Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CC 45 (les sujets)

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 781
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : J'ai la forme : rond est une forme

MessageSujet: CC 45 (les sujets)   Mer 7 Nov - 21:30

Des sujets. Une heure pour écrire. C'est le cc 2.45 AHDE

La semaine prochaine, samedi 17 novembre, le CC sera en duo (Flopostrophe créera d'ici peu le topic pour les inscriptions)

Comme d'habitude, vous avez maximum 1 h pour poster votre écrit en choisissant un thème (ou plusieurs pour les plus fous fou ).
Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ? Ou encore un texte court ? Pas de problème. Faites fonctionner votre imagination. :latourn:

N'oubliez pas les balises et ses indications (visibles, ou en spoiler pour garder le suspens).
Si vous avez un doute, n'hésitez pas à consulter ce topic : http://www.encre-nocturne.com/t1101-balises

Et n'oubliez pas de préciser le(s) thème(s) choisi(s) fou
---


1. Le piège qui avait quatre failles et demie
2. Coincé dans un tuyau
3. La montagne qui arrose
4. Placer "Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur."
5. Placer "On ne remplit pas un estomac avec des mots."
6. https://www.youtube.com/watch?v=2LOmFBBq4T0
7.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn: (ce n'est pas à jour hélas)

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), j'anime le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou sms, ou messenger, ou discord).
Inscrivez-vous pour le CC en duo qui aura lieu le samedi 17 novembre : http://www.encre-nocturne.com/t6178-inscriptions-cc-duo-17-novembre

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
K
Emmerdeur officiel
avatar

Masculin Taureau Messages : 220
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: CC 45 (les sujets)   Mer 7 Nov - 22:27

Le plan [TP]

Il regarda d'un œil inquisiteur la machine. Celle-ci demeura muette, lui montrant juste ses écrans torves, jolis yeux qui indiquait son incompréhension.
"Donc reprenons, je l'invite à se voir dans un endroit neutre. Je lui fais la cour. Nous nous baladons, je lui fais découvrir un ou deux lieux insolites. Je lui répète à quel point je suis amoureux d'elle. Et comme on ne remplit pas un estomac avec des mots, je l'invite dans un restaurant. On continue à discuter, on va dans un parc, on s'embrasse."
La machine garda le silence un instant et répondit
"Je vois au moins quatre défauts et demis dans votre plan, maître." Le plus terrible étant qu'il a de fortes chances de réussir. Et cela n'est pas forcément rassurant pour vous."
"Je ne comprends pas, c'est le but de réussir. Sinon, ça n'aurait pas d'intérêt. Que veux-tu dire par cet un défaut ?
- Vous pourriez tomber amoureux.
- A quel moment n'as-tu pas compris que c'était le but ?"
La machine ne répondit pas. D'un œil inquisiteur, il fit le tour pour vérifier les branchements.
"Je ne penses pas que ce soit une bonne idée que vous tombiez amoureux.
- Tu y connais quelques choses ? répondit l'humain avec mauvaise humeur.
- Je connais tout.
- Je connais ta puissance théorique, et le fait que tu aies accès à pas mal de données, mais ce n'est pas connaître. As-tu déjà aimé ?"
La machine fouilla rapidement dans historique
"Pas de trace d'amour en moi… Mais j'ai pu l'observer chez les autres. Un être amoureux devient fébrile, voit son cœur accélérer, voit ses idées plus confuses. Il est difficile de différencier le trouble neurologique de l'amour. Vous voulez que je vous conseille un antivirus ?
Il haussa les épaules. "Tu es une aide à la décision, mais c'est moi qui fait le choix finalement, et je prends le risque.
- Et si je ne voulais pas être seul, répondit la machine d'une voix robotique impersonnelle n'indiquant que très peu sa peur ?"
Mais il ne l'entendit pas, ferma d'un pas rapide la porte, s'arrêta devant un miroir et pris une profonde inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
YoMa
Caillasseur professionnel de Piaf cramé assassin de langue française
Caillasseur professionnel de Piaf cramé assassin de langue française
avatar

Féminin Capricorne Messages : 126
Date d'inscription : 11/08/2018
Localisation : Pays de Candy
Humeur : Toujours mauvaise

MessageSujet: Re: CC 45 (les sujets)   Mer 7 Nov - 22:30

Thème : Placer "Si ça résiste, frappe. Si ça résiste encore, frappe plus fort. Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur."

TW -18:
 

Krchkkrrrrkak. Vous connaissez ce son ? Moi oui. C'est globalement celui que font des os que l'on étire et tabasse juste avant de casser. Le bruit disparaît rapidement, masqué par celui du cri qui s'ensuit. Comment je le sais ? Oh, seulement quelques années de pratique.
J'ai appris à être discrète. Au bout d'un moment, quand le corps est trop abîmé, ça devient impossible de retrouver la trace de celui qui a fait ça. Ou celle ; deuxième avantage, la plupart des profilers et autres professionnels des meurtres / tortures / mutilations, rayez la mention inutile, vous diront que de tels actes ne peuvent être commis que par un homme.
Vous imaginez quoi ? Que j'ai été violée enfant, subi des sévices ignobles ? Non attendez, je sais. J'ai eu un mari violent qui m'a fait perdre foi en l'humanité ? Non, non, encore mieux... J'ai accouché d'un enfant mort-né et je suis devenue folle ! Non, toujours pas. C'est frustrant hein ?
Je vous concède qu'il est plus doux d'imaginer que de tels actes ne peuvent trouver leurs origines que dans une forme de démence, souvent causée par un traumatisme innommable. La vérité, c'est que j'ai eu une enfance somme toute normale, bien que le travail à la ferme avec mes parents n'était pas ma tasse de thé.
Une existence standard donc, il y a juste eu ce moment décisif. Celui où j'ai compris que les fils de pute comme Vincent Lustman méritaient de crever la gueule ouverte.
Tiens d'ailleurs, je ne vous ai pas présenté mon copain Vince.

Krchkkrrrrkak

- Arrête, je t'en supplie, arrête !
Vince est ce genre de rat d’égout qui pense que sa petite vie de bourgeois gominé vaut plus que celle des misérables pakis sur lesquels son usine de merde s'est effondrée.
- Tu savais que les fondations étaient remplies de lézardes et de moisissures, pas vrai ?
Le craquement de sa pommette sous l'impact de la chaîne de moto est jouissif.
- Je t'ai tout dit putain ! Les flics vont arriver !
Je lui décoche un grand coup de ranger dans le tibia, il gémit misérablement.
- Personne ne viendra pour toi. Si ça résiste, frappe.
La chair se tuméfie rapidement sous le poids de ma chaussure.
- Si ça résiste encore, frappe plus fort.
Le sang se met à goûter rapidement, je saisis la pelle appuyée contre le mur.
- Tu sais ce qu'on dit ? Si ça résiste toujours, arrête, c'est un mur. J'ai jamais été calée en maçonnerie, je crois pas à ces conneries.

Kkkkrrrrcccchhhhkkkkkrrrrkkkkaaaaakkkk

Ce bruit là était plus long que les autres, c'est celui des vertèbres cervicales qui lâchent, sale, mortel.

Bon débarras.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Chacun rate sa vie. La réussir est une faute de goût" Nicolas Rey - L'amour est déclaré coeur



Mon signe distinctif de chasseuse de fautes ? Le %
Ma passion ? Caillasser les piafs assassins de grammaire. Faute !
Revenir en haut Aller en bas
Tifani

avatar

Féminin Poissons Messages : 161
Date d'inscription : 20/05/2015

MessageSujet: Re: CC 45 (les sujets)   Mer 7 Nov - 22:56

Bonjour, ma co a bug et j'ai commencé avec du retard, mais bon je l'ai fait, du coup je le poste! Le prenez pas en compte dans les votes, je l'ai fait pour le fun du coup!

Sujet: Le piège qui avait quatre failles et demi

Leurs pas faisaient crisser les feuilles mortes de la forêt alors qu'ils avançaient sous la faible lumière qui perçait à travers les feuilles. Le ciel était plus étrange que jamais, et Trevor grinçait instinctivement des dents devant ce spectacle de violet et de pourpre des plus troublants. Leurs ennemis étaient plus puissants que jamais, et ce n'était que la manifestation de la magie incroyable qu'ils avaient à leur disposition depuis que les traîtres les avaient rejoints. Ses quelques camarades couraient avec lui à travers les arbres, cherchant à mettre un maximum de distance avec leurs poursuivants. Mais très vite, l'un d'entre eux finit par les rattraper, provoquant des exclamations de surprise qui se répandirent dans leur groupe. Trevor quand à lui laissa échapper un juron devant le style comme toujours extravagant de leur ancienne alliée. Elle ne pouvait pas marcher comme tout le monde, bien évidemment, il fallait qu'elle surfe sur les feuilles mortes comme sur une vague pour se déplacer. Mais il fallait lui reconnaître qu'elle était parvenue à les rejoindre alors que les mages les plus anciens de son nouveau clan étaient très certainement loin derrière. Trevor savait qu'elle était là pour lui. Sa soeur jumelle ne le laisserait donc jamais suivre son chemin sans se mettre en travers. Ca l'amusait très certainement.

Trevor plongea sur le côté lorsqu'elle tenta de le renverser et de l'ensevelir sous une vague de feuilles mortes, de terre et de branchage, mais alors qu'elle tentait de rectifier la course, des gerbes de flamme la forcèrent à générer une aura protectrice et à s'arrêter. Elle n'avait pas pris en compte une chose dans son attaque surprise pour le capturer. Tous ses amis restants étaient fidèles, et plus que près à se battre pour le défendre, tout comme il l'était pour eux. Sa soeur pouvait être la fille de la prophétie, la mage la plus puissante de son millénaire, ils était prêts à lutter corps et âme contre elle. Visiblement agacée par leurs vaines tentatives élémentaires pour la déstabiliser, elle les balaya d'un geste de la main. Sans les boucliers qu'ils avaient érigés en urgence, beaucoup auraient pu être coupés en deux par la lame d'air qu'elle avait généré, et même cela ne les empêcha pas de se retrouver projetés plusieurs mètres en arrière.

Trevor sentait la sueur couler dans son dos devant le demi sourire de sa soeur, sentant le piège se refermer lentement sur lui. La seule raison pour laquelle elle ne l'avait pas encore assassiné, c'était parce qu'elle avait besoin de lui vivant, pour que le rituel soit accompli et qu'elle obtienne les plein pouvoirs. Ce n'était que temporaire. Et ses vaines tentatives pour l'enserrer dans des racines noueuses se révélaient aussi désespérées qu'inutiles, alors qu'elles tombaient lacérées par ses lames d'air et consumées par ses flammes.

Cependant, alors qu'elle levait les bras cérémonialement, préparant un sort d'une violence sans précédent, une trombe d'eau chuta subitement du ciel mauve, l'écrasant au sol de tout son poids. Elle suffoqua quelques secondes, trempée jusqu'aux os et grelottant, et Trevor sentit un grand sourire naître sur son visage. Il reconnut sans mal la silhouette frêle d'un enfant, encapuchonnée mais bien présente, perchée sur la branche d'un arbre. Son rire cristallin vint résonner dans la petite clairière, mais alors que sa soeur laissait échapper un juron, et tentait de se relever, des racines bien plus solides et noueuses vinrent enserrer ses chevilles et ses poings, et Trevor fut ravi de reconnaître le regard impitoyable et la cicatrice de son vieux mentor.

Sa soeur rageait désormais, tellement hors d'elle qu'elle mit le feu aux feuilles qui l'entouraient pour réduire en cendres les ronces sans tenir compte des brûlures qui naissaient sur ses chevilles. Mais alors qu'elle rassemblait les flammes avec un sourire de démence , une autre silhouette surgit et dépassa celle du mentor de Trevor, avançant lentement vers la jeune femme qui laissa échapper un rire. Trevor sentit un hoquet d'horreur naître dans sa gorge lorsqu'elle dirigea le brasier droit sur la silhouette, mais sa terreur se mua vite de nouveau en surprise et en soulagement. Le souffle avait fait tomber la capuche, et il reconnut sans mal le demi sourire et la marque de celle qui se nommait elle-même le dragon. Les flammes tournoyèrent quelques secondes autour d'elle, comme un félin accueillant le retour d'une vieille amie et se lovant autour de ses jambes. La soeur se décomposa en la reconnaissant, alors qu'elle comprenait. Alors qu'elle tentait de lancer un dernier sort sur la jeune femme qui se tenait fièrement devant elle, un pic de roche se forma immédiatement, s'arrêtant à quelques centimètres de sa gorge. Elle blêmit devant les autres qui se formèrent aussitôt, menaçant de s'enfoncer dans sa chair au moindre mouvement, et l'emprisonnant dans une position des plus délicates. Elle jeta un regard noir à la femme qui avait rejoint le dragon, et la couvait d'une affection non dissimulée sans même lui accorder la moindre attention. Elle ne lui avait même pas laissé la moindre chance de blesser le dragon, alors même qu'elle était plus que capable de se défendre elle-même.

Alors qu'elle sentait son assurance et sa joie s'effriter devant la situation, elle finit par voir que Trevor s'était approché pour la dévisager froidement. Sa voix résonna dans son crâne et elle grinça des dents à son tour. Echec et mat, ton piège s'est retourné contre toi. Tu aurais dû prendre en compte un point. Tu as rejoint le clan le plus influent, mais tu as laissé les mages les plus puissants. Ton piège avait quatre failles, nos chefs, et tu en paieras le prix. En réalité, ce piège avait même quatre failles et demi. Nos quatre chefs, et ton arrogance. Et alors qu'ils se défiaient du regard, le ciel se teinta lentement des couleurs de leur clan et de leur victoire.

------------------------------------------------------------------------------------------------
J'adore commenter les textes des gens, mais j'ai toujours la flemme de me lancer, alors n'hésitez pas à me demander des commentaires par mp ou sur la cb, je suis toujours dispo pour ça!  fier

Si vous voulez voir ce que j'ai écrit sur ce fo, c'est ici! :)
Mes textes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CC 45 (les sujets)   

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 45 (les sujets)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Défis et Concours :: Les chronochallenges-
Sauter vers: