Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 CC 3.00

Aller en bas 
AuteurMessage
Ouppo
Fou du roi
Ouppo

Masculin Lion Messages : 546
Date d'inscription : 04/01/2016

CC 3.00 Empty
MessageSujet: CC 3.00   CC 3.00 EmptySam 8 Juin 2019 - 21:30

Bonjour et bienvenu pour ce chronochallenge, les règles sont comme toujours :

-Vous écrivez sur un thème qui ne doit PAS être une contrainte mais une source d'inspiration. Pas grave si ça ne correspond pas exactement au sujet.

-Vous avez une (1) heure pour composer, comme la rédaction au collège, et vous pouvez déborder de 15 minutes. Plus et vous n'apparaitrez pas dans les votes.

-J'enchaîne sur les votes du coup. Vous pouvez et êtes encouragés à voter, juste un petit vote, juste un petit mot et si vous avez l'âme généreuse, faites-nous un commentaire détaillé. Les votes se feront dans le sujet adapté.


CC 3.00 62251950_429600207769559_445407912689401856_n.png?_nc_cat=110&_nc_ht=scontent-cdg2-1

Le thème du jour est : Dans la ville en feu.
Revenir en haut Aller en bas
toast

toast

Masculin Cancer Messages : 93
Date d'inscription : 23/03/2019

CC 3.00 Empty
MessageSujet: Re: CC 3.00   CC 3.00 EmptySam 8 Juin 2019 - 21:45

Les gens crient. Les gens pleurent. Les gens courent. Ils essayent vaguement de sauver leur maigre possession. Un enfant est brûlé, il est recroquevillé au sol. Ses parents n'ont pas pu sortir à temps. Peut-être que quelqu'un le prendra sous son aile, par pitié. Certaines bonnes âmes essayent de faire une chaîne de fortune jusqu'au fleuve, tendant en vain d'éteindre quelques flammes. Le bourg était entièrement construit en bois. La chaleur écrasante des derniers jours, la sécheresse étouffante des dernières semaines ont sonné son glas. Le paradigme était si facile.
Si facile.
Tu fixes les flammes, le visage impassible mais le sourire intérieur si grand, si heureux. Les mains dans tes poches, tes doigts glissent sur le tesson de bouteille qui a été si utile dans ta mission.
C'est si beau, le chaos. C'est si beau, les flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
Ouppo

Masculin Lion Messages : 546
Date d'inscription : 04/01/2016

CC 3.00 Empty
MessageSujet: Re: CC 3.00   CC 3.00 EmptySam 8 Juin 2019 - 22:44

Dans la folie ardente, l'empereur et la grande femme en armure étouffent, la chaleur brûle l'air. La fumée perce leurs poumons et ils gisent tous deux devant cette graine.

Le palais s'écroule, les murs tombent, les lames croisent leurs tranchants dans des combats perdus d'avance. Tout va brûler. C'est bien.

Qu'il ne reste plus rien, plus rien que cette graine au cœur d'un cristal.  

Enfin, quand la flamme finit son ouvrage, il ne reste plus que les cadavres hébétés des villas et des grandes résidences. Il ne reste plus qu'une pluie de soufre, noir, qui se mêle aux cendres volantes.
Ils reviennent, mes enfants, ils viennent fouiller leurs anciennes maisons. Mais il n'y a rien à y trouver. Ils repartent.

Je me laisse aller à contempler mon œuvre dégénérée, son éclat perdu dans leurs regards brisés. La cité jadis fondé n'est plus, l'arbre aurore est tombé dans une nuit profonde, il est retourné à la poussière.

Même ma tombe s'est fendue en deux, en mille, en deux mille morceaux. La boue de souvenirs brûlés gargouille et engloutie l'avenue, l'eau redouble. J'entends un enfant pleurer sous les pierres fumés, je marche vers lui et à travers des pierres. Le bouillonnement d'eau furieuse se rapproche. Je bouge mes lèvres, je l'enjoins à crier, mais sans pouvoir faire aucun bruit moi-même.

Puis je vois dans ses mains la graine d'aurore. Je comprends enfin comment je dois partir.

Je chante. Une immense vibration, une note s'élève jusqu'aux cieux en une colonne de lumière bleu. C'est un requiem à ma belle cité et une berceuse. Tous m'entendent, la ville se tourne en ma direction et tous assistent au dernier spectacle de mon âme. Le cristal se brise, mes paroles décrivent une libération et l'aube qui viens.

Mon requiem annonce une longue nuit de dix, vingt ans peut-être, et ma berceuse leurs promet que le jour viendra.

La graine se fend, germe, des racines se forment, la coulée se rapproche. Des ruines émergent triomphalement un arbuste magnifique et dans ses racines l'enfant regarde le déferlement s'écarter et éviter l'arbre. Il se lève et tout autour de lui, les habitants le voit, c'est de lui que viens la lueur, qui plus est l'arbre aurore le protège. Le murmure puis les cris courent sur toutes les lèvres, dans toutes les bouches. La légende s'écrit.

La coulée de boue s'arrête, le garçon sort, grimpe avec hésitation, se faufile. La lumière se dissipe et il regarde derrière lui, il me regarde. Je hoche la tête, je l'encourage. Il me sourit et je suis triste. Je ne serais pas là pour l'aider, je ne serais pas là pour voir ce qu'il va arriver à cet enfant. Je me sens disparaître et une porte entrouverte apparaît.

Mon frère, je viens te présenter mes excuses, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CC 3.00 Empty
MessageSujet: Re: CC 3.00   CC 3.00 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 3.00
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: