Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 CC 2.55 (sujets)

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

Titi

Féminin Lion Messages : 925
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Pépouze la pelouse

CC 2.55 (sujets) Empty
MessageSujet: CC 2.55 (sujets)   CC 2.55 (sujets) Empty19/12/2018, 21:36

Sortez vos plumes aguerries
Car voici le CC du mercredi !

Une heure maximum à écrire ;
Cela va-t-il vous suffire ?

Vous pourrez choisir une ou plusieurs propositions,
Afin de fournir UN seul texte, fruit votre imagination.

Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ?
Tellement de possibilités ! C'est formidable, c'est charmant !
Un texte long, ou d'une maigre mesure :
Ce n'est pas grave, je vous l'assure !

Pour aiguiller vos lecteurs et lectrices,
N'oubliez pas de préciser les sujets choisis.
Vous me verrez particulièrement ravie
Si vous pensez aux balises salvatrices.


---
Au menu : 1 phrase à placer ; 3 thèmes ; 2 musiques ; 1 image

1. Placer la phrase "Le chocolat adoucit les mœurs."
2. La marche des flamands roses
3. La baguette magique
4. Pleurer est humain
5.

6.

7.
CC 2.55 (sujets) Escher-Monter-descendre
(Echelle de l'artiste Maurits Cornelis Escher)
Si l'image s'affiche mal, aller directement sur http://1.bp.blogspot.com/-KEKVoJcVhMU/UkK68gRoMoI/AAAAAAAABKo/zrsN4bPOn2g/s1600/escher-Monter-descendre.jpg

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn: (ce n'est pas à jour hélas)

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), je lance le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou discord).

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

"Ce n'est pas parce qu'on a les meilleurs intentions au monde, qu'on ne fait pas des dégâts." - https://youtu.be/pR3lqr7_KBY

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus

Je te juge:
 


Dernière édition par Titi le 20/12/2018, 09:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Tifani
Commentatrice détaillée et pro du CC
Tifani

Féminin Poissons Messages : 249
Date d'inscription : 20/05/2015

CC 2.55 (sujets) Empty
MessageSujet: Re: CC 2.55 (sujets)   CC 2.55 (sujets) Empty19/12/2018, 22:48

Bonjour, en retard comme toujours, mais voilà mon texte sur le thème "Pleurer est humain"!


Alors que le silence retombait après la détonation, une silhouette surgit du brasier et des étincelles, comme une ombre qui retournait à la nuit. Les soldats qui avaient retenu leur souffle s'empressèrent de raffermir la prise sur leurs armes, et les projecteurs se dirigèrent à nouveau vers la forêt alors qu'ils se remettaient à courir. Leurs lumières ne parvenaient qu'à suivre de près l'ombre qui progressait de branches en branches, loin de leurs fusils et de leurs mitraillettes. Ils peinaient à suivre le rythme, et très vite, ils renoncèrent à la poursuivre, se contentant d'éclairer les arbres sur lesquels elle continuait de progresser au loin.

L'ombre souffla entre ses dents lorsqu'un coup d'oeil lui apprit que ses assaillants renonçaient à leur course poursuite. Ce n'était pas trop tôt. Ils avaient bien failli l'avoir, cette fois. Sa longue cape sombre avait été mangée par les flammes de l'explosion, et elle n'avait même pas eu le temps d'éteindre les quelques braises qui continuaient à la ronger. Elle sentait son flanc la lancer douloureusement, et elle devinait qu'elle ne s'en était pas sortie aussi indemne qu'elle l'aurait voulu.

Pourtant, elle ne pouvait pas se permettre de s'arrêter, et continuait sa course de branche en branche pour s'éloigner d'eux. S'ils avaient reçu l'ordre de rester sur place, ce n'était certainement pas anodin. Ils cherchaient à la coincer depuis des mois. Ils ne laisseraient pas passer une telle opportunité de l'abattre ou de la capturer.

Ce ne fut qu'une fois au coeur de la forêt et du silence qu'elle finit par s'immobiliser, accroupie sur une branche. Alors seulement, elle détacha les ficelles de sa cape pour inspecter la brûlure qui maculait son flanc de pourpre et de noir. Elle esquissa une grimace en la touchant du bout des doigts, et grinça des dents pour signifier un certain agacement. Ces hommes commençaient à lui faire perdre patience, et sa promesse lui paraissait de plus en plus lointaine. Ils étaient sur son territoire, et non contents de détruire tout ce qu'elle avait connu et aimé, ils avaient l'audace de chercher à la rayer de la carte. Cette promesse avait fait son temps. Elle ne pouvait plus rester indifférente.

Inspirant profondément, l'ombre finit par prendre sa décision, et lorsqu'elle rouvrit les yeux, tous les oiseaux s'envolèrent d'un même mouvement, fuyant la forêt et ses environs. Elle sentit un sourire lui monter aux lèvres lorsque les étoiles se mirent à luire dans le ciel, et que ses pupilles s'adaptaient pour distinguer dans l'air environnement des flux que nul humain n'aurait pu comprendre ou envisager. Le passé et le présent, la vie et la mort, rien de tout cela n'avait de secret pour l'ombre qui se tenait sur cette branche. Et lorsqu'elle lâcha son emprise sur sa cape sombre, cette dernière s'embrasa pour disparaître tout à fait.

Lorsque la détonation retentit, cette fois, l'ombre ne bougea pas d'un centimètre sur sa branche. Les canons qui l'entouraient lui paraissaient bien frêles, bien futiles désormais. Leurs gerbes d'étincelles, de feu et de métal ne pouvaient rien contre elle. Quand ils se retrouvèrent à court de munitions lourdes, elle se tenait toujours devant eux, et l'arbre sur lequel elle se tenait était veiné d'une lumière étrange, comme un flux translucide qui le parcourait. Mais plus important, tout comme l'ombre qui se tenait à ses côtés, il était intact.

- Vous allez regretter d'avoir refusé de coopérer, dragon! Vous allez pleurer vos précieux civils!

L'ombre observa avec un certain désintérêt le sergent qui s'était adressée à elle. Elle inclina la tête, comme si elle ne comprenait pas la raison même de leur présence.

- Pleurer est humain. Votre peuple m'est étranger. Mais ce domaine est le mien.

L'ombre se laissa tomber au sol, et les soldats s'empressèrent de braquer toutes leurs armes sur elle. Ses ailes étaient déployées dans son dos, et lorsqu'elles effectuèrent un battement, les armes explosèrent d'un commun accord. Alors seulement l'ombre esquissa un sourire sans joie.

- Vous auriez dû quitter ces terres tant que je vous en laissais la chance.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis plus ou moins absente en ce moment, comme je l'explique ici! M'en voulez pas trop si je suis lente à répondre ou que j'oublie des choses, et n'hésitez pas à me rappeler à l'ordre si jamais, je ne mords pas Wink

Si vous voulez voir ce que j'ai écrit sur le forum, c'est ici! :)
Mes textes
Revenir en haut Aller en bas
 
CC 2.55 (sujets)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Défis et Concours :: Les chronochallenges-
Sauter vers: