Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [SUJETS] CC n°60

Aller en bas 
AuteurMessage
Phoenix
Piou grincheux accro au café


Féminin Gémeaux Messages : 1941
Date d'inscription : 06/01/2015

[SUJETS] CC n°60 Empty
MessageSujet: [SUJETS] CC n°60   [SUJETS] CC n°60 EmptySam 5 Jan 2019 - 21:33

Bien le bonsoir ! Comme d'hab, c'est l'heure du CC !

Vous connaissez les règles, qui sont fort simple : lisez les thèmes, faites votre choix et vous avez une autre pour poster un texte de votre cru, peu en importe la forme !

Voici les thèmes du jour et quelques bonus musicaux :

1 - Toujours, je reviendrais
2 - Rêver l'infini
3 - jour de chance des ténèbres
4 - A tire d'ailes

5 - e-tic

Musique maestro :





En espérant que l'inspiration vous porte, bonne écriture à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Ippa
Reine des Ateliers à thèmes
Ippa

Féminin Poissons Messages : 620
Date d'inscription : 01/02/2015
Humeur : Cours plus vite que le Lapin Blanc

[SUJETS] CC n°60 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n°60   [SUJETS] CC n°60 EmptySam 5 Jan 2019 - 22:23



Rêver l’infini


C’était un échange de regard, à peine une seconde de vie.

Il est des moments comme ceux-là où le temps semble élastique

C’était un choix d’adolescent, plutôt inconscient.  

Il est des moments comme ceux-là où la vie semble une fuite en avant

C’était un état connu, qui s’impose avec force.

Il est des moments comme ceux-là où tu te dois de regarder en arrière

C’était une main qui s’offre, sans pensée.

Il est des moments comme ceux-là qui semblent trop court

C’était un instant volé, pour quelques mots.

Il est des moments comme ceux-là qui restent en mémoire

C’était une peur brulante, pour un autre être.

Il est des moments comme ceux-là qui ne devraient jamais être

C’était une énergie nouvelle, qui brule toujours

Il est des moments comme ceux-là qui font tournée la tête

C’était une assurance, ta présence.

Il est des moments comme ceux-là où je t’aime



:ippa: avec le sujet 2 et la seconde musique

------------------------------------------------------------------------------------------------
Etonnante est cette lubie qu'ont les hommes d'appeler les choses par leur nom

Retrouvez mes écrits ici :)
Revenir en haut Aller en bas
Lame37

Lame37

Masculin Vierge Messages : 1083
Date d'inscription : 13/06/2016
Localisation : Métro, boulot, guitare, ordi, dodo
Humeur : Loup Aventurier de la Magie Éternelle

[SUJETS] CC n°60 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n°60   [SUJETS] CC n°60 EmptySam 5 Jan 2019 - 22:46

Spoiler:
 

Bain de minuit

La scène se déroule la luit au bord d'un lac. Le vent souffle doucement et la Lune est haute dans le ciel étoilé de milles feux. Une nuit brillante et magnifique en perspective quasiment silencieuse. Des petits animaux font paisiblement leurs vies. L'eau est pris de beaucoup de remous et une jeune fille sort sa tête pour respirer. Elle nage un peu, toute tranquille n'ayant pas peur d'exposer son corps à la vue d'un intrus. Elle est néanmoins en maillot de bain. Elle est brune, a une silhouette agréable à regarder, distinguer, mais pas trop sublime. On dirait qu'elle est comme in faut, juste jolie. Les clapotements de l'élément liquide, le léger bruissement de l'air, rien ne la perturbe. Soudain, d'un seul coup, elle replonge vers le fond. Un caillou heurte la surface, un puis deux et trois riccochets et disparais comme la fille. Elle ne remonte pas, des bulles montrent quelle respire. Que fait-elle, attent-elle quelque chose ou quelqu'un ? Elle ne semble pas vouloir daigner refaire surface, quand surgit d'un fourret un invidu qui plongea direct. Cet observateur prit sur le fait avait-il peur qu'elle se noie ?

Un battement, les bulles se font de plus en plus nombreuses. Plus rien n'est visible sous la lumière lunère. Puis une grand bruit, l'eau éclabousse, et un garçon respire enfin à grand coup. La jeune femme est accrochée à ses larges épaules et paraît dormir. Il est légèrement athlétique et chatain, il a un tee-shirt désormais tout trempé. Le bas n'est pas visible, dans la presque pénombre, il nage jusquà la berge. Pendant le court voyage, la jeunette ouvre les yeux et se rend compte de la situation. Finalement, elle sait qu'elle a de la chance, elle sait qui l'a "sauvé". Elle le reconnaîtrait entre milles et elle est semble contente de sa prouesse. Il la ramène au bord et voit qu'elle est consiente, il soupire. L'espace d'un instant, il a la peur de sa vie, mais apparement tout danger était écarté. Il ne fallais pas s'en faire, cependant, c'était plus fort que lui, il devait le faire qu'importe les conséquences. Il ne pouvait la laisser ainsi seule, même s'il n'était pas inviter. Ils se regardent les yeux verts de la fille dans les yeux marrons de l'intrigant.

Elle respire un grand coup et hume l'air ambient. Et doucement, elle dit : « Eh bien, si on peut plus se baigner sans être observé, hein Estéb. Je ne courrait aucun risque tu sais, tenir plus d'une minute est facile pour moi. »

Il répondit passivement d'un ton posé et amicale : « C'est parce que tu savais que c'était moi, que tu as fait ça, tu voulais me tester. J'en connais un qui t'aurai regarder sans même lever le petit doigt et pas moi. Franchement Orya, Je suis peut-être à tes yeux un curieux, un pervers, un intrus ou tout ce que tuveux, mais je ne suis surtout pas un idiot. »

Puis il se leva et entrepit de frotter un peu son pantalon. L'eau a trempé tout son corps, il n'a plus qu'à se mettre torse poils pour que ça sèche. Orya rigole, et reprend comme amusée : « Je piquerai bien une tête, tu n'as pas envie de savoir pourquoi ça ne me dérange pas que tu soit là. Je suis certe visiblement imprudente et peu habillée, mais je suis loin d'être sans défence. Allez viens Estéb, tu doit bien avoir envie de connaître la vérité. »

Il soupira à nouveau et l'air détaché : « Quelle vérité, tu es Orya, celle pour qui j'ai choisie de tout donner et de devenir meilleur, qu'importe ton apparance je ne vois que toi et non l'autre. Mais puisque tu insiste, vas-y je te rejoins, plus de tours, plus de jeu...

Elle l'intéromp et fini à sa place : « Rien que nous deux ! Ah-ah, attrape moi si tu peux »

Plouf ! Tout deux plongent et ris ensemble, que c'est bon de nager avec quelqu'un qu'on aime et qui vous suivra qu'importe les dangers. C'est beau la jeunesse, c'est un crime de ne pas en profiter. Le bohneur réciproque, il n'y a que ça de vrai et rien d'autre...

------------------------------------------------------------------------------------------------
Loup breton parmi les hommes, rêveur, écrivain en herbe et critique amateur. 
"Les rêves sont une porte vers l'imaginaire et l'espoir où tout devient possible. 
Tandis que les cauchemars sont le reflet de nos peurs et échecs guidant vers la souffrance." - M
bounce
Page de Lame37 (Pages Jaunes)
Réédition Héros Fictifs (Images HF)
Intégral MyDrive (Google Drive)
study
Envie de plonger dans le Wolfo Univers ? Prenez la peine et le  temps de découvrir mon univers.
Il y en a pour tout les goûts : des écrits poétiques ; des essais de romans ; des recherches de style...


Dernière édition par Lame37 le Sam 12 Jan 2019 - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Horadere

Horadere

Masculin Balance Messages : 104
Date d'inscription : 02/10/2016

[SUJETS] CC n°60 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n°60   [SUJETS] CC n°60 EmptySam 5 Jan 2019 - 23:32

Bon je suis un peu hors concours mais je voulais faire un texte en moins d'heure du coup j'ai fait ceci :3

Le temps…
Il était redondant
Ça devenait de plus en plus tentant
Mais pas besoin de tricher, c’était le moment

Mais cependant
En quelques instants
Son adversaire était déjà souffrant
Il était déjà penché vers l’avant

Son scanner n’était nullement défaillant
C’était le jour de chance de Malveillant
Il pouvait enfin fini cet enfant
Il accompagna le mot au geste, ainsi l’achevant

« Ah si seulement »
Pensait-il après cet affrontement
« Si seulement je pouvais briser le temps… »
Mais il n’eut guère le temps…

Le temps…
Il était redondant
Ça devenait de plus en plus tentant
Mais pas besoin de tricher, c’était le moment….

À ouvrir aprés avoir fini le texte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[SUJETS] CC n°60 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n°60   [SUJETS] CC n°60 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[SUJETS] CC n°60
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: