Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Cris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Cris   Sam 15 Déc 2012 - 17:01

Ce poème est un des plus bizarres que j'ai fait jusqu’à présent rendeer . Il n'aura peut être pas beaucoup de succès car il m'est plus personnel et en raison du principe sur lequel il fonctionne: étant passionné de rock,j'ai décidé de faire un poème exclusivement dédié aux solos de guitare électrique. Les huit strophes de ce poème sont inspirés de huit solos différents. Voila, pour les références des groupes et des chansons je vous les ai marqué si ça intéresse des gens.
Ils sont dans l'ordre des strophes:/Led Zeppelin;Stairway to heaven/Guns N' Roses;Sweet child o' mine/Jethro Tull; Aqualung/The dictators;Master race rock/Genesis;Dancing with the moonlit knight/Kansas; Lightning's hand/Van Halen;Runnin' with the devil/Queen;Don't stop me now.
Les solos sont souvent situés au milieu du morceau.

Cri d'agonie
Là où de mon corps s'écoule ma vie
Douleur, sang, blessures et plaies
Ne pourront plus m'être dissociés
Mon cœur bat tant qu'il peut
Il s’accélère mais finira sous peu
Ô malheur, toi qui m'as suivi de tout temps
Ô malchance, toi qui m'a aigri
Ô mal être, toi qui berçait ma vie
Ô souffrance, toi qui berce mes derniers instants
Mon dernier râle court les arbres morts
Qui dans leurs natures, semblent sceller mon sort
Mon dernier râle s'envole dans le ciel
Telle la braise s'envolant loin de l'âtre

Cri de délivrance
Pour faire sortir ma souffrance
Retombée dans le malheur, exacerbée
Par la triste réalité
Pour combler cette tristesse
Apparaissent la haine et la rudesse
Une colère que personne n’arrête
Une fois pris dans la tempête

Cri d'abandon
Il ne sert plus à rien de lutter
C'est l'évidence de la raison
L’espérance vient de brûler
C'est merveilleux d'avoir abdiqué
Et dans la tristesse pouvoir se soulager
C'est malheureux d'avoir cédé
Maintenant plus rien n'existe
Maintenant tout est mort
J'ai perdu cette bataille
J'ai perdu l'espoir

Cri de liberté
Au matin, à la rosée
A l'aube, dans les champs
Baluchon dans le vent
Une vie d'exils et de voyages
Une vie de rencontres et de partages
Une ode à l'exode
Contre l' immobilisme qui nous érode
Destin toujours plus aléatoire
Toujours plus rapide, plus loin de ses mémoires

Cri céleste
Plus haut que les montagnes
Plus haut que l’Everest
Son bruit résonne tel un orage
Onde à la fois longue et saccadée
Traversant le ciel jusqu'aux plus hauts sommets
Zigzaguant sur les blanches contrées
Elle illumine les chérubins ailés

Cri de ma puissance
Rien ne résiste à ma lance
Cette force me targue d'orgueil
Ma tête se couvrira de lauriers
La lumière illuminera les brillantes feuilles
Car , par les dieux, j'ai été récompensé
Ma victoire est prochaine, mon courage sans limites
Et je repousse sans peine, les meilleurs des élites
Dans les cieux s'élève mon rugissement
Tandis que sur le sol s'écrasent les autres braillements

Cri de victoire
Elle n'apporte connaissances mais qu'importe le savoir
Désormais, plus rien ne nous résistera
Tout nous cédera ou ne sera pas
Ce goût de la prochaine réussite
Reste dans ma bouche et jamais ne s'effrite
Mon hurlement de triomphe ne s’arrêtera pas là
Et dans toutes les oreilles, gravé, il restera

Cri de bonheur
C'est le paradis avant l'heure
Rien ne peut m'empêcher de jouir
De cet amour de l'existence
Que personne ne pourra tarir
Je veux jouer ma chance
Et hurler sur tous les toits
Que la vie s'ouvre à moi
Comme un cœur
S'ouvre au bonheur
Pour l'âme, grande renaissance
Pour l'homme, somptueuse expérience

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Maylis W.

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 953
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : avec ma biere et mon bouquin !! :)
Humeur : soit ivre de joie, soit ivre... enfin, vous voyez, quoi !!!

MessageSujet: Re: Cris   Lun 17 Déc 2012 - 10:33

Le poème est (certes) un peu bizarre, mais il a un côté prenant et les rimes sont agréables. J'aime bien ^^
En plus, comme je fais moi aussi de la guitare, je ne peux qu'aimer !!!! Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
La tentation existe pour qu'on y cède.
Revenir en haut Aller en bas
Gable



Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 13/12/2012

MessageSujet: Re: Cris   Lun 17 Déc 2012 - 15:25

Le sujet est une chose (j'accroche pas trop, mais ça ne regarde que moi) mais il y a un vrai problème de rythme... Si tu veux garder des rimes et un côté sonore, il faut, comme une chanson justement, que tes vers ne sont pas aussi irréguliers...

Citation :
Cri de victoire
Elle n'apporte connaissances mais qu'importe le savoir
Désormais, plus rien ne nous résistera
Tout nous cédera ou ne sera pas

Quand je lis un poème, je le lis à voix haute. Et quand je lis, par exemple, ces quatre vers, leur irrégularité formelle est un frein à la musique.

:bball:
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: Cris   Lun 17 Déc 2012 - 18:28

personnellement, je ne le trouve absolument pas étrange... et même, très naturel (après c'est peut-être un peu personnel...)

pour le rythme, je ne trouve pas l'irrégularité trop gênante (après il est vrai que moi-même ai fait des truc très irréguliers...). c'est vrai qu'on passe de 4 à 12 pied. mais je pense que cela va dans le sens de la strophe...
après, plus logique serais de faire un progression moins rapide et de ne pas baisser sur les derniers vers... mais je trouve que cela symbolise bien la victoire...

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Re: Cris   Lun 17 Déc 2012 - 20:23

Je sais que de changer le nombre de syllabe dans les strophes est déroutant mais ne t'inquiète pas Gable je ne fais pas ça souvent. C'est vrai que je m'en suis aperçu mais j'ai préféré ne rien changer.
Voila je suis content que ça ai plus à certain mais ce n'état pas vraiment le but, ce poème était plus pour moi. Sinon , j'ai une question, c'est quoi un portail parce que je comprends rien au sondage qu'il ya à l'accueil.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: Cris   Mar 18 Déc 2012 - 19:44

mais il NE FAUT JAMAIS RIEN CHANGER

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Gable



Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 13/12/2012

MessageSujet: Re: Cris   Mar 18 Déc 2012 - 20:35

Pas d'accord. Un texte, c'est un objet artisanal, et comme tout objet, il se retravaille, se peaufine, se lustre, se polit. Il faut toujours retravailler, et par conséquent toujours apporter des modifications. Quand je relis des textes écrits il y a un ou deux ans, je ne cesse de les changer quelque peu, pour rendre le tout toujours plus fluide. C'est un travail incessant.

Nombre d'écrivains avait un mal de chien à rendre leurs manuscrits car ils ne cessaient de les transformer, ne serait-ce que d'une virgule...
Revenir en haut Aller en bas
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Re: Cris   Mar 18 Déc 2012 - 21:29

Gable tu as raison pour les textes longs mais pas pour les poèmes. Ce sont les premières émotions qui doivent rester cristallisées dans la première version, cette première version est souvent la plus proche de nos émotions. Et ce sont les émotions qui sont les plus importantes dans les poèmes.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: Cris   Mar 18 Déc 2012 - 22:21

exactement

pour les textes long, je le refais, 10, 15, 20 fois s'il le faut, jusqu'à ce que je le trouve parfait (et que rechange après ^^)
mais pour les poèmes... comme l'a dit phidias, c'est une autre histoire. tu sais, il m'est arrivé de changer quelques truc dans mes poèmes, et si je lui disais, je me faisais engueuler par ma prof de français (car je lui en ai montré qquns). maintenant, je fais passer le message ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Re: Cris   Mar 18 Déc 2012 - 23:13

Oui, mais je ne dis pas qu'il ne faut absolument rien changer. Moi même je change un peu des fois parce que les formulations ou les mots que j'utilise ne me plaisent pas.
En conclusion, je pense qu'il ne faut pas se forcer à changer un texte ni se forcer à le laisser idem la première fois. Je pense qu'il faut en fait savoir quand notre poème est fini, lorsqu'on en est content et que le but pour lequel on l'a écrit est atteint. Il faut juste faire en fonction de ses attentes, dans mes poèmes, je suis plutôt rigide sur des détails( tout le contraire de ce que je suis dans la vie) alors que d'autres personnes seront à chaque fois satisfaites dès la première écriture.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: Cris   Mar 18 Déc 2012 - 23:28

mais tu sais, j'ai utilisé dans un poème un mot que je n'aime pas du tout (abréaction) pour sa prononciation
je ne l'ai pas pour autant changé!

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cris   Mar 18 Déc 2012 - 23:47

très beau poème qui montre bien.le message qu'il cherche a faire passer...clzirement sans etre profond mais avec beauté... bravo :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cris   Ven 21 Déc 2012 - 13:34


Ton poème est vraiment très beau et le rythme ne m'a pas vraiment gêné. Je suis fan !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: