Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [SUJETS] CC n°2.80

Aller en bas 
AuteurMessage
Phoenix
Piou grincheux accro au café


Féminin Gémeaux Messages : 1941
Date d'inscription : 06/01/2015

[SUJETS] CC n°2.80 Empty
MessageSujet: [SUJETS] CC n°2.80   [SUJETS] CC n°2.80 EmptySam 23 Mar 2019 - 21:36

Bonsoir bonsoir !

Voici le CC du jour, 4 sujets et vous avez une heure à partir du post de ce message pour écrire votre texte et le poster ci-dessous !

Voilà les sujets :

1 - Frère et soeur
2 - A l'étage d'au dessus
3 - Un goût de menthe
4 - Phrase à placer à la fin de votre texte : "elle tira sur le fil..."

Bonne écriture /o/
Revenir en haut Aller en bas
toast

toast

Masculin Cancer Messages : 99
Date d'inscription : 23/03/2019

[SUJETS] CC n°2.80 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n°2.80   [SUJETS] CC n°2.80 EmptySam 23 Mar 2019 - 22:22

Sujet 4 : A l'étage d'au dessus.

Gratte-gratte. Ca gratte. Elle n’arrive pas à dormir. Gratte-gratte, ça gratte en haut. Elle n’arrive jamais à dormir quand cela arrive. Les voix lui posent des questions, lui demandent si elle sait des choses. Mais elle ne sait jamais rien, quand ça arrive. Ca gratte juste en haut. Elle ouvre péniblement les yeux, luttant un peu contre les somnifères et les médicaments qu’elle a du prendre pour ne pas trop entendre, pas trop sentir, pas trop voir. Elle, elle aimerait arrêter tout ça, embrasser les voix et enfin vivre. Mais elle n’a pas un mot à dire, ce sont ses parents qui décident. Pour son bien, voyez-vous.

Mais ça gratte en haut. Gratte-gratte. Elle finit par se redresser dans son lit. Il fait chaud cette nuit, les draps lui collent à la peau. Dehors, la ville semble elle aussi endormie. Mais ça gratte en haut, gratte-gratte. Elle glisse alors ses pieds hors du lit, enfilant ses chaussons. Elle n’a jamais supporté marcher pied nu, c’est comme piétiner des épines pour elle. Gratte-gratte. Elle se frotte les yeux, comme si ça pouvait lui faire casser d’entendre ça. Gratte-gratte. Les voix sont curieuses, certains sont inquiètes. Et si c’était un rat géant ? Elle en a vu à la télé, l’autre jour. Des rats géants dans les égouts de Paris.

Gratte-gratte. Jamais cela ne cessera.

Finalement, elle prend sa décision, poussant sur ses jambes afin de se lever. Elle doit aller voir, peut-être que cela fera cesser ces bruits qui l’empêchent de dormir. Gratte-gratte, ça gratte en haut. Les escaliers grincent, aussi. Gratte-gratte. Ca semble s’intensifier. Elle monte, l’inquiétude des voix devenant sienne.
Enfin, elle pousse la porte.

Gratte-gratte, qui gratte ? C’est le mur, c’est le mur qui se gratte. Il pousse un petit soupir de soulagement en la voyant arriver.
- Ah ! te voilà ! aides-moi un peu à atteindre cette partie-là, veux-tu…
Elle est un peu sonnée, elle ne sait pas vraiment ce qu’elle doit faire mais le mur semble avoir besoin d’aide alors… Elle tend sa main et gratte-gratte, c’est elle qui gratte. Au fond d’elle, elle sait que ses prochaines nuits seront plus douces.
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
Ouppo

Masculin Lion Messages : 546
Date d'inscription : 04/01/2016

[SUJETS] CC n°2.80 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n°2.80   [SUJETS] CC n°2.80 EmptySam 23 Mar 2019 - 22:41

Thème 3 :

-Je me demande vraiment ce qu'on mange.

-Au moins c'est pas de l'humain.

-Quoi ? Comment tu sais ça ?

-J'en ai déjà mangé.

-Non... je veux pas savoir en fait.

-Tu t'es jamais demandé comment j'avais perdu ma main ?

-Ok, j'ai dit que je voulais pas savoir.

Je regarde mon assiette, dedans se trouve cette gelée verdâtre au goût mentholé et saumoneux. Pendant ce temps Lila a déjà terminé de tout dévorer. C'est la première fois qu'elle me parle de ctte histoire avec sa main.

-Hey, Lila.

-Moui ?

-Comment tu fais pour avaler ça aussi vite ?

-J'ai faim. On m'emmène à la cafèt' que tous les deux semaines, mec.

-Moi on me sert à manger ça trois fois par jour. J'en peux plus.

-Donne, j'en veux bien, moi.

-Tiens.

Je lui donne, je sais que Lila a bien besoin de prendre des forces. Dans le 12ème sous sol elle est interrogée jour et nuit pour ses crimes sont l'humanité. Il y a 10 ans de cela, elle et son armée ont renversé le gouvernement de l'Illion pour y installer leur propre régime.
Tout fut terminé lorsqu'un groupe de rebelle mit fin à tout ce qu'elle avait créée, toutes les usines d'androïde et de soldats clonés furent écrasées. Tout comme ses rêves.

De nos jours son organisation reste toujours active et plusieurs tentatives pour faire sortir Lila du camp spatial Elysée ont déjà échoué. Pourtant ils ne semblent pas vouloir lâcher l'affaire, ni leur ancienne leader.

C'est quelque chose que je peux comprendre, elle a énormément de charisme et semble vraiment s'inquiéter pour les gens avec qui elle sympathise. Même un gros tas de déchet inutile comme moi.

-Comment ça se passe pour toi du coup, mec ?

-Heuu, la routine. La routine. Je me suis encore fait casser la gueule.

-Ahaha, non, sérieux ? Tu veux que je leur dise un mot ?

-Non, pas besoin. Je leur ai mit cher après, avec une chaussette et un savon.

Elle me prend la main d'un coup, elle s'y arrête un instant et me souris. Je rougis, je rougis un peu trop fort même et elle le remarque.

-Il t'es arrivé quoi aux mains, Gilliam ? C'est eux qui te les ont abîmé ?

-Hum... non, je suis tombé et je me suis rattrapé dans une boîte à outils à l'atelier.

-Quoi ?

Elle me regarde avec ses grands yeux d'agate, elle sourit et quelques rides se forment aux coins de ses yeux. C'est tellement beau, j'adore ces rides, mais même à mon âge je n'en ai toujours pas. Je crois que c'est parce que j'ai passé très longtemps sans elle... sans rire je veux dire.

J'espère qu'elle n'a pas entendu ça, je rougis encore.

-Hey, Gilliam.

-Heu....

-Bon anniversaire !

-Heu, quoi ?

-C'est pas ton anniversaire ?

-Si ? Si, oui ! Comment tu le sais ?

-Hahaha.

-Même moi je m'en souvenais plus. Après 40 ans passé dans cette poubelle...

-Ouvre !

-Ah oui !

J'ouvre l'emballage de papier journal, à l'intérieur, une petite boîte en carton jaunit par le soleil. Sur le paquet figure des mots en cyrillique et ce qui semble être des pansements colorés avec des petits parapluies et des têtes d'animaux.

-Tu aimes ?

-Énormément... enfin, oui.

-Ce sont mes "amis" d'en bas qui me l'ont envoyé. J'ai pensé que ça te ferais un beau cadeau de...

-C'est mon 45ème anniversaire. J'ai 45 ans.

-Hum... enfin, bref, j'espère que ça te servira.

La cloche sonne, les gardes nous demandent de nous disperser. Lila est ramené dans sa cellule pour plus d'interrogatoire, moi je me promène dans les couloirs, la boîte à la main.
Je vois quelques groupes m'épier, je leur fait un doigt, depuis que je suis ici, pas un ne s'est privé de me frapper ou m'insulter dans mon dos. Depuis le temps ils ont aussi apprit que je suis gentil mais qu'il faut pas non plus trop me chercher, après tout, ils peuvent pas toujours être ensemble.

Je trouve un banc libre, deux trois solitaires comme moi me disent bonjour et j'ouvre finalement la boîte.

Je cris, je sens une force disperser chaque petite partie de mon anatomie et un grand flash.

D'un coup je ne suis plus sur le camp spatial, je suis au milieu d'étrangers qui m'observent avec une sorte de déception.

-Où est Lila ?

Je ne sais pas. Je ne sais rien. Où suis-je ? Je regarde dans la boîte toujours entre mes mains. Il y a un mot.

" Bonne chance, Gilliam. Et à très très vite. ^^ "

Le papier sent la menthe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[SUJETS] CC n°2.80 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n°2.80   [SUJETS] CC n°2.80 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[SUJETS] CC n°2.80
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: