Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [SUJETS] CC n° 2.89

Aller en bas 
AuteurMessage
Phoenix
Piou grincheux accro au café
Phoenix

Féminin Gémeaux Messages : 1940
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Sur un cube
Humeur : "Life begins after coffee"

[SUJETS] CC n° 2.89 Empty
MessageSujet: [SUJETS] CC n° 2.89   [SUJETS] CC n° 2.89 EmptySam 27 Avr 2019 - 21:33

Bonsoir les noctus ! C'est parti pour le CC du samedi o/

Vous connaissez le principe, des thèmes au choix (vous pouvez en prendre un ou plusieurs) et vous avez une heure pour poster votre texte, quelque soit sa forme, en réponse à ce message ! :)

Voilà les thèmes du jour :

1 - Une rose bleu
2 - Douce mélodie
3 - Soldat de plomb
4 - 4 petites pièces
5 - Phrase à placer dans votre texte > "Et c'est à ce moment là que se déclencha le chaos..."

Bonne écriture à tous o/

------------------------------------------------------------------------------------------------
Phoenix

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier bois du café... C'est TOUJOURS l'heure du café ! Et le café c'est la vie !
Revenir en haut Aller en bas
https://kemnyx.wordpress.com/
toast

toast

Masculin Cancer Messages : 58
Date d'inscription : 23/03/2019

[SUJETS] CC n° 2.89 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n° 2.89   [SUJETS] CC n° 2.89 EmptySam 27 Avr 2019 - 22:03

5-

René essayait d'allumer sa clope, ça faisait bien cinq minutes que tout le monde le regardait faire en silence. René, c'était le gamin de la bande avec les joues toutes lisses. Il a menti sur son age pour fuir une famille mal-aimante, espérant s'en tirer pas trop mal. Il reçoit jamais de lettres, jamais de colis, rien. On est même pas sûr qu'il sache lire ou écrire. Parfois, il dit qu'un dame l'attend à la ville. On sait qu'il invente, mais on dit rien, on pose quelques questions banales pour lui faire croire qu'on est dedans. René, on a pas tellement envie qu'il y passe, là-haut, là-bas. On l'aime bien, même s'il ronfle.
Pascal finit par se redresser, lui prenant sa cigarette des mains.
- Donne-moi ça, minot !
Et il lui allume, lui rendant la roulée intacte, sans même avoir pris une petite taxe. Parce que c'est René. Pascal, c'est un grand machin qui fait presque deux mètres à lui tout seul ! Il parle peu, sauf quand il a trop bu de pinard. Il chante alors des chansons sales de son coin. Il vient de Marseille, les mots chantent lorsqu'ils daignent sortir de sa bouche. René porte la cigarette à sa bouche, il tousse un peu. Ça esquisse des sourires et ça échange des regards un tout petit peu moqueurs. Rien de méchant. Parce que c'est René.
Merde. La neige commence à tomber. Ça annonce rien de bon. On se ressert un peu plus autour du braséro, Francis commence à raconter une histoire. Personne ne l'écoute vraiment mais personne ne le fera taire. René jette le cul de sa clope dans les braises avant de se recroqueviller sur lui-même. On dirait un enfant, encore plus que d'habitude. Plus loin, les gradés commencent à parler entre eux. Ça pue pour nous. Francis se tait, mais il sort sa gourde. Il boit une gorgée avant de la passer à René. Il se remet à cracher ses poumons, tout le monde rigole. C'est pas de l'eau, dans la gourde de Francis.
Et soudain, un cri. Un baragouinent incompréhensible. Les schleus. C'est rapidement suivi d'un détonnement. Pascal se met à prier en fixant le ciel. Pourtant noir comme la nuit, celui-ci se colore de feu. Des mots, français, allemand, des ordres. On doit bouger, on doit prendre les armes. René est au bord des larmes, Francis finit son outre d'un coup de coude. Et puis le silence. Soudain. Si fort. On entendrait ses propres battements de cœur. René se place derrière une mitrailleuse. La neige est de plus en plus drue.
Un dernier cri de notre gradé et c'est à ce moment là que se déclencha le chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Seyek

Seyek

Masculin Vierge Messages : 51
Date d'inscription : 27/10/2018
Localisation : Belgique
Humeur : Perdu entre le poivre et le sel

[SUJETS] CC n° 2.89 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n° 2.89   [SUJETS] CC n° 2.89 EmptySam 27 Avr 2019 - 22:27

Douce mélodie:

Pourquoi pleurer quand on peut chanter:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Regarde au loin ce que tu peux y trouver... Une pensée, un rêve ou une rencontre ?  Le lointain est invisible mais pas inatteignable "

[SUJETS] CC n° 2.89 Tumblr10
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
Ouppo

Masculin Lion Messages : 544
Date d'inscription : 04/01/2016

[SUJETS] CC n° 2.89 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n° 2.89   [SUJETS] CC n° 2.89 EmptySam 27 Avr 2019 - 22:39

Thème 1 :

La peste avait laissé traîner ses longs cheveux noirs de plaies sur toute l'année, personne n'y avait échappé. Pas les riches et surtout pas les pauvres. On pouvait encore voir les disparus de sa chevelure, quand elle se promenait les nuits où la lune dévorait d'éclat le monde.

Ce fut lors d'une telle soirée, que la sorcière arriva. L'apercevant, l'apôtre de la mort infecte, pointa un doigt comme un barreau d'une cage ivoire vers l'arrivante, tout en souriant, elle l'invitait du geste à se prélasser dans son long sillage de silence. L'invitation reçut un crachat et un refus symbolisé par autre type de geste du doigt.

Dans le village, une maison attendait, un pot de suie appelait timidement la praticienne, seule lueur dans un bourg en deuil.

Toc toc toc

Sans attendre de réponse elle entra. Un chat vint la caresser amicalement et quatre paires d'yeux s'allumèrent dans la pénombre. Les enfants se frottèrent les yeux en baillant et les parents s'activèrent tranquillement à allumer la pièce.
De son sac, la sorcière sorti ses décoctions de magie azur et de magie rouge et verte. Les enfants assis dans un coin confortable regardaient leurs parents s’émerveiller devant les mains de la magicienne et les imitaient sans trop savoir.

De la poudre illuminée venait en rencontrer d'autres, des joyaux liquides coulaient en gargouillements visqueux. Avec la saveur glaçante de la nuit elle façonnait un chant de feu et de douceur qui emplissait la gorge et le nez. Pendant un moment, les parent murmurèrent à la sorcière qui avait arrêter de jouer, les quelques paroles ne purent être entendus par les deux garçons assourdis par le sommeil.

Enfin, le four s'ouvrit, libérant un crescendo inattendu de tiède tendresse. La mère et le père prirent chacun un petit sur leurs genoux, la table avait été disposé simplement mais exceptionnellement.
Au milieu, trônait un seul plat, une colonne de céramique aux multiples losanges de porcelaine molle blanche et rouge et jaune brillante sur lequel se tenait une seule fleur plus belle que le saphir.

La sorcière s'en alla sous les larmes heureuses des parents et la joie des enfants, elle n'avait pas bronché de toute sa nouvelle vie. Son sourire, il se trouvait maintenant sur leurs tables.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[SUJETS] CC n° 2.89 Empty
MessageSujet: Re: [SUJETS] CC n° 2.89   [SUJETS] CC n° 2.89 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[SUJETS] CC n° 2.89
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: