:32

7/12

Malgré les immenses affiches vantant aux touristes la joie de se prélasser sur des plages immaculées, ou la volupté qu’apporterait éventuellement une danseuse du ventre à un voyageur isolé, le terminal de l’Aéroport Akaki Tsereteli restait désespérément vide. Les trois douaniers, qui souvent ne rencontrait pas de voyageurs de la semaine, avaient l’impression de garder le désert, avec la curieuse ambivalence d’une rigidité de façade doublé d’une mollesse intérieure - chacun recevant des produits de l’extérieur, faire trop de zèle risquait de mettre un collègue dans la merde.

Lorsque le citoyen 170730672, plus connu sous le nom de Davran Quatran, se présenta devant eux, il ne fut pas surpris de voir des militaires au garde-à-vous, mais pas rasé, lui demander ses papiers. Devant son passeport de couleur vert sombre, les fonctionnaires s’entre regardèrent, avant que l’un d’entre eux ne l’escorte jusqu’à une petite pièce, cube de béton absurde posé au milieu du grand hall, comme une installation artistique contemporaine au sens abscons.

Lorsqu’il entra, Soixante-douze secoua prudemment la chaise pour y faire tomber la poussière accumulée, s’assit en se disant qu’il avait bien fait de porter un costume gris, souffla sur le terminal qui se trouvait face à lui et alluma l’holotek, se disant qu’il faudrait un miracle pour que l’appareil se mette en marche. Le pianiste ne croyait pas en Dieu.

Comme pour contredire le mécréant, l’appareil se mit à démarrer au quart de tour. Cependant, le divin voulant toujours masquer sa présence, l’hologramme était tellement brouillé que l’on ne distinguait qu’une silhouette qui déclara d’une voix robotique :

« Bienvenue à vous, citoyen. Nous espérons que votre voyage a porté ses fruits et que vos prestations auront permis à votre auditoire de découvrir la culture et la philosophie du Buzhikstan.

- Je vous remercie pour votre accueil et tient à rassurer les ingénieurs : le public européen nous a bien reçu. J’ai d’ailleurs reçu des propositions pour revenir les voir lors d’une éventuelle prochaine tournée. »

Malgré sa voix calme, il y avait un peu trop d’excitation dans les yeux de Davran. Il eut l’impression d’avoir commis une erreur pendant le long moment de silence qui suivit, et lui parut durer une éternité.

« Nous verrons. Il y a d’autres musiciens qui veulent effectuer ce genre de tournée. Et le retrait des musiciens au profil de la musique fait partie de notre politique, mais ça peut s’arranger. »

Intérieurement, Davran souffla : le plus dur était passé. Il ajouta :

« J’ai reçu en cadeau un enregistrement du Carnaval des Animaux. Une violoniste, Kathia Karovili, veut que nous jouions ensemble le Cygne, dans une réadaptation pour violon au lieu du violoncelle originel. »

Il inséra dans le terminal une carte SD. Une version distordue de la pièce sortie des haut-parleurs.

« Pièce très émotive, nota la voix. Pas forcément faite pour votre virtuosité.

- Et Kathia est justement une instrumentiste avec un jeu très émotif, mais je pense pouvoir par contraste prouver la pureté de…

- Je crois, l’interrompit l’Holotek, que vous avez déjà rencontré Madame Karovili et perdu en régularité. Nous attendrons la réponse de l’Ordinateur, mais il est fort probable que vous ne soyez pas autorisé à la revoir. »

------------------------------------------------------------------------------------------------
2ème de la Chasse aux Œufs 2019
1er du Concours Théâtre 2019
Revenir en haut Aller en bas
K
Emmerdeur officiel
K

Masculin Taureau Messages : 412
Date d'inscription : 13/11/2017

Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 EmptyLun 14 Oct 2019 - 17:38

8/12

  L’appartement de 962922484 renfermait de nombreux secrets. Chaque cadre officiel pouvait coulisser pour laisser entrevoir un deuxième tableau, la bibliothèque avait un double fond et derrière un épais rideau s’ouvrait un véritable musée personnel, composée d’œuvres aussi hétéroclites qu’un œuf de Fabergé, vase Ming ou une statuette de derviche tourneur récupéré au souk d’Istanbul pour quelques roupies. Certes, c’était moins les objets en eux même qui intéressait le propriétaire que les souvenirs auxquels ils étaient raccrochés.

  Sur le lutrin se trouvait la Baghavad Gita, ouvert au niveau du 16ème chapitre. Mais quatre-vingt seize l’avait temporairement délaissé pour dévorer l’Amant de Lady Chatterley, non sans avoir préalablement dégusté un whisky pur malt au son d’un prélude de Chopin.

  Il ne s’était jamais vraiment accoutumé au formalisme du protocole buzak. Pour cet amoureux des belles lettres, s’exprimer de manière claire, froide et sans passion était un crève cœur. De temps en temps, une légère ironie pouvait pointer dans ses paroles. Cela s’accompagnait d’un pétillement dans son regard qui aurait fait hurler les ayatollah de l’Esprit de Communion : pas de sous entendus qui pourraient être mal interprétés, pas de plaisanteries qui pourraient blesser, pas de mention de communautés pour éviter les discriminations, pas de communautés pour éviter une dérive communautaire. Pouvait-on en vouloir à ceux qui avaient vécus l’horreur de vouloir tout sacrifier pour éviter ce qui s’était passé dans l’école Kadaré ?

  Et tant pis si quatre vingt-seize devait faire preuve d’une dissonance cognitive aussi béante qu’il pouvait sombre à chaque instant. Il continuerait à défendre le régime coûte que coûte, tout en désobéissant aux règles sans vraiment se cacher. D’ici peu de temps, il perdrait son poste de ministre au profil d’un plus exalté, plus arriviste. Mais en attendant, il continuerait à promouvoir des artistes capable de l’émouvoir.

  C’est à ce moment que Davran sonna à sa porte. Il fronça légèrement les sourcils, sentant dans l’empressement du coups de sonnettes les ennuis qui allaient arriver. Il referma donc le livre le plus lentement du monde, espérant que son retard ferait partir l’importun. Quand il ouvrit la porte, le jeune homme se jetât à l’intérieur.

  « Mon visa, sanglota-t-il, je l’ai perdu. »

  Pendant un instant, quatre-vingt seize resta de marbre. Le matin même, il avait vu la vidéo pirate qui faisait le tour des cadres buzaks – celles montrant, dans entrebâillement d’une porte, Davran jouer le Liebesleid de Kreuzen avec Kathia. C’était un enregistrement d’une émotion incroyable, si bien que quand il l’avait entendu pour la première fois, le ministre avait senti une larme monter à ses yeux. Pourtant, au fond de lui, se terrait une pointe de jalousie.

  C’était lui qui avait personnellement sélectionné Davran, l’obligeant à jouer de longues heures pour policer son jeu. Il avait préféré diminuer l’éclat de son protégé pour lui offrir une carrière international. Et cette force qu’il ne retrouvait qu’aux répétition, voilà qu’il l’offrait à une autre, se privant à jamais d’une carrière de musicien et pour quatre-vingt seize de la joie de l’entendre !

  Ma passion du piano me perdra, s’était-il dit après s’être surpris à sourire. Même au coeur des ennuis, je me passionne plus pour la musique que pour la nation. Alors, avec un sourire, il murmura au jeune homme :

  « Allons, raconte moi tout. »

------------------------------------------------------------------------------------------------
2ème de la Chasse aux Œufs 2019
1er du Concours Théâtre 2019
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le Palais des Souvenirs [-16]   Le Palais des Souvenirs [-16] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Palais des Souvenirs [-16]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: