Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Demain, déjà, j'irai mourir.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ragne



Masculin Sagittaire Messages : 666
Date d'inscription : 02/04/2017

Demain, déjà, j'irai mourir. Empty
MessageSujet: Demain, déjà, j'irai mourir.   Demain, déjà, j'irai mourir. EmptyVen 28 Sep 2018 - 19:16


Il y a encore tant à vivre, mais demain déjà, j’irai mourir.
J’irai mourir sans avoir entendu
Ni les femmes d’Alexandrie en quête d’un marin mythique
Ni le cerveau bouillonnant d’un savant qui sauvera l’hiver
Ni ces rires enfantins qui enchantent Santiago,
Ni ce rêve d’un matin, d’un café et son silence des Andes.
Je partirai sans même avoir vu ton corps vieillir avec le mien dans nos sourires,
Une rose trémière devenir bleue dans la nuit,
Les rivages de chaque mer et les tréfonds du ciel,
Mes enfants naître puis devenir pour s’accomplir.

Il y a encore tant à vivre, mais demain déjà, j’irai mourir.
J’ai peur déjà de ne plus connaître l’écrin de la neige
De ne plus pouvoir lire sous un vieux cèdre
J’ai peur encore que la folie des autres me consume
Embrase lentement les esprits, puis après, l’horizon.
Je sais que mon départ sera chargé de cette tristesse,
Celle de partir sans goûter aux repas de tant de grand-mères
Celle d’avoir perdu, un matin, l’occasion de te voir,
Et de m’être laissé avoir par trop de colère
Avoir couru après le temps, après l’argent, pour rien ou si peu.

Il y a encore tant à vivre, mais demain déjà, j’irai mourir
Je sais que déjà, je t’offrirai mon dernier soupir
Comme s’il pouvait déchaîner en furie ces souvenirs
Ces nuits blanches, mais si bleues de désir
Où je te sacrais reine de mes baisers pour immédiatement te profaner,
Où ton corps était un songe de brume et de son,
Où je croquais ton cœur, tes seins, parcourais ton monde de mes mains.
Et je sais déjà, que ces moments, ma merveille
Sont mille joies en sommeil, un acompte sur mes larmes,
Elles qui n’ont plus à couler depuis que je connais tes baisers salés

Il y a encore tant à vivre, mais demain déjà, j’irai mourir
Et si j’écris ces vers, si jeune, mon ami, mon frère
Ce n’est pas pour pleurer en avance, ou dresser un requiem
Mais chanter ce que je n’arriverai jamais à vivre
Et offrir à toutes mes joies en sursis un instant éphémère et imaginaire
Où j’ai foulé de mes pieds les rues de Pékin, d’Oslo, Reykjavik, Sarajevo
Où je lui ai demandé ta main sur le fleuve amour après le transsibérien
Où j’ai vandalisé la lune, pour la lui tailler en montre
Où j’ai gardé le silence devant les splendeurs de ce monde
Et si je n’ai pas connu tout ça, j’ai été heureux de l’avoir espéré.




texte avant correction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Demain, déjà, j'irai mourir. Empty
MessageSujet: Re: Demain, déjà, j'irai mourir.   Demain, déjà, j'irai mourir. EmptyVen 28 Sep 2018 - 20:28

Magnifique, comme d'habitude ! Quand on est pas de taille on dit rien et on admire !  


Néanmoins en réponse je saute à pieds joints dans les extrêmes, jusqu'à la mort ! Yeaaah !!!

certains par là, d'autres par ici, tout le monde est servi !

Prends soin de toi !
Bye
Revenir en haut Aller en bas
Ragne



Masculin Sagittaire Messages : 666
Date d'inscription : 02/04/2017

Demain, déjà, j'irai mourir. Empty
MessageSujet: Re: Demain, déjà, j'irai mourir.   Demain, déjà, j'irai mourir. EmptyVen 28 Sep 2018 - 20:35

L'inspiration (même si l'idée est vieille) vient d'un poème de Vian récemment mise en son sur une super chaine


Merci chère K :)
Pour ta lecture, la référence et ton commentaire :)
Revenir en haut Aller en bas
ZÉR0

ZÉR0

Masculin Bélier Messages : 55
Date d'inscription : 21/09/2018

Demain, déjà, j'irai mourir. Empty
MessageSujet: Re: Demain, déjà, j'irai mourir.   Demain, déjà, j'irai mourir. EmptyVen 28 Sep 2018 - 20:41

Bon, je commence par les broutilles : je vois une faute à chaque occurrence du mot "bleu".
Voilà pour ça, débarrassé.

Entrons maintenant dans le vif du sujet.
Je n'irai pas par quatre chemins : c'est vraiment beau, il fait bon contempler si délicieuse souffrance.
La décence veut que je la ferme un bon coup puisqu'il n'y a pas grand chose d'autre à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock
Vieux cerf dalleux invincible face à Timmy
Hartsock

Masculin Bélier Messages : 1736
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : Dans la lune
Humeur : Comme un oiseau sans ailes

Demain, déjà, j'irai mourir. Empty
MessageSujet: Re: Demain, déjà, j'irai mourir.   Demain, déjà, j'irai mourir. EmptyDim 24 Fév 2019 - 21:05

Au début, j'ai été surpris que tu utilises un poncif comme expression anaphorique. J'ai d'abord cru que tu t'étais inspiré de "Demain dès l'aube", mais comme je l'attendais ton poème a pris une toute autre direction, presque une mort à contrecœur, subie par l'âme et décidée par le corps. Comme un évènement nécessaire et inévitable, qui tarderait à venir et qu'on souhaite parfois atteindre plus tôt pour éviter tout le drame de la vie, parce qu'on est certain de ne pas pouvoir contempler la magnificence de l'amour et d'autres éléments assez longtemps pour en être heureux. Puis comme des éternels insatisfaits on est lassé de courir après ces miettes de la vie et on juge un instant, tout de même plus long que les joies éphémères qu'on a connues, que ces rares moments que nous offre la vie ne valent pas la peine qu'on vive toute la douleur et le poids du temps.

Je me retrouve beaucoup dans ce poème, je crois que c'est mon préféré parmi tous ceux que j'ai lus de toi. Il faut une grande sagesse pour pouvoir vire d'espoirs et de rêves, un grand courage pour trouver une once de positif dans le quotidien. Je te félicite donc pour cela, tu es fort. Merci pour cette lecture. Courage à toi, mon ami.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseur de fautes : µ
------------------------------------------------------------------------
"Ô tristesse ! On passe la moitié de sa vie à attendre ceux qu'on aimera et l'autre moitié à quitter ceux qu'on aime." VICTOR HUGO
Revenir en haut Aller en bas
https://bloghartsock.wordpress.com/
Jugement

Jugement

Masculin Taureau Messages : 278
Date d'inscription : 07/07/2016

Demain, déjà, j'irai mourir. Empty
MessageSujet: Re: Demain, déjà, j'irai mourir.   Demain, déjà, j'irai mourir. EmptyLun 25 Fév 2019 - 16:53

Ton poème est vraiment magnifique. Il est transcendant. Il nous fait voir la mort d'un tout autre oeil. On dirait presque, que ton personnage (ou toi) espère mourir. Un peu, comme un avenir meilleur que la faucheuse lui apporterait. Au final, ce que tu écris est très véridique. Hart et toi avez raison, on court après les restes mais cela semble difficile d'obtenir le repas. Néanmoins, en tant qu'idéaliste (malgré l'idée contraire véhiculé parmis mes textes) je ne peux m'empêcher d'embrasser ce sentiment d'espoir envers notre génération et celle future. Je suis persuadé, que tout ira mieux demain.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"This world will always judge"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Demain, déjà, j'irai mourir. Empty
MessageSujet: Re: Demain, déjà, j'irai mourir.   Demain, déjà, j'irai mourir. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Demain, déjà, j'irai mourir.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: