Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.
Encre Nocturne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme ...
Voir le deal
12.60 €

 

 CC 3.66 - SUJETS

Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

Titi

Lion Messages : 1075
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte
Humeur : . . .

CC 3.66 - SUJETS Empty
MessageSujet: CC 3.66 - SUJETS   CC 3.66 - SUJETS EmptyMer 1 Avr 2020 - 21:30

Sortez vos plumes aguerries
Car voici le CC du mercredi ! :la:

Une heure maximum à écrire ;
Cela va-t-il vous suffire ? AHDE

Vous pourrez choisir une ou plusieurs propositions,
Afin de fournir UN seul texte, fruit votre imagination. Wink

Un poème ? Du théâtre ? Une nouvelle ? Un extrait de roman ?
Tellement de possibilités ! C'est formidable, c'est charmant !
Un texte long, ou d'une maigre mesure :
Ce n'est pas grave, je vous l'assure !  oui

Pour aiguiller vos lecteurs et lectrices,
N'oubliez pas de préciser les sujets choisis.
Vous me verrez particulièrement ravie
Si vous pensez aux balises salvatrices.  :awkward:

@Flopostrophe a écrit:
Attention, il y a un petit changement discuté et décidé sur le discord d'EN. Je mets en bleu ce qui reste pareil, en rouge ce qui change :
- Lorsqu'on poste son texte en 1h00 ou moins, on reçoit deux points de participation.
- Lorsqu'on dépasse l'heure, même d'une minute, on ne gagne qu'un point.
- Lorsqu'on dépasse de plus de 15 minutes, on reçoit un point aussi
mais personne ne peut voter pour notre texte, il peut seulement être commenté.
Ainsi ça reste un CHRONOchallenge Wink
Je rappelle que voter rapporte un point, commenter en rapporte un autre et recevoir un vote de quelqu'un d'autre ajoute deux points.
:Stop:  :ban:


---

1. Poisson pas né
2. Comme un poisson dans l'eau
3.
CC 3.66 - SUJETS 9782831100555-475x500-1

lien de l'image : https://products-images.di-static.com/image/marcus-pfister-arc-en-ciel-le-plus-beau-poisson-des-oceans/9782831100555-475x500-1.jpg

4.


lien de la musique si ne s'affiche pas : https://www.youtube.com/watch?v=sDQnoWAhBgA

------------------------------------------------------------------------------------------------
Si tu as un souci, n'hésite pas à me MP Wink

Hey, pssst, Invité , j'ai répertorié tous les textes que j'ai postés sur le forum ~ici~ Fais-y un tour si le coeur t'en dis :latourn:

Les mercredis, 21h30 environ (heure française), je lance le CC. Vous pouvez d'ailleurs m'envoyer vos suggestions par mp (ou discord).

CDF (Poésies, Chansons, Chamarrés) :la: , mon signe distinctif est ♫

-
"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

"Ce n'est pas parce qu'on a les meilleurs intentions au monde, qu'on ne fait pas des dégâts." - https://youtu.be/pR3lqr7_KBY

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus

Je te juge:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Horadere

Horadere

Balance Messages : 139
Date d'inscription : 02/10/2016

CC 3.66 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.66 - SUJETS   CC 3.66 - SUJETS EmptyMer 1 Avr 2020 - 22:14

J'ai choisi le théme 2

Colére d'Avril



Tel un poisson dans l'eau
Il fait le beau
Tel l'escargot
Il est crado

Devant un sublime château
Et orné d'un halo
Il se croit chaud
Surtout quand il arrive en haut

Mais mon cher salaud...
Espèce de sale rat...

Je vais m'occuper de ton cas
Je vais te faire descendre plus bas
Tellement bas que tu regretteras
D'avoir croisé ma route, d'avoir croisé ma voie

Même si je ne peux m'exprimer à vive voix
Crois moi,
Ta couleur de peau ne te protègera pas
Ta couleur de peau ne te privilégiera pas

Un jour, toute la vérité éclatera
Un jour, tout le monde le saura
Revenir en haut Aller en bas
YoMa
Caillasseur professionnel de Piaf cramé assassin de langue française
YoMa

Capricorne Messages : 159
Date d'inscription : 11/08/2018
Localisation : Pays de Candy
Humeur : Toujours mauvaise

CC 3.66 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.66 - SUJETS   CC 3.66 - SUJETS EmptyMer 1 Avr 2020 - 22:22

Thème choisi : Comme un poisson dans l'eau et l'image

La foule de badauds s'amoncelle devant ce minuscule bout de trottoir,
Celui-là même où Lulu clamait jours et nuits son désespoir,
Lulu, sa gueule de travers et sa gouaille légendaires,
Son caban délavé sur lesquels dansaient vents et marées.

Tantôt vieux loup de mer aux récits enchanteurs, tantôt cavalier émérite dont le seul destrier était sa liberté, Lulu c'était mon idole. Sa voix rauque résonnait sur les murs de cette ruelle étroite qui était devenue son nouveau navire. Parfois d'ailleurs, Lulu tanguait mais jamais à cause de la houle.

Mes yeux s'étaient posés sur lui un soir d'automne alors que je rentrais dans mon minuscule studio d'étudiant. Il chantonnait du Piaf en roulant une cigarette de ses mains tremblotantes sur ce minuscule bout de trottoir et m'avait demandé un briquet.

La foule chuchote, murmure en un grondement sourd qui m'étourdit,
Ses maigres possessions étalées là, l'exposition à cœur ouvert de sa vie,
Lulu, sa gueule de travers et son rire légendaires,
Son caban délavé sur lesquels dansaient les rayons du soleil d'été.

Lulu, cet étrange marin à la gueule cassée, aussi breton qu'Al Pacino, aussi sobre qu'une cathédrale gothique. Un poisson dans un banc de requins à qui la vie avait volé les siens. Un jour de ténèbres, l'un de ceux où ses yeux d'un beau bleu azur prenaient la couleur de la tempête, il avait prononcé un prénom : Zélie. Ces deux syllabes avaient roulé sur sa langue, teintés d'un amour inégalable, celui d'un père pour sa fille.

La première chose sur laquelle mes yeux se sont posés, c'est le collier de Rufus, surplombant avec délicatesse le dessus du sac de randonnée que Lulu ne quittait jamais. J'ai su à cet instant que mes larmes allaient couler. J'ai alors remarqué les gens, tous gris, mornes. Aucun d'eux n'avait jamais prêté attention à Lulu. Tous fuyaient son regard quand ils passaient dans la ruelle minuscule. Certains changeait même de côté de trottoir pour l'éviter.

Tous fixent le panneau recouvert de son écriture appliquée,
"Ni dieu ni maître", j'aurais pourtant dû m'en douter,
Lulu, sa gueule de travers et ses rêves d'ailleurs,
Je ne l'avais pas cru quand il parlait d'un monde meilleur.

Alors que tous fixaient ce foutu bout de trottoir, que mes larmes ruisselaient. Un éclair lumineux se détacha de cette masse grise. Des yeux d'un bleu d'azur que je mis quelques temps à reconnaître. Le catogan emmêlé avait laissé place à une coupe en brosse soignée, le vieux caban changé en un blouson en tweed d'un vert pétant. Mon sentiment se confirma quand la jeune fille accrochée à son bras tourna la tête et que je vis ses yeux, d'un bleu sublime. Lulu avait quitté le banc de requins.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Chacun rate sa vie. La réussir est une faute de goût" Nicolas Rey - L'amour est déclaré coeur

CC 3.66 - SUJETS Papa3112

Mon signe distinctif de chasseuse de fautes ? Le %
Ma passion ? Caillasser les piafs assassins de grammaire. Faute !
Revenir en haut Aller en bas
Flopostrophe
Créature du Nord à l'humour absurde
Flopostrophe

Scorpion Messages : 956
Date d'inscription : 19/01/2017
Localisation : Sur le toit
Humeur : Le temps passe trop vite

CC 3.66 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.66 - SUJETS   CC 3.66 - SUJETS EmptyMer 1 Avr 2020 - 22:30

J'ai choisi l'image.


Le confiné


Il était une fois un magnifique aquarium, tout rond, tout propre, avec de jolies algues décoratives, une amphore et des petits galets blancs. Et ce petit aquarium tout choupinou accueillait un magnifique poisson. MA-GNI-FIQUE mes amis ! Personne n’avait jamais vu un aussi beau poisson. Ses écailles étaient de toutes les couleurs (toutes !), et elles brillaient de mille éclats (mille !). Ses propriétaires l’avaient appelé Arc-en-ciel. Et Ô combien cela lui correspondait bien ! Il flottait comme dans un ciel magique en tournoyant de ses nageoires de nuage. Les enfants de la famille qui l’avaient adopté adoraient l’observer, l’imaginer parler, le complimenter. C’était pour eux un ami fidèle et à l’écoute. En effet, il était toujours là à la vitre lorsque les enfants avaient besoin de se confier. Ils se sentaient compris et aimés par ce petit être. Lorsqu’un regard se posait sur lui, la bonne humeur régnait.  

Mais en réalité, au fond de l’eau dans son mini aquarium rond, Arc-en-ciel n’entendait rien et ne voyait pas grand-chose à part de grandes ombres colorées qui bougeaient bêtement. Il se sentait triste, las, morne. Il tournait en rond dans ce lieu si étroit. Un tour, deux, trois, dix, deux-cent-cinquante-quatre. Il distinguait légèrement la notion du temps seulement grâce à la nourriture qu’on lui jetait chaque jour (très bonne cependant, il fallait l’avouer. Bon pour la ligne, bon pour les os et bon pour les muscles).
Arc-en-ciel aurait aimé vivre une autre vie, dans un océan infini, profond, vivant.
Imaginer sa vie là-bas le rendait fou… Arc-en-ciel, lui qui était si magnifique… Jamais il ne pourrait faire frémir le cœur d’une petite poissinette. « Hey belle saumonette, t’en fais des jolies bulles ! Allez viens, je t’offre un voyage sur raie et on mangera des crevettes en regardant passer les baleines. Tu verras, avec moi, aucun hameçon ne croisera ton chemin, aucun monstre des mers n’osera s’approcher, j’illuminerai les abysses pour que tu puisses découvrir de nouvelles contrées. On fondera une famille de centaines de petits poissonouchets d’une beauté renversante, tu seras la plus belle maman-poisson du monde avec eux, et je serai le papa-poisson le plus heureux de tout l’océan. »

Oui, Arc-en-ciel rêvait. Tout le temps. Il faut dire qu'il n’avait que ça à faire, confiné dans son petit aquarium. Il partait en voyage dans ses songes, il n’aimait pas revenir à la réalité. D’ailleurs, il y revenait de moins en moins. Son esprit partait loin, loin, loin… même si son petit corps de poisson-dieu restait bien là, à côté de son amphore et de ses cailloux. De plus en plus loin, de plus en plus fort, vers cette vie qu’il aurait préférée. Jusqu’à partir pour de bon.
Les enfants quant à eux, ne se doutaient pas une seule seconde qu’Arc-en-ciel était devenu complètement délirant, il tournait toujours sagement dans son bocal, avalait toujours la nourriture qu’on lui donnait et offrait toujours l’impression d’écouter attentivement ces braves humains sans pitié.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hope if everybody runs, you choose to stay”  
One Republic - I Lived



Chasseresse de fautes  :superman:  Mon signe distinctif : §



Dernière édition par Flopostrophe le Mer 1 Avr 2020 - 22:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://bulledesilence.blogspot.com/
Ourson Maladroit

Ourson Maladroit

Gémeaux Messages : 154
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Un peu partout

CC 3.66 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.66 - SUJETS   CC 3.66 - SUJETS EmptyMer 1 Avr 2020 - 22:33




Thème choisi : l'image avec le poisson arc-en-ciel.





Dans les profondeurs de l'Atlantique vivait un petit groupe d'ombrines communes. Le banc de poissons dansait en souples ondulations loin des lueurs d'or du crépuscule. Leurs yeux étaient habitués à la noirceur glauque de leur environnement, bien que l'aube tentait parfois de caresser leurs écailles de ses longs doigts de coton rose. Dans cette communauté d'ombrines se distinguait un membre qui restait toujours à l'écart du groupe. Le petit animal avait les yeux ternes, la nageoire dorsale lacérée comme un vieux rideau en lambeaux et les branchies affaiblies depuis la naissance. Les autres poissons ne cherchaient pas à se rapprocher de lui, au contraire ils s'en éloignaient, en le traitant de lamproie, de pagre commun, de syngnathe aiguille tout maigrelet, de face de baudroie.

La petite ombrine délaissée se morfondait dans les algues vaseuses, quand elle décida un beau jour de quitter cette colonie qui ne lui apportait aucun bonheur. Elle prit son courage à deux nageoires, et malgré leur faiblesse, elle parvint à s'éloigner rapidement vers l'inconnu. Personne ne jeta le moindre regard vers la fugueuse. Elle se laissa dériver au hasard des courants pendant plusieurs jours. Elle ne parvenait plus à distinguer le fond de l'océan, et se sentait perdue dans une sorte de masse infinie et uniforme. C'est alors qu'elle aperçut le ballet poétique d'un banc géant de daurades. La petite créature s'en approcha, mais la formation se délia dans un mouvement parfaitement synchronisé pour former un cercle autour d'elle. La petite voyageuse aux ailes de papier froissées voulut se joindre au groupe mais la masse des poissons se resserra. L'ombrine, au désespoir, s'éleva alors vers le haut pour rejoindre la surface dans l'idée de se noyer à l'air libre. Les yeux globuleux des daurades la fixaient sans ciller. Quand elle était à fleur d'eau, à la limite entre le royaume océanique et celui de la cime des vagues, un rayon de soleil effleura ses écailles, qui s'illuminèrent des mille éclats du couchant. Tous les autre poissons, leurs âmes comme entrelacées pensèrent en même temps: « L'ombrine Arc-en ciel, voici la plus belle des créatures !»

------------------------------------------------------------------------------------------------
"La haine n'est qu'une défaite de l'imagination" Graham Greene


"Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal." Robert Sheckley
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CC 3.66 - SUJETS Empty
MessageSujet: Re: CC 3.66 - SUJETS   CC 3.66 - SUJETS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CC 3.66 - SUJETS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Evénements :: Les chronochallenges-
Sauter vers: