Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 CC 3.21 - SUJETS

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

Titi

Féminin Lion Messages : 980
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Pépouze la pelouse

CC 3.21 - SUJETS Empty
MessageSujet: CC 3.21 - SUJETS   CC 3.21 - SUJETS EmptyMer 4 Sep 2019 - 21:30

Sortez vos plumes aguerries
Car voici le CC du mercredi ! :la:

Une heure maximum à écrire ;
Cela va-t-il vous suffire ? AHDE

Vous pourrez choisir une ou plusieurs propositions,
Afin de fournir UN seul texte, fruit votre imagination. Wink

Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ?
Tellement de possibilités ! C'est formidable, c'est charmant !
Un texte long, ou d'une maigre mesure :
Ce n'est pas grave, je vous l'assure ! oui

Pour aiguiller vos lecteurs et lectrices,
N'oubliez pas de préciser les sujets choisis.
Vous me verrez particulièrement ravie
Si vous pensez aux balises salvatrices. :awkward:

@Flopostrophe a écrit:
Attention, il y a un petit changement discuté et décidé sur le discord d'EN. Je mets en bleu ce qui reste pareil, en rouge ce qui change :
- Lorsqu'on poste son texte en 1h00 ou moins, on reçoit deux points de participation.
- Lorsqu'on dépasse l'heure, même d'une minute, on ne gagne qu'un point.
- Lorsqu'on dépasse de plus de 15 minutes, on reçoit un point aussi
mais personne ne peut voter pour notre texte, il peut seulement être commenté.
Ainsi ça reste un CHRONOchallenge Wink
Je rappelle que voter rapporte un point, commenter en rapporte un autre et recevoir un vote de quelqu'un d'autre ajoute deux points.
:Stop: :ban:


---

Au menu de ce soir (je vous rappelle que vous pouvez me suggérer des sujets en mp) :
* une musique
* dune image
* un thème

dont vous vous inspirerez pour créer un texte bounce


1.


2.
[img)https://i0.wp.com/25.media.tumblr.com/tumblr_mcg9dyD20s1rdgexeo6_1280.jpg?resize=640%2C900[/img)
Pandora by Tom Bagshaw (si ça ne s'affihe pas) : https://i0.wp.com/25.media.tumblr.com/tumblr_mcg9dyD20s1rdgexeo6_1280.jpg?resize=640%2C900

3.
Klaxon, Kleenex et Karaoké

------------------------------------------------------------------------------------------------
Si tu as un souci, n'hésite pas à me MP Wink

Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), je lance le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou discord).

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

"Ce n'est pas parce qu'on a les meilleurs intentions au monde, qu'on ne fait pas des dégâts." - https://youtu.be/pR3lqr7_KBY

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus

Je te juge:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Tifani
Commentatrice détaillée et pro du CC
Tifani

Féminin Poissons Messages : 275
Date d'inscription : 20/05/2015
Localisation : En cours
Humeur : A la recherche de réponses

CC 3.21 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.21 - SUJETS   CC 3.21 - SUJETS EmptyMer 4 Sep 2019 - 22:07

J'ai utilisé la musique, donc le thème 1!


Tod se tenait sur la plage, les bras passés autour de ses jambes, et le regard plongé vers l'écume qui courait à ses pieds. La mousse blanche venait mourir à quelques centimètres seulement de ses orteils, avant de repartir au loin vers les récifs. Le vent balayait la plage, soulevant quelques volutes de sables sur son passage, mais les cheveux du jeune homme restaient immobiles, comme indifférent à leur assaut. Ou plutôt, songeait-il, comme si le vent n'appartenait pas à une même réalité que la sienne. Il avait cessé de tracer des dessins quelconques sur la plage, et abandonné cet unique bâton qui lui servait de compagnon. Il savait que peu importe où il déploierait son œuvre, elle serait aussitôt effacée par cette mer qui se refusait à le toucher. Comme si quoi qu'il fasse, il n'avait pas le droit d'appartenir à cette plage, de quelque manière que ce soit. Cette plage dont il était le prisonnier depuis l'éternité.

Parfois, quelqu'un venait visiter son immensité de sable et de silence. Une silhouette malingre, dont les habits ressemblaient singulièrement à ceux de Tod. Même veste rapiécée, même pantalon troué, même uniforme usé par le temps, le sel et les dures journées passées en mer. Il s'adressait à lui d'une voix muette, les mots ne semblant pas s'échapper de ses lèvres malgré son sourire insouciant. Mais Tod ne se lassait pas d'observer les stries qui creusaient son visage au fil de ses expressions, plissant patiemment les yeux devant les gesticulations enthousiaste de l'inconnu familier. Ce n'était que lorsqu'il finissait par tourner les talons pour lui adresser un salut et un dernier sourire que Tod sentait une unique émotion s'allumer faiblement au plus profond de son corps. Au sein de cette profonde torpeur, il sentait naître une pointe de nostalgie, et peut-être, très loin, un peu de regret. Et alors, dans cette profonde lassitude qui le gagnait à nouveau, il se remémorait les souvenirs d'une vie de marin aux côtés de son ami le plus cher, et se prenait à espérer pouvoir le rejoindre de l'autre côté de la plage, là où l'herbe venait enfouir ses racines dans le sable. Il souhaitait ce qu'il savait impossible, pouvoir quitter ce plan de l'existence où ni la plage ni les limbes ne semblaient vouloir l'accueillir. Il n'y avait de place nulle part pour les noyés. A part, visiblement, dans le cœur de son ami. Et laissant un rire amer s'échapper de ses lèvres, Tod saisissait le bâton, et se remettait à dessiner.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Si vous voulez voir ce que j'ai écrit sur le forum, c'est ici! :)
Mes textes
Revenir en haut Aller en bas
toast

toast

Masculin Cancer Messages : 93
Date d'inscription : 23/03/2019

CC 3.21 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.21 - SUJETS   CC 3.21 - SUJETS EmptyMer 4 Sep 2019 - 22:17

Il ne restait plus qu'une seule solution. La plus difficile de toutes. Elnaz pense à sa petite fille, bien au chaud dans son lit à des kilomètres de là. Elle ferme les yeux et respire profondément pour ne pas céder à la panique qui infiltre lentement ses os. C'est bon. Une détermination sans faille durcit maintenant son visage. S'avançant dans la Forêt Noire, elle vide ses poumons dans un long soupir. Son pas se fait étonnamment plus léger. Pas un son l'entoure, elle avance dans les bois sans bruits, tel un fantôme. Pas un craquement, pas un froissement de feuilles. Juste une respiration calme et déterminée. Peu à peu, le silence fait place à un son étrange. C'est un chant, un chant si doux mais inquiétant. Les oiseaux de nuit se taisent. Le chant vient de sa cage thoracique, du plus profond d'elle-même. Plus Elnaz s'avance et plus le chant monte en épaisseur. Les oiseaux de nuit préfèrent quitter les lieux, ils savent qu'une chose se trame et qu'il vaut mieux partir avant de périr.
Elnaz cherche, Elnaz cherche le meilleur endroit, celui où toutes les énergies se rencontrent pour ne force qu'unes. Un source aux eaux clairs, contrastant avec la noirceur de la forêt. Ici, ici c'est très bien pour mourir. Là où devrait être cette source, cette source pleine de bonnes choses, ne se trouve qu'un marais infesté. Elnaz peut sentir que les gouttes immondes que sécrète ce lieu infeste contamine peu à peu le reste du monde. C'est presque trop tard pour faire machine arrière. Il ne reste plus qu'une seule solution, Elnaz le sait, ce sera difficile et peut-être, peut-être alors que tout retournera sur le bon chemin. Lentement, tandis que le chant se tarit, elle fait doucement glisser ses voiles le long de son corps. Nue, sentant le vent glaciale sur sa peau pâle, Elnaz s'avance dans l'eau putride. Immédiatement, les miasmes toxiques se mettent en action contre elle, enveloppant son nez et sa bouche d'une odeur acre. Une odeur de mort. La vase lui brûle les chevilles, les cuisses et bientôt le bassin. Elnaz pense à sa petite fille, endormie en sécurité, loin de là. Gonflant ses poumons de cet air toxique, elle se met alors à psalmodier des mots dans une langue étrange. Autour du marais, la végétation viciée semble se rétracter sur elle-même. Mais le lieu semble répliquer, Elnaz sent une ronce s'enrouler autour de son corps, de son coeur. Elle chancelle mais parvient à rester debout. Si elle tombe, il en est fini de l'humanité, plus jamais sa fille aura des nuits douces. Alors Elnaz tient debout, tend ses bras vers le ciel tandis que sa voix empli la clairière. On aurait dit que la lune l'éclairait.
Tout lui semble perdu, Elnaz n'a plus de force, plus de voix. Là où les épines invisibles se fichent douloureusement dans sa peau, des gouttes de sang perlent. Elnaz croit abandonner, Elnaz s'enfonce progressivement dans les vases sales du marais empoisonné. Mais Elnaz, dernière sorcière de sa génération, sait que si elle tombe, tout le reste tombera. Alors elle garde la tête hors de l'eau, prenant une grande respiration. Sa peau, soudainement, sa peau se met à luire. La marais semble gémir. La peau d'Elnaz s'effrite, laissant place à une lumière plus intense. Il y a comme un flash.
Et puis c'est fini.
Et puis Elnaz s'écoule. L'eau est douce sur son corps tandis qu'elle s'enfonce dans les eaux claires de la mare, redevenue pure. Il y fait bon, il y fait chaud. Elnaz est bien et elle sait que sa petite fille, dormant à des kilomètres de là, sera entre de bonnes mains.
Revenir en haut Aller en bas
Lame37

Lame37

Masculin Vierge Messages : 1076
Date d'inscription : 13/06/2016
Localisation : Métro, boulot, guitare, ordi, dodo
Humeur : Loup Aventurier de la Magie Éternelle

CC 3.21 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.21 - SUJETS   CC 3.21 - SUJETS EmptyMer 4 Sep 2019 - 22:29

J'ai pris l'image et la musique. Bonne lecture.

Un feu, une vision

Une boule de fumée se forme autour de la lumière d'un feu. La nuit est silencieuse, un individu respire fort dans les lueurs. Les flammes crépitent doucement. L'être paraît âgé, il dispose divers objets autour du foyer. Il possède comme une peau de bête sur son dos. Son visage est masquée par la fumée. On peut distinguer néanmoins un collier fait en os et en jade, un torse nu avec un léger duvet de poil et un bas en cuir. Le reste du corps demeure presque invisible.
Des petites graines tombent dans l'élément brûlant et partent dans tout les sens. On n'a l'impression de voir une nué d'insecte lumineux. Les breloques ont l'air de s'animer. Des plumes blanches volent et la boule continu son tour. Le chaman a les yeux révulsés, il est en transe. Mais le reste de sa tête est perdu sous une pelisse de loup gris à moins qu'il ne soit pas humain. Le mystère reste entier. Il baragouine des paroles incompréhensibles et le feu intensifie.

La boule de fumée monte vers le ciel nocturne et dans le silence, elle s'estompe. Le curieux et étrange maître des esprits agitent des mains avec des bracelets. Doucement, il commence à récupérer ses artefacts pour les mettre dans une sombre besace. Il apparaît claire que le chaman appartient à une caste de canidés anthropomorphes. On voit notamment un museau, des yeux toujours blancs mais reconnaissables et une queue touffue qui s'agite.
Frénétiquement, il se lève comme pris de spasmes et abat une couverture sur le feu. Il récite des incantation tout en étouffant les flammes. Il a l'air inquiet, il a dû voir quelque chose de terrible et à la fois merveilleux. La joie se lit sur son visage. Il donne un petit coup dans un bâton posé par-terre et le récupère au vol. La canne est grande et tordue avec un cristal en améthyste au sommet. Il semble satisfait, il respire encore une fois bruyamment.

Puis il retire le drap du feu éteint d'où s'échappe une dernière forme de fumée. Cette fois au lieux d'une boule, il y a une silhouette un peu féminine. Mais le sage balaye vite le mirage d'un revers de main, prend son sac, met la couverte par-dessus une épaule. Il ferme les yeux, sort enfin de la transe. De ses yeux jaunes, il contemple la nuit. Tout est calme, pas un bruit. Presque rien n'est venue mettre fin à sa vision, à ses rêveries.
Aucun animal nocturne ne montre sa présence. Le chaman canidé part en sifflotant vers la lune qui pointe à l'horizon. Il n'aime guère être perturbé par ce qu'il juge futile. Il est libre de faire ce qu'il souhaite, c'est un solitaire sans appartenance et sans lien. Il est le maître d'une magie spirituelle en laquelle beaucoup de gens ne croient plus. Il avance dans le noir étoilé et disparaît tranquillement dans l'ombre.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Loup breton parmi les hommes, rêveur, écrivain en herbe et critique amateur. 
Répliques du loup - "Les rêves sont une porte vers l'imaginaire et l'espoir où tout devient possible. 
Tandis que les cauchemars sont le reflet de nos peurs et échecs guidant vers la souffrance." - M
bounce
Page de Läme37 (Pages Jaunes)
Réédition Héros Fictifs (Héros)
Intégral MyDrive (Google Drive)
study
Envie de plonger dans le Wolfo Univers ? Prenez la peine et le  temps de découvrir mon univers.
Il y en a pour tout les goûts : des écrits poétiques ; des essais de romans ; des recherches de style...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CC 3.21 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.21 - SUJETS   CC 3.21 - SUJETS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 3.21 - SUJETS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: