Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les rideaux ensanglantés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Les rideaux ensanglantés   Jeu 6 Déc 2012 - 20:02

Voila un autre poème 👽 . Il est plutôt assez triste :( .J'ai beaucoup aimé l'écrire mais je voulais bien le finaliser , c'est pour ça que j'ai mi beaucoup de temps à poster un nouveau poème. Il est aussi extrêmement long par rapport aux poèmes que j'ai l'habitude d'écrire et de ceux montrés sur ce blog, je ne sais pas si c'est très bon pour un poème qu'il soit aussi long 😕 , dites moi votre avis.

Dans l'épais manoir
Entouré de sapins ,et de buis
Dans le vertigineux phare
Surplombant la mer verdie

Devant la vieille façade
Où grimpe le lierre
La couleur vert empire
Domine cette terre

Dans l'épais manoir
Le bois a vieilli
Mais son marron ,jusqu'au soir
Et jusqu'à la nuit, luit

Dans la sombre demeure
Où s’amoncellent les pleures
Dans l'étroit labyrinthe
Où s’amoncellent les plaintes

Franchir l'énorme porte
Depuis bien longtemps morte
Quitter le hall d'entrée
Grimper les escaliers
Gravir le premier étage
Pour voir de sombres images

Celles des vieux ancêtres défunts
Faces sombres, visages mesquins
Peaux blanches et immaculées
Mais comme leurs cœurs, entièrement gelées

Leurs expressions sont marquées
Par l'impression d'être observé
Leurs yeux portent la marque du temps
Ou de cette maison et ses revenants

Triste portrait de famille
Dont le long couloir s'habille

De tous ces tableaux,
Chacun fut peint
Sur fond couleur eau
Nature du papier peint
Et ce sombre chemin
Blanchi par la lumière
Azur, comme la fleur de lin
Paraît désormais clair

Finalement les tristes mines assombrissent peu
L'immense beauté du passage lumineux
Qui nous mène à la chambre bleuté
Lieu de repos des rideaux ensanglantés



C'est la pièce flétrie qui finie
L'exposition de la famille avilie
L'endroit où le pâle azur des murs
Étouffe la vie qu'elle capture
Car tant de monde a périt
Dans ce lieu laid et maudit
Tous les gredins de ma lignée
S'y sont ici éclipsés

Peut-être attirés
Peut-être voulu
Peut-être envoûtés
Sûrement déjà perdus

A chaque fois
Ils disparaissaient
A chaque fois
Rien ne restait

Rien,mis à part
Une marque colorée
Sur le rideau blafard


A coté du baldaquin
Devant la fenêtre ,muette
Au dessus de la moquette
Suspendue comme un pantin

Planent les rideaux ensanglanté,
Brun clair de leurs couleurs
Mais d'un rouge intense, tâché
Tâché par le sang, tâché par les pleurs

Tel un cruel fantôme
Rougis par chaque mort
Tomber dans le maelström
Qui scellera votre sort

Mais ce n'est pas le tissu
Qui a la fin vous tue
Il n'est que le support visible
De la vérité ,terrible

C'est en fait le trompeur lieu
Qui nous montre les cieux
Et l'âme de cette chambre
Qui nous asphyxie les membres

Malgré sa jolie couleur,
Bleue comme la mer
Bleue comme les pleurs

Malgré sa grande luminosité
Blanche comme les jeunes anges
Blanche comme la peau inanimée

Je suis maintenant venu ici
Mais trop tard ,j'ai compris
La grande et irrésistible envie
De mettre fin à ma vie

Plus je monte les marches
Plus mon cœur cravache
Plus j'avance dans le couloir
Plus semble disparaître le noir

Je me dirige ainsi
Vers ma mort prochaine
Mais dans une telle harmonie
J'y cours sans aucune peine

Pourquoi heureux ?
Pourquoi maintenant ?
Pourquoi ici ?

Est-ce le bonheur
Qu'elle tend pour m'attirer ?
Ou bien l'honneur
De finir ma funeste lignée ?

Aux portes de la mort
Aux portes de la chambrée
J’aperçois le voile
Par ma famille souillé

Il aura sa dernière tâche
Il aura son dernier trophée :
Mon piètre ajout au panache
Des rideaux ensanglantés

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: Les rideaux ensanglantés   Jeu 6 Déc 2012 - 21:01

(y) Il est long effectivement mais ne s’essouffle pas... et puis ça permet de vraiment se laisser importer par ton poème, et c'est super je trouve :) J'adore, donc (et comme d'hab.. What a Face )

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: Les rideaux ensanglantés   Jeu 6 Déc 2012 - 21:07

magnifiiiiiiiiiiiiiique!!!!!!!!
j'adore, je suis fan!!!!!!

et la longueur, ne dit pas que c'est pas bien... tant mieux!!! plus y en a mieux c'est!!! mais tâche cependant d'en faire un plus long la prochaine fois ^^

merci !

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Re: Les rideaux ensanglantés   Ven 7 Déc 2012 - 20:23

Merci beaucoup pour ces réponses encourageantes :=] , j'avais juste une question, la messagerie sert à quoi?

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les rideaux ensanglantés   Ven 7 Déc 2012 - 20:39

Super!! Vraiment j'adore :P

et la messagerie sert quand tu envoie ou reçoit des messages aux autres membres, mais personnels.
Revenir en haut Aller en bas
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Re: Les rideaux ensanglantés   Sam 8 Déc 2012 - 9:31

Ah , merci 👽

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rideaux ensanglantés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rideaux ensanglantés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: