Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [SUJETS] CC 2.39

Aller en bas 
AuteurMessage
Phoenix
Piou grincheux accro au café
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1889
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur tous les fronts
Humeur : Cafééééééééé :bave:

MessageSujet: [SUJETS] CC 2.39    Sam 6 Oct - 21:30:03

Bonsoir à tous ! Ce soir c'est le CC !

Vous connaissez le principe, voici donc les thèmes de ce soir et deux bonus (facultatifs) !

Thèmes :

1 - Embrasse les ténèbres
2 - Quand le calme revient
3 - Larme d'acide
4 - Rallumer les étoiles

Bonus

Mots à placer dans votre texte : cimetière, cuillère, roue, apprendre, plusieurs, feindre

Qu'elle tuile, votre touche "a" est cassée et vous ne pouvez pas l'utiliser !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Phoenix - Kemenyx


Toujours la petite étincelle sera là !
"A single dream is more powerful than a thousand realities" J.R.R. Tolkien
"On ne peut pas attendre que l'inspiration vienne. Il faut courir derrière avec une massue." Jack London

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier bois du café... C'est TOUJOURS l'heure du café ! Et le café c'est la vie !
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 443
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: [SUJETS] CC 2.39    Sam 6 Oct - 22:24:58

1 - Embrasse les ténèbres :

Attention contenu bassement sexuel et érotisant.


Elle tremble, sa peau rit alors que je glisse mes doigts sur la peau de son dos et que mon pouce passe doucement sur sa poitrine. Je ne m'attarde pas. Le contact rapide et simple nous fait sourire, la joie de pouvoir se toucher. Je ne sais pas si vous connaissez ?

On se serre dans cette rame de métro à moitié seule, il est tard, il est le soir, c'est étrange mais on trouve le moyen, après cette journée bien remplie, de ricaner comme des gosses, enfin comme ces ados amoureux qu'on est un peu.

On s'embrasse du bout des lèvres, comme si on sautillait, ça nous jette un coup d’œil, et nous on se marre, les endorphines marchent à fond.

"Je sais pas ce qui nous arrive ce soir."

Elle me répond avec un sourire, j'adore quand elle fait ça.

On descend du métro et on remonte par le pont mal éclairé, on continue à rigoler et à se smack. L'immeuble de notre appart' est en vue, elle m'embrasse carrément, profondément alors qu'on continue à marcher et quelque chose explose dans ma tête, un feu d'artifice de beau et de bon. Sans aucun lampadaire, sans personne, je fond avec elle dans cette masse de ténèbre et j'embrasse la nuit. C'est comme ça dont je m'en souviendrai plus tard en tout cas.

On se sépare et je continue de marcher, absent, béat, avec un grand sourire con. Je peux pas juste lui dire tant de fois que je l'aime alors je me tais. Depuis qu'on a emménagé ensemble tout va si bien, je ne sais pas qui je dois remercier mais je veux lui demander que ça ne s'arrête jamais.

Je ne sais pas jusqu'où on va aller ensemble mais je veux qu'on y aille jusqu'au bout, le plus loin possible, en courant.


Revenir en haut Aller en bas
Tifani

avatar

Féminin Poissons Messages : 146
Date d'inscription : 20/05/2015

MessageSujet: Re: [SUJETS] CC 2.39    Sam 6 Oct - 22:32:40

Tous les thèmes parce que je suis folle, et pas de bonus parce que je le suis pas à ce point :p


J'ai toujours été fascinée par cet étrange personnage qu'elle était. Tifani était différente de tout ce que j'avais pu connaître, et pourtant, elle se présentait toujours comme une évidence, comme si son existence même s'imposait à ma conscience et ma réalité.

Au début, je l'ai crue forte comme personne, toujours droite et fière, toujours ce demi sourire confiant au visage. Puis elle m'a ri au nez quand je lui ai souligné mon admiration et mon envie de lui ressembler. Tu te méprends, m'a-t-elle dit, tu es de loin la plus forte de nous tous, mais aussi la plus cruelle. Tu nous observes traverser les pires moments sans sourciller, tandis que j'ai longtemps tremblé en les redoutant. Puis elle a alors ajouté, reprenant ce sourire qui lui est propre, qu'il lui a fallu signer un pacte avec le diable, pour obtenir cette puissance que j'évoquais avec envie. C'est alors que je l'ai vu dans son regard. Et dès lors, j'ai pu percevoir toute la noirceur et la haine contenue dans son âme, quand elle m'adressait ces sourires narquois teintés de menace. Tifani n'était pas qu'une guerrière, elle était prête à embrasser les ténèbres et à sombrer jusqu'aux plus profond de ces dernières pour atteindre ses objectifs.

Alors envahie par la culpabilité, je l'ai confrontée à des univers et des situations plus douces. J'ai pu alors observer une certaine nonchalance de sa part, quand le calme était de nouveau présent, et qu'elle n'avait plus à lutter pour sa vie. Elle se montrait chaleureuse, sarcastique comme personne, et pourtant, je pouvais sentir une certaine mélancolie dans ses traits fatigués. Il était des choses qu'on ne pouvait effacer dans son âme, et son pacte avec les plus sombres démons entachait son âme comme une large cicatrice.

Pourtant, elle ne semblait pas particulièrement m'en vouloir, et me témoignait même une certaine affection. Tout comme elle prenait toujours soin des quelques personnes qui accompagnaient ses nombreuses vies, elle s'attachait à m'arracher quelques sourires de temps en temps. Mais je savais que dès que j'oserais l'affronter, elle n'hésiterait pas à laisser les ombres se déchainer dans ses yeux, et à me tourmenter de longues heures. Plus que ses mots acérés et sa colère, je redoutais ce regard acide qui la caractérisait. Ces yeux d'un vert jaune, qui ne semblaient avoir jamais laissé couler de larmes, me glaçaient toujours le sang lorsqu'ils se posaient sur moi. Je savais qu'elle n'avait aucun mal à sonder jusqu'au plus profond de mon âme pour en déchirer les plus fortes certitudes, comme un vieux tissu usé par le temps.

Mais il était si rare que je la voie furieuse qu'elle restait une forme de modèle pour moi. Cette femme, grande et séduisante, qui ne semblait trembler devant personne, et qui aurait pu détruire tant de choses... et pourtant, s'appliquait toujours à faire le bien. Ses sourires les plus moqueurs et ses paroles les plus déstabilisantes ranimaient malgré tout l'espoir dans les cœurs qu'elle atteignait sans mal. Elle savait se montrer encourageante ou dure quand elle l'estimait nécessaire, mais toujours d'un soin et d'une attention touchante. C'était pour cela, plus que tout, que je souhaitais lui ressembler. Tifani n'était qu'une femme, et elle mourrait certes souvent, mais elle avait ce pouvoir qui lui était propre. Elle avait touché des doigts les ombres de ces mondes, et pourtant, même dans le mien, elle seule parvenait à en rallumer les étoiles.

------------------------------------------------------------------------------------------------
J'adore commenter les textes des gens, mais j'ai toujours la flemme de me lancer, alors n'hésitez pas à me demander des commentaires par mp ou sur la cb, je suis toujours dispo pour ça!  fier

Si vous voulez voir ce que j'ai écrit sur ce fo, c'est ici! :)
Mes textes
Revenir en haut Aller en bas
ZÉR0

avatar

Masculin Bélier Messages : 40
Date d'inscription : 21/09/2018

MessageSujet: Re: [SUJETS] CC 2.39    Sam 6 Oct - 22:35:44

Je couvrirai les 4 thèmes.





3h33. Qu’est-ce qu’il fait chaud ! L’air est lourd. Jetant un œil en direction de la voiture, je me dis que je ferais bien de mettre un coup de collier avant que la batterie ne soit à plat. Je sens les larmes ruisseler le long de mes joues, confluant avec la sueur et le sang dans un flot de gouttelettes qui arrose à intervalles irréguliers le sol encore meuble. Les battements de mon cœur me déchirent la poitrine et me fracassent les tempes à cette pensée que je repasse en boucle, comme pour éviter de me remémorer ces images.

Pourquoi ? La soirée commençait pourtant sir bien.
Elle était si douce, comme à son habitude quand nous nous retrouvons.


J’y suis presque : encore quelques pelletées et j’y suis… Pourtant, je ne peux pas me résoudre à continuer. Mais il le faut. Je le dois. Putain, tout mon corps me fait mal ! Crispé, courbaturé, couvert de bleus, meurtri de blessures. Les plaies qui recouvrent mes mains me brûlent ! Et ces ampoules...

Ce visage…
Elle habitait ce visage. Ce regard, maintenant recouvert d’un voile opaque, est celui dont je ne pourrai jamais plus rallumer les étoiles. Oh ma belle ! Oh mon amour ! Pourquoi ?


Il a suffit d’un mot. Un seul mot. Et ce même regard a brutalement changé, de suave il s’est fait brûlant de haine.  C’était les mêmes yeux et pourtant si différents, le même visage mais habité par… autre chose. Tout était différent. Il a suffit d’un mot pour qu’elle se transfigure, pour que tout bascule, qu’on fasse cette vertigineuse chute dans les tréfonds de l’enfer.

Tiens bon, mec, ça va passer, elle va s’apaiser, comme toujours dans ces moments...

Il a suffit d’un mot. Un seul mot pour que les flammes de la colère me consument tout entier, pour que je perde le contrôle. Une gifle, un revers, puis encore un autre, et encore, et ainsi de suite. Elle me crache au visage, je serre les poings et continue à la frapper, hurlant de rage, pleurant de haine.
Je ne contrôlais plus rien.
Elle ne bouge plus.
Je m’arrête.
Retour au calme.
Allez, encore une pelletée. Encore une et son visage ne sera qu’une image dans ma mémoire.

L’oublierais-je ?
Oh mon amour ! Pourquoi ?


Rassemblant mes dernières forces dans un élan hargne, j’enfonce la pelle dans le sol et déplace un peu de terre. Je recouvre son visage en un cri que je ne peux réprimer.

Ai-je déjà ressenti telle souffrance ? Qu’ai-je fait, ô mon Dieu ! Serais-je pardonné ? Bien sûr que non. Bien sûr que non. Coupable ! Coupable ! Coupable !

Ma poitrine, mes tempes sont martelés par la pression du sang.

Adieu, ma belle.
Je t'aime tant.
Comme jamais je n'ai aimé.


Le plus dur est fait. Je peux terminer ce bien macabre ouvrage.
Encore quelques pelletée et c’est fini.

C’est fini.

------------------------------------------------------------------------------------------------


Dernière édition par ZÉR0 le Sam 6 Oct - 22:39:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur K

avatar

Féminin Verseau Messages : 148
Date d'inscription : 12/07/2018
Humeur : https://www.youtube.com/watch?v=VUgC6215Gko

MessageSujet: Re: [SUJETS] CC 2.39    Sam 6 Oct - 22:35:51

Embrasse les ténèbres


Si seulement je n'avais pas fermé les yeux...
Elle n'aurait peut-être pas été la peinture de ce lieu...

Simuler de me dissimuler en son sein pour la fuir
Et finalement me faire châtier par l'abomination d'en jouir...

Tout contre moi elle se presse... sa présence est une caresse...
Sa salive goudronneuse imbibant suavement mes lèvres honteuses...

Ma silhouette furtive comme une rivière sinueuse ou les larmes d'une pleureuse.
En ton gouffre je m'essouffle... en ton existence je suis transparente.  

Et feindre encore... feindre jusqu'à la mort...
Feindre même jusqu'au prisme coloré de l'Aurore !

Sans force dans l'ébène de ta forme qui me dévore...
Même son éclat est un traître qui se dérobe...

A tout jamais s'efface ce chemin de lumière,
Celui qui jadis me délivrait, moi sa prisonnière.

Ma misère terrée est un bacchanale enfoui dans un cimetière...

Si seulement je n'avais pas fermé les yeux...
J'aurais put me cacher en un tout autre lieu...
Revenir en haut Aller en bas
Lame37

avatar

Masculin Vierge Messages : 784
Date d'inscription : 13/06/2016
Localisation : Perdu en rêverie ; manque d'affection
Humeur : Loup Aventurier de la Magie Éternelle

MessageSujet: Re: [SUJETS] CC 2.39    Sam 6 Oct - 22:48:30

Thème : embrasser les ténèbres, ne pas utiliser le “a”. GO !!!



Perte, choix et oubli

Rejoins les ténèbres me dit une voix du fond de moi. Il me suffit de tendre les doigts et le reste du corps pour y entrer. Je me détourne des lumières et fuis mon devoir. Seules les ombres se dressent, comment résister. Il suffit que je plonge pour ne plus souffrir. Oublier les souvenirs d'une précédente vie, juste lui dire : bon vent.
Je peux plus revenir, si je recule, je sens que mon futur s'éloigne. Je dois pénétrer, pourquoi hésiter encore. Il n'est plus le temps de réfléchir ou de regretter. Je ne sers plus, je deviens inutile. Les mots s'emmêlent, le noir immense est de plus en plus présent. Le crépuscule n'est plus qu'un bref songe. Je tombe, je ne suis plus rien qu'un soupçon, un rêve.
Les ombres m'engloutissent, tout n'est presque que pénombre près de moi. Une petite lueur perce encore par les cieux, non, c'est terminé, pourquoi renoncer. J'omets les lumières et dis : bonjour l'obscurité. Encore un bruit, une note, un souffle, je descends toujours plus profond. Remonter m'est impossible, pourquoi repenser.
Je suis en quelque sorte mort, est-ce les enfers en fin de course ? Peu importe, je renonce, plus de retour, prendre contre le vent et remonter est chose futile. C'est le destin que je choisis, je prends ce chemin et sombre. Cette chute est longue et semble durer une éternité. Qu'importe le temps, l'éternité s'ouvre pour moi.
Le noir, toujours, le noir comme l'ébène, comme le nocturne. Vieille vie, vieille ennemie, je ne suis plus de ton monde. Les ténèbres m'ont ouvert leurs portes et les lumières me les ont fermées.
Plus de choix possible, je m'enfonce, oh chute infinie. Mon précédent rôle est joué, le rouge s'écroule. Le jugement dernier, le seigneur des morts ou rien. Je m'en fiche, stop, fin et peut-être recommencer. Je ne regrette rien, le dernier clic retenti, pourquoi lutter.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Loup breton parmi les hommes, rêveur, écrivain en herbe et critique amateur.
"Les paroles s'envolent et les écrits restent ; les rêves se vivent et la vie nous échappe."

N'hésitez pas à jeter un coup d'œil à mes textes & mes publications...

Entrez dans le Wolfo Universe avec Genesis Shadows & Dungeon of Legend...

Et continuez avec Shadows (5-6/40 ?) & Chroniques de héros (2/30 ?) : 3ème en cours...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [SUJETS] CC 2.39    

Revenir en haut Aller en bas
 
[SUJETS] CC 2.39
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Défis et Concours :: Les chronochallenges-
Sauter vers: