Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La Joie du Brunch Dominical [-18]

Aller en bas 
AuteurMessage
K
Emmerdeur officiel
K

Masculin Taureau Messages : 324
Date d'inscription : 13/11/2017

La Joie du Brunch Dominical [-18] Empty
MessageSujet: La Joie du Brunch Dominical [-18]   La Joie du Brunch Dominical [-18] EmptyJeu 09 Mai 2019, 15:05

« L'unique chose à quoi on doit penser, et je m'en rends compte sur la fin de ma vie, c'est à la mort. »
- Umberto Eco, le Nom de la Rose

1

La nouvelle route australe avait fait exploser le commerce des épices. Chaque jour, on voyait l’arrivée de nombreux chariots remplis de coriandre, curcuma, poivre et surtout la précieuse cannelle, dont l’ajout avait permis aux cuisiniers de remplacer avantageusement le miel et de se faire facilement financer par une élite nobiliaire avide de nouveauté. L’année dernière, le jeune prodige Ettezze avait été embauché par le Seigneur Aldereste, quittant son obscure auberge pour rejoindre le plus somptueux palais de la Côte de Marbre. Le contrat qu’il avait signé avec la maison familiale pour récupérer des matières premières, explique en partie l’augmentation insolente de notre fortune.

C’est aussi la raison qui a poussé mon père à m’envoyer inspecter notre comptoir de Nekhou. J’aimerai dire que ce premier grand voyage m’enchantait, comme m’a si souvent sermonné mon père devant mon manque d’enthousiasme, mais à l’époque, mon esprit était entièrement focalisé sur la plus aimable personne que je connaisse, la belle Caterina di Firenze, dont j’avais formé le dessein de l’épouser. Ce n’était pas le goût du goût de mon géniteur, qui considérait que je méritais mieux qu’une demoiselle obscure abandonné par sa famille dans un lointain couvent et qui a coup sur ne m’apporterait aucune dot.

Certes, ce n’était pas la fortune qui m’avait poussé dans les bras de ma promise, mais une profonde affection et un goût immodéré pour les recueils de contes, qui circulaient à l’époque au gré du passage des colporteurs. Ainsi, je lui prêtais clandestinement certaines de mes lectures au sein de l’austère bibliothèque du Couvent des Sœurs Servantes, réservée aux jeunes filles mais dont l’ouverture aux érudits le matin – et la réputation philanthropique de ma famille qui me permettait aisément de dépasser les horaires – me permettait d’échanger quelques mots pendant l’introduction de livres prohibés dans la cellule de la jeune femme.

Caterina a les yeux d’un bleu-gris clair, très expressifs, et qui contrastent avantageusement avec les beautés brûlées par le soleil que l’on voit sur le port. Souvent délavée par les larmes qu’impose la rigueur religieuse, ils pourraient nous guider aux paradis si leurs regards n’invitaient pas à des activités moins pieuses. Ainsi quand elle m’a croisé la première fois, je n’ai pas su lui répondre quand elle m’a demandé de chercher le Pentamerone, évitant ainsi que l’escalade de la haute échelle ne dévoile ses chevilles devant un inconnu.

Au fur et à mesure de nos échanges, je m’enhardissais, imaginant les plans les plus fous comme celui d’approcher sa cellule en soudoyant un jardinier, oubliant les risques pour ma réputation et la perspicacité des tutrices de ma chère et tendre, qui lui interdisaient maintenant de me fréquenter. Si les lettres pouvaient encore être cachés entre les livres, elles n’allaient pas tarder à être découverte. Il me fallait penser à un moyen plus honnête pour la voir : le mariage.

------------------------------------------------------------------------------------------------
2ème de la Chasse aux Œufs 2019
1er du Concours Théâtre 2019
Revenir en haut Aller en bas
 
La Joie du Brunch Dominical [-18]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: