Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 S'enlacer

Aller en bas 
AuteurMessage
Ouppo
Fou du roi
Fou du roi
Ouppo

Masculin Lion Messages : 467
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: S'enlacer   Jeu 14 Mar 2019 - 4:03

Texte du CC que j'ai corrigé légèrement, j'espère qu'il vous plaira.


Il était une fois, dans une ville de l'antique Grèce, un homme qui aimait les arts et était mécène d'un bon nombre de ses pratiquants. Cerdo était un riche politicien qui avait hérité de son rang et de sa fortune, il était peu sportif, maladif, ses gestes étaient toujours emprunt d'une réflexion, il semblait ne pouvoir se permettre quelque effort inconscient. Il approchait des trois décennies et n'en paraissait même pas deux, c'était ses yeux, semblait-il, qui donnait à son visage cet air d'enfant triste. De plus sa démarche incertaine accentuait d'autant son allure d'adolescent.
Dans la cité son visage avait souvent sût suscité beaucoup d'attrait, attrait dont le noble jouait car il n'était malgré tout plus un enfant, même si il en avait gardé l'esprit malicieux.

Ce jour là cet homme rendait visite à celui qu'il appelait son ami, l'Aède, l'artiste qui ne donnait pas son nom, qui se consacrait uniquement à son œuvre et qui ne sortait que peu. Ses performances étaient toutes des joyaux qui brillaient de leur rareté et personne n'était autorisé à le déranger sous peine de voir un ermite d'intérieur, à la barbe et aux cheveux hagards, vous crier après en vous ordonnant de sortir.

Lorsque Cerdo passa la porte tout était calme, la nuit était tombée depuis longtemps, sans bruit il ouvrit la chambre. Le poète dormait, son visage était propre et rasé de frais, des tablettes de cire remplies de mots gisaient par terre.

Le mécène se mit à sourire en regardant le tableau désordonné qu'était la maison de l'artiste avant de se glisser, toujours en souriant, dans son lit. Le léger bruissement fit battre les paupières du dormeur, sans jamais les ouvrir, mais sa voix ensommeillée s'adressait au nouvel arrivant.

-Tu sais que je dois déclamer demain, murmura l'Aède.

-Je sais que tu n'arrive jamais à dormir la veille de tes grands jours, s'amusa Cerdo.

-Figure-toi que j'avais réussi juste à l'instant.

-Je te voyais bouger les yeux.

-Je dormais.

-Héhéhé.

La chaleur du corps frêle s'était rapprochée de celle du poète, une main s'était posée sur sa hanche et l'autre sur son épaule, sous couvert du bruissement des draps et des respirations du, pas si jeune que ça, noble. Ses mains caressaient légèrement le corps légèrement froid de l'Aède et le réchauffait lentement.

-Qu'est-ce que tu fais ? murmura le touché, surpris.

-Chut, laisse-toi faire.

-Tu fais toujours ça la veille de mes... bref, comme d'habitude je vais être une épave demain matin.

-Comme toujours, tu seras très bien.

-On est bien juste ami ?

-Héhé.

La nuit continua doucement, ponctué de murmures occasionnels et des bruissement des draps, l'Aède toujours enlacé par Cerdo. Le poète tenta bien à plusieurs reprises de faire sortir le mécène de sa couche, mais toujours ses tentatives furent désamorcées par des câlins bien menés. Finalement, le matin arriva, le noble s'était constitué en public attentif et faisait réviser l'artiste qui comme toujours regrettait les promesses qu'il avait fait il y a dix ans.
Revenir en haut Aller en bas
Tifani
Commentatrice détaillée et pro du CC
Commentatrice détaillée et pro du CC
Tifani

Féminin Poissons Messages : 244
Date d'inscription : 20/05/2015

MessageSujet: Re: S'enlacer   Sam 16 Mar 2019 - 0:23

Je me souviens que j'avais lu ton texte lors du CC, mais je ne sais plus lequel c'était donc je n'ai pas su retrouver le lien et donc comparer. Je vais donc faire par rapport à mes souvenirs!
Je trouve l'histoire intéressante, et le fait que tu aies supprimé les allusions érotiques qu'il y avait dans le premier font que je préfère de loin cette version du texte! Pour des raisons personnelles, mais aussi parce que le fait qu'il y ait des allusions dans la première version rendait la situation bien plus malsaine... Là il a certes une mauvaise influence sur le poète, mais c'est moins grave j'ai envie de dire, et il reste à ses côtés le lendemain matin pour aider l'artiste... on se dit que c'est pas juste intéressé par ça!
Globalement j'ai toujours un peu de mal à apprécier, mais c'est une nette amélioration, et c'est une chouette scène! (et puis j'ai toujours aimé l'antiquité, donc ça joue aussi :rire:) Bien joué! :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis plus ou moins absente en ce moment, comme je l'explique ici! M'en voulez pas trop si je suis lente à répondre ou que j'oublie des choses, et n'hésitez pas à me rappeler à l'ordre si jamais, je ne mords pas Wink

Si vous voulez voir ce que j'ai écrit sur le forum, c'est ici! :)
Mes textes
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
Fou du roi
Ouppo

Masculin Lion Messages : 467
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: S'enlacer   Mar 19 Mar 2019 - 21:23

Salut, merci beaucoup pour ton commentaire.

Pour commencer, je crois ne pas avoir supprimer les allusions érotiques, je sais pas. A ce niveau ça a pas vraiment changé.



Revenir en haut Aller en bas
Lame37

Lame37

Masculin Vierge Messages : 929
Date d'inscription : 13/06/2016
Localisation : A la recherche de compagnie
Humeur : Loup Aventurier de la Magie Éternelle

MessageSujet: Re: S'enlacer   Hier à 11:09

Hello, bon texte. Apparemment tu fais des allusions, elles sont tellement bien faites que l'on y croit.
Dans l'ensemble c'est troublant, j'avais déjà du le voir sur un CC. Ça me dit quelque chose, mais le redécouvrir c'est bien aussi.
Néanmoins, j'ai un peu du mal à accrocher, peut-être la scène. Sinon beau travail. bounce

------------------------------------------------------------------------------------------------
Loup breton parmi les hommes, rêveur, écrivain en herbe et critique amateur.
"Les rêves sont une porte vers l'imaginaire et l'espoir où tout devient possible..."

Si un jour d’aventure,
Tu te retrouves dos au mur.
Si tu deviens solitaire...
Eh ! Tu n’es pas seul sur terre,
Il y a notre groupe,
Alors rejoins la troupe.
Tu peux réécrire ton destin
Pour plus tard mourir serein...

Aller vers mes créations
Envie de plonger dans le Wolfo Universe ? Prenez la peine de découvrir mon univers infini.
Il y a de tout : des écrits poétiques ; des "essais-romans" ; des recherches de style...
Liens : page du créateur pour une vue d'ensemble et L'antre du Wolfo pour plus de détails...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S'enlacer   

Revenir en haut Aller en bas
 
S'enlacer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: