Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.
Encre Nocturne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
[Vente flash]Batterie externe 26800 mAh à ...
Voir le deal
22.90 €

 

 CC 3.46

Aller en bas 
AuteurMessage
Ouppo
Fou du roi
Ouppo

Lion Messages : 572
Date d'inscription : 04/01/2016

CC 3.46  Empty
MessageSujet: CC 3.46    CC 3.46  EmptySam 11 Jan - 21:31

Bonjour et bienvenu pour ce chronochallenge, les règles sont comme toujours :

-Vous écrivez sur un thème qui ne doit PAS être une contrainte mais une source d'inspiration. Pas grave si ça ne correspond pas exactement au sujet.

-Vous avez une (1) heure pour composer, comme la rédaction au collège, et vous pouvez déborder de 15 minutes. Plus et vous n'apparaitrez pas dans les votes.

-J'enchaîne sur les votes du coup. Vous pouvez et êtes encouragés à voter, juste un petit vote, juste un petit mot et si vous avez l'âme généreuse, faites-nous un commentaire détaillé. Les votes se feront dans le sujet adapté.


Le thème du jour : Colomb de la lune
Revenir en haut Aller en bas
toast

toast

Cancer Messages : 123
Date d'inscription : 23/03/2019

CC 3.46  Empty
MessageSujet: Re: CC 3.46    CC 3.46  EmptySam 11 Jan - 22:20


Allongée à l'écoute de ses sensations, Colomb respire calmement, les yeux rivés sur le ciel. Les étoiles sont de sorties, brillants de mille feux. Maman dit qu'elles ont disparues depuis des années, qu'elles offrent aux yeux humains que leur souvenir lumineux. Comment une étoile peut bien elle mourir ? Colomb se le demande. Peut-être que les cieux sont aussi secouées par des guerres idiotes et sans merci pour les innocents. Peut-être que là-haut, il y a une petite étoile comme elle qui attend avec appréhension le retour de son père de la guerre. Grand-maman dit que les guerres rendent les Hommes violents, meurtris. Colomb n'a aucun souvenir de Grand-papa mais d'après Maman, c'était un homme parfois pris de grosses colères et qui poussait des hurlements dans la nuit. Colomb espère que Papa ne criera pas dans son sommeil. Cela va fait quelques temps déjà qu'il est parti. C'était un homme doux, aimant. Il laissait toujours Maman tuer les poules, n'étant pas capable de faire de mal à une mouche. Et il est parti faire la guerre.
La nuit est noire même dans le petit bourg. Tout le monde a reçu des ordres : ne rien laisser éclairer. Maman a du coudre d'épais rideau pour la nuit. On dit que même la lueur d'une bougie peu être vue du ciel. Colomb ne se permettrait pas de douter mais elle voit pas l'utiliser de bombarder un aussi petit village de le leur.
Peut-être qu'il est temps de rentrer à la maison. Il commence à faire frais, la fin de l'été sonne son glas. Colomb se relève, dépoussièrant sa robe tout en se dirigeant tranquillement vers la ferme. Dotée d'un sens de l'orientation hors pair, l'obscurité ne la trouble même pas. Grand-maman est déjà au lit, sa fille est en train de terminer le tricotage d'une couverture pour cet hiver. Colomb va s'asseoir à côté de sa mère, posant sa tête contre son épaule.
- Les étoiles font aussi la guerre ?
Les lèvres de Maman viennent embrasser la tignasse rouge de son enfant.
- Non ma Puce, c'est la lune qui s'occupe de gérer les conflits. Ya pas de guerre là-haut.
C'est vrai qu'il n'y a que les humains pour tuer massivement les siens. Colomb finit par également aller se coucher dans son étroit petit lit dans la petite chambre qu'elle partage avec Grand-maman. Mais la petite n'arrive pas à dormir, elle a l'impression d'entendre des bombes qui tombent au loin et des hommes mourir. Pourtant, son petit village est loin du front, en sécurité dans ses montagnes. Tout ce qu'elle risque, c'est un avion qui se perd. C'est déjà arrivé. C'était des alliés, aucun survivants et l'odeur de carlingue brûlée est resté dans son nez des semaines durant. Elle a pu récupéré un bout de l'avion, une plaque en métal grise et rayée, marquant les traces d'un sigle à moitié effacé. Cela fait déjà trop longtemps que ce conflit existe, tous sont fatigués. Colomb voit bien le visage de sa mère se couvrir d'inquiétude plus les jours passent. Mais Colomb n'a pas peur, elle regarde le ciel et n'a pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
Ouppo

Lion Messages : 572
Date d'inscription : 04/01/2016

CC 3.46  Empty
MessageSujet: Re: CC 3.46    CC 3.46  EmptySam 11 Jan - 22:29

Nos réserves sont toutes perdues, le scorbut nous étreint. Il nous faut trouver de la nourriture, il nous faut trouver terre au plus vite.

C'est dans cette idée que nous avons finalement décidé de nous installer sur cette étrange construction sortant tout droit de la mer. Au beau milieu de l'océan, sorti de nul part, ce temple de pierre noire nous a accueilli. Pas âmes, pas souffles nul part, juste nos gueules assoiffées et affamées.

A l'intérieur néanmoins une grande ouverture laissait passer la lumière du ciel, du soleil et de la lune auquel cet édifice semblait consacré. Ainsi, de la vie avait réussit à jaillir. Il y avait des arbres, des plantes et des fruits surtout, de quoi repousser le scorbut.
Avant de toucher quoi que ce soit nous nous sommes assurer de la comestibilité des baies et des turbercules, mais nous pouvions facilement reconnaître que ce qui pendaient des arbres étaient des oranges juteuses.

Toute la cour intérieur était un jardin verdoyant et comestible, un festin. Alors, nous sommes restés. Il allait nous falloir du temps pour refaire nos stocks de nourriture. Nous nous sommes mis à entretenir et nourrir la terre comme nous le pouvions mais nous nous sommes rendus compte très vite que le temple comportait plusieurs étages.
Ce dernier s'enfonçait dans l'obscurité au goût fort de sel et d'algue, plus on allait bas plus le froid régnait. Personne n'avait envie d'y aller et aucun de nous ne possédait les moyens de percer le noir total des sous-terrains.

Deux jours se sont écoulés tranquillement, deux jours suffisant pour nous requinquer. Maintenant que nous avions mangés à notre faim nos cervelles fonctionnaient normalement et beaucoup songeaient déjà à partir sur le champ.
Alors nous avons fait la chose démocratiquement et un vote fut tenu anonymement. Une plus grande partie de l'équipage que je ne le pensais souhaitait rester pour refaire nos provisions et peut-être même explorer le temple profond.

Pendant une semaine nous avons fabriquer des torches et des lampes avec de la graisse et de la résine végétal. Parfois des oiseaux venaient se poser dans notre jardin et nous en profitions pour manger de la viande.
Puis, enfin nous nous sommes aventurés dans les entrailles de notre hôte. J'étais moi-même curieux mais je ne pensais pas trouver d'autres trésors que des merveilles historiques. J'ai eu tort et raison, nous avons trouvés les deux.

Des sculptures, des fresques qui décrivaient la gloire de la lune et des pierres tombés du ciel. Le métal stellaire pouvait se vendre à grand prix, voilà notre trésor mais ce n'était là que le début. Il y avait plus d'un étage, plus de deux, sûrement plus d'une dizaine.
Après l'expédition sur le premier étage et après avoir remonté de quoi nous rendre tous riches et célèbres, un vote fut de nouveau tenu.

Cette fois une grande majorité décida de partir mais l'autre ne s'y tint pas. Ceux qui voulaient plus en savoir, plus en rapporter, ceux qui étaient un peu plus avides ont décidés de rester. Dans les tréfonds nous avions découvert de la nourriture encore comestible conservé dans des céramiques et du miel. Certains grouillements et des défécations laissaient croire aussi à des rongeurs mais aucun débris d'argile. Il y avait donc plus de nourritures plus loin et des rats à chasser.

C'est avec ces quelques espoirs de survie et de nourritures que nous avons laissés ces courageux ou ces fous. Nous sommes partis, nous avons annoncés la nouvelle. Les images que nous ramenions, les figurines, les métaux, les poteries n'avaient encore jamais été observés ailleurs.

Nous étions les premiers, nous ne serions pas les derniers. Notre découverte venait de créer une toute nouvelle vague d'explorateurs, de colons.

De nos jours encore, le temple a encore bien des secrets et tout au fond l'obscurité s'épaissit de plus en plus, tout comme le goût de sel et d'algue. Je ne sais pas ce que nous découvrirons à ses tréfonds et je ne sais pas si nous le découvrirons de mon vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CC 3.46  Empty
MessageSujet: Re: CC 3.46    CC 3.46  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 3.46
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: