Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chrono challenge je sais pas combien

Aller en bas 
AuteurMessage
flocon
L'admin venue du froid et fan de l'hiver
avatar

Féminin Taureau Messages : 240
Date d'inscription : 06/06/2017
Localisation : perdue en Hiver
Humeur : désespérée par le monde qui l'entoure

MessageSujet: Chrono challenge je sais pas combien   Sam 27 Oct - 21:41:07

Bonsoir bonsoir pardon pour le retard.
Alors voilà comme d'habitude une heure a partir du moment où les sujets sont postés

Un voyage improvisé
Le fantôme d'a côté
Pomme de reinette et pomme d'happy

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis un flocon de quoi je ne sais pas. D'avoine ou peut être de glace.
Je préfère le flocon de neige, magnifique mais fragile et avant tout éphémère.

* * * * *
* * * * *

Je suis un flocon de neige solitaire
Délaissé par mes pairs, abandonné
Dans une région où le soleil règne en maître
Sous ce ciel bleu infini qui n'a jamais vu l'hiver
Je vis en espérant voir le jour où virevolteront
dans ce ciel tristement bleu de doux cristaux de glace


*    *    *   *    *
Revenir en haut Aller en bas
Tifani

avatar

Féminin Poissons Messages : 161
Date d'inscription : 20/05/2015

MessageSujet: Re: Chrono challenge je sais pas combien   Sam 27 Oct - 22:47:40

Bonsoir bonsoir, du coup j'ai fait un texte à l'arrache sur deux thèmes: voyage improvisé et le fantôme d'à côté!

Amy avait monté les escaliers comme un zombie, dans un état second, et lorsqu'elle entra dans sa chambre, elle ferma à clé derrière elle. Elle resta quelques instants debout adossée à la porte, parcourant du regard tous les souvenirs qu'elle avait accumulé depuis son enfance. Sur les étagères, les livres de poche cotoyaient des boules à neige, des sculptures en terre cuite et les divers bibelots qui représentaient chacune de ses aventures. Une pierre semi précieuse offerte par une amie, un stylo volé à son ennemi juré de primaire, un vieux cd qu'elle avait écouté pendant un mois en boucle en cinquième, le briquet de son premier petit copain, autant d'objets dont elle n'avait jamais su se séparer, et qui portaient en eux son histoire. Le mur lui aussi comportait autant de posters que de poèmes encadrés de sa meilleure amie dont elle était la plus grande fan. Et pourtant, elle n'arrivait plus à ressentir quoi que ce soit en les contemplant de la sorte.

Elle aurait voulu crier, pleurer et hurler à la mort, mais rien ne semblait venir, et elle restait là à contempler ses mains dans l'espoir d'y voir tomber des larmes. Elle savait qu'elle aurait dû réagir, mais le temps semblait comme suspendu à jamais. Alors c'était cela qu'on ressentait quand on avait plus que quelques mois à vivre? Elle passa machinalement sa main dans ses cheveux encore courts, coinçant ses doigts entres les mèches. Elle ne put s'empêcher de songer qu'ils n'atteindraient jamais la longueur qu'ils avaient avant sa première chimio, et aussitôt, elle sentit une profonde tristesse l'envahir. Plus rien ne serait plus jamais comme avant, mais ça elle s'y était préparée. Non, le véritable problème, c'est qu'elle ne s'était pas préparée à ce que rien ne soit comme elle l'avait prévue. Tous ses plans, sa future apparence, ses idées de projets, ses envies de voyage... rien de tout cela n'existerait jamais vraiment. Et tout à coup, elle se sentit étouffer dans cette petite pièce qui contenait toute sa vie.

Jake regardait la télévision aux côtés de sa famille, affalé de tout son long sur le rebord du canapé, quand il nota la poussière tomber du plafond sous des pas un peu trop violents. Intrigué, il hésita quelques secondes, avant de se relever et de se rendre dans sa chambre sans dire un mot. Cette émission était sans intérêt de toute manière, et même si Amy lui faisait peut être toujours la tête depuis sa dernière blague, ça faisait trop longtemps. Ce n'était peut être que sa mère qui faisait la poussière dans sa chambre, mais s'il y avait une chance qu'elle soit enfin rentrée, il voulait être là pour l'accueillir.

Il plaqua son oreille sur le mur un instant, puis frappa leur code secret pour essayer d'attirer son attention. 5 coups avec un rythme bien précis, celui de leur chanson préférée à tous les deux. Mais seul le bruit des pas furieux lui répondit. Après quelques secondes d'hésitation, il finit par hausser les épaules. Il lui avait promis qu'il ne s'introduirait pas chez elle sans prévenir après tout, pas qu'il ne s'introduirait pas tout court, et il l'avait avertie de sa présence. Et sans plus attendre, il traversa le mur pour se retrouver dans la chambre de son amie.

Amy se figea quelques secondes en sentant la présence de Jake, puis reprit son va et vient sans même lui adresser quelques mots. Sans s'en formaliser, Jake la regarda faire un instant, mais il ne lui fallut que quelques secondes pour comprendre que quelque chose n'allait pas. Sa petite valise était presque remplie, mais elle n'avait pas l'air enthousiaste. Le fantôme attendit encore un instant, dans l'espoir qu'elle finirait par dire quelque chose, puis finalement alla s'assoir sur sa table de nuit, croisant les bras et les jambes d'un air légèrement accusateur.

- Tu t'en vas.

Amy s'arrêta finalement pour de bon, et finit par s'assoir sur le lit à contrecoeur. Elle baissa de nouveau sur les yeux sur ses mains, mais si il n'y avait toujours pas de larmes, cette fois, elles tremblaient.

- Salut Jake. Tu n'as pas remarqué de différence?

- T'as changé de coupe de cheveux?

Amy aurait ri, puis lui en aurait voulu en temps normal. Sa boule à zéro après la chimio était la principale raison de leur dispute avant qu'elle soit prise en charge pour de bon à l'hôpital, après tout. Mais elle n'avait même plus le coeur à ça. Fixant toujours ses mains, elle sentit sa voix se briser un peu.

- Il me reste 3 mois Jake...

L'adolescent accusa le coup un instant, puis la dévisagea plus attentivement. Maintenant qu'il le notait, son aura avait perdu en intensité, et ses contours se faisaient plus flous qu'avant. Elle commençait à ressembler cruellement à la sienne. Il lâcha un lourd soupir, agacé, qui lui arracha finalement un regard d'Amy. C'était injuste, et il l'avait clamé depuis le premier jour. Lui était mort parce qu'il avait joué les durs, refusé l'aide de tout le monde, et sombré dans ses travers avec cette histoire de drogue. Amy n'avait jamais rien fait de tout cela, elle était brillante et elle aurait eu un avenir, elle, si ce cancer n'était pas venu tout gâcher. Il se redressa d'un bond, tâchant de garder sa colère pour lui, et esquissa un sourire.

- Ok donc tu pars. J'en suis. T'as de la place pour un clodo de plus dans ta valise?

A ces mots, le regard d'Amy sembla s'illuminer de nouveau, et il sentit que si elle avait pu, elle l'aurait serré dans ses bras comme jamais personne ne l'avait fait. Aussitôt, son ton redevint enjoué et sérieux à la fois, comme si elle était capitaine de la plus grande aventure de tous les temps.

- Ok donc j'ai les tenues de rechange, des provisions, mes économies, mes papiers... Rah, j'ai vraiment trop peur d'oublier quelque chose!

- T'inquiètes ma vieille, avec ça t'as largement assez! Et puis au pire, tu sais ce que je dis toujours!

- Bien sûr que je sais, gros boulet!

L'affection qu'ils avaient l'un pour l'autre brillait dans leurs yeux alors qu'Amy refermait sa valise en lui souriant. Ce fut pratiquement d'une même voix qu'ils énoncèrent la fameuse phrase.

- Les voyages, c'est 10% de trajet, et 90% d'improvisation!

Et lâchant le premier rire depuis de longs mois, Amy saisit ses affaires, et descendit les escaliers quatre à quatre, son plus cher ami sur ses talons.

------------------------------------------------------------------------------------------------
J'adore commenter les textes des gens, mais j'ai toujours la flemme de me lancer, alors n'hésitez pas à me demander des commentaires par mp ou sur la cb, je suis toujours dispo pour ça!  fier

Si vous voulez voir ce que j'ai écrit sur ce fo, c'est ici! :)
Mes textes
Revenir en haut Aller en bas
 
Chrono challenge je sais pas combien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Défis et Concours :: Les chronochallenges-
Sauter vers: