Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Encre Nocturne ou l’école des écrivains

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 161
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Jeu 6 Sep 2018 - 12:11

Avant-propos :

Mfdusjdft, mfdufvst, bnjt. Nfsdj ef gbjsf djsdvmfs dft gfvjmmfut, jm fo wb ef mb tvswjf ev qfvqmf opduvsopjt.


Sommaire :
Feuillet 1
Feuillet 2
Feuillet 3
Feuillet 4
Feuillet 5
Feuillet 6


Dernière édition par Arwen le Ven 19 Oct 2018 - 12:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 161
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Jeu 6 Sep 2018 - 12:23




Feuillet 1 - Un peu de courage, beaucoup de peur :

Bienvenue, chers amis, dans un éditorial à cœur ouvert sur un univers peu connu, mais qui gagnerait à l’être plus, situé dans la galaxie de la bienveillance et de l’entraide. Je tenterais, par mes maigres moyens, de vous le faire découvrir au plus proche de l’action avec une exactitude qui frôlerait le parfait. Le danger ne me fait pas peur - au contraire de la médiocrité – et j’affronterais tous les obstacles pour vous livrer la vérité. Car oui, peu s’en sont rendu compte, mais une véritable mainmise a eu lieu sur ce petit royaume perdu au fin fond de l’empire du Net.

Dans un monde austère qui ne gratifiait ses habitants que d’un vague sourire effacé, un petit coin de douceur évoluait à l’abri des regards. Oh, si vous le cherchez, vous le trouverez sûrement, mais peu de monde ne s'y intéressait véritablement. Pourtant, un seul coup d’œil suffisait à vous emporter dans un tourbillon de mots, dans une spirale de couleurs, dans un océan de rire. Voici en quelques lignes ce qu’un observateur moins expérimenté que moi aurait pu écrire sur ce forum aux allures ordinaires. Mais que nenni ! La vérité est bien loin du conte d’enfant. Bien loin des apparences joyeuses et calmes. La torture et les luttes sont les seuls instruments de combats dont l’atrocité n’a jamais eu d’égal. Je vous livre avec déférence et cru les immondices dont mes pauvres rétines ont été les victimes.

Après des années d’instabilité – presque politiques – trois plumitifs – n’y voyez là qu’un peu de jalousie - s’étaient détachés du commun des mortels. Je présenterais tout d’abord la big boss dont je me garderais d’écrire le nom – et surtout parce que mon bras tremblerait trop à cette idée – mais que l’on peut définir par son qualificatif : la Codeuse. Un regard de braise, plus de plume que de poils et toujours une tasse de café entre les griffes. Je ne compte plus les prétendants au trône qui se sont frottés à ses lames acérées, sans parvenir à n’arracher ne serait-ce qu’un morceau de penne. Ses adorateurs, qui se font nommer « codeurs » ou encore « CDF », s’agglutinent autour d’elle comme un amas d’abeilles sur une flaque de miel. Elle est intouchable. Perchée dans sa tour de bouquins – matériaux qui résistent même aux tyrans les plus sauvages – seuls ses deux bras droits ont le privilège – ou l’obligation – de lui parler.

Flopostrophe. Là, je dois faire une pause. Une longue pause, la force me manque. Mes yeux se mouillent, mon esprit s’embrume. Elle me fait peur, si peur. Ne le répétez pas, mais à ses côtés, même le diable passe pour un ange. C’est dire. Un exemple ? Vous me demandez un exemple ? Pauvre fou. Je vais vous en donner un avant-goût et un bon ; elle ne mélange pas les aliments et la sauce dans son assiette ! Comment ça vous ne voyez rien de terrible ? Mais enfin, c’est bien meilleur tout ensemble ! Euh. Je digresse. Flop’, Flo, Flopostro pour les plus tordus, la bourrelle - si, si c’est bien un mot, aussi hilarant soit-il - du royaume. Combien de petits nouveaux a-t-elle tués à coups de « bienvenue » un peu trop appuyés ? Toujours à fouiner, corriger pour montrer sa supériorité sur les pauvres bougres que nous sommes. Si vous la cherchez – ne la cherchez pas, idiots ! – jetez un œil du côté du troisième pilier, elles sont inséparables.

flocon. Sans majuscule. Si ce n’est pas déjà une forme de torture psychologique. Dernière roue d’un carrosse qui n’en compte que trois – quoi ? – elle apporte un peu d’équilibre dans un gouvernement – autocensure – qui n’en a pas. Plus froide encore que le Froid lui-même, elle amollit l’ardeur meurtrière de la Codeuse et restreint les envies destructrices de sa maîtresse. Mais ne vous méprenez pas, flo’ préfère garder vivant son peuple pour mieux le soumettre. Elle réside dans un palais de glace, loin de l’agitation de la capitale et du temple des écrivains. Certains murmurent qu’elle prépare un coup d’état… Le feu ou la glace ? Je ne me positionne pas.

Toujours est-il que les luttes pour le trône de papier sont loin d’être terminées… Pardonnez votre serviteur, mais la nuit drape mon bureau d’un linceul noir. Il me faut me cacher. Ils arrivent… Ils arrivent…



Corrections:
 


Dernière édition par Arwen le Dim 16 Sep 2018 - 10:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tôle

avatar

Masculin Cancer Messages : 240
Date d'inscription : 12/01/2016

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Jeu 6 Sep 2018 - 14:03

Bravo ! J'ai carrément adoré ! C'est bien écris. Tu as beaucoup de style ! Et en plus c'est assez drôle

------------------------------------------------------------------------------------------------
Écrire et être lu, c'est se dévoiler au reste du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 161
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Jeu 6 Sep 2018 - 17:30

Merci ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 161
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Sam 8 Sep 2018 - 14:19




Feuillet 2 – Révolte et …


Les oiseaux chantent, la lune dort, Ragne écrit. Des textes criant de liberté, des lignes de cœurs fendus des mots puissants. De mon perchoir instable – des risques, je vous ai dit, des risques – je ne peux détacher mes yeux de sa plume. Les rumeurs racontent que c’est une véritable rémige de Phénix qu’il aurait gagné dans un combat de haut vol. Je ne sais si je dois y croire… Toujours est-il que je ne peux quitter des yeux le tracé lent et doux de la pointe sur le papier immaculé. Son propriétaire est absorbé dans son œuvre et ne me calcule pas. J’en profite pour l’examiner entre deux branches d’un prunier en fleur. Si la sixième glaciation entrait en scène, il retrouverait ses copains les manchots... Une veste taillée au millimètre, nuls cheveux ne dépassant d’une coupe parfaite et un regard séducteur. Oui, Ragne fédère. Icône de la révolution, il ne craint pas l’oppresseur et, à l’encontre de ses concitoyens, n’hésite pas à lutter en pleine lumière. Depuis quelques mois, la révolte est symbolisée d’un « @ », image énigmatique, mais Ô-combien répandue !

Néanmoins, il m’est impossible d’évoquer l’archétype de l’insurrection sans présenter son fidèle poto, Silenuse ou Sil’ pour les plus intimes. Véritable maestro des pièces de théâtre barrées, il détient – et ça, ce n’est pas rien ! – le record de migraine provoqué chez les habitants d’EN. Depuis plusieurs mois il s’est lui aussi engagé dans la lutte contre le pouvoir et fait pleuvoir des « @ » à tout bout de champ.  La légende raconte qu’il est né dans un petit pouet du sud du royaume et que pouet cette raison il a acquis des pouet absolument pouet. Il est donc pouet de compter pouet dans POUET rangs ! … Je fatigue, je fatigue. Vous rendez-vous compte, Chers lecteurs, que je mets ma vie en danger pour vous communiquer ces informations aussi importantes que la plus importante des informations ? J’espère que vous m’en serez reconnaissant. Une statue suffira… Donc Sil’, a plus de points de fidélité au royaume qu’une mère de famille qui fait ses courses au Leclerc depuis 25 ans ! Oui, c’est une figure incontournable ! Pourtant je m’en méfie. Oui, méfie… Peu de temps avant que je n’écrive cette chronique – déjà culte, il faut le dire – notre ami pouet à posté un texte étrange, dénué de sens à première vue…

Toutefois votre serviteur à su lire entre les lignes et déceler le billet secret qu’il contenait. Tout d’abord le titre. A priori inoffensif : « Rien. TP ». Pourtant avec un peu de magie on peut ne garder que les majuscules et l’on obtient « RTP » que l’on peut traduire par « Rayons – Triangle – Providence », autrement dit La théorie du complot ! Votre bouche s’agrandit, vos méninges bûchent. Un peu de silence, je continue. « Et pourtant, ma voix continue à chuchoter des mots fleuris » : il est évident, pour un observateur aussi futé que moi-même, qu’il communique. En clair, il tente de briser la révolution ! Paf, révélation. Et…

Attendez, il se passe quelque chose ! De mon perchoir je distingue la grande rue au nom étrange de « CB » - entre nous je ne vois pas ce que l’argent vient faire ici. Un individu, dont je ne reconnais pas le joli minois, vient de faire son entrée. Fracassante, je dois dire. Alors que la rue était déserte et que le bot dépérissait, il a lancé un « Tic » qui a résonné contre les murs nus. Il ne bouge plus. Regard droit. Plusieurs minutes qu’il reste fixé.  « Tac ». Je sursaute presque. Puis quelques instants plus tard. « Tic » visiblement il parle en codes ! Puis il s’étire sans un bruit et repart. L’incompréhension me gagne alors que mon regard est attiré vers la petite bicoque qui me fait face. Ragne s’est adossé sur son trône d’osier visiblement fier de son œuvre. Mes yeux - excellents – lisent avec avidité les quelques lignes venues noircir le papier vierge :


La contrée des lecteurs et des écrivains,
Est aux prises avec un vilain venu de loin,
Qui n’a nulle empathie, nulle pitié,
J’ai nommé Phoenix aux griffes acérées.
Guerriers du vers et du phrasé
Je vous conjure de ne pas renoncer
Ce n’est pas la première fois que l’on dégage un roitelet,
J’ai nommé Hart’, le coupe-jarret.

Je dois vous quitter, la garde vient. Elle arrive, ils arrivent…





Corrections:
 


Dernière édition par Arwen le Dim 16 Sep 2018 - 10:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 2234
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Sam 8 Sep 2018 - 15:39

Tiens, c'est une bonne idée, ça, de demander un @. Faudrait voir avec les admins.
D'ailleurs, on dit une théorie du compouet.


Merci, ça me touche et c'est bien écrit, en plus d'être sacrément rigolo ^_^

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Chanter des chansons chez patrick Sébastien , enfin j'avais trouve mon identité je croyais que j'étais spiderman mais en vrai j'étais un agneau qui nage, j'avais plus peur des loup et de la mort car je savais qu'au bout du compte on finirai tous chez patrick Sébastien"
Pierre, 21/04/2018




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 161
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Sam 8 Sep 2018 - 18:47

Théorie du compouet, excellent !

Merci beaucoup Sil', ça me fait vraiment plaisir :D
Revenir en haut Aller en bas
Tôle

avatar

Masculin Cancer Messages : 240
Date d'inscription : 12/01/2016

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Lun 10 Sep 2018 - 8:42

Mais, il y a une suite ?! C'est génial !! J'ai beaucoup aimé. C'est une chronique que je vais dévorer à chaque nouveau texte :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Écrire et être lu, c'est se dévoiler au reste du monde.
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 5095
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Mar 11 Sep 2018 - 20:45

C'est trop bien ! Bravo ! Le style est truculent et les idées aussi :-p

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 161
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Ven 14 Sep 2018 - 18:19

Merci à vous deux, ça fait super plaisir ! J'espère que la suite vous plaira autant ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Ragne

avatar

Masculin Sagittaire Messages : 654
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Ven 14 Sep 2018 - 19:39

Je n'avais pas lu la suite. C'est formidable. Bravo et merci :) (par contre on repassera pour la description de la caligraphie, c'est un cauchemar^^)
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 161
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Dim 16 Sep 2018 - 10:17




Feuillet 3 –Dsbjhofa wpusf wpjtjo

Chers lecteurs, chers amis, le temps me manque pour vous écrire ces lignes, je dois faire vite… Depuis quelques jours la surveillance se fait plus étroite, les fouilles plus approfondies et les sentences irrévocables. J’ai peur. Peur qu’ils tombent sur mon manuscrit et ne m’écartèlent sur la place publique. Ne riez pas… la Codeuse en est capable !

Mais trêves de bavardages, laissez-moi plutôt vous compter le récit de cette dernière semaine. Les forces obscures ont déclaré ouvertement la guerre aux « Révolutionn@ires », comme ces derniers aiment à s’appeler. Ragne en tête, Silenuse à ses côtés et dans l’ombre, Ouppo. Oui, Ouppo. J’ai réussi à mettre un nom sur le personnage aux Tics incessants. Véritable fantôme à la plume mystérieuse, il erre des nuits entières à la recherche du moindre indice pour déjouer la tyrannie. Quand le jour déploie ses ailes sur un royaume à bout de souffle, Ouppo balance des textes emplis de messages d’espoirs. Il est parfois laborieux de les interpréter, même pour un observateur averti, mais ils recèlent pourtant ses observations de la nuit. Il aime spécialement afficher ses rédactions sur la place du CC. Qu’est-ce donc me direz-vous ? Minute petit singe impatient…

Comment vous décrire l’agora CC ? Plus qu’une place forte, c’est La Diversité, dans son sens premier. Des milliers de textes tous bien différents au premier abord et qui pourtant témoignent d’une même envie de raconter ses rêves et de porter un regard d’espoir sur un monde aux abois. Oui, c’est le dernier bastion de liberté… Depuis quelques semaines pourtant, La Codeuse et sa servile alliée, Flop’, lorgnent constamment sur ce petit bout d’intellect qui contre-carre encore l’envahisseur… A la tête du CC on retrouve Titi, ponctuelle et pleine de tact, surnommée la bête à idées… Dans quel camp est-elle ? Je ne serais vous répondre. D’un coté CDF, de l’autre elle règne en maître sur la liberté même. Est-elle un pion d’un gigantesque échiquier à la solde de l’empereur ? Une âme dont aucune règle ne peut l’atteindre ? Ou l’insoumission même ? Je ne sais… La tête emplie de vers dont la beauté n’aurait d’égal que leur insouciance, Titi est un des piliers du royaume, insondable et insondé !

Comme introduit précédemment, la guerre a été déclarée. Ouvertement. Par le biais d’un petit bout de femme qui a creusé son nid dans un royaume déjà bien peuplé. Elle soutient avec force le pouvoir en place et n’hésite pas à exhiber fièrement son tag CDF. Elle se balade régulièrement dans les rues vides de la capitale, armée d’une guitare flanquée d’un large sticker où l’on peut distinguer le symbole de la pendaison. Sur son épaule, une tête de petit chat dont les yeux pétillent encore de vie, tandis que son corps a depuis belle lurette quitté son maître. Atroce ? C’est bien le mot.

Hier, il s’en est fallu de peu pour qu’elle ne me démasque… Alors que je tentais d’aller lire les œuvres sur la place du CC, je l’ai croisée dans une des rues parallèles. Longtemps elle m’a fixé, les yeux noirs pénétrant mon âme comme autant de lames effilées… Avant de disparaître. Encore aujourd’hui, j’en frissonne. Certains racontent qu’elle serait remontée d’une base secrète creusée à même la croûte terrestre, qu’elle posséderait de la magie noire et pourrait vous tuer d’un seul regard. Pour les deux premiers je n’en suis pas certain, pour la dernière possibilité, ça ne m’étonnerait guère !

Les deux camps commencent à s’organiser, les protagonistes de l’ombre sortent à la lumière et les combats s’annoncent violents. Préparez-vous, préparez-vous, ils arrivent, ils arrivent…



Corrections:
 


Dernière édition par Arwen le Dim 16 Sep 2018 - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ragne

avatar

Masculin Sagittaire Messages : 654
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Dim 16 Sep 2018 - 10:20

Je suis une entêeeeeeeeeeeete. Ca c'est du talent
(jerry, continue)
Revenir en haut Aller en bas
Flopostrophe
Créature du Nord à la force tranquille et à l'humour un peu absurde
avatar

Féminin Scorpion Messages : 503
Date d'inscription : 19/01/2017
Localisation : Sur le toit
Humeur : Le temps passe trop vite

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Mar 18 Sep 2018 - 18:50

Coucou Arwen !

Ouiii enfin j'ai trouvé le code ! :p (Je sais quel voisin craindre maintenant, voyant comme on se fait attaquer, ici :rire: et si le peuple nocturnois ne survit pas malgré tes feuillets extrêmement utiles, je ne comprendrais pas Wink )

A part ça, mmmh... Curieuse idée... C'est trop drôle, j'adore :rire: On sent toute la suspicion et la menace qui survole l'Encre Nocturne que tu nous présentes, ça fait presque peur. N'empêche, quelle place j'occupe ici haha XD Protège bien tes arrières dorénavant, révéler au peuple tout ça te met en mauvaise position :p
Hâte de lire la suite !

------------------------------------------------------------------------------------------------
“Chaque cerveau a son secret. Moi, c'est mon lit. Toi, c'est ton assiette. Mange avant de penser, ou tu penseras mal.”  - Timothée de Fombelle



Chasseresse de fautes  :superman:  Mon signe distinctif : §


Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Commentateur sérieux
Commentateur sérieux
avatar

Masculin Bélier Messages : 161
Date d'inscription : 05/03/2018

MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   Mar 18 Sep 2018 - 19:26

Aaaah content que quelqu'un (Titi a été la plus rapide en mp) trouve le code !

Merci beaucoup, ça me touche énormément ! Par moment j'ai les fils que se touchent, c'est possible que ma vision soit biaisée par moment ... xD :D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encre Nocturne ou l’école des écrivains   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encre Nocturne ou l’école des écrivains
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: