Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CC 2.35 (sujets)

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

avatar

Masculin Lion Messages : 741
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : pouet

MessageSujet: CC 2.35 (sujets)   Mer 19 Sep 2018 - 21:30

Des sujets. Une heure pour écrire. C'est le cc 2.35 :latourn:

Comme d'habitude, vous avez maximum 1 h pour poster votre écrit en choisissant un thème (ou plusieurs pour les plus fous fou).
Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ? Ou encore un texte court ? Pas de problème. Faites fonctionner votre imagination.

N'oubliez pas les balises et ses indications (visibles, ou en spoiler pour garder le suspens).
Si vous avez un doute, n'hésitez pas à consulter ce topic : http://www.encre-nocturne.com/t1101-balises

Et n'oubliez pas de préciser le (les) thème(s) choisi(s) AHDE.
---

1. Un diplôme en chocolat
2. Traverser la rue
3. Un goût pour le risque inutile
4. Placer dans le texte "Son masque venait de se briser. Il ne pouvait plus faire semblant."
5. Placer dans le texte "L'amitié, c'est l'amitié, mais le fromage, ça a un prix" (expression de Bulgarie)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand j'ai un doute sur quelle balise utiliser, maintenant, je regarde ~ce post~
Ca aide hein ? AHDE


Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~
Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:


Les mercredis, 21h30 environ (heure française), j'anime le CC.
Vous pouvez m'envoyer vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
YoMa
Caillasseur professionnel de Piaf cramé assassin de langue française
avatar

Féminin Capricorne Messages : 118
Date d'inscription : 11/08/2018
Localisation : Pays de Candy
Humeur : Toujours mauvaise

MessageSujet: Re: CC 2.35 (sujets)   Mer 19 Sep 2018 - 21:53

1h ? Pour quoi faire ? Et au passage, j'ai beaucoup ri à la lecture des thèmes Titi !

Thème : Traverser la rue.

Maman m'avait dit de regarder,
À gauche, à droite, avant de traverser.
Papa m'avait dit de ne pas voler,
Les gommes et crayons pendant la récré.
Maman m'avait dit de rêver,
Médecin, avocat, d'un vrai métier.

Papa m'avait dit d'aimer,
Des femmes, les soupirs et les baisers.
Maman, ce jour, avait hurlé,
Pas Andrée mais bel et bien André.
Papa m'avait dit de penser,
À notre nom, héritage des Le Menier.

Maman m'avait dit ne jamais
Avoir aussi longtemps pleuré.
Papa avait soutenu l'idée,
N'imaginant pas le 11 février.
Maman m'avait dit de regarder,
À gauche, à droite, avant de traverser.

Ce jour-là j'ai regardé,
À gauche, à droite, avant de traverser.
Je ne vis pas là, sous mes pieds,
La bouche d'égout prête à me gober.
Maman m'avait dit de regarder,
À gauche, à droite, pas sous mes pieds.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Chacun rate sa vie. La réussir est une faute de goût" Nicolas Rey - L'amour est déclaré coeur



Mon signe distinctif de chasseuse de fautes ? Le %
Ma passion ? Caillasser les piafs assassins de grammaire. Faute !
Revenir en haut Aller en bas
Le Transylvanien

avatar

Masculin Vierge Messages : 4
Date d'inscription : 19/09/2018

MessageSujet: Re: CC 2.35 (sujets)   Mer 19 Sep 2018 - 22:07

Thème 4 - Placer dans le texte "Son masque venait de se briser. Il ne pouvait plus faire semblant."

[-15]
Cela faisait plusieurs années que je fuyais mon passé et je savais qu'il me rattraperait un jour ou l'autre, mais loin de là je ne pouvais me douter que ça serait si tôt. Toutes les blessures que j'avais ouvertes chez les personnes qui m'étaient chères, et la seule chose que j'avais faite était de fuir face à tout ceci. Mais là c'est moi qui étais blessé.

J'avais réussi à me forger une armure et un masque pour cacher tout le putride qui faisait de mon être ce qu'il était. Mais on finit toujours par se faire rattraper par nos erreurs, et mon masque venait de se briser, je ne pouvais plus faire semblant. Tout ce que j'avais fait resurgissait en une seule fois, mon château de cartes s’écroulait autour de moi. J'étais à visage découvert et tout ceci me fit comprendre que j'aurais dû y penser à deux fois avant de meurtrir ma vie ainsi.

--
texte avant correction orthographique (Titi) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 443
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: CC 2.35 (sujets)   Mer 19 Sep 2018 - 22:10

Traverser la rue :

Il marchait sur les lampadaires, dévissait les ampoules et les dégustait comme des verres de vin, les croquait comme des œufs durs mous ou souffle un coup et laissait la lumière s'échapper.

Pendant ce temps la nuit hurle sa solitude, adoucie par ce rêveur fabuleux, mais qui déjà lâche prise et tombe dans le ciel et bien au-delà. Laissant la nuit douteuse et la rue à moitié sombre, alors qu'il a semé cette fois encore nos étoiles.

Tout ça pour me demander pourquoi. Cette question douloureuse. Pourquoi l'ai-je attendu 20 ans cet homme qui pourrait aussi bien être un rêve ? Et qui sans aucun doute l'est.

Je ranime ma cafetière qui ronronne de mes soupirs, j'ai la tasse à la main et l'odeur de la nuit qui va bien.

J'ai poursuivi jusqu'au bout de la nuit, mon rêve, ce fantasme, je l'ai revue cette enfance bercée d'illusions, mais quoi. Est-ce que ce que j'ai abandonné en valait la peine, j'ai vécu toutes les nuits assis ici et j'ai attendu ? J'ai racheté la maison, j'ai divorcé, j'ai des enfants, je ne sais pas où.

Est-ce que cela en valait la peine ? Est-ce que c'était ça ma passion ? Est-ce que je n'avais pas juste peur de la vie ? Je sais que ce qui est fou, insensé et ignoré existe. Au final j'ai l'impression d'avoir seulement vécu pour cet instant et qu'il est déjà parti.

Ce qui était un beau début est une fin décevante.


--
texte avant correction orthographique (Titi) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Piou grincheux accro au café
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1889
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur tous les fronts
Humeur : Cafééééééééé :bave:

MessageSujet: Re: CC 2.35 (sujets)   Mer 19 Sep 2018 - 22:28

Il avait toujours été là, menaçant.
Il était le Dieu, le Maître, le Père.
Il dirigeait tout d'une main de fer.
Il n'avait qu'un coeur de pierre.

Mais aujourd'hui... Son masque venait de se briser. Il ne pouvait plus faire semblant.

Il était toujours là, faible.
Il n'était qu'un homme comme les autres.
Il n'avait plus aucun pouvoir.
Il n'avait plus qu'un coeur brisé.

Aujourd'hui l'univers que nous avions connu s'était effondré avec lui, il n'y avait plus rien.

troll du jour:
 


--
textes avant correction orthographique (Titi) :
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
Phoenix - Kemenyx


Toujours la petite étincelle sera là !
"A single dream is more powerful than a thousand realities" J.R.R. Tolkien
"On ne peut pas attendre que l'inspiration vienne. Il faut courir derrière avec une massue." Jack London

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier bois du café... C'est TOUJOURS l'heure du café ! Et le café c'est la vie !
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
flocon
L'admin venue du froid et fan de l'hiver
avatar

Féminin Taureau Messages : 232
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Re: CC 2.35 (sujets)   Mer 19 Sep 2018 - 22:29

"Son masque venait de se briser. Il ne pouvait plus faire semblant."

Je suis triste, je ne me sens pas bien, légèrement déprimée. Je me considère comme un oiseau de nuit, dormant le jour et vivant la nuit dès que je le peux. Je n’ai pas ma place dans ce monde qui s’épanouit au soleil. Je préfère vivre la nuit parmi les ombres.
Pourtant la nuit, mes doutes m’assaillent et mes peurs ressurgissent. Je me mets à réfléchir, je repense à tout, je retourne tout dans tous les sens.
Je n’ai plus besoin de me cacher, plus besoin de garder mes pensées à l’abri du regard des autres et de leurs jugements. Je peux laisser mes émotions transparaître sur mon visage, la partie de poker est finie au moins pour aujourd’hui. Demain tout recommencera, il faudra recommencer à faire semblant de s’intéresser aux gens, à leurs histoires, leurs problèmes. Les écouter se plaindre de pas pouvoir voir leur copain plus souvent, de ne pas avoir le dernier jean à la mode.
Je peux plus, j’en peux plus, j’en ai marre. Je peux plus supporter tout ça. Le soir, dans ma chambre, au fond de mon lit, tout remonte et je m’effondre. Mon masque se brise. Je ne peux plus faire semblant. Mes larmes commencent à couler et je ne peux plus les arrêter. J’ai besoin de vider ce que j’ai sur le cœur.

--
texte avant correction orthographique (Titi) :
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis un flocon de quoi je ne sais pas. D'avoine ou peut être de glace.
Je préfère le flocon de neige, magnifique mais fragile et avant tout éphémère.

* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Flopostrophe
Créature du Nord à la force tranquille et à l'humour un peu absurde
avatar

Féminin Scorpion Messages : 464
Date d'inscription : 19/01/2017
Localisation : Sur le toit
Humeur : Le temps passe trop vite

MessageSujet: Re: CC 2.35 (sujets)   Mer 19 Sep 2018 - 22:38

En retard de peu, pfff --' Désolée pour la longueur du texte, j'ai eu du mal à m'arrêter... ^^'



Traverser la rue


Je marchais tranquilos vers l'arrêt de bus, comme chaque lundi matin. Tu vois, ce foutu lundi matin… Les yeux encore gonflés, les mains glacées réfugiées dans les poches, la goutte au nez, et tout le bazar qui pèse sur mes épaules. Il y avait une fine pluie bien désagréable, celle qui donne l'impression qu'on te postillonne sans arrêt dessus, tu vois laquelle ? Bon, donc mon humeur, tu l'imagines bien, elle était au niveau de mes pieds, là où la semelle rencontre la merde du chien de ta voisine. La seule chose qui me réjouissait de ma journée, bah c'était simplement la canette de coca que je comptais m'acheter à dix heures et le pique-nique que je m'étais préparé avant de quitter la maison. Ce saucisson ! Ma mère ne l'achète pas souvent mais qu'il est bon !

Bref. Je marchais donc dans ce décor à vomir, quand j'ai entendu mon prénom. J'ai relevé la tête et j'ai aperçu de l'autre côté de la rue une fille que je connaissais pas. Je te jure, je voyais pas qui c'était du tout ! Et pourtant elle connaissait mon prénom. Moi j'avais pas envie de causer, avec mon moral dans la merde et tout... En plus je voyais déjà le truc venir hein. "Bah Sylvain, tu me reconnais pas ? Bah si c'est moi, patati, mais si on s'est croisé là-bas, patata. Bah je suis vexée, m'enfin pour qui tu te prends, je suis invisible pour toi... Blablabla". Alors, ce que j'ai fait, c'est que j'ai vite rabaissé ma tête sans trop réfléchir, sans me dire que ça risquait de faire encore plus louche, et j'ai continué à avancer tout droit. Là elle a encore répété mon nom, un peu plus fort en plus. Ah, elle me lâchait pas, la fille, ça en devenait pénible. Cette fois je pouvais plus l'ignorer, je suis quand même pas fou. J'ai laissé nos regards se croiser. Elle souriait pas du tout, elle fronçait même les sourcils... Je dois dire que ça m'a un peu foutu les jetons. Je me disais déjà "m'enfin qu'est-ce que j'ai fait ? Qu'est-ce qu'elle me veut ?" et tout ça.

Elle ne bougeait pas d’un poil, elle continuait à me fixer avec ses yeux assassins. Je savais pas si je devais traverser la rue pour aller lui causer... Ça m'énervait pas mal de ne pas savoir quoi faire. Je me disais que je devais avoir l'air con à rester planté là comme un poteau, en plus. Alors je me suis décidé, j'ai gueulé "Oui, c'est moi". Après, c'est comme si ma voix avait résonné dans ma tête, ça m'a paru d’un coup la pire phrase du monde à dire. Je pense bien que j'ai rougi, d'ailleurs.
Elle a répondu "je sais", en criant aussi, pour passer au-dessus du bruit de la circulation. Bon, faut avouer que sa réponse n'était pas très brillante non plus, de mon point de vue en tout cas. Ça a foutu mon humeur encore plus bas qu'elle ne l'était déjà. Enterrée, je te dis !
J’ai lâché « et alors ? », en montant les bras au ciel. Je me sentais constamment paumé, et j’avais froid en plus. C’était trop long. Moi je suis pas du matin, sérieux !
Elle a dit « on doit parler, Sylvain ». J’ai pensé « ça y est, elle va m’annoncer que j’étais trop bourré pour me souvenir d’elle et qu’elle m’a refilé le sida, tu vas voir ».
J’ai réfléchi quelques secondes, enfin j’ai fait semblant, parce qu’en vrai je faisais que de l’insulter intérieurement.

Au final, je me suis enfin décidé à traverser la rue, une fois qu’il n’y avait plus de voiture dans le chemin. Quand je me suis retrouvé à 50 centimètres d’elle, elle a lâché « Bon, je sais que tu ne me connais pas… » Déjà là, j’ai eu un de ces soulagements, tu peux pas savoir ! Elle a continué « Mais c’est ta mère qui m’a parlé de toi. Elle m’a dit que tu saurais m’aider. » J’ai hoché la tête, ne sachant pas quoi ajouter. De toutes manières, moi je sais jamais quoi dire dans les conversations. Bah c’est rien, qu’elle fasse un monologue tiens, ça lui fera les pieds !
« Je suis nouvelle dans ton école et je dois rattraper les premières semaines de cours… ». Quand elle m’a dit ça, je me suis fait la réflexion qu’elle ne demandait pas de l’aide au plus studieux des gars… C’était pas très malin… Et c’est ma mère qui lui avait conseillé de me causer ? Je comprenais plus rien.
« Est-ce que tu voudrais bien me donner un coup de main ? Qu’on se retrouve quelques fois après les cours pour bosser ou quoi ? »
D’abord j’ai rougi, parce que je rougis toujours quand une fille me propose un truc. Mais après j’ai accepté, je sais pas bien pourquoi, parce que mon aide serait aussi utile qu’un sac troué, qu’on se le dise. Mais elle était pas laide, de près, la fille. Pourquoi pas faire connaissance de cette manière… Belle opportunité, merci maman.

Puis je me suis demandé pourquoi elle avait l’air fâchée avant que je traverse la rue… Et bizarrement, je lui ai demandé en vrai, c’est sorti en mots de mon esprit, je te jure. Elle a répondu avec un sourire timide « je suis pas trop d’humeur le matin. Surtout le lundi. » Là, tu penses bien, je me suis dit "heureusement que je l’ai traversée cette rue".

------------------------------------------------------------------------------------------------
“Chaque cerveau a son secret. Moi, c'est mon lit. Toi, c'est ton assiette. Mange avant de penser, ou tu penseras mal.”  - Timothée de Fombelle



Chasseresse de fautes  :superman:  Mon signe distinctif : §


Revenir en haut Aller en bas
Titi

avatar

Masculin Lion Messages : 741
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: CC 2.35 (sujets)   Jeu 20 Sep 2018 - 0:19


------------------------------------------------------------------------------------------------
Quand j'ai un doute sur quelle balise utiliser, maintenant, je regarde ~ce post~
Ca aide hein ? AHDE


Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~
Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:


Les mercredis, 21h30 environ (heure française), j'anime le CC.
Vous pouvez m'envoyer vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger).


CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CC 2.35 (sujets)   

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 2.35 (sujets)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Défis et Concours :: Les chronochallenges-
Sauter vers: